Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 281
Visiteurs actuellement sur le site: 37

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Kroniks
Knut

Knut

Wonder


Pays : Suisse

Date de sortie : 2010

Note du kronikeur :

Skartnak

Incroyable

Note des lecteurs :

SkartnakSkartnakSkartnakSkartnakSkartnak

Total : 12 notes

Style : Not very easy-listening


Pour les Fans de : Botch, Ananda, Keelhaul, Coalesce, Deadguy



Note cet album :

tetetetetetetetetete

Sortie élue album de la semaine par notre rédaction !
Historique des albums de la semaine

Skartnak.com Knut est juste le meilleur groupe de Suisse. Tous styles confondus. Rien à redire, point barre.

Le début : Knut pond son premier EP en 1994, évolue dans un style hardcore, qui devient de plus en plus sombre et massif. L’album "Bastardiser" en 1998 leur ouvre les portes du panthéon de la musique carré et brutale : reconnaissance dans la presse spécialisée, style unique, lives barrés. Bref, tout pour devenir riche. Et bien non, car Knut n’est pas un groupe rempli de petits tireurs et parce que le public n’arrive pas à dompter cette bête furieuse et imprévisible. En 2002 le joyau "Challenger" continue sur cette lancée, qui sera attaqué par l’électronique en 2005 avec "Terraformer". Depuis, plus rien. Ou presque, si ce n’est le disque avec des remixeurs de choix (JK Broadrick, Mick Harris, KK Null ou encore Asmus Tietchens) en 2006 sur "Alter". Alors inutile de vous expliquer que ce nouveau jet était attendu, guetté et espéré !?

L’objet en mains : un digipack classieux, dont l’artwork superbe est signé par Aaron Turner (Isis, dois-je noter ?). Couleurs rouge-bordeau, le tout à l’image de la musique : entremêlée ! Et ces petits salopards savent bien si prendre pour foutre l’auditeur dans la merde. "Leet", premier titre, 3 minutes 19 secondes de violence. Un gros riff dément, la voix de Didier Severin crasseuse, haineuse. Ca attaque Meshuggah sur ses terres, le côté métal en moins. Aïe, ça ralentit, ça repart, guerre au village, feu, destruction, pillage.

"Damner Extroverts", presque simple et basique. On essaie de couper les jambes, la nuque ne peut pas suivre la batterie de Roderic Mounir, batteur sans concessions. La basse groove, c’est chaotique, pesant. La suite, avec "Suckers" et "Calamity" (très brutal), reste dans le registre mathcore chaotique, le coup de massue ultime. Arrive "Ultralight Backpacking". Le rythme se ralentit, l’ensemble s’épaissit, ça devient lourd. La basse me fait penser à du Tool, vraiment bon. Pas de voix, c’est presque le morceau de transition… larsens et drone en attaque latérale.

"Segue 1". Guitare lointaine, on arrive dans une autre dimension. Mais de courte durée, car "Fast Forward Bastard" revient mettre une couche de hardcore massif et ravageur. Hurlements de désespoir, on sent presque la fin du monde nous tomber dessus. La suite, avec "Lemmings" et "If We Can’t Fly There, We’ll Take The Boat" permet à l’album de continuer sa descente en enfer, la rapidité (toute relative) étant submergée par les drones, l’électronique, la lourdeur. On s’éloigne vraiment du début de l’album, un vrai voyage. "Segue 2", à nouveau tout en guitare (sans batterie), enfonce le clou. Knut n’est pas fait pour tout le monde, le commercial n’a rien à trouver ici. Tout se termine. "Wonder / Daily Grind", riff lourd et pesant, achève l’auditeur. Enorme.

On pourrait presque uniquement reprocher à Knut le fait que l’album ait débuté sur les chapeaux de roue pour ensuite proposer cette étendue sonore. Peut-être qu’un peu plus de mélange aurait apporté une autre vision auditive ? J’ai essayé en mettant l’album en "random" et c’est vrai que la lecture est tout autre, mais c’est aussi ce côté intéressant des Genevois, l’auditeur n’est pas pris pour un mouton, il peut lui-même choisir son histoire…

Hardcore massif, urgent et sauvage, riposte métallique implacable à tous les ersatz metal-chaotic-coreux qui envahissent le net, ce nouvel album de Knut revient avec un style un poil dépassé (qui connaît "Kiss It Goodbye" dans les moins de 30 ans ?) qui ravive toutefois une formule magique : musique explosive et corrosive à souhait, du brut de décoffrage, carré et virulent. Bref, Knut ne révolutionnera pas la scène hardcore en 2010, mais comme ils l’avaient déjà fait dans les nineties, ce n’est donc pas si grave. Un retour très réussi. Un très grand groupe.

Je vous le disais : Knut est juste le meilleur groupe de Suisse. Point barre.

Kronik : Xetal

Knut

Plus d'infos :

Label : Conspiracy Records

Site Web : www.hydrahead.com/knut

Myspace : www.myspace.com/unknut

Site du label : www.conspiracyrecords.com


Kronik ajoutée le : 09/07/2010

Kronik cliquée : 2560 fois


:: Comment soutenir Skartnak.com ? (cliquez ici) ::
Soutenez Skartnak.com en cliquant sur cette annonce de notre partenaire www.cede.ch avant de passer commande pour n’importe quel article sur leur site.

Chaque personne qui aura cliqué sur ce lien et qui aura ensuite fait un achat sur le site de www.cede.ch nous fera créditer d’un petit pourcentage du montant total de sa facture.

Cet argent servira à nous autofinancer et à rembourser les nombreux frais que nous avons pour entretenir ce webzine et les mises à jour quotidiennes qu’il demande (frais d'hébergement, frais pour les envois postaux de cd’s entre nos différents chroniqueurs, frais de promotion, flyers, stickers etc…).

Votre soutien et donc indispensable afin de permettre à ce site de vivre et de durer ! Nous vous remercions donc de venir sur Skartnak.com et de cliquer sur une des bannières cede.ch présentes au bas de chaque kronik publiée sur note site avant d'aller passer une commande sur le site www.cede.ch. Cela ne vous prendra que quelques secondes et n’influencera pas le montant total de votre facture.

Il y a un moyen très simple d’être sûr que la commande est parrainée par Skartnak, il suffit de vérifier au moment de valider vos achats que l'adresse URL affichée sur votre navigateur comporte ce bout de code partner.cfm?pid=1136.

D’avance un grand merci pour votre soutien.
Cede.ch
www.cede.ch

Du même label :

Transitional

Transitional

"Nothing Real Nothing Absent"


Date de sortie : 2008

Note : 4/5

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Struggling For Reason

Struggling For Reason

Mental disasters / Natural diseases

Kess'Khtak

Kess'Khtak

May Not Be The One You Want

Killing The Dream

Killing The Dream

In Place, Apart

Votes Skartnak.com

One Ok Rock

Total des votes : 374

Kickback

Total des votes : 208

Winds Of Plague

Total des votes : 161

One Last Chance

Total des votes : 149

Slipknot

Total des votes : 136

Eskeype

Total des votes : 119

Meshuggah

Total des votes : 118

Promethee

Total des votes : 96

Origin

Total des votes : 92

A Thousand Years Slavery

Total des votes : 90

All Shall Perish

Total des votes : 87

Todos Destinos

Total des votes : 85

Blasted

Total des votes : 84

A Day To Remember

Total des votes : 80

Mumakil

Total des votes : 80

Requiem For Sirens

Total des votes : 72

Providence

Total des votes : 69

Total : 14644 votes sur les kroniks


Comentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 77

Within Walls

Total des commentaires : 61

Slipknot

Total des commentaires : 57

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 37

Morbid Angel

Total des commentaires : 31

A Thousand Years Slavery

Total des commentaires : 22

Winds Of Plague

Total des commentaires : 21

Dot Dot Curve :)

Total des commentaires : 20

A Day To Remember

Total des commentaires : 19

Millencolin

Total des commentaires : 19

Total : 2318 commentaires