Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 807
Visiteurs actuellement sur le site: 8

Skartnak Version

Bleu : Orange :

Commentaires Skartnak

Matchup, The

Posté par: Vincent

Le : 14.02.2020 à 00:19

-Thanks pour la critique. C'est moi qui a fait la photo du cover et du back de l'album.

Within Walls

Posté par: coquerelle

Le : 21.08.2019 à 12:14

-ça ressemble à terror ce truc ou je me trompe

Café Flesh

Posté par: coquerelle

Le : 20.08.2019 à 22:01

-led zepplin n' importe quoi et pourquoi pas acdc tant qu' on y'est

On Broken Wings

Posté par: coquerelle

Le : 12.08.2019 à 16:58

-je trouve que depuis qu; ils sont avec stay sick records eh bien je pense qu...

Nathen Maxwell & The Original Bunny Gang

Posté par: DedicatedHosting

Le : 09.05.2019 à 10:37

-hey, very nice site.thansk for sharing site Dedicatedhosting4u provides reliable an...

Jesse Lebourdais

Posté par: coqflo

Le : 27.12.2018 à 09:43

-album super pour ma part rien à dire

Future Faces

Posté par: Peg

Le : 08.08.2017 à 09:02

-Dispo sur gpsprod.com également :)

Facing The Enemy

Posté par: coquerelle

Le : 31.03.2017 à 05:57

-bon album super groupe pour moi c' est bien

KK Null

Posté par: GTOK GTKO

Le : 27.11.2016 à 15:19

-yo ! KK Null sera en concert à Paris aux Instant Chavirés le mardi 6 décembre e...

Darkrise

Posté par: coquerelle

Le : 06.10.2016 à 06:20

-je veux dire à tous le gens qui sont sur ce site darkrise c' est nul pas assez de so...

Marionette, The

Posté par: coquerelle

Le : 27.05.2016 à 19:40

-parfait pour moi et pour vous quelle votre groupe de death mélodique préféré d...

Face the Front

Posté par: coquerelle

Le : 27.05.2016 à 19:35

-euh rien a dire sur cet album parfait chansons cool parfait

Total : 2324 commentaires

RSS Kroniks
Morbid Angel

Morbid Angel

Illud Divinum Insanus


Pays : Etats-Unis

Date de sortie : 2011

Note du kronikeur :

Skartnak

A éviter

Note des lecteurs :

SkartnakSkartnakSkartnakSkartnakSkartnak

Total : 19 notes

Style : Death metal


Pour les Fans de : Morbid Angel, Slipknot, Rammstein, David Guetta



Note cet album :

tetetetetetetetetete

Skartnak.com Introduction personnelle :
Avant de débuter la chronique de ce nouvel album de Morbid Angel, il me semble important de mettre quelques points au clair, surtout que le groupe est un pilier de la scène death metal et que l’évolution du groupe a été constante. De ce fait, je me permets de situer mon rapport face aux Ricains :
- j’ai entendu Morbid Angel la première fois à la sortie de "Altars Of Madness", vers 1989 si ma mémoire est bonne.
- je préfère Steve Tucker au chant, plus puissant et massif que David Vincent.
- je trouve le retour de David Vincent malheureux, surtout que le Mister est plus devenu un clone de Nikki Sixx du death sado-maso qu’autre chose.
- j’ai toujours trouvé les interludes instrumentaux au synthé merdiques, car ça sonne comme de la mauvaise musique de jeu vidéo, kitsch et sans saveur... alors qu’on trouve de l’excellent dark ambient synthétique qui en met vraiment plein les oreilles en comparaison.
- mes trois albums préférés sont (dans l’ordre) : "Formulas Fatal To The Flesh" (un opéra du death, riche, à écouter d’une seule traite), "Gateways To Annihilation" (lourd, sournois, rampant) et "Covenant"... même si j’adore bien sûr "Altars Of Madness" et "Blessed Are The Sick".
- les faits-divers, potins et autres ragots au sujet des membres du groupe ne m’intéressent pas trop; seule compte la musique.

Lien temporel :
L’avant-dernier album "Heretic", paru en 2003 (déjà !), m’avait déjà laissé une drôle de sensation... quelques (rares) titres étaient vraiment très bons, mais l’ensemble sonnait un peu redondant et un certain état esprit de redite d’un titre à l’autre était trop présent. De ce plus, les nombreux remplissages instrumentaux n’apportaient rien à l’album. C’est donc avec un certain scepticisme que j’attendais cette nouvelle livraison, voire une réelle crainte suite au retour de David Vincent... et suite aux propos calamiteux et déplacés de Trey Azaghtoth concernant la fermeture d’esprit de la scène metal (ça tombe bien, ma discographie est ultra-ouverte) !

Voici donc ce fameux "Illud Divinum Insanus" dans mes mains. Ehm, ehm...

Le visuel :
Déjà, le label a mis le paquet en proposant plusieurs versions de l’album. Bon signe ? Mauvais signe ? Je trouve quand même discutable la version pour les "fans hardcore" dans un coffret en bois avec moultes gadgets pour un prix relativement... important (= plus de CHF 200.00 !!) . J’ai acheté la simple version digipack, avec logo du groupe gaufré (le logo, pas le groupe... quoique Mister Vincent ait tendance à prendre du poids). C’est effectivement joli et donne envie... allez, on met le skeud dans la hi-fi et on attend que ça crache du gros son.

Le line-up :
Bien sûr Trey Azagthoth et Mister Vincent en retour officiel. Deuxième guitariste avec Thor Anders Myhren, alias "Destructhor", qui officiait dans Zyklon ou Myrkskog. Aux fûts, Pete "Commando" Sandoval est absent soi-disant pour des problèmes de dos, mais comme il est cité nulle part dans le livret, on se pose la question s’il n’a pas quitté le navire... C’est donc Tim Yeung (Divine Heresy, Decrepit Birth, Hate Eternal, Aurora Borealis ou Council Of The Fallen) qui le remplace.

La musique :
Premier titre, une introduction. "Omni Potens" est un instrumental sans grande envergure, ça sonne comme un passage dans le jeu vidéo "Warhammer", avec quelques cris de Mister Vincent. Donc 2 minutes 28 secondes totalement inutiles.

On attaque ensuite avec "Too Extreme". Ohla, grosse surprise, c’est un beat techno simpliste qui martèle, les guitares sont passés au sampler, le son est assez dégueulasse. C’est un vrai mélange de Cubanate et de Berzerker. Les paroles sont mauvaises et le morceau est réellement mauvais, limite gabber pour débiles profonds. Plus de six minutes à se farcir cette sauce hollandaise qui a déjà trop tournée...

"Existo Vulgoré" attaque avec un riff d’entrée très typique de Morbid Angel. La batterie blast, mais ça sonne encore comme une boîte à rythme... ou à une batterie tellement pro-toolée que ce n’est pas crédible. Le morceau se déroule, sans grand intérêt, du déjà entendu. Le solo final est bien barge, mais là aussi, sans aucune surprise de la part de Trey Azagthoth.

On attaque "Blades For Baal" avec une batterie au taquet, toujours très peu crédible. Le premier truc intéressant est la guitare, complètement décalée en introduction. Après, ça blast. Le refrain est vraiment faiblichon et Mister Vincent montre ses limites : à part gueuler les fins de phrases de manière monotone et pousser des petits cris, il est vraiment en-dessous de Steve Tucker. Ralentissement en milieu de morceau avec l’enchaînement d’un très bon solo. Puis la finalité du morceau arrive, malheureusement un peu en remplissage.

Attention, on touche ici au médiocre... "I Am Morbid", avec des paroles vraiment débiles, déboule de manière honnête, mais le riff est tellement Slayerien qu’on se pose la question si Kerry King n’est pas présent. Grosse cadence hardcore, lourde, ça aurait pu être intéressant, mais on vire ensuite en mélodies faciles avec un gros refrain bien nul. Peut-être que Mister Vincent aimerait faire se lever des stades avec cet hymne comme "We Will Rock You" de Queen ? C’est pas foncièrement mauvais, mais pour du Morbid Angel c’est faible et surtout – grand malheur – tellement téléphoné que ça en devient risible !

"10 More Dead" débute comme un Deftones (première période) pour ensuite se thrashiser. Les deux premières minutes se passent, sans plus. Arrive ensuite une accélération et le morceau bouge. Les vocaux sont toujours monotones, mais le solo – en plein milieu de blast – parvient à garder l’auditeur vif. On retape dans le lourd pour la dernière partie du morceau.

Boum Boum Boum. Un gros beat 4/4 ouvre "Destructos Vs. The Earth / Attack". Mix entre Marylin Manson, Laibach (pour le côté grandiloquent) et Fear Factory, c’est faible. Le passage très soft aux alentours de la première minute est tout simplement pitoyable. Les petites voix de castra qui accompagnent le refrain font craindre le pire : est-ce Morbid Angel va virer en mélange entre 2 Unlimited et Combichrist ?!? Rien à sauver sur ce morceau, une daube sans nom.

Un riff tiré de "Formulas Fatal To The Flesh" ouvre ce "Nevermore". On est encore une fois en terrain connu, mais ici heureusement pas techno-commercial. C’est presque du pur Morbid Angel, même si le refrain est basique et trop répétitif... A noter que Mister Vincent s’essaye à un petit rap, des plus comiques. Des chorus à la Nile pourrissent bien le morceau, mais les riffs sont presque bons sur ce morceau, donc ça passe.

"Beauty Meets Beast" déboule et le premier constat aussi : mais c’est "Nevermore" remixé différemment, ou bien ? Aucune originalité, ça pue ici le travail de fumiste.

Ah... une ambiance différente avec "Radikult" ? L’ouverture sonne un peu Nile (encore ?), mais la boîte à rythme (un batteur ?) qui claque pourrit rapidement le tout. Refrain d’ouverture et... putain, mais oui, c’est Marylin Manson avec un crooner au chant !?! Ahlala... mélange de Marylin Manson (à 110%), Oomph !, Skinless, Biohazard, Die Krupps, Laibach (encore !) et Ministry, ces 7 minutes 37 sont longues, très longues... Le refrain stupide ("We’re banging hardcore radical, maniacal and animal, beasts stomping with an appetite insatiable, we are the radikult") est répété jusqu’à la montée de gerbe. Mauvais. Faible. Sans aucun intérêt en 2011 ! Et ce n’est pas la dernière minute sombre et instrumentale qui relèvera le niveau...

Dernier titre et je dirais presque "enfin !"... avec "Profundis – Mea Culpa". Encore du gabber-techno-death avec une guitare à nouveau passé au mixer (on dirait un synthé). C’est mauvais, merdique... si ce morceau était arrivé en 1990, je ne dis pas, ça aurait été vraiment original, mais là on a eu droit à des tonnes de groupes dans le rayon metal industriel, gabber metal ou encore techno punk hardcore. Trop c’est trop. Fin.

Premier constat à chaud :
Comme les membres le disaient, il fallait s’attendre à un album révolutionnaire et extrême. Désolé, mais ce "Illud Divinum Insanus" n’est ni l’un ni l’autre. S’il avait été pondu en 1990, on aurait pu dire que le renouveau du metal était là, mais en 2011, ça sonne sans aucune prise de risque, ça pue le copier/coller de groupes ayant déjà pondu cette musique, l’intérêt et moindre. En plus, ce disque est un des moins extrêmes de Morbid Angel, il est "presque" accessible et commercial. Certes, si on appelle extrême le fait de pondre des chorus faciles et imbéciles, on peut donc dire que Morbid Angel est terriblement extrême au vu de sa carrière...

Quelques prises d’opinion :
Il est très intéressant que le groupe en arrive à dénigrer le fan de death metal de base, trop peu ouvert pour suivre cet album... de plus, on trouve de nombreuses éloges sur le net venant de la part d’autres groupes (entre musicien, on s’encule vite fait), parfois du même label (tiens ?), parfois d’autres gros labels. Oui, oui, ça va jazzer sur le net... mais la réaction des fans semble assez unanime dans le rejet de cet opus...

Constat global (après plusieurs écoutes) :
Je pense que le 80% des anciens fans seront déçus, mais les jeunes entrant dans le death metal actuellement (moyenne d’âge entre 8 et 12 ans ?) vont certainement apprécier... comme tous les moutons stupides qui vouent un culte à David Vincent. Bref, ce "Illud Divinum Insanus" est une énorme déception musicale, indigne du groupe. Morbid Angel propose un album insipide, facile et terriblement ennuyant; un jet sans saveur, aucune RÉELLE prise de risque. On frôle le néant. Quel gâchis, c’est juste pitoyable....

Kronik : Xetal

Morbid Angel

Plus d'infos :

Label : Season Of Mist

Site Web : www.morbidangel.com

Myspace : www.myspace.com/morbidangelmusic

Site du label : www.season-of-mist.com


Kronik ajoutée le : 06/06/2011

Kronik cliquée : 15258 fois


:: Comment soutenir Skartnak.com ? (cliquez ici) ::
Soutenez Skartnak.com en cliquant sur cette annonce de notre partenaire www.cede.ch avant de passer commande pour n’importe quel article sur leur site.

Chaque personne qui aura cliqué sur ce lien et qui aura ensuite fait un achat sur le site de www.cede.ch nous fera créditer d’un petit pourcentage du montant total de sa facture.

Cet argent servira à nous autofinancer et à rembourser les nombreux frais que nous avons pour entretenir ce webzine et les mises à jour quotidiennes qu’il demande (frais d'hébergement, frais pour les envois postaux de cd’s entre nos différents chroniqueurs, frais de promotion, flyers, stickers etc…).

Votre soutien et donc indispensable afin de permettre à ce site de vivre et de durer ! Nous vous remercions donc de venir sur Skartnak.com et de cliquer sur une des bannières cede.ch présentes au bas de chaque kronik publiée sur note site avant d'aller passer une commande sur le site www.cede.ch. Cela ne vous prendra que quelques secondes et n’influencera pas le montant total de votre facture.

Il y a un moyen très simple d’être sûr que la commande est parrainée par Skartnak, il suffit de vérifier au moment de valider vos achats que l'adresse URL affichée sur votre navigateur comporte ce bout de code partner.cfm?pid=1136.

D’avance un grand merci pour votre soutien.
Cede.ch
www.cede.ch

Du même label :

Kylesa

Kylesa

"Spiral Shadow"


Date de sortie : 2010

Note : 4.5/5

Sólstafir

Sólstafir

"Svartir Sandar"


Date de sortie : 2011

Note : 4/5

Ava Inferi

Ava Inferi

"Onyx"


Date de sortie : 2011

Note : 4.5/5

Gathering, The

Gathering, The

"The West Pole"


Date de sortie : 2009

Note : 3/5

Floor

Floor

"Oblation"


Date de sortie : 2014

Note : 4/5

Necrophagia

Necrophagia

"Deathtrip 69"


Date de sortie : 2011

Note : 3.5/5

Old Silver Key

Old Silver Key

"Tales Of Wanderings"


Date de sortie : 2011

Note : 2.5/5

Der Weg Einer Freiheit

Der Weg Einer Freiheit

"Stellar"


Date de sortie : 2015

Note : 5/5

SepticFlesh

SepticFlesh

"Titan"


Date de sortie : 2014

Note : 5/5

Ghost Brigade

Ghost Brigade

"Until Fear No Longer Defines Us"


Date de sortie : 2011

Note : 2.5/5

Elitist

Elitist

"Fear In A Handful Of Dust"


Date de sortie : 2011

Note : 3.5/5

Drudkh

Drudkh

"Microcosmos"


Date de sortie : 2009

Note : 2/5

Liste des commentaires :

Pete

Et bien, ça c'est de la kronik ! Bravo !

Posté le : 06.06.2011 à 10:01

Page : 1 2 3 4

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Breaking Strain

Breaking Strain

Satellites Will Touch The Ground

Opeth

Opeth

Watershed

Born To Lose

Born To Lose

Saints Gone Wrong

Votes Skartnak.com

Hateful Monday

Total des votes : 463

One Ok Rock

Total des votes : 375

Kickback

Total des votes : 209

Winds Of Plague

Total des votes : 161

One Last Chance

Total des votes : 152

Slipknot

Total des votes : 137

Eskeype

Total des votes : 119

Meshuggah

Total des votes : 118

Promethee

Total des votes : 97

Origin

Total des votes : 92

A Thousand Years Slavery

Total des votes : 90

All Shall Perish

Total des votes : 87

Todos Destinos

Total des votes : 85

Blasted

Total des votes : 84

A Day To Remember

Total des votes : 80

Mumakil

Total des votes : 80

Requiem For Sirens

Total des votes : 73

Total : 15335 votes sur les kroniks


Comentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 77

Within Walls

Total des commentaires : 62

Slipknot

Total des commentaires : 57

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 37

Morbid Angel

Total des commentaires : 31

A Thousand Years Slavery

Total des commentaires : 22

Winds Of Plague

Total des commentaires : 21

Dot Dot Curve :)

Total des commentaires : 20

NATO

Total des commentaires : 19

A Day To Remember

Total des commentaires : 19

Total : 2324 commentaires