Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 127
Visiteurs actuellement sur le site: 21

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Mumakil

Interview réalisée le 17.05.2009 aux caves du manoir de Martigny avec Seb et Jeje, batteur et guitariste de Mumakil.

Mumakil

rose Salut ! Alors pour commencer, comment ça va ?
Seb : Salut ! Ca va très bien merci !

Comment se passe les concerts pour vous ? J’ai vu que vous allez en jouer une bonne quantité même en dehors de la Suisse. Comment se déroule ces dates ?
Seb : Oui, c’est surtout des dates le week-end où on essaie d’en enchaîner trois, quatre. La plupart sont des festivals en Hollande, en République Tchèque, etc. On essaie de trouver ces dates avant, histoire de pas se bouger juste pour en faire une seule, c’est un peu plus cool. Sinon on trouve les dates nous-mêmes sur Myspace ou bien avec des contacts que l’on connait sur place. En général ça se passe bien !

Vous avez partagé quelques dates avec le groupe américain Origin et même fait un split avec Misery Index, comment s’est déroulé le contact entre vous ?
Seb : Pour Misery Index, on a fait une tournée avec eux en Angleterre en mars 2007 pendant une semaine et demie et on avait aussi joué avec eux à Litz un peu par harsard.

(Jeje nous rejoins entre temps pour l’interview.)

Seb : Donc durant cette soirée à Litz, on est allé discuté avec eux du concert, on a bu deux trois bières, on a fait la teuf et il y a eu un bon feeling. En rentrant de tournée, il nous ont proposé si on voulait faire un split avec chacun trois, quatre morceaux et c’est comme ça que ça c’est fait.

Skartnak.com

L’année passée on a appris votre signature sur le label américain Relapse Records sur lequel vous avez notamment sortit votre dernier album «Behold The Failure». Comment s’est passé cette rencontre entre vous et le label ?
Jeje : En fait, ça part un peu tout de cette fameuse soirée où on a joué avec Misery Index à Litz. Et voilà, on avait déjà envoyé notre premier album «Customized Warfare» à Relapse Records mais ça n’avait rien donné. Par après on a fait copain avec les collègues de leur écurie et puis je pense que ça a vraiment du aider à s’y introduire.

A propos de votre nouvel album, quelle ont été les principaux thèmes vous ayant influencés pour l’écriture des textes et de la musique en elle-même ?
Seb : Les thèmes récurrents sont la plupart des trucs qui nous font réagir dans ce qui se passe dans le monde, par exemple les guerres, l’oppression sociale, les vieux thèmes propres au Grind qu’on aime bien et qui sont faciles à hurler sur scène face à un public.
Jeje : J’crois qu’on en a bien besoin, surtout en Suisse.

Comment s’est passé l’enregistrement de «Behold The Failure» ? Avez-vous rencontré des difficultés pour le faire ?
Seb : En fait on a la chance que notre gratteux (Jeje) ait un studio d’enregistrement chez qui on répète parce que pour le moment on a toujours enregistré chez lui et... c’était quoi la question déjà ? (Rires)
C’est vraiment facile, on n’a pas de tout de pression, on prend vraiment tout le temps qu’on veut.
Jeje : C’est un peu comme une répète, c’est tranquilo quoi !
Seb: On s’prend pas la tête, s’il y a des trucs qu’il faut refaire, on refait. T’es pas du tout pris par le temps ou quoi que se soit, c’est vachement pratique.

Skartnak.com

Quelle est l’évolution qu’a fait Mumakil dans «Behold The Failure» par rapport à ses prédécesseurs ?
Jeje : J’ai l’impression que c’est un peu plus Punk qu’avant. On sent moins les consonances Death Metal, plus les trucs Rock’n Roll.
Seb : Le son est aussi beaucoup plus massif donc ça colle bien aux changements qu’il y a par rapport au premier album où là, la prod était vachement plus clean et Death Metal. Maintenant on essaie toujours d’être tight mais...
Jeje : On est un peu plus cradingue !
Seb : Il y a ce côté «Punk as fuck» qui est présent.

Quel est la signification de «Mumakil» ?
Jeje : Tue ta mère ! (Rires)
C’est une translation en «black speech» des oliphants de Tolkien. Ce sont ces grosses bestioles.
Seb : Et elles blastent tout sur leur passage, ça nous colle bien, sans vouloir se prendre la tête.
Jeje : Ce sont des machines de guerre enragées.
Ça reflète bien votre musique en gros ?
Jeje : Ouais c’est lourd, ça piétine et c’est pas forcément sympathique... quoique malicieux ! (Rires)

Qui a fait l’artwork de votre dernier album et quelle interprétation doit-on y accorder ?
Seb : Celui qui a fait l’artwork s'appelle Orion Landau, c’est un mec qui travaille chez Relapse Records et qui fait que des pochettes d’album principalement pour des groupes du label. Nous on avait pas vraiment d’idée précise à lui proposer.
Jeje : Donc en gros ce qu’on a fait, on a envoyé les textes et la musique et il s’est inspiré de ça. Ca marche assez bien !

Que pensez-vous de la scène Metal actuelle dans le monde ? Est-ce que
vous la trouvez cool ou bien vous sentez une baisse de régime par rapport à avant ?

Jeje : Je pense pas qu’il y ait une baisse de régime. Je constate que plus il y a de groupes qui arrivent sur la scène, plus le niveau est haut, en général. C’est très rare de retrouver des groupes qui débarquent comme ça avec leur premier album et qui font n’importe quoi. Même si c’est pas forcément des trucs qui me plaisent, genre Metalcore avec quelque blast beat, ça n’empêche pas que ce sont des gens qui de toute façon connaissent leur groupe nikel et qui savent comment il faut faire. Donc je pense qu’elle est bien la scène ! Il y a de plus en plus de trucs, ça va un peu dans tous les sens et les gens se permettent de faire des mixtures. Ouais je trouve qu’il y a pas mal de trucs en ce moment.

Qu’est-ce que vous écoutez en général quand vous êtes chez vous ?
Jeje : Moi j’écoute mon voisin du dessous qui fait de la batterie électronique trop fort. (Rires)
Seb : J’écoute de tout, du Metal en général, du Grind, du Punk, etc...

Comment réagit à votre musique le public suisse en comparaison avec celui des pays étrangers ?
Seb : Ca dépend de l’endroit quand on joue à l’étranger. Par exemple en Allemagne c’est assez difficile parce que les gens sont assez froids mais c’est intéressant parce que c’est à toi de leur bouger de cul et vu qu’ils te connaissent pas tu dois faire un peu tes preuves. En France et en Suisse on prend beaucoup plus notre pied.
Jeje : On peu déjà communiquer plus facilement avec les gens parce qu’on parle français, bêtement.
Seb : Il y a aussi eu plus de chroniques dans les trucs français et suisses, je pense que ça aide bien à se faire connaître.

Skartnak.com

En dehors de la musique, avez des jobs ou vivez-vous exclusivement que de la musique ?
Seb : Non non, le Grind ça paie pas les factures donc on essaie de se débrouiller en trouvant du fric à droite, à gauche.

Pensez-vous qu’aujourd’hui un groupe de Metal ou de Grind en Suisse avec quand même un certain niveau puisse comme vous signer sur un bon label et y sortir un album ou bien cela reste exceptionnel ?
Jeje : Il faut pas déconner, il y en a quand même. Tu regardes les Samael, les Knut,...
Seb : Cataract...
Jeje : Ils glissent, ils sont à l’étranger et ils tournent comme des porcs. Je pense qu’à partir du moment ou t’as pas envie de faire ça comme un hobby, j’entend par là que c’est pas pour faire trois concerts par année, il suffit d’aller un peu au charbon et tu peux quoi !
Il suffit d’être un peu audacieux ?
Seb : Il faut quand même avoir un truc intéressant à proposer et à partir du moment ou tu as un label qui est intéressé je pense que c’est pas vraiment un question d’exception, c’est plus une question de travail.

Meilleur concert ?
Jeje : Je crois que les trois derniers avec les Blockheads en France étaient vraiment bien ! Ceux de Limoges et de Bordeaux étaient aussi terribles, bonne ambiance, petit endroit avec de la sueur qui dégouline contre les murs et plusieurs strates de gens qui volent, des copains avec qui on se fend la gueule ! A mon avis c’est pas seulement juste le fait de bien jouer les trucs, il faut aussi qu’on se fende la gueule, on est quand même un peu là pour ça.
Seb : Il faut prendre du plaisir !
Jeje : Un super concert de la mort où on s’emmerde après dix minutes et où on sait même pas ou dormir, personnellement ça reste pas dans mon esprit comme un truc super génial.

Pire concert ?
Jeje : On avait joué avec les Young Gods et Max And Morgan Band, ce sont des types fous furieux expérimentaux Suédois.
Seb : C’était un peu une soirée où il y avait des styles qui n’avaient rien avoir entre eux.
Jeje : Et puis les Young Gods ont été annulé au dernier moment, il y a eu Samael, tout été limité a 93 dB et quand Seb balance une patate sur la batterie ça va à 100 dB direct... Et puis c’était aussi un concert un peu bridé, un peu avorté «Déconnez pas, pas trop fort, pas trop de temps, pas trop vite !». Par contre il y a de la super bouffe ! (Rires)

Si vous pouviez donner un conseil à tous les groupes de Metal ou Grind qui lisent l’interview ça serait... ?
Jeje : Il faut jouer plus vite. (Rires)
Seb : Non mais continuer à répéter !
Jeje : N’hésitez pas à vous démerder tout seul pour faire des trucs avec les groupes copains. Il faut pas attendre que les gens viennent vous chercher. Faut que ça blast !

Quelque chose à rajouter ?
Seb et Jeje : Merci à toi collègue !
Seb : Et salutations à l’équipe de Skartnak, j’y vais régulièrement !
Merci à vous et bon concert !

Interview : Dany

Plus d'infos :

Label : Relapse Records

MySpace : www.myspace.com/mumakil

Site Web : www.mumakil.ch

Site du label: www.relapse.com


Interview cliquée : 5759 fois



Chroniques du même artiste :

Mumakil

Mumakil

"Behold The Failure "


Date de sortie : 2009

Note: 5/5


Live Reports du même artiste :

Ultimate Brutal Night

Ultimate Brutal Night

Blockheads, Mumakil, Yog, KSK

Date : 09.05.08

Lieu : Baramine-squat - Versoix

Mumakil

Mumakil

Near Death Condition

Date : 06.10.07

Lieu : Meanmachine - Sion

Interviews aléatoires :

Neaera

Neaera

Fat Ass

Fat Ass

Within Walls

Within Walls

Seed Of Pain

Seed Of Pain

Liste des commentaires :

Sam-the-kid

cool l'interview.....
et superbe le show de martigny.

Posté le : 22.05.2009 à 07:54

Dany

Oups, sorry ^^

Posté le : 20.05.2009 à 13:23

Grindbastard 2.0

si jamais la ville en question n'est pas Litz.. mais LEEDS ;)

Posté le : 20.05.2009 à 12:12

Le mHu

C est comment déjà... ? Ah oui, I <3 Blast Beat !

Posté le : 20.05.2009 à 08:49

Dany

La merde dans l'histoire c'est que j'ai même pas pu assister au concert. Je maudis mon prof de math qui m'a foutu un exam le lendemain.

Posté le : 19.05.2009 à 19:31

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Shank

Shank

Honesty

Kroniks
Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

One Ok Rock

One Ok Rock

"35xxxv"


Date de sortie : 2015

Note : 4.5/5

Slimboy

Slimboy

"Sail On Sailor"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Darko

Darko

"Bonsai Mammoth"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Purgatorium Europe MMXVII

Purgatorium Europe MMXVII


05.04.17

Les Docks - Lausanne

The Ninth Hour World Tour

The Ninth Hour World Tour


01.03.17

Les Docks - Lausanne

Apocalyptica

Apocalyptica


06.02.17

Théâtre du Léman - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com