Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 461
Visiteurs actuellement sur le site: 32

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Rise and Fall

Read this interview in ENGLISH FR

Rise and Fall est une valeur sûre de la scène hardcore européenne. Avant la sortie du nouvel album, prévue pour la fin de l'année, nous avons voulu faire le point de la situation pour ce groupe belge qui n'a jamais cessé d'épater les kids du monde entier avec leur mélange détonant de styles et leurs performances scéniques hautes en voltige. Venez découvrir ce que Bjorn, le chanteur du groupe, a à nous dire!

Rise and Fall

rose Salut Björn ! Comment vas-tu ? Peux-tu s’il te plaît présenter brièvement ton groupe RISE AND FALL ? Quand avez-vous commencé ? Qu’avez-vous accompli jusqu’à maintenant avec le groupe durant toutes ces années ?
Tout va bien ! C’est dimanche, je prends du bon temps. Ça fait plus de six ans que RISE AND FALL existe maintenant. Nous avons fait notre premier concert en mars 2003. Nous avons sorti une démo, quelques EPs et deux albums (« Hellmouth » et « Into Oblivion »). En mars de cette année, nous avons enregistré notre troisième album, « Our Circle is Vicious », à Salem, dans le Massachussets, et il devrait sortir en octobre sur Deathwish Inc. À côté de ça, nous avons fait des tonnes de concerts et nous avons beaucoup tourné également. Notre toute première tournée a duré dix jours, c’était pendant l’été 2004. J’ai booké cette tournée moi-même. Notre dernière tournée en date a duré quatre semaines, nous avons traversé l’Europe avec nos potes de HAVE HEART et SHIPWRECK.

Vous venez de Belgique, un pays qui est divisé en deux communautés bien distinctes. Corrige-moi si je me trompe, mais je crois qu’il y a des gens des deux parties du pays dans le groupe, juste ? Le prenez-vous comme un avantage ? Est-ce que cela joue un rôle majeur au sein du groupe ? Et sur une échelle plus large, que penses-tu des barrières culturelles et de langues auxquels certains pays, comme le tien et le mien, doivent faire face ? Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?
En fait, il y avait des gens des deux parties du pays dans le groupe, plus maintenant. Notre ancien batteur, JP, vient de la partie francophone de la Belgique. Cela dit, il ne fait plus parti du groupe maintenant, mais il parlait très bien le flamand et la différence au niveau de la langue maternelle et de la culture n’a jamais posé de problèmes entre nous. La Belgique est en endroit un peu fou, c’est super petit, pourtant ça reste divisé en trois parties, et chaque partie a sa propre langue…La partie flamande, où nous vivons, la partie francophone, au sud, et la minuscule partie germanophone, à l’est. Je pense vraiment que c’est fascinant et que ça fait de nous un pays intéressant dans son ensemble. Je ne suis pas du genre à agiter le drapeau belge et à implorer pour que le pays en reste qu’un seul à tout prix, mais je ne suis pas non plus en faveur d’une division en deux ou trois parties. Si tu veux mon avis, les différences de langues et de backgrounds culturels rendent ce monde plus intéressant, je détesterais voir que tout le monde parle la même langue, fasse son shopping dans les mêmes magasins, achète les mêmes habits, etc. Ça me semblerait ennuyeux.

En tant que groupe, est-ce que vos ambitions ont changé avec le temps ? Je veux dire, à l’époque où vous avez commencé à jouer ensemble, étais-tu capable de t’imaginer chanter dans un des groupes les plus respectés de la scène européenne et, par exemple, faire des tournées avec des groupes énormes tels que CONVERGE ? Pensais-tu arriver aussi loin avec groupe ?
Ouais, nos buts et nos ambitions ont vraiment changé avec le temps. Au début, le groupe était vraiment juste un projet entre amis. Tout ce que nous voulions, c’était enregistrer une démo, même avec un son médiocre, et faire quelques concerts. Sans vraiment connaître la raison, les choses deviennent incontrôlables et évoluent, nous avons subi quelques changements de line-up à travers toutes ces années, et nous avons fini par faire beaucoup de choses qui me semblaient totalement hors de portée pour le groupe. Nous sommes vraiment reconnaissants des chances qui nous ont été données, mais aussi d’avoir pu nous lier d’amitié avec tous ces gens rencontrés, avec lesquels nous avons pu passer du temps, comme CONVERGE par exemple.

Skartnak.com

Avez-vous déjà dû faire face à de gros problèmes sur les tournées ? Si oui, quels étaient ces problèmes ? Ont-ils été faciles à résoudre ?
Oh bien sûr ! Les pires problèmes, en général, ne sont pas des pneus qui éclatent, des accidents de van, ou d’entrer dans un pays ou un autre. Les pires problèmes sont quand les choses se passent mal au sein du groupe, quand les membres se disputent ou entrent en confrontation. Je ne veux pas trop développer sur le sujet, mais à mes yeux, les pires moments à passer dans un groupe sont quand ce genre de situations surgit. Et les problèmes de ce genre ne sont jamais faciles à résoudre, vraiment.

Quel est le concert le plus fou que vous ayez joué ?
C’est toujours assez difficile pour moi de répondre à cette question, parce que nous avons fait tellement de concerts, et un bon nombre d’entre eux sont mémorables pour diverses raisons. Ce n’est pas que chaque concert que nous faisons ressemble à un champ de bataille avec des kids qui volent de tous les côtés et des centaines de gens qui font des singalongs, nous ne sommes pas CONVERGE, ni CEREMONY, ni TERROR. Mais quand même, en termes de réponse du public, quelques-uns des shows les plus fous doivent être le Maximum Destruction Fest à Essen, en Allemagne, en octobre 2006, et le Moshvalley Fest en Belgique, en juillet 2009.

Maintenant que vous connaissez les deux scènes, soit la scène européenne et la scène américaine, pouvez-vous voir des différences majeures ? Pourrais-tu souligner, à ton avis, ce qui est différent et ce qui est similaire ? Comment comparerais-tu les deux scènes ?
Les deux scènes sont assez similaires, je pense. Le public américain a tendance à être un peu plus jeune et plus fou, le public européen semble être un peu plus mélangé et plus âgé en moyenne, ça dépend des concerts évidemment. Cependant, je ne pense pas qu’être dans le hardcore ici ou là-bas est vraiment différent. Les avantages que l’Europe a, c’est que nous avons plus de salles, de centres de jeunesse et d’endroits en général pour organiser des concerts, alors qu’en Amérique, les kids doivent beaucoup improviser, c’est pourquoi il y a beaucoup de shows dans des halls (VFW ?), dans des caves, et parfois dans un refuge. Cela dit, j’aime les deux continents. L’Europe est un peu plus familière et sûre, tu es nourri et tu es assuré d’avoir un endroit où dormir, l’Amérique, c’est plus l’aventure, tu ne sais jamais ce qui va se passer et ça te paraît incroyable quand tu as à manger à un concert. De la pizza en général. J’adore.

Vous ne faites pas ce qu’on pourrait appeler de la musique pro-chrétienne, que pensez-vous de la scène dite « Christiancore » ? Est-ce que ça t’a déjà causé des problèmes de crier « forked tongue » à la face d’un kid chrétien ? Haha !
J’ai toujours été assez hésitant sur ce sujet. Je pense que le hardcore est un endroit où les gens peuvent exprimer leurs points de vue et leurs croyances, en supposant que chaque auditeur est assez intelligent et mature pour se faire sa propre opinion quand même. S’il y a des groupes qui peuvent chanter à propos d’un style de vie sans drogue, de la Conscience Krishna, ou des droits des animaux, ou de la lutte urbaine, ou du communisme, alors pourquoi ne serait-il pas permis de chanter à propos de Jésus ? D’un autre côté, le fait que les groupes chrétiens sont gentiment mais sûrement en train de devenir un phénomène « normal » dans notre scène, me dérange, parce que bon nombre de ces groupes défendent des points de vue dont j’essayais de me détacher étant adolescent. Donc, je suis mitigé sur le sujet. Tu pourrais supposer que je m’oppose à cela, mais en même temps je ne pense pas que ces groupes ne devraient pas avoir l’autorisation de faire ce qu’ils font.
En ce qui concerne « Forked Tongues », n’a absolument rien à voir avec la chrétienté ou avec la religion. Et à vrai dire, aucune de nos paroles n’est en rapport avec ces sujets, mis à part peut-être « Live in Sin ».

Vous semblez utiliser une imagerie très inspirée du satanisme, d’où cela vient et à quel point prenez-vous cela au sérieux ?
L’artwork complet de « Into Oblivion » a été fait par Jacob Bannon, je pense que ça reflète bien l’esprit de l’album. Personnellement, j’ai toujours pris cette imagerie religieuse comme une métaphore. La chrétienté pour moi reste une religion et un système de valeurs auxquels j’ai toujours été confrontés lorsque j’étais plus jeune, pas vraiment à cause de mes parents, mais plutôt à cause des écoles, des maîtres (d’école) et de certains proches, et je n’ai jamais été à l’aise et en accord avec ça. C’est une religion qui a eu une influence majeure sur le monde occidentale, d’une telle ampleur que nous ne le remarquons même plus je pense. Nous (le groupe) avons toujours eu une approche très « rentre-dedans », nous avons toujours voulu que les gens se demandent pourquoi ils font ce qu’ils font et pourquoi ils croient en ce qu’ils croient. Vivez votre propre vie, avec vos règles. Soyez de véritables individus. C’est ce genre de choses qu’on veut faire passer. Concernant le satanisme, évidemment aucun de nous n’est satanique, mais je sais que Cédric s’est beaucoup renseigné sur le sujet. Il est aussi connu pour se retirer de temps à autre dans une cave, afin d’écouter PENTAGRAM 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, avant de ressortir des riffs plein la tête.

Skartnak.com

Beaucoup de gens dans le hardcore sont soûlés par la violence durant les shows. À mon avis, si tu joues de la musique violente, c’est se voiler la face d’imaginer que le public ne réponde pas de manière violente également… quel est ton avis sur la question ?
La violence durant les shows a toujours été un problème, du moins depuis que je suis dans le hardcore. Franchement, je ne vois pas le problème. Il y aura toujours les connards habituels, à chaque concert, qui vont délibérément tenter de blesser d’autres gens, mais je pense qu’en Europe, les shows ne sont pas si violents et dangereux que ça. Si le public est vraiment dans le show, et par ce biais, est capable de laisser sortir sa frustration et sa rage, alors je trouve que c’est cool.

Quelles sont vos relations avec votre label, Deathwish Records ? Vous avez déjà rencontré les gens du label ou vous restez en contact uniquement par mail ? Comment ça fonctionne ? Vous devez vous pointez à leur bureau de temps à autre ? Comment gèrent-t-ils leurs groupes ?
Oui bien sûr, on les a rencontrés et on les connaît bien, ça serait bizarre si ce n’était pas le cas. Donc basiquement, Deathwish est géré par Jacob Bannon et Tre McCarthy. On a rencontré Jake parce qu’on a joué et tourné avec Converge, en 2004 je crois. En 2006, ils ont décidé qu’ils aimaient suffisamment notre album « Into Oblivion » pour le sortir sur leur label. On a rencontré Tre un peu plus tard, quand on a tourné aux USA au printemps 2006. Et depuis, on n’a pas arrêté de travailler avec eux et ils sont vraiment géniaux, ils prennent vraiment soin des groupes qu’ils signent et seront prêts à beaucoup de sacrifices pour aider. À coté de Jake et de Tre, il y a toute une équipe dévouée, avec des gens comme Nicole, Dave, Andy etc.. Généralement, on va traîner au bureau Deathwish chaque fois qu’on passe par Boston. On y bouffe des donuts, on y écoute de la musique à fond, y a le chien de Tre… on prend du bon temps quoi.

À coté du groupe, es-tu impliqués dans d’autres projets liés au hardcore ou a l’art en général ? Gères-tu un label ou un zine ?
On a tous quelques trucs à côté du groupe pour nous tenir occupés, mais il est évident que RISE AND FALL nous prend la plupart de notre temps. Vince joue dans un autre groupe qui s’appelle BLIND TO FAITH et qui comporte des membres de REPROACH et AMEN RA. Leur album vient de sortir sur Holy Terror Records, allez écouter leur zic si vous êtes fans de headbanging et de punk-metal basique. Cédric jouait dans RHYTHM TO THE MADNESS, il a co-écrit leur album « Weltschmerz ». Si vous n’avez pas entendu parler d’eux, vous manquez vraiment quelque chose. Moi j’ai un blog pour lequel j’interviewe des gens que j’apprécie et sinon j’écris sur des sujets divers et variés, ça s’appelle Mind Over Matter. Je crois que c’est tout.

-Qu’est ce que tu n’oublies jamais de prendre avec toi quand vous partez en tournée ? Un Ipod ? Des livres ?
Je ne prends jamais mon Ipod parce qu’il est vieux et que la batterie ne tient que 3 heures ! Sinon je prends toujours quelques bouquins avec moi. Je prends aussi des chaussettes et des sous-vêtements propres !

Quel est le futur du hardcore ?
TRAPPED UNDER ICE - "Secrets Of The World".

Tu sais, je me suis fait tatoué RISE AND FALL sur mes avant-bras, en partie parce que je suis fan de ton groupe. Récemment je suis allé chez mon docteur et quand il a vu mon tatouage, il s’est exclamé « oh Rise and Fall , c’est une version urbaine du yin et du yang ? » J’ai trouvé sa définition tout à fait appropriée et intéressante. Qu’en penses-tu ? Quelle serait ta définition à toi ?
Wow, j’aimerais bien le voir ton tattoo ! Ton docteur, c’est un mec intelligent. Ma définition s’attache à la relativité de tout, et à quel point ce que l’on a peut disparaître du jour au lendemain. Sinon le reste du temps, je pense juste au groupe LEEWAY, et à quel point ils sont géniaux ! (Notre des interviewers : Rise and Fall est le titre de la première chanson de LEEWAY sur l’album « Born to Expire », sorti en 1989)

Quels groupes t’ont touchés ces derniers temps ?
HAVE HEART. SOUL CONTROL. DEATH IS NOT GLAMOROUS. TRAPPED UNDER ICE. THE REACTIONARIES. DINOSAUR JR.

Quels sont tes cinq albums favoris de tous les temps ?
Évidemment comme vous le savez, c’est une question difficile, donc je vais vous dire spontanément les 5 qui me viennent à l’esprit… si vous me posez la même question demain, ma réponse sera différente !
NAS - "Illmatic"
LIFE OF AGONY - "River Runs Red"
BLINDFOLD - "Asteroid 164"
CRO-MAGS - "Age Of Quarrel"
THE SMITHS - "Hatful Of Hollow"

Le mot de la fin ?
Merci pour l’interview !

Interview : Bastien, Xavier

Plus d'infos :

Label : Deathwish Inc.

MySpace : www.myspace.com/riseandfall13

Site Web : www.riseandfall.org

Site du label: www.deathwishinc.com


Interview cliquée : 13473 fois



Chroniques du même artiste :

Rise and Fall

Rise and Fall

"Our Circle is Vicious"


Date de sortie : 2009

Note: 4/5


Live Reports du même artiste :

Converge

Converge

Converge, Toxic Holocaust, Rise and Fall, Birds in a row

Date : 07.08.12

Lieu : Le Kab - Genève

Interviews aléatoires :

Crystal Viper

Crystal Viper

Solid Ground

Solid Ground

Mesmerised

Mesmerised

Skumdum

Skumdum

Liste des commentaires :

bastien

Juste, il y a eu un bug, VFW=Veterans of Foreign Wars

Posté le : 03.09.2009 à 15:21

bastien

Merci Tata! =)

Posté le : 30.08.2009 à 13:52

elbrujo

il y a note aussi, mais bon...

bonne interview les gars, je connais pas ce groupe mais ça a l'air pas mal, faudrait que je prenne la peine d'écouter ça.

Posté le : 28.08.2009 à 15:13

bastien

Haha! Merci Professeur!

Posté le : 28.08.2009 à 13:05

elbrujo

http://www.linternaute.com /dictionnaire/fr/ definition/gentiment/


GENTIMENT

Posté le : 27.08.2009 à 15:21

bastien

Merci FrieSen! J'irai taper sur les doigts de Xav pour ces vilaines erreurs! Faut pas déconner, c'est toujours la faute des autres! ;)

Posté le : 27.08.2009 à 12:02

FrieSen

Très bonne interview !

Vive la Belgique unie ! ^^
Jsuis fier d'avoir un tel groupe dans mon pays, tant qu'ils oublient pas qu'ils sont belges.

Ps: "gentiment" jcrois que c'est plutot "gentillement" et "notre des interviewers" ca devrait plutot etre "notte des interviewers".

Posté le : 27.08.2009 à 11:34

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Summer Rituals 2017

Summer Rituals 2017


20.06.17

Caves Du Manoir - Martigny

Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com