Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 631
Visiteurs actuellement sur le site: 33

Skartnak Version

Bleu : Orange :

Commentaires Skartnak

Escape The Time 2015

Posté par: vador

Le : 31.08.2015 à 11:51

-Bravo!

Abstract Reason - Splendid Genesis

Posté par: Boubi

Le : 23.01.2015 à 16:26

-Excellent album, qualité de son rien à redire. J'ai pris du plaisir à l'écouter d...

Best Of 2014

Posté par: Nicolas Mi

Le : 06.01.2015 à 23:32

- *que

Best Of 2014

Posté par: Nicolas MI

Le : 06.01.2015 à 23:31

-J'aime beaucoup ce vous aimez, surtout Ludo et Pete.

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Posté par: Ricklette

Le : 31.03.2014 à 23:10

-NON TETCHEU!! Cet album est incroyaaaaable!! J'adore vraiment le petit côté "post"!...

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Posté par: Nemozor

Le : 31.03.2014 à 16:16

-Yes trop beau! Vivement vendredi!

Blown - Through Demon’s Eyes : Life & Death of an Anti-Hero

Posté par: Nick

Le : 04.11.2013 à 12:40

-joli concept les gars!

Voice of Ruin

Posté par: Voice Of Ruin

Le : 15.10.2012 à 08:54

-NEW SONG "Big Dick" http://youtu.be/b55L27tkbtQ

Promethee

Posté par: Anto

Le : 14.10.2012 à 20:54

-Excellent tout sa , vraiment presse d'entendre le reste les mecs !! Rock On !!

Promethee

Posté par: BUD

Le : 12.10.2012 à 11:07

-Trop beau ce skeud!!!!! bien joué les gars!!! Sinon il manque la date de promethe...

Promethee

Posté par: Ricklette

Le : 11.10.2012 à 19:28

-Bunty et Cap, arrêtez de frimer!! hahaha sinon quelle guerre quoi! impressionnant, l...

Promethee

Posté par: Phil de Bardo

Le : 11.10.2012 à 17:55

-Génial, quelle maturité musicale c'est des bêtes, cela méritait les 2 ans d'atten...

Total : 138 commentaires

RSS Dossiers

Life As War

Ecoute intégrale et track by track report du chanteur Silvio sur le nouvel EP







Skartnak.com A l'occasion de la sortie de "To Tell You This" le nouvel EP tant attendu des Veveysans de Life As War, Skartnak.com vous donne l'occasion, quelques semaines avant sa sortie, de l'écouter dans son intégralité et d'en apprendre plus sur cet opus et le groupe. Qui mieux que Silvio, le chanteur-compositeur pour parler de cet album? C'est pourquoi j'ai décidé de lui laisser la parole en lui demandant de nous expliquer le sens des 6 chansons.

Voici donc un compte rendu chanson par chanson de "To Tell You This" de Life As War par Life As War.

Encore un grand merci à Silvio et au groupe pour le temps qu'ils nous ont consacré afin de réaliser ce dossier. Bonne lecture et nous attendons vos commentaires en bas de page !


Skartnak.com



Voici en stream "To Tell You This" :




Pas de flash player!


Veuillez instaler la versionde Flash. ICI afin de pouvoir lire le player correctement




Il est clairement toujours aussi difficile d'essayer de contraindre la musique à devenir des mots, puis des phrases. Lorsque Lucien nous proposait d'écrire un peu, de présenter notre nouvel enregistrement d'une manière un peu spéciale, j'ai immédiatement pensé au travail sur la pochette, aux paroles et au travail de fond et d'intention qui, ayant été exprimé à maintes reprises à l'intérieur du groupe, ne devrait pas poser de problèmes spécifiques à être expliqué un peu ici.
Parler et expliquer le son, signifie s'adonner à un exercice bien plus périlleux auquel je ne peux me livrer que de manière indirecte. Une des raisons est certainement parce que, grâce ou malgré peut-être, à sa forme volatile et insaisissable, la musique est un des vecteurs d'émotions existant des plus puissants. Et je ne révèle ici un secret à personne! Pour les uns, c'est la bande son de leur vie, pour d'autres, une voix déployant à leur place ce qu'ils ne peuvent exprimer. Une seule chose est certaine, Il existe autant de manières d’appréhender la musique que d'individus.

L'idée commune la plus répandue concernant le hardcore est probablement qu'il s'agit justement de plus que de musique. Et il me plaît de dire que cette musique est avant tout "populaire". Non pas qu'elle soit la plus répandue ou la plus écoutée et heureusement, mais que contrairement à la majorité des activités de notre temps, elle continue d'appartenir à ceux qui la pratiquent et cela au sens large.

Le titre de "To Tell You This" (pour vous dire ou vous faire part de ceci) me semble être une porte d'entrée simple à la compréhension des intentions véhiculées par nos morceaux, nos paroles et nos visuels.
Tout l'EP ayant été envisagé de l'intérieur et ayant comme base les morceaux et leurs paroles, je commencerai donc par là, tout en suivant l'ordre d'apparition des titres sur l'EP.

Skartnak.com



Le morceau d'ouverture, qui porte aussi le nom du groupe, est l'expression simple de ce que cette aventure signifie pour nous. Un plaisir sincère et sans cesse renouvelé, une passion, des amitiés dépassant largement le cadre du groupe et une possibilité incroyable de s'extirper de la morosité et la répression de nos quotidiens pour se comporter et s'exprimer aussi librement qu'il est apparemment possible de le faire.

Lire les paroles de la chanson "Life As War"

It comes straight from the heart
From the deepest from the guts
This place is what we've found to take it all out
It's all about passion
We need it to bear our lives
Those moments we share
they're all that matters
in the end

We just wanna thank you for being here
and for being who you are

That's all we've got
We're giving everything
Because it comes straight from the heart
That's all we've want
Because it comes straight from the guts
That's all we need
Because it comes straight from the heart
That's all we got
Because it comes straight from (x3) the heart



Le deuxième morceau porte un titre étrange : "A Crisis Cracking Parody". Il est en somme l'association de deux idées. A Cracking Parody, traduisible par "formidable parodie", mais signifiant littéralement "une parodie se fissurant", cohabite dans le titre, avec l'allusion à l'actuelle crise économique. Les paroles commencent par un sarcastique "c'est un âge doré dans lequel nous vivons, témoins des marchés financiers qui s'effondrent" puis le texte passe en revue certains des événements récents comme le fait que nos autorités, main dans la main avec les médias tentent de stimuler l'endettement des individus, endettement qui par ailleurs est un des principes de base de l'économie actuelle. Il faut bien que quelqu'un paye pour faire fluctuer l'argent de ceux qui en ont le plus. Les paroles déplorent aussi le manque de réaction des citoyens, nous y compris. Puis je ne peux m'empêcher de parler de l'expression d'un sentiment que certains d'entre vous partagent peut-être, l'impression de boire la tasse jour après jour dans un océan de merde. Le texte se termine par l'idée que malgré le fait que nous vivons dans un monde qui se veut globalisant, notre capacité à penser et à prendre position résiste à cette même tendance.

Lire les paroles de la chanson "A Crisis Cracking Parody"

It's a golden age we live in, witnessing the stocks going down. Down down down!

More fear around ! And more greed !
This century's sickness is to be full of void

Behind their masks they wanted more
while preaching to us the liberty of investing and to going into dept

They put on faces on worldwide screens
and on the front cover of every morning magazine

While their victims look like mister freeze on the streets
Their ice cream truck is a popsicle from our runny nose

Their cronyism is shaking
And their parody is cracking

All they got is one more loan insurance
or one more new reflation plan

How could this be enough ?

No one is asking, thinking, or doing something concrete !

We're all too preoccupied with ourselves
spending our salary getting wasted

everyday seems to me and to a lot of us
like swallowing a mouthful in an ocean of shit

It's a crisis cracking parody !

Invisible people are holding our reins
they somehow managed to make us happy sometimes and part of this
It may be globalized world
But my brain is still my own
And until my last day
Sick words will fly out of my mouth



Puis suit le titre qui porte aussi le nom de l'EP, mais qui exprime ici autre chose que sur la pochette. Je crois qu'on peut pratiquement parler de déclaration d'amour adressée aux gens qui comptent vraiment dans nos vies, à ceux qui nous entourent et nous soutiennent jour après jour. Sans eux, membres du groupe, familles, amis du hardcore et d'ailleurs, combien d'entre nous tiendraient encore debout ?
Ces paroles reflètent aussi une des belles choses que je continue de reconnaître au hardcore, l'opposition à ce qu'il y a de plus rentable et qui est pratiqué quasiment comme une tradition dans notre pays : la solitude.

Lire les paroles de la chanson "To Tell You This"

This is for the ones we love.
Can't keep it longer inside of me !
i'll have to take it all out (all that i feel).
I’ve still got so much things to tell you,
but i'm afraid to be short of time now.
for all the times i stayed silent,
for all the times i prefered to run away,
didn't feel your pain, didn't feel your joy,
for all the times that i've just wasted away.

i know that i'm never gonna find the words,
to tell you all i ought to.
this is for the ones we love.
but if i ever fought for something,
it's only a tribute to you.
i know that i'm never gonna find the words,
to tell you all i ought to.
this is for the ones we love.
and if i ever achieved something,
Know ! it's only a tribute to you.

i'd wish i had done much more, but yet,
i've done my very best with what i have.
i'll never truly understand you.
and i'll never know what you've known been through, but though,
there's one thing certain
you're what i'm built of.

I know that i'm never gonna find the words,
To tell you all i ought to.
this is for the ones we love.
but if i ever fought for something,
know that it's only a tribute to you.
i know that i'm never gonna find the words,
to tell you all i ought to.
this is for the ones we love.
and if i ever achieved something,
it's only a tribute to you.

And before i open my veins
i'd better open my fuckin' mouth

to tell you this :

For the ones we love

We only got one more instant to live,
so let's embrace the ones that we love,
and let's keep them close.
Before we'll have to part ! And remember we've shared :
so many smiles, so many tears, you were always there !
through these hard time, you reappeared and wrestled down despair!
how couldn't we keep eachother close ?
i wish we'll never
never never part !

Skartnak.com



Le quatrième morceau est probablement celui qui m'est le plus personnel et je ne me rends pas compte dans quelle mesure ce morceau peut parler aux gens ou pas. Il s'appelle "My Condition(s)" compressant en deux mots : mes conditions, ma condition. Pas mal des gens qui ont étés touchés intimement par le hardcore et plus largement par tous les moyens de s'éduquer et de s'armer l'esprit contre notre monde et nos vies sont animés par l'idée de vivre une vie mue par des idéaux et une éthique radicale. Mais jour après jour, expérience de vie après expérience de vie, nos idéaux et nos éthiques prennent des coups et régulièrement, nous sommes contraints à en abandonner des fragments ci et là ou alors à fermer les yeux en grinçant des dents. J'ai essayé d'exprimer sur ce morceau ce que je ressentais à ce sujet.

Lire les paroles de la chanson "My Condition(s)"

i've tried to fit into the leading role of my life,
but my mom once told me that i pissed on my doctor the day i was born.
there's that gap i try to'make fun about,
but i am stuck between insanity and when i did abide by the rules

IS THIS WHY ?
sometimes i wish TOO MUCH that i would fall asleep again

I still educate myself
i'd really like to make a change
but i noticed : knowledge is tied up with anguish and hangovers.
dreams still don’t pay rents
so i use every concession
to rigidify my own
uncompromisingness

which of my bills they'll have to pay
or what kind words they'll have to say
so i'll deign to do their play.

Tell me, tell me ON WHAT CONDITIONS !
have i struggled, from childhood innocence, through teenage depressions, to adults desillusions.

Tell me, tell me WICH ARE MY PROSPECTS !
will i get older and wiser, silenced by myself and pretend it was all about being young ? fuck it !


Puis pour "Even The Score" (égaliser le score, ramener le score à parité) nous avons eu le plaisir d'accueillir Alain, chanteur du groupe de hardcore suisse incontournable "Black Hill" de la région des trois lacs, ainsi que Kévin, chanteur des prometteurs Again'n Again de chez nous. Et on doit le répéter ici, on est vraiment super content de ce qu'ils ont amenés au morceau.
Au niveau du texte, le morceau fonctionne en trois parties, tout d'abord comme une série de constats cinglants dont l'allusion aux publicités écologiques de l'entreprise Shell, ou encore le fait de comparer impertinemment les camps de concentration d'Auschwitz et de Birkenau à des parcs d'attraction. Puis dans une deuxième partie, le texte tente d'expliciter ce que l'association de ces exemples signifie pour nous et ce qu'ils semblent trahir. Soit, entre autres le fait que la majorité des buts à atteindre que la société nous propose est basée sur un réseau de préjugés et de caricatures.
Et enfin, la troisième partie du morceau tente de faire un lien critique entre notre époque et le hardcore, et rappelle qu'en répétant les révoltes du passé et ses méthodes, nous nous exposons quasi inévitablement à répéter avant tout ses erreurs et échecs.
Le morceau tend en ce sens à être un appel à la création, aux nouvelles idées, aux nouveaux sons, aux nouveaux symboles et à repenser et re-fonder toutes les choses que comprend le hardcore d'un point de vue large afin de pérpétuer de manière vivante un hardcore de son temps.

Lire les paroles de la chanson "Even The Score"

Our most profitable theme parcs
are Auschwitz and Birkenau,
I'd postcard a corpse, you'd call it immoral,
but still find beauty in anorexic models.
So many kids abused in their families
still smiling while posing on daddys knees.
And when you saw shell go ecological,
(I'hope at least then) you'smiled at the irony of it all.

Our modern sickness
lies in thriving to live up to a web of prejudices
too largely accepted as models for achievement.
Clinging on, unable to be picture perfect
it's easy to push aside all the contradictions,
and perpetuate infamy just to feel safe.
If the devil hides in details, we better think about our daily implications.
Is there a word for this
Is there a word ?
HARDCORE
It's not just a word, but it made us strangers to this world.
if you replay, yesterday's revolts
you're just repeating yesterday's failures
two decades of hardcore doesn't mean
that we have to replay the struggles of the kids of the 80ies
we have to try to focus on our times
and deal with its lies.



L'EP se termine sur une outro avec la collaboration sonore de l'Incroyable Vladimir Cochet, que vous devez connaître de ses "one men projects" black/death que sont Mirrorthrone, Weeping Birth et Unholy Matrimony. C'est aussi lui qui a fait tout le travail d'enregistrement, de mixage et de mastering sur cet EP et a récemment monté les "Conatus Studios" et "Conatus Records". Cet homme est une pieuvre musicale. On lui doit énormément quant à la qualité finale de notre son. Il a accompli un vrai travail de titan.

On le remerciera jamais assez et espérons tous avoir l'occasion de travailler à nouveau avec lui. Les paroles de l'outro qui s'appelle par ailleurs "The Smell of Death" (l'odeur de la mort) titre faisant référence aux personnes âgées que tout le monde a oublié et que l'odeur de leur corps en décomposition dans leurs petits appartements nous rappelle à la mémoire. Le morceau parle de la solitude des personnes âgées en Suisse. Comparant nos anciens, nos grand-parents à des objets ayant perdu leur rentabilité aux yeux de l'économie et des gens en général. La quasi totalité de l'espace idéologique de nos sociétés étant occupée par le profit, tout ce qui pouvait encore avoir de la valeur hier a été réduit à des produits que l'on consomme puis que l'on jette. Et les personnes âgées ne sont là qu'un exemple parmi d'autres. L'amour, le travail, les passions tout ce qui peut faire de l'argent en fait ou en fera bientôt d'une manière ou d'une autre. Le coût additionnel engendré par la prise en charge de nos anciens est pour beaucoup incompatible avec les vies que nous menons et cela devrait nous apprendre pas mal de choses sur notre manière de vivre et d'envisager la vie et la mort. La chanson se termine enfin par une série de backings : Nous sommes tellement civilisés et développés que nous mourrons tous seuls.

Lire les paroles de la chanson outro "The Smell of Death"

Everything that was valuable yesterday,
became a product to be consumed today.
The gifts we offer, to our Eldery who we call our burden,
are wraped with our ignorence and tied up with their loneliness.
We will only recall them when their decomposig bodies begin to smell !

we're so devellopped and civilized
that we have TO DIE ALONE

we're so modern and sophisticated
that we have TO DIE ALONE

we're so devellopped and civilized
that we have TO DIE ALONE

we're so modern and sophisticated
that we'll all have TO DIE ALONE, ALONE.


Skartnak.com


En ce qui concerne la pochette, elle comporte 3 illustrations faites à la main par mes soins. La couverture symbolise notre énergie sortant de la place du marché de Vevey pour ... vous dire toutes ces choses, à l'intérieur vous trouverez une illustration pour le morceau "To Tell You This" et une pour "The Smell of Death". En collaboration avec l'excellente graphiste bâloise Natacha Kirchner, que je tiens encore à remercier pour son investissement et son très bon travail. Nous avons donc aussi passablement travaillés sur la typographie et le reste du graphisme, essayant de rendre visibles les parties chantées en choeur et cela, malgré la forme habituellement compacte des paroles. Essayant d'en traduire, autant que faire ce peut, la rythmique du phrasé.
Dans l'ensemble, nous avons essayé de retranscrire visuellement les deux idées générales de l'EP que sont d'un coté les belles choses et les émotions constructives que nous permettent de vivre et de transmettre notre musique, notre groupe et toute cette formidable aventure, et d'un autre coté un regard amer sur le pays, le monde qui nous entoure et les vies que nous vivons.
Cette volonté nous a guidés pas à pas à travers l'élaboration de la musique, des paroles et pour finir du travail visuel.

Merci encore mille fois à Lucien et à toute l'équipe de Skartnak pour l'occasion incroyable qu'il nous a offert de présenter plus profondément notre nouveau CD. Merci !

Merci aussi à nos labels qui sont en train de faire un gros travail pour nous, Merci à Marc de "What We Believe Records" de Marseille, de "Classwar" records d'Autriche et évidemment à Vladimir de "Conatus Records" Merci beaucoup les gars.

Et à vous tous, merci d'avoir pris le temps de lire jusque là et surtout, sentez-vous libres de nous envoyer un mail ou de venir nous parler à nos concerts pour nous communiquer vos commentaires, vos critiques et autres avis, quels qu'ils soient.

Silvio Do Nascimento pour LIFE AS WAR

Skartnak.com



Biographie de Life As War :
Life As War a été fondé à la fin de l'année 2004 par quatre ex-membres de Driven By Hate ainsi que Silvio, l'ex-chanteur de Strength of Despair. Après le départ de l'un de leur guitariste en début d'année 2007, Baptiste, un bon pote et ex-bassiste de Dawn Of Suffering est venu afin de compléter le line-up. En 2005 le groupe sort une démo 4 titres qui a reçu de nombreux retours positifs de la scène hardcore suisse. En été 2005 le groupe à la chance de jouer de nombreux concert avec entre autre : As We Fight, Born From Pain, Despise, Sentence, Lowlife et Fall of Serenity.

En 2006 voir le jour de leur premier album du nom de Ultima Ratio, enregistré au Audio Strike Studio de Vevey. Life As Wat repart sur la route et joue de nombreux concert avec des groupes tels que : Black Friday' 29, Have Heart, Verse, Walls of Jericho, Embraced By Hatred, Solid Ground et State of Mind.

MySpace : www.myspace.com/lifeaswar

Dossier : Lucien

Ajouté le : 30.04.09

Dossier cliqué : 5801 fois

Liste des commentaires :

law

Wouah plaisir de suivre votre actu à distance ! J'espère pouvoir revenir vous voir sur scène 1deC4.. Super ton analyse Silvio, super boulot graphique, j'ai kiffé.. Comme quoi on peut faire une pochette HARDCORE en évitant les clichés :-)
Merci à tous, laurence

Posté le : 12.05.2009 à 17:12

Fagmo Mc Fuckface

OMG. Well done dudes!!! CyaZzzzooon

Posté le : 10.05.2009 à 11:44

bastien

Toujours bouillant, le Boulian! Mais où est donc passé ta moustache?!? Mort aux rasoirs!!!

Posté le : 07.05.2009 à 17:38

Borsalino-zigFist-AssLicker

Plutôt Swift l'EP dedieu... je vous aimes les mecs, vivement une soirée sur GENF entre nous, que nos corps s'entrelaces et que Batiste tu me s***... bref ça chie trop ce que vous faites et ça fait vraiment plaisir !!!
A tout bientôt l'équipe
Boulian

Posté le : 06.05.2009 à 22:38

Francis Lalanne

putain ça steak ici

Posté le : 03.05.2009 à 22:08

Fedi Cataract

holy shit! Great fu**ing stuff!

Posté le : 03.05.2009 à 13:29

hainemi juré

Ca fait lomgtemps que je n'ai pas entendu un aussi bon groupe de hardcore. Ce Ep défonce tout sur son passage. Respect.
Life as war in your face.

Posté le : 01.05.2009 à 18:29

bastien

Il y a trois voix sur "Even The Score".

Posté le : 01.05.2009 à 15:19

pierre

ma préférée c'est even the score la deuxième voix apporte vraiment quelque chose en plus à cette chanson! A quand life as war avec deux chanteurs? félicitations pour cet ep qui est vraiment très réussi ça envoie du lourd chez nos amis suisses!

Posté le : 01.05.2009 à 10:22

bastien

Haha! A fond, Kevin Rankin! Juste en mieux!

Posté le : 01.05.2009 à 09:47

Page : 1 2

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Live Report
Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Night Demon

Night Demon


03.05.17

Kiff - Aarau

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Les demoiselles qu'on aime dans les groupes qu'on aime

Total des commentaires : 20

Life As War

Total des commentaires : 20

Promethee

Total des commentaires : 18

Archers And Arrows

Total des commentaires : 17

Pirater les pirates est autorisé

Total des commentaires : 15

Promethee

Total des commentaires : 13

Voice of Ruin

Total des commentaires : 11

Life As War

Total des commentaires : 10

Attack Vertical

Total des commentaires : 5

The Burden Remains - Nouvel album en avant-première !

Total des commentaires : 2

Best Of 2014

Total des commentaires : 2

Escape The Time 2015

Total des commentaires : 1

La disparition des labels alternatifs

Total des commentaires : 1

Long'i'Rock

Total des commentaires : 1

Blown - Through Demon’s Eyes : Life & Death of an Anti-Hero

Total des commentaires : 1

Total : 138 commentaires



Banner on Skartnak.com