Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 5295
Visiteurs actuellement sur le site: 91

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Groezrock Festival

Day One

09.05.08 / Open Air - Meerhout (Belgique)

Flyer

Skartnak.com Une nouvelle fois le Groezrock était l'événement punk-rock à ne pas rater, le plus gros festival européen du genre s'est encore cette année fait plaisir avec une affiche tout bonnement hallucinante, présentant un mélange parfait de jeunes révélations (The Flatliners, Set Your Goals, The Loved Ones, etc), groupes confirmés (Alkaline Trio, Thursday, The Bouncing Souls), machines de guerres en live (Strike Anywhere, A Wilhelm Scream, Agnostic Front, Sick Of It All), grosses têtes d'affiches (Anti-Flag, Billy Talent, Bad Religion) et enfin et surtout, reformations (parfois exclusive) en tous genre (Finch, Hot Water Music, No Fun At All,Face To Face, 59 Times The Pain).

Impossible donc de manquer ça, le rendez-vous était donné, départ vendredi 9 mai à l'aube en compagnie de BioBio « l'estomac zen » et Maud «Schumacher » (nos deux valeureuses conductrices) ainsi que Flo Swisspunk à bord de la Groezrock-mobile, direction Meerhout. 11 heures de voiture plus tard (quand on aime on ne compte pas) arrivée sur le lieu du festival, entrée dans le camping relativement rapide, montage des tentes dans un périmètre limité et petite course au bracelet histoire de pouvoir voir les premiers concerts.

Set Your Goals :

Révélation de l'année 2007, les jeunes américains de Set Your Goals foulaient pour la 3ème fois le sol européen et pourtant le groupe ne parait toujours pas rodé. Alors que leur musique déborde d'énergie la prestation des deux frontmen fût très en dessous de ce qu'on pouvait attendre. Le freluquet à la petite voix bouge moins qu'André Rieu et donne l'impression de faire sa première scène (et d'avoir 15 ans accessoirement), quand au 2ème chanteur beaucoup plus mobile, c'est le son qui a fait défaut, sa voix étant à la limite de l'audible pendant tout le set. Malgré cela le public aura répondu présent et les compos du groupe auront fait leur petit effet, lançant pour de bon les hostilités.

The Blackout (par Ludo) :

Premier concert de la journée dans la « petite » tente, la bande à Sean Smith (crieur et sex symbol du groupe) était attendue au tournant, spécialement après leur bonne prestation live effectuée sur la tournée du Taste Of Chaos.

Et l’attente en aura valu la chandelle, les gallois nous ont envoyé leur rock/emocore à la Lostprophets en plein dans la figure et c’est tant mieux. On aura droit avant chaque chanson a un «This song is on the albulm called We Are The Dynamite » de la part du chanteur ce qui est plutôt amusant quand on sait que le groupe n'a sortit qu'un album et un EP. Un concert qui s'est déroulé dans une bonne ambiance, avec un public mobile qui aura même eu droit a son circle pit (ce sera la grande du mode festival) sur la chanson « Spread Legs Not Lies ».

Strike Anywhere :

Concert attendu pour beaucoup, Strike Anywhere a été fidèle à sa réputation. Barnett en grande forme (comme d'habitude) et avec un nouveau t-shirt (!), un nouveau guitariste beaucoup plus présent que l'ancien, le groupe a aligné les tubes pendant 35 petites minutes, ne laissant que peu de répis à une fosse en ébullition. Bien que limités par le temps les 5 gars de Richmond nous en ont mis plein la vue. Poing levés et sing along à outrance Strike Anywhere a prouvé à ceux qui pouvaient encore en douter (?) qu'ils font parti des meilleurs groupes du monde sur scène, à voir et à revoir, le sourire aux lèvres.

Nouvelle pause pendant les sets de All Time Low (trop popisant à mon gout mais le son avait l'air d'être bon et l'ambiance adaptée à la musique du groupe), passage par les stands de merchandising qui pour le coup prennent l'allure d'un véritable supermarché du punk-rock, t-shirt, cd's en tous genre et accessoire à foison, il y'en avait pour tous les gouts, difficile de gérer son budget quand on à autant de choix devant soit ! Grandes retrouvailles avec toute la clique de Punkfiction ainsi que Metalorgie, chaleureuses étreintes et autres (censuré), tous les passionnés ont répondu présent à l'appel, le Groezrock rassemble tous le monde sous le même étendard, l'amour pour la musique !

Heaven Shall Burn :

En néophyte complet pour tout ce qui touche de près ou de loin au metalcore je suis allé jeter un coup d'œil curieux au set de Heaven Shall Burn, et bien m'en a prit. Aussi carré qu'un Kiri le set d'Heaven Shall Burn transpirait la puissance et la maitrise. Le chanteur très charismatique (rappelant parfois Lou Koller de Sick Of It All) étant vocalement impressionnant et le reste du groupe ultra technique. Grosse impression donc que celle laissée par le groupe, je me risquerais presque à écouter les albums (dont les chroniques sont dispos ici : Deaf to our Prayers et Iconoclast).

Silverstein (par Ludo) :

Grosse pointure de la scène emo actuelle, Silverstein a fait sensation à son entrée sur scène, déclenchant cris et larmes auprès des plus jeunes spectatrices. Début du show avec « Sound Of The Sun », (chanson issue de leur dernier album en date chroniqué ici ) et premiers cris du chanteur qui coincideront avec ceux d'une partie du public venue pour voir leur idoles. Shane Told a assuré son chant alternant clair et hurlé avec justesse, tandis que les musiciens ont fait preuve d’une performance solide malgré quelques erreurs du lead guitare.

En résumé Silverstein aura livré une très bonne performance ainsi qu'une setlist variée. Le public nombreux paraissait bien motivé (mosh, pogo, danse) par les canadiens et pour ajouter encore un peu à la diversité des mouvements le frontman se permettra même le luxe d’organiser un circle pit sur la chanson « My disaster », également extraite de leur dernier album.

Alkaline Trio :

Un des derniers groupes annoncé au Groezrock, Alkaline Trio n'a pas bénéficié des meilleures conditions pour son concert. Un son un peu brouillon, un démarrage en douceur (avec un deuxième morceau chanté par Dan Adriano, le bassiste) et une scène qui parait très grande pour un trio. Malgré cela le charisme de Matt Skiba et la qualité des compositions du groupe auront réussi à réveiller un public un somnolant. La set-list un peu décevante a vite été oubliée grâce au finish en apothéose sur le morceau « Radio » (issu du split avec Hot Water Music), sur lequel, circonstances oblige, Chris Wollard et Chuck Ragan ont rejoint Alkaline Trio pour le bonheur de tous.

Finch:

Petit passage du coté de la Core Stage (sponsorisée par Eastpack) pour voir quelques minutes du set de Finch, récemment sorti d'un long hiatus. Le groupe est bien en place, le son est bon et les alternances chant clair/hurlé sont maitrisées, dommage que le set du groupe ai été programmé en même temps que celui d'Anti-Flag, beaucoup ont dû faire le difficile choix d'abandonner l'emocore de Finch après 20 minutes pour pouvoir suivre entièrement le show des punks sur la Main Stage.

Anti-Flag :

Nouvel album sous le bras (toujours sur une major), Anti-Flag avait intérêt à assuré pour égaler le souvenir que j'avais gardé d'eux lors de leur prestation pour la tournée de For Blood And Empire (bien que le contraste « signature sur une major afin d'être entendu par un plus grand nombre d'auditeurs » et le discours « si vous avez des mp3 d'Anti-Flag, supprimez-les » était quelque peu contradictoire pour des punks qui se révoltent contre le capitalisme). Et bien la prestation a été à la hauteur de leur dernier album, piètre. A croire que le succès serait monté à la tête du groupe, les effets (inutiles) accumulés pendant le set (utilisation d'un mégaphone, ajout d'une caisse en bordure de scène pour amplifier (?) l'efficacité de certains morceaux, chant de Chris#2 de plus en plus présent) n'apportent rien au groupe et l'attitude générale semble très surfaite (sauts à tout va, « destruction » de matériel) voir hypocrite (la chanson « Fuck Police Brutality » n'a plus le même poid quand on est des punks en cravate signés sur une major). Une sensation bizarre qui a fortement atténué le plaisir d'entendre à nouveau certains morceaux mythiques du groupe (« Turncoat », « Die For Your Government »), certains ont adoré, d'autres (principalement ceux qui les avaient déjà vu) ne verront sûrement plus le groupe de la même façon...

Hot Water Music :

Quel magnifique groupe est et a été Hot Water Music, cette symbiose totale entre 4 musiciens talentueux, et l'association de ses deux voix si particulières, si touchantes... indescriptible. L'annonce de la présence du groupe au Groezrock avait fait l'effet d'un tremblement de terre, alors que Chuck Ragan paraissait lancé à 100% dans son projet solo et que les trois autres prenaient du bon temps avec The Draft, ce fût une joie non dissimulée que d'apprendre qu'on pourrait voir (ou revoir pour les plus chanceux) les floridiens. Ce show n'a été que classe, amour et beauté. La musique dans son plus simple appareil, pas de fioriture, le groupe est la pour faire de la musique et c'est tout. Chuck et Chris sont en parfaite harmonie et n'ont besoin que d'un simple regard pour s'accorder, même trois ans après la magie opère toujours sans aucun accro. Jason assiste les deux vocalistes par son excellent jeu de basse (malheureusement un peu uniformisé par le son de la Core Stage) mais également avec sa voix dans les moments les plus intenses tandis que George (batterie) fait surfer ses bras sur sa batterie, variant les rythmes au grès des morceaux. Quelques mots entre les morceaux, des sourires, mais surtout beaucoup d'émotion. Un concert d'une grande intensité, marqué par un public conquis et l'impression d'être au bon moment au bon endroit, qu'il ne fallait manquer ça sous aucun prétexte... La reprise de « True Believers » des Bouncing Souls (qui sont tous venus sur scène accompagner leurs amis) n'a fait qu'appuyer cette superbe sensation, le groupe à montré qu'il n'y a pas besoin d'en faire des tonnes pour véhiculer un message et beaucoup plus encore, une nouvelle fois, merci Hot Water Music, merci pour tout.

Billy Talent :

Encore retourné de la prestation d'Hot Water Music direction la Main Stage ou Billy Talent à déjà commencé son show depuis une bonne demi-heure. Le son est très bon (bien que n'entende que trop peu les chœurs), Ben est en grande forme et se dandine dans tous les sens, utilisant au maximum l'espace qu'il a disposition. Son chant spécifique rend bien et ne décroche quasiment jamais (comme ça avait pu être le cas lors de leur prestation au Fri-Son l'année dernière). Ian a toujours autant de classe avec sa coupe rock'n'roll et impressionne autant au niveau de son jeu de guitare que de ses backing-vocals. La set-list alternera morceaux du premier et du deuxième album (ceci était une info exclusive) en passant en revue tous les tubes du groupe (voir l'album live). Le public est une nouvelle fois surmotivé, et, selon les dires du chanteur, composé d'un grand nombre de filles avec des gros seins (faut croire que ça l'a marqué !). Grosse prestation donc de la part des canadiens qui ont comme à leur habitude clôturé le show par l'énormissime « Red Flag », reprise en choeur par tout le monde. Extinction des feux, sorties de la tente avec la chanson « Dont Worry Be Happy » sifflotée par un public heureux. Fin de cette première journée, bilan très positif, peu de déception mais plusieurs concerts de très bonne qualité, l'heure du repos a sonné, le journée du samedi va être très longue...

Un grand merci Ă  Ludo pour les reports de The Blackout et Silverstein.

Live Report : Le_mHu

Ajouté le : 13.05.08

Live Report cliqué : 9121 fois

Groezrock FestivalGroezrock FestivalGroezrock FestivalGroezrock Festival



Live Reports des mĂŞmes artistes :

Groezrock Festival

Groezrock Festival

(Day 2)

Date : 18.04.09

Lieu : - Meerhout (Belgique)

Groezrock Festival

Groezrock Festival

(Day 1)

Date : 17.04.09

Lieu : - Meerhout (Belgique)

Groezrock Festival

Groezrock Festival

(Prologue)

Date : 16.04.09

Lieu : - Meerhout (Belgique)

Groezrock Festival

Groezrock Festival

Day Two

Date : 10.05.08

Lieu : Open Air - Meerhout (Belgique)

Liste des commentaires :

mYcoz

vous avez vu l'affiche de l'ed 2010 sur groezrock.fr ? c'est plus punkrock cette anné ! du lourd !!!

Posté le : 17.01.2010 à 16:34

Le mHu

Haha j t avais vu venir Ludo j ai mis "certains ont adoré, surtout ceux qui les avaient jamais vu" :D

Pis Billy Talent c est surtout en comparaison de leur prestation aux Fri-Son, donc c'est possible que t'ai trouvé ça moyen, perso j'ai trouvé mieux qu'au Fri-Son, donc bien !

Posté le : 14.05.2008 à 21:54

ludo alias punk-screamo

Retournez sur metalorgie les 2 vous avez aucun gout c'est tout!^^

Posté le : 14.05.2008 à 19:06

moulou

Nan nan, moi d'accord avec le mhu !
Ca fait 3 fois que je vois anti flag en 4 ans, et ça a toujours été de pire en pire. Là, ça a atteint l'apogée de la surenchère d'effet, de frime, de destructions inutiles ... et d'une fausse pourri composés de jeunes qui confondait mouvement de foule et pogo ! XD

Posté le : 14.05.2008 à 15:39

ludo

Moi je suis pas tout a fait d'accord avec ce report

Comparé a plusieurs foi ou je les ai vu billy talent c'est montrl suffisant,ils avaient l'air de se faire chier comme pas possible et ca c'est ressenti dans le public,leur prestation est sauvé par l'excellent final qui aura vu se suivre try honesty,fallen leave et red flag

Sinon pour anti flag je te trouve très sévère,je les ai trouvé plutot engagé,d'ailleurs la foule suiviait bien et ils ont évités de tomber dans le piège de jouer trop de chanson de leur nouveau (mauvais) album....

Posté le : 14.05.2008 à 12:37

Le mHu

Nan il avait juste oublié son gel...

Posté le : 14.05.2008 à 11:52

cedrik

Il a l'air malade Justin machin flag, non ?

Posté le : 13.05.2008 à 23:41

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

Notice: Undefined index: nom in /home/clients/27e76abbecf37c2a6ef2baf4e32c8957/skartnak.com/comments/ajout.php on line 12
value=""/>

E-mail (Facultatif) :

Notice: Undefined index: email in /home/clients/27e76abbecf37c2a6ef2baf4e32c8957/skartnak.com/comments/ajout.php on line 20
value="" />

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Scott Sellers

Scott Sellers

Being Strange

Kroniks
Pity Party

Pity Party

"Concrete"


Date de sortie : 2020

Note : 4/5

Guilhem

Guilhem

"Born & Bored"


Date de sortie : 2020

Note : 4/5

Fast Lane

Fast Lane

"Life On A Slackline Strap"


Date de sortie : 2020

Note : 4/5

Matchup, The

Matchup, The

"Straight To The Core"


Date de sortie : 2020

Note : 4/5

Krang

Krang

"Singalong"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Darkrise

Darkrise

"Circles Of Failure"


Date de sortie : 2019

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Interviews
Among Vultures

Among Vultures

avec Edmond


ajouté le : 27.03.19

Abraham

Abraham

avec Groupe


ajouté le : 08.05.18

Spanish Love Songs

Spanish Love Songs

avec Dylan


ajouté le : 02.04.18

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

Alesana

Total des commentaires : 9

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

Total : 448 commentaires