Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 461
Visiteurs actuellement sur le site: 35

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Black Dahlia Murder, The

Interview réalisée le 27.11.2007 en face à face avec le groupe à la Rohstofflager de Zürich.

Black Dahlia Murder, The

rose Avertissement : L'interview qui va suivre contient certains passages à caractère choquant et susceptible d'influencer négativement les plus jeunes. C'est pourquoi le contenu de cette page est strictement réservé aux personnes âgées de plus de 18ans.
Merci de votre compréhension.


Après deux longues et fatigantes heures de route et une rude bataille livrée pour trouver une place de parking non loin de la salle, nous arrivons enfin aux environs de 17h30 à la Rohstofflager. En entrant dans la salle, ou plutôt dans ce que l’on pourrait nommer le hall d’entrée de cette somptueuse salle de concert zürichoise, on reconnaît immédiatement dans un coin quelques membres de Job For A Cowboy et de The Red Chord en train de s’affairer autour de leur stand de merchandising. Dans une petite pièce donnant sur le hall d’entrée et servant pour l’occasion de salle à manger pour les groupes, nous rencontrons les deux personnes chargées d’organiser le concert et notre interview avec The Black Dahlia Murder, puis, afin de continuer notre visite des lieux, nous nous redirigeons dans la direction des stands. C’est alors qu’une personne au visage familier se dirige vers nous à grands pas et nous aborde d’une voix haletante :
John : Hey salut les mecs, moi c’est John. Comment ça va ? Dites voir, vous ne sauriez pas où je pourrais trouver de la Weed ?
Salut John ! Ecoute on a un peu de matos avec nous si ça t’intéresse.
En fait c’est avec nous que tu as rendez-vous pour l’interview !

John : Vous êtes sérieux ? C’est vraiment avec vous qu’on doit faire l’interview à 18h00 ?
Oui, c’est avec nous !
John : Excellent les mecs ! Putain vous assurez trop, j’ai pas encore pu fumer de la journée et j’ai vraiment un besoin urgent d’être défoncé. Sérieux les gars vous me sauvez la vie! Allez venez, on va s’fumer un gros pétard dans le Tour-Bus…

Nous prenons donc la direction du Tour-Bus stationné devant la salle en compagnie de John et Bart Williams le bassiste ! Arrivé dans le Tour-Bus, John nous fait monter au premier étage dans une sorte de mini-salon emménagé à l’arrière…

John : Asseyez-vous et faites comme chez vous ! En fait vous venez d’où ?
On est de Montreux. Tu te souviens, tu es venu jouer au Ned Club l’année dernière. C’était pendant votre tournée avec les belges de Liar !
John : Ouais, Montreux je me souviens très bien, c’était trop cool ce concert ! Je me souviens qu’un mec est venu nous filler un gros sachet de bonne herbe Suisse. On était tous trop défoncé, c’était vraiment de la folie ! (rires)

Nous lui tendons alors le sachet d’herbe tout en continuant à discuter.

Et là c’est le premier jour de votre tournée, c’est ça ? Vous êtes arrivés aujourd’hui en Europe ?
John : Non, on est arrivé hier… Hey les mecs, elle sent trop bon votre weed !
Ah ouais tu trouves ? C’est pas du très bon matos pourtant…
John : Eh Bart t’entend ça ?? Ils trouvent que c’est pas de la bonne herbe !
On voit que vous êtes suisses les mecs…

John qui semble pressé de tester notre weed commence aussitôt à rouler le pétard…

Hey mec, tu mets pas de tabac dans ton spliff ?
John : T’es fou, il faut faire ça pur ! Le tabac c’est dégueulasse !
Je ne fume pas de cigarettes, le tabac ça me fait vomir !

John allume le pétard et nous jette un regard satisfait. C’est alors qu’on aperçoit Trevor, le chanteur, courir à toutes jambes dans notre direction. Il s’arrête devant nous en reprenant son souffle…

John : Hey Trevor qu’est ce que tu fous, tu étais passé où ?
Trevor : J’étais juste là, dehors, quand j’ai senti une douce odeur s’échapper du Tour-Bus. Alors j’ai accouru ! Putain ce que ça sent bon par là ! (rire général) Ca ne vous pose pas de problèmes que je vienne me poser avec vous un moment ?
Non c’est cool ! Alors comment ça va ?
Trevor : Ouais super bien ! Merci beaucoup de nous faire fumer !!
John : (s’adressant à Trevor) Ces mecs-là sont des magiciens ! Regarde cette weed qu’ils nous ont amené. En plus c’est avec eux qu’on va faire l’interview !

Quelques instants plus tard, Brian, l’autre guitariste, surgit de nulle part avec un sourire malicieux digne d’un troll sorti tout droit d’une forêt maléfique…

Brian : Merde vous avez trouvé de la weed !! (rire général)... Faites moi fumer les mecs !
Bon et bien c’est cool. Puisque vous êtes tous là, on va pouvoir commencer l’interview !
Brian : Oh cool, on va faire une interview !? Qu’est ce que tu veux savoir ?
Tu veux que je te raconte comment c’était la première fois que j’ai fait l’amour ? (rires)
Non on s’en tape, mais tu peux me dire, pour commencer, comment vous vous êtes rencontré ?
Brian : En fait je connaissais John à l’époque. On voulait monter un groupe et on a rencontré Trevor qui est venu nous rejoindre par la suite. On a peu à peu commencé à prendre ce projet plus au sérieux et à répéter tous les week-ends. On a eu quelques changements de line-up et on a rencontré Bart Williams qui lui jouait à l’époque dans le groupe Today I Wait. C’était déjà un bon pote à l’époque. En fait, c’est lui qui était l’ingénieur son sur notre premier album Unhallowed !

Skartnak.com

Vous avez eu pas mal de changements de batteur au cours de ces dernières années, les autres n’arrivaient pas à vous suivre, ça allait trop vite pour eux ?
Brian : Oh tu sais notre dernier batteur ne faisait pas vraiment partie du groupe. Nous à un moment donné, on pensait qu’on avait trouvé un membre permanent, mais lui il s’en foutait, il voulait juste jouer jusqu’à la fin de l’album… Les deux autres batteurs qu’on a eu avant Pierre le canadien, on leur a dit bye bye, à plus les gars !
Ah bon, c’était votre choix de les foutre dehors ?
Brian : Ohh oui ! Mais en regardant en arrière en fait, Black Dahlia Murder a connu 4 différents batteurs, 3 anciens batteurs, (silence) ouais, on a eu 3 anciens batteurs. Si tu regardes la majorité des groupes, 70% à 80% d’entre eux ont aussi eu au moins autant de batteurs que nous. En fait, on peut dire qu’en général, les batteurs sont des gens assez égoïstes. Ils ne pensent qu’a eux avant de penser au groupe, à l’esprit d’unité.
Comment êtes vous rentré en contact avec Shannon votre batteur actuel ?
Brian : Shannon en fait, c’est l’ancien batteur de All That Remains. On l’a rencontré grâce à notre manager qui connaissait bien leur groupe. Quelques temps plus tard, on s’est croisé par hasard à une fête, c’était à un barbecue, on a causé un peu et il nous a dit qu’il n’était plus vraiment heureux avec son groupe. Six mois plus tard, il a quitté son groupe. Nous sommes donc allés le voir à son travail, il bossait dans un grand magasin qui vendait des instruments de musique et là il nous a joué quelques chansons sur une batterie électronique qui était à vendre dans son magasin.
Trevor : Et moi pendant ce temps, je surveillais dans le magasin pour être sûr que son patron ne vienne pas au même moment, c’étais assez marrant…

D’ou vient votre inspiration musicale ?
Brian : De trucs vraiment cool tu sais, on adore Slayer, Mobid Angel, Iron Maiden…
Trevor : Carcass, At The Gates, Dissection...
John : Queen !!!
Ah ouais tu aimes bien Queen ?
John : Ouais je suis fan, j’adore !
Brian : En fait, je crois que ce qui nous inspire le plus c’est la bière…
John : Ouais une bonne bière et un bretzel bien chaud !

Y en a il d’entre vous qui ont déjà fait l’amour avec un cadavre ?
Brian : Non mais ça serait sympa, on devrait y songer…
Imagine mec, tu peux tout lui faire ! En plus, si t’as besoin de péter pendant que tu la baises, ça ne lui posera aucun problèmes, elle est morte de toute façon, elle pourra pas se plaindre.
John : Ca te va si je te réponds que non ? Et non je ne pense pas que je pourrais…
Bon, alors quelle est la meilleure chose qui vous soit arrivé depuis que vous êtes dans ce groupe ?
Brian : C’est quand Ronnie James Dio est venu me serrer la main alors qu’on faisait une interview, posé tranquillement sur un canapé. Sérieusement, j’ai trouvé ça cool…
John : Pour moi ça sera la rencontre avec Brian. Ma vie a totalement changé après cette rencontre, je n’aurais pas pu rêver mieux.

Vous arrivez à vivre de votre musique ?
Brian : Ecoutes, on est tout le temps en tournée donc on arrive à s’en sortir avec nos frais, pour l’instant ça va, ouais, on arrive à vivre de notre musique.
Alors que faites vous quand vous n’êtes pas en tournée ?
Brian : Je me pose tranquillement, je regarde la télé et je m’habille avec le strict minimum…
John : Et tu répètes avec nous…
Brian : Ouais c’est peut-être la seule chose que je fais en dehors de la télé…

Dis moi pourquoi les gens devraient acheter votre nouvel album "Nocturnal" ?
John : Parce qu’ils le veulent...
Brian : Parce que tout le monde veut foutre son argent par les fenêtres !
Imagine, tu vas t’acheter un rasoir électrique, tu peux très bien aussi aller acheter notre album Nocturnal ! Et là on verra quel genre de personne tu es… rasoir ou nocturnal !

Quels sont les gros changements que vous avez apportés sur ce nouvel album comparé au précédent "Miasma" ?
Brian : Vocalement les paroles font beaucoup plus peur, c’est plus terrifiant, saignant et tous ces bons trucs tu vois…
Et musicalement ?
Brian : Musicalement, c’est un nouvel album, donc bien sûr qu’il est meilleur. Le plus grand pas en avant, je crois, a été réalisé au niveau de la production, ça sonne mieux, mais t’en fais pas le prochain album va faire de Nocturnal une vrai merde !

Qu’en est il de la fourre ?
Brian : C’est Kristian Wåhlin qui l’a dessinée. (ndr. Ancien guitariste de At The Gates)
John : C’est le « Necro Lord ». C’est lui aussi qui a fait les fourres de At The Gates, Dissection et de bien d’autres groupes.
Brian : On voulait quelque chose de très épique et qui fasse bien métallique et bien sur quelque chose qui fasse peur.
John : Et Black-Métal aussi
Brian : Et quand il nous a envoyé un dossier avec ses dessins on s’est regardé et on s’est dit : putain j’irais pas demander des bonbons à Halloween dans cette maison… C’est le genre de baraque devant laquelle je passerais mon chemin. Et toi t’en penses quoi ?
T’as eu peur en voyant la pochette ?
Ouais ça va j’ai bien aimé l’idée du château, c’est un beau design…Mais c’est vous qui lui avez demandé de faire une pochette qui représenterait un château ?
Brian : On lui a juste dit deux mots : « Hell House ». En fait, ça s’est passé comme ça : Hey mec tu peux nous peindre une maison de l’enfer ? (rires) Et c’est ce qu’il a fait !

Skartnak.com

Tu préfères les Hippopotames ou les Tigres ? Et pourquoi ?
Brian : « Motherfuckin’ Tigers dudes » !!!
Ce sont des chats qui tiennent l’homme en respect mec ! En respect ultime !
(rire général, l’effet des pétards commence à se faire ressentir…)
En regardant ses rayures, tu peux voir si t’es clean ou pas…
T’as déjà vu un Hippopotame en vrai ?
Ouais, au Zoo !
Brian : Ah oui, ben moi j’en ai vu dans le film Congo. L'hippopotame saute du bateau mon gars, ça éclabousse tout et ça fout les boules.
John : Je me demande ce que ça ferait un tigre dans une situation pareille.
Brian : Y a rien de plus cool qu’un hippopotame affamé…

L’effet de l’herbe ayant entamé son bout de chemin, on se rend à peine compte que le micro, qui était alors posé sur la table, est en train de se casser la gueule par terre. En le regardant rouler, tout le monde se marre et le laisse se fracasser contre le sol. Après avoir remis le micro dans sa position initiale, on essaie tant bien que mal de garder notre sérieux…

Trevor, comment fais-tu pour ne pas te casser la voix quand tu es en tournée et que tu dois enchaîner les concerts tous les soirs ? Tu fais des exercices ?
John : Ouais, il fait le cochon pendu !
Trevor : En fait, je bois de l’eau chaude pour dilater mes cordes vocales. La majorité des chanteurs boivent de l’eau froide sur scène, moi pas, je prends de l’eau chaude, c’est meilleur. Sinon j’essaye de ne pas trop fumer de weed juste avant le concert…
John : Non, j’vous dis qu’il se pend par les pieds avec sa tête baignant dans du lait chaud !
Brian : (à John) Ca c’est ton rêve, ouais !
Pour la weed avant les concerts c’est raté alors…
Trevor : Non mais je voulais dire juste que quand on a commencé à tourner, ça m’arrivait souvent de me casser la voix. Depuis le temps, j’ai appris à ne plus chanter que de la gorge et à utiliser mon diaphragme comme il faut, c’est à peu prés tout, mais je ne fais pas vraiment d’exercices sinon !

Vous étiez en tournée avec le groupe The Ocean l’année passé en Europe, comment ça s’est passé ?
Brian : Ils sont « heavy » ! Ce sont de mecs cool et ils ont de bons riffs ! J’aime bien leur chanson qui fait : boum bam boum boum bam boum bam tchhhh (rire général)
C’est un bon groupe allemand bien solide !
John : Perso j’ai trouvé que c’était des mecs assez étrange, mais bon... (silence)
Tu veux que je coupe le micro ? (sourire)
John : Ils ont leur façon de voir les choses…
Brian : Ce sont des gens vraiment uniques (rires)
John : Question suivante !
Tu as des anecdotes marrantes à nous raconter sur cette tournée avec The Ocean ?
Brian : Tu veux des anecdotes allemandes ?
Oui pourquoi pas, va y racontes nous !
John : Hey mes potes, votre weed me défonce la tête, je comprends plus rien à ce qu’il se passe là ! (rire général)

Bon allez on enchaîne ! Dans quel pays avez vous trouvé la meilleur weed ?
Brian : La meilleure weed mec ! N-E-W Z-E-L-A-N-D (en parlant super fort d’un air tout excité) Auckland – New Zeland !!! C’était de la bonne, je crois que c’était de la weed qui venait d’Indonésie. Je me suis tiré 7 gros pétards avec cette weed. Au final, c’est comme si j’étais pas défoncé, mais en fait j’étais complètement ailleurs.
John : T’as vraiment fumé 7 gros pétards ? Moi quand j’ai goûté cette weed, j’ai tiré quelques barres et j’ai failli vomir, j’ai tout laissé. J’ai pas réussi à la fumer, ça avait un goût de terre, en fait il n’y avait que des graines.
Brian : Ouais fallait faire gaffe à ne pas fumer les graines.

Dans quel pays n’avez-vous jamais trouvé de la weed ?
Quel est le pire endroit sur terre pour un fumeur de weed ?

John : Le Japon !
Brian : Le Japon !
John : Quand on va jouer là-bas je déprime à chaque fois, mec. Tu vas dans la rue et au mieux tu peux arriver à chopper quelque chose mais c’est super cher et pas très bon.
Brian : Ouais c’est de la weed que Paul Macartney aurait pu fumer, de la weed moisie…

Trevor se met à tousser violemment après avoir tiré une nouvelle fois sur un pétard.
Et encore une fois de plus : Tout le monde se marre !


Quelles sont vos occupations quand vous voyagez en Tour-Bus ?
Brian : À vrai dire, on est habitués à voyager en Van !
John : C’est notre première tournée avec un Tour-Bus, (il réfléchit) ah non, c’est notre deuxième tournée. En fait en Europe on ne conduit pas, nous avons toujours un chauffeur. Mais chez nous, chacun conduit à tour de rôle. En principe, on s’inscrit sur une « feuille de conduite » et on fait des rotations toutes les trois heures.
Ce n’est pas trop compliqué de conduire et ensuite jouer le soir, reconduire le lendemain et rejouer etc. ?
Trevor : Ca peut être effectivement rude de temps en temps. Tu sais, les horaires te conviennent une fois, et d’autres fois pas du tout !
Brian : En fait sur la côte Est des Etats-Unis, toutes les villes sont relativement proches les unes des autres. Tu te lèves le matin et après tu conduis. On ne fait jamais plus de 3-4 ou 5 heures de route entre chaque concert. Si tu vas à l’Ouest des Etas-Unis par contre, tout est bien plus éloigné. Tu dois des fois faire 8 à 12 heures de route et là, ça devient plus compliqué…
En parlant de choses compliquées : Où et comment faites-vous pour vous masturber quand vous êtes en tournée ?
Brian : Partout ou je peux !
John : Putain mais c’est privé mec, ça me regarde !
Brian : Moi, quand je conduis et que tout le monde dort à l’arrière…
Trevor : Eh moi aussi je fais ça ! (rires)
Brian : Tu vois, quand il faut conduire pendant trois heures et que c’est bien horrible, et bien ça te tient éveillé…
John : Et ça y est c’est parti… Mec, j’ai pas envie de savoir comment tu te branles dans le van ! Brian : Des fois, tu vois, c’est assez difficile au volant. Parfois ça prend bien 20 minutes pour que ça vienne ! (rire général)

Skartnak.com

Quel est le Cocktail au Jägermeister que vous préférez ?
John : Je ne fais pas de Cocktail avec le Jägermeister… je le bois sec sans rien !
Brian : Moi j’aime bien avec du Coca-Cola ou du Pepsi.
Trevor : Avec du Redbull c’est pas mal ! Putain les « Jäger Bombs » (ndr. verre de Redbull auquel on ajoute un shot de Jäger en sous-marin) ça tabasse !
John : En parlant de Redbull, j’me ferais bien un « bread ball » !
Trevor : Ouais tellement ! Putain ça me rappelle celui bourré d’oignons que je me suis fait l’autre jour !
John : C’était comment ?
Trevor : C’était juste incroyable mec !
Brian : Vous connaissez les « bread balls » les mecs ?
Euh non pas vraiment. C’est quoi ?
John : C’est un pain entier en forme de ballon dont on enlève la mie. Après, on y verse de la soupe dedans et on le referme avec le couvercle de pain restant. On peut manger ça à pleins d’endroits…
Trevor : Ouais comme au « Renaissance festival » ! Un bread ball s’il vous plaît !
Brian : Vous avez des « Renaissance festival » chez vous les gars ?
Non pas qu’on sache. C’est le genre d’endroit où tu dois te pointer déguisé en collants c’est ça ?
Brian : Ouais exactement ! Tu te déguises comme au 17ème siècle. Les gens se foutent de ta gueule, c’est cool, et y a pleins de belles meufs… (rires)
John : Sans oublier les concours de chevaliers, les concours où tu dois avaler des épées, les ventes d’épées… Enfin bref, vous ne savez pas ce que vous loupez les mecs !

Quelle est votre vision de l’Europe ?
Brian : Notre VISION de l’Europe ??? (rire général)
Ouais excuse notre Anglais est un peu foireux ! Que penses-tu de l’Europe ?
Brian : Je trouve que c’est cool que la monnaie ait été uniformisée dans toute l’Europe, ce qui n’est malheureusement pas le cas ici en Suisse. Du coup, si on veut conquérir l’Europe, évidemment je parle pas des Etats-Unis là, mais seulement de nous, les cinq conquérants, ben ça serait cool car tout a déjà été uniformisé, le système est déjà en place. Ca sera pas comme avec les nazis parce qu’on ne fera de mal à personne, enfin si, seulement à ceux qui resteront sur notre chemin. Je laisserai tout le monde faire comme il veut, tu sais les nazis ils discriminent les gens mais pas moi…
John : Mais putain tu dis quoi là ? (rires)
Putain les mecs, ça part en live cette interview ! (rires)
Brian : Pis quand la mission sera accomplie, quand il ne restera plus qu’un …"Dahlia Land" (rires), tout le monde boira de l’eau sans gaz, plus jamais de bubulles dans l’eau et ça rendra les gens plus heureux, enfin c’est ce que je crois.
John : Brian t’es sûr que tu veux encore fumer ?
Brian : Je vous promet aussi que dans mon "Dahlia Land", les habitants auront autant de Macdonald’s qu’ils le voudront. Ils n’auront pas à faire plus de 10 mètres en sortant de chez eux pour pouvoir aller au MacDonald’s !
Ah bon des MacDonald’s ? Tu préfères pas que tes habitants puissent aller au Burger King ?
Brian : (un peu hésitant) Ouais effectivement les Burgers King’s allemands ont des produits assez intéressants… tu connais les « chilli cheese nuggets » ? C’est de loin le meilleur truc que tu puisses trouver dans un Burger King ! Ah et puis il y a aussi les « italian summer ». C'est des roulades à la mozzarella pleines de sauce tomate… Mais bon c’est vrai, ça vaut pas les chilli cheese nuggets ! Mais merde, puisqu’on parle de nuggets, si tu compares ça aux Chicken Nuggets de MacDonald’s, jamais Burger King n’arrivera à rivaliser !!!
John : Vous voulez pas arrêter de parler de bouffe les mecs, j’ai tellement faim que je vais finir par me bouffer.

Skartnak.com

Vous connaissez des groupes Suisses ?
(Long silence…)
(Rires)
Ok, bon alors vous écoutez quoi comme musique ces temps ?
Brian : Je vais t’expliquer… j’aime me relaxer quand j’écoute de la musique, parce que chaque fois que j’entends de la musique c’est la plupart du temps des trucs agressifs du genre « tatatatatatatata boum boum baaa boum boum baaa » donc quand j’me passe un morceau, j’ai besoin de faire une pause avec tout ça. J’écoute plutôt des groupes instrumentaux, des trucs tranquilles, enfin tout ce qui m’aide à m’endormir…
Mais j’aime aussi beaucoup Johnny Cash !
Et vous autres ?
John : Comme je l’ai dit avant, je suis un gros fan de Queen, (silence), j’aime aussi beaucoup Van Halen et (long silence) heuuuu… Psycroptic, et aussi heuuuuu (très long silence) heuuu… putain j’arrive plus à réfléchir les mecs… (rire général)
Brian : Hey John, t’es stoned ?
John : Votre weed m’a beaucoup trop défoncé, je comprends plus rien… J’suis en train de me perdre dans l’espace… (rire général)
Trevor : Kronos !
Brian : Oh oui Kronos, ils sont Français !!
John : J’écoute aussi pas mal de groupes polonais.
Pour moi les meilleurs groupes de Death-Metal sont polonais parce que Vader sont polonais !

Quelle est la chose la plus embarrassante que vous ayez fait sur scène ?
Brian : J’ai fait caca dans mon pantalon une fois pendant un sound-check ! (rires)
John : Ouais j’te jure, il a chié dans son pantalon pendant un sound-check.
C’est aussi la chose la plus embarrassante qui me soit arrivé. (rire général)
Trevor : Moi ça m’est arrivé de me péter la gueule sur scène. Tu sais, comme quand tu tombes sur de la glace, genre droit sur le cul avec les jambes au ciel ! Et puis il m’est arrivé pleins d’autres trucs embarrassants comme d’annoncer la mauvaise song ou d’oublier de chanter les premières paroles d’une chanson.

Imagine que tu dois aller vivre sur une île déserte pendant une année, tu prends quoi dans tes valises ?
Trevor : Je prendrais pleins de vaseline pour mes séances de masturbation…
Mais en fait quand tu dis une île déserte, c’est désert avec rien du tout dessus ?
Genre si je prends des cd’s je dois aussi prendre le lecteur cd ?
Ouais bien sûr, c’est une île déserte avec rien dessus !
Trevor : Ok, alors une corde serait très utile, comme ça je pourrais me pendre ! Et toi John tu prendrais quoi ?

John, qui est à moitié en train d’agoniser sous l’effet de la weed et totalement affalé sur le canapé reprend soudainement conscience…

John : hhmm euhh ben…
Des tonnes de weed, c’est ça ? (rires)
John : Je croyais que c’était à moi de répondre ? Mais bon c’est cool, si toi tu prends plein de weed, c’est encore mieux, parce que comme ça je n’aurai pas besoin d’en prendre…
En fait, moi je prendrais un système d’hydroculture, comme ça je pourrais faire pousser ma propre weed !
Brian : Ouais mais il te faudra un générateur !
John : Oui et je prend aussi un ami pour qu’il puisse fumer avec moi !
Brian : Si j’étais toi je prendrais un ami du sexe féminin parce qu’une fois là-bas tu voudras sûrement baiser non ? (rires)

Si je te dis Mickey Mouse tu penses à quoi ?
John : Putain j’peux pas le voir celui-là…

Si je te dis David Hasselhof ?
Brian : L’allemagne
Trevor : Le mur de Berlin !

All Shall Perish ?
John : un million de personnes
Quoi ??? (rires)
Si je te dis All Shall Perish ?

Brian : C’est déprimant ce que tu dis !
John : Moi je dirais : qu’est ce qu’on peut faire pour éviter cela ?
Trevor : Mais il y a un groupe qui s’appelle comme ça, non ?
Brian : Ah ouais vraiment ? C’est cool comme nom !
John : Ah ok, je pensais que tu me disais une sorte de phrase cachée. Avec un sous-entendu malsain.
Non, je parlais du groupe (rires)

Du lait de Soja ou du Tofu ?
Trevor : Pour les gays ! (rire général)
Brian : Moi quand j’entends ça, je pense à « fragilité ».

Zürich ?
Brian : Froid !
John : Frais !
Brian : Froid-Frais (il fait un jeu de mot avec Cold-Freshing et s’éclate de rire).
Trevor : Comme tu vois, on a rarement des idées opposées.
On arrive souvent avec une idée collective, et chacun donne quelques bons mots.

C’est bon les gars, on a fini notre interview !
Trevor : Ok cool, merci à vous !
John : Au fait vous pensez qu’il serait possible de me vendre un peu de votre weed, franchement elle est super bonne, il m’en faut encore !
Ecoute, malheureusement pas. Il ne nous en reste plus assez mais on se choppe après le concert et on se refait un petard ensemble, ça te va ?
John : Ok pas de problèmes, et merci encore c’est vraiment cool !
Alors à toute à l’heure, je vous laisse. Je dois vraiment aller manger là, j’ai trop faim !

Skartnak.com

Nous retournons donc dans la salle, le temps de boire une bonne mousse avant l’ouverture des portes vers 19h00.

Le premier groupe à monter sur scène est The Red Chord. Même si un public assez peu nombreux est là pour les soutenir, les cinq gaillards de Boston montrent d’entrée de jeu qu’ils sont bien présents et qu’ils sont contents d’être là. Le chanteur, Guy Kosowik, ne cesse de sourire et d’être communicatif avec le public. Les chansons s’enchaînent avec une maîtrise déconcertante. Le public, qui semble pourtant apprécier, reste néanmoins totalement figé devant la pluie de note et de riffs abstraits que nous offre le quintet de Boston.

Viens ensuite le tour de Job for A Cowboy. Pour résumer en quelques mots, c’est droit dans ta gueule ! Ces gars-là ont le diable au corps. La rapidité et la technicité du batteur sont absolument époustouflantes. Les gratteux, qui sont très techniques aussi, se défoulent pourtant comme des sauvages. Les songs de leur album Genesis s’enchaînent à une vitesse phénoménale, mais malheureusement pour nous, les compos de leur démo « Doom » seront quelque peu mises à l’écart, car seulement trois titres de cet EP seront joués.

Pour finir, c’est au tour de The Black Dahlia Murder de clôturer la soirée en beauté. Les cinq gars du Michigan montent sur scène, et… bien évidemment, les premières paroles du groupe sortent de la bouche de John Kempainen « Hey guys, we are looking for some weed ! So, if you have some, feel free to come to us at the end of the show !». Et c’est parti pour un show super intense ! Le groupe enchaîne les chansons de Nocturnal mais n’en oublie pas pour autant les chansons de Unhallowed et Miasma. Trevor, qui semble particulièrement en forme ce soir-là, se déchaîne et fait ce qu’il peut pour faire bouger le public ! Après quelques « Wake up guys », ça finit heureusement par fonctionner ! Le public s’enflamme et en redemande. Les cinq chevaliers finissent à leur habitude avec leur vieux, mais non moins excellent titre, Unhallowed, chanson eponyme de leur premier album.

Mardi soir oblige, la salle se vide assez rapidement une fois les concerts terminés. Alors qu’il ne reste plus que quelques personnes qui boivent leur dernier verre, Trevor s’approche de nous avec un grand sourire :


Trevor : Alors les gars, toujours en forme ?
Ouais bien sûr ! D’ailleurs on vous cherchait pour se fumer un dernier petit joint… Ca te motive ?
Trevor : Quelle question… Mais c’est clair les mans ! Venez avec moi, on va se le faire avec les autres dans les backstages !

Nous le suivons donc dans les backstages où tous les groupes présents ce soir là se sirotent tranquillement quelques bières…C’est alors que nous retrouvons John :

John : Hey les mecs, merci encore pour cette weed c’était vraiment cool, elle m’a vraiment trop défoncée ! D’ailleurs, excusez-moi pour l’interview de tout à l’heure, j’étais trop loin ! La prochaine fois qu’on revient en Suisse on se recontacte et on se refait ça, mais cette fois-ci on fumera les pétards après l’interview… (rires)
Pas de problèmes mec, c’est avec plaisir ! Dis voir je peux te demander quelque chose ? Est-ce qu’on peut faire une photo avec vous, ça serait marrant !
John : Ouais c’est clair ! Trevor, Brian, Bart, venez ici ! On va faire une photo avec ces mecs !
Mr. le photographe : Dites cheeese !!!

Skartnak.com

La soirée se termine donc comme elle avait commencé. Dans une grosse fumée épaisse de joint euhhh… dans la joie et la bonne humeur bien évidemment ! Mais ce n’est que sur la route du retour, en regardant à nouveau notre belle photo de groupe avec les mecs de Black Dahlia Murder, qu’on remarque que Shanon Lucas (le batteur) ne figure pas sur le cliché. Et ce détail nous aura fait remarquer que durant toute la soirée, nous n’avons malheureusement jamais aperçu le batteur en compagnie des autres membres du groupe… affaire à suivre !

Interview : Pepito, Crado

Plus d'infos :

Label : Metalblade Records

MySpace : www.myspace.com/blackdahliamurder

Site Web : Pas de site

Site du label: www.metalblade.de


Interview cliquée : 8618 fois



Chroniques du même artiste :

Black Dahlia Murder, The

Black Dahlia Murder, The

"Nocturnal"


Date de sortie : 2007

Note: 5/5

Black Dahlia Murder, The

Black Dahlia Murder, The

"Majesty"


Date de sortie : 2009

Note: 2/5

Black Dahlia Murder, The

Black Dahlia Murder, The

"Deflorate"


Date de sortie : 2009

Note: 4/5

Interviews aléatoires :

Échancrure

Échancrure

Killswitch Engage

Killswitch Engage

Gideon

Gideon

Parkway Drive

Parkway Drive

Liste des commentaires :

Stuckin56

un grand moment de lecture, ça faisait longtemps que je n'avais plus lu un interview comme ça sur un webzine. bravo!!!

Le nouvel album démonte!

Posté le : 06.09.2009 à 14:16

cedrik

Content que le photographe ait réussi a catcher tes traits si délicats Boundé !

:o)

Putain ils sont graves ces mecs....

Posté le : 24.11.2008 à 14:40

Flopy

Dur métier de journaliste dans le métal...

Posté le : 27.02.2008 à 15:21

Stinky

Elle est tellement énorme cette itw, je me suis tellement marrer!! Il faut qu'on en fasse plus des comme ça mdr

Posté le : 20.02.2008 à 15:19

Nico

Tellement long l'interview mais malgré ça j'ai eu vraiment du plaisir à lire, c'est trop marrant.
J’étais au concert et j'avais remarqué qu'ils n'arrêtaient pas de demander à fumer au public, je ne savais pas que c'était à ce point vital pour eux :))

Posté le : 09.01.2008 à 15:10

Felicia

La drogue c'est mal!

Posté le : 07.01.2008 à 15:07

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Summer Rituals 2017

Summer Rituals 2017


20.06.17

Caves Du Manoir - Martigny

Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com