Skartnak.com Skartnak.com

En 2012, total des visites: 645670
Visiteurs aujourdhui: 397
Visiteurs actuellement sur le site: 10

Skartnak Version

Bleu : Orange :

Commentaires Skartnak

Coilguns

Posté par: L'autre …

Le : 30.07.2013 à 19:12

-Hey … - Pis dans les interviews Cortez, tu les demandes de mettre leur influences pré...

Coilguns

Posté par: ...

Le : 22.02.2013 à 10:00

-Jona, un jour ca serait cool de mentionner Antoine Tinguely dans l'explication de ton...

Arsenal Fécal

Posté par: ren

Le : 20.09.2012 à 16:19

-vraiment une interview de merde :-D

Crystal Viper

Posté par: Weltengaenger

Le : 26.06.2012 à 13:59

-Super groupe et très bon interview ! :)

A Wilhelm Scream

Posté par: Pete

Le : 13.06.2012 à 08:56

-Merci les gars !

A Wilhelm Scream

Posté par: richard

Le : 17.05.2012 à 21:01

-ça faisait longtemps qu'une interview d'un bon groupe punk-rock a pas été rédigée sur...

A Wilhelm Scream

Posté par: bastien

Le : 17.05.2012 à 12:24

-Chouette interview, ces types ont l'air cools!

Behemoth

Posté par: Lucas

Le : 01.05.2012 à 00:07

-Je dis bravo à Nergal car tout les albums que je possède m'ont jamais déçu , Behemoth...

Mesmerised

Posté par: Loulou

Le : 01.04.2012 à 21:09

-Oui, je te l'accorde! Et les réponses sont vraiment intéressantes :)

Mesmerised

Posté par: bastien

Le : 01.04.2012 à 16:25

-Ah et bien voilà un groupe qui prend la peine de développer ses réponses! Ca fait plaisir!

Weekend Nachos

Posté par: bastien

Le : 16.01.2012 à 17:21

-Haha, peut-être bien Monsieur Kiteklatt! Evidemment qu'on a tous des idées reçues! Et...

Weekend Nachos

Posté par: kiteklatt

Le : 16.01.2012 à 01:14

-haha! J'ai comme l'impression d'être implicitement cité à la 2ème question... Autant ...

Total : 228 commentaires

RSS Interviews

Ed Äke

Interview réalisée le 08.12.2007 en face à face au Pub ADK à Roissy En Brie (France)

Ed Äke

rose Salut les mecs, tout d’abord commençons par les présentations :
Dym : DYMMM, chanteur.
Julien : Julien, bassiste.
JB : JB, guitariste.
Fred : Fred, guitariste.
Julien : Ou simplement… artiste!

Quelles sont vos influences majeures?
Fred : Tektonik ! (rire) Nan, nos influences majeures, tout le rock des sixties à aujourd’hui finalement, c’est pas plus compliqué que ça, tous les courants.
Julien : On aime beaucoup Motley Crüe.
Dym : Et voila ça passe de Guns N’ Roses, Velvet Revolver, pour les trucs plus actuels Stone Sour, The Who, Simon & Garfunkel et puis The Used pour…
Julien : …pour les plus gais d’entre nous (rire)
Dym : Ouais pour le coté le plus actuel, le plus émotionnel. Le truc c’est qu’on retrouve chaque fois les influences, en fait ça reste dans le rock en général ça se traduit par de la pop rock, du punk, du métal…
Fred : Tout style simplement, sa peut vraiment aller des Who à Pantera en passant par Millencolin jusqu'à Stone Sour un peu de Chimaira etc on essaye vraiment de se nourrir de tout ça, c’est ce qu’on aime tous, c’est ce qu’on écoute dans la globalité.

Dans quel style vous vous classifieriez ?
JB : Très têtu ! (rire)
Dym : Nan, moi je dis à chaque fois, que finalement c’est du rock, du pur rock parce que comme je te le disais ça rassemble tous les styles de rock. Nous on refuse vraiment de s’enfermer dans un style. Y’en a qui dise « ah c’est métal ce que vous faites » donc ça c’est des gens qui auront pas l’oreille vraiment avertie à ce genre de musique qui diront qu’on fait du métal et puis pour d’autres ils diront que c’est plus de la pop et donc voila nous on refuse vraiment de rentrer dans une catégorie..
JB : Nous on refuse le débat, t’as compris ?! (rire)

« In Loving Memory Of A Dead Rock Band » est sorti le 17 septembre dernier, quels ont été les retours ?
Dym : Je sais pas tu lis la presse quoi merde (rire)! Nan bah écoute c’est cool, nous on est super contents.
Fred : L’album a été super bien accueilli partout donc en France, en Belgique ou en Suisse donc merci les amis Suisse aussi !
Julien : Ca avance pour nous y’a de plus en plus de choses qui nous arrivent et on sent que c’est que le début.
Fred : Exactement ! Y’a encore beaucoup de chose à faire.
Julien : On impressionne, on nous aime c’est cool ! (rire)
Dym : Nan mais c’est vrai que ça a vraiment été bien accueilli direct, c’est pareil la presse du coup est très large et très variée du coup on retrouve des chroniques de notre album dans des magazines publics, dans Girls et on va jusqu'à Regarde ou on a une chronique ou on a une super note ou les mecs sont supers contents du truc parce que notre album s’adresse pas à un seul public comme on t’as dit tout à l’heure. Nous notre but quand on fait de la musique c’est pas de se dire on est pas dans le délire, notre but c’est de faire de la musique et de la communiquer à un maximum de monde. Donc voila, plus le public est large plus on dit tant mieux, on peu que être contents. C’est vrai que ca a été vachement bien accueilli par la majorité des medias.
Julien : Même ceux qui écoutent pas forcement du rock, c’est ça qui est intéressant.
Fred : Cet accueil des radios de la presse etc ça traduit bien ce qu’on disait tout a l’heure par rapport aux influences par rapport à notre style, la presse est vachement large. Que Girls arrive à parler de nous !
Dym : Ouais tu vois on a des pleines pages de chronique, et voila ces mecs là ils ont pas l’impression de trahir l’univers du métal en parlant de nous, c’est vraiment agréable.
Donc plutôt bons retours.

Skartnak.com

Plus récemment y’a le clip de « Scratch The Stone » qui est sorti, comment c’est passé le tournage ?
Dym : Ah bah c’était sympa ! Donc y’a 2 guest même 3 pardon. Y’a une mannequin qui s’appel Sirinda, une hardeuse qui s’appelle Mégane et le célèbre hardeur HPG (ndlr : Hervé Pierre Gustave).
JB : Pas dans le sens hardos hein !(rire)
Dym : Ca a vraiment été très agréable parce qu’on était entourés d’une équipe formidable ca fait pas chier de le dire parce que c’est la vérité, c’est des gens qui ont dit quand on leur a proposé l’idée oui tout de suite et on s’est retrouvés avec un des meilleurs chef opérateur français si ce n’est européen si ce n’est mondial. Un mec qui bosse sur des trucs comme des films de Jacques Perrin et tout ca, on c’est retrouvé avec des cadreurs de fou, un premier assistant réalisateur mortel pour qui lui c’était sa première expérience et nous on est très contents du résultat. C’était quelque chose d’assez ambitieux de faire un premier clip, je pense qu’on a passé l’étape avec succès parce que ça fait pas non plus « on se la raconte » c’était pas le but non plus, on y a mit une certaine dose d’humour.
Julien : On a été nous même.
Fred : L’idée encore une fois c’était de proposer un truc qui fasse pro donc je pense qu’on a quand même réussi, c’est dans notre continuité, on essaye de faire des choses qui ont de la gueule. Mais sans non plus se prendre au sérieux. Le tournage c’est passé sur une nuit, c’est un tournage qui a été court, très intense. On a commencé à 19h et on a fini à 7h. Donc tu vois tous bien éclaté, c’était super intense, c’était une expérience de dingue! Un grand bravo aux filles qui ont tourné en mini short à moitié à poil, je peux te dire qu’il caillait !(rire)
Julien : Bravo HPG d’avoir tourné habillé !
Dym : Ouais il a pas résisté dans le clip il s’est déshabille un petit peu. Nan mais bravo à toute l’équipe aussi on remercie toujours au passage, quand on peut le faire on le fait parce que c’est vrai que le résultat est super cool, on est très content. Sur internet y’a beaucoup de gens qui l’ont apprécié, qui le voient, qui l’on vu et qui le virent encore actuellement. Donc voila très bonne expérience.

D’où vous est venu cette idée ? La Synopsis ?
Dym : L’histoire en fait ça traduit un peu les textes, si tu veux le conflit qu’il y a entre les 2 meufs, entre Sirinda et Mégane, c’est ce qu’évoque les textes que Fred a écris sur une amitié qui est en train de s’achever finalement. « Scratch The Stone » c’est ca, c’est une explication, un duel, une rencontre, un face à face entre 2 potes qui ont été amis depuis très très très longtemps et qui d’un seul coup, bah voila « t’es une pute, tu m’as fait un coup de pute » et donc le combat synthétise ça, c’est un peu une métaphore de l’affrontement. Et à la fin quand on voit les pieds des comédiennes face a face ça traduit complètement ca.

Depuis bientôt pas mal de temps vous tournez aux cotés de grands noms de la scène Rock/Métal Française, comment vous étés accueilli par le public ?
Julien : Très chaleureusement.
Fred : C’est vrai qu’on a commencé notre tournée un peu avant la sortie de l’album, on a été amenés à partager la scène avec des groupes très métal avec Lofofora ou des trucs plus rock, on a joué avec Superbus, No One Is Innocent, The Arrs, Zuul FX. On revient encore une fois à ce qu’on disait tout à l’heure, on a vraiment été bien accueillis, des belles surprises. Le public de Lofo qui est très exigeant qui suit Lofo depuis 10-15ans nous a très très bien accueillis autant que le public de Superbus dans un espèce de Zenith ou les gens ont carrément accroché malgré la différence d’univers. Pas de problème pour nous à chaque fois c’est des grands moments ou on adore ca, on adore jouer aussi avec des groupes qui évoluent dans des univers differents c’est aussi un système pour rencontrer un public différent et élargir notre public. Pour l’instant tout se passe très bien, on s’est jamais pris des cailloux !
Julien : Je pense qu’à chaque public auxquel on s’adresse on a une musique tellement éclectique avec un amalgame musical c’est que, à chaque fois à des moments de chansons chacun trouvera son compte parce que ça reste mélodique, rentre dedans ou carrément métal ou un coté pop. C’est ça qui fait que chaque public est touché.
Dym : C’est agréable pour nous de voir que les programmateurs des salles ont pas peur de nous mettre. L’autre soir on a joué avec Superbus, salle comble évidement parce que Superbus ca fonctionne super bien, on a été hyper bien accueillis par le public. Et la semaine d’après y’a un programmateur qui nous a mi avec The Arrs et Zuul FX pour un public complètement opposé et on a quand même été super bien accueilli. C’est une chance pour nous.

(Arrivé de Nico le batteur du groupe)
Nico : Bonjour! Alors qu’est ce que j’ai loupé ? On reprend depuis le début ! (rire)
Bah écoute présente toi déjà ! (rire)
Nico : Alors moi c’est Nicolas, batteur du groupe, j’ai 27ans, je suis célibataire pour le moment.
Tu veux peut être lancer un appel ? (rire)
Nico : Nan nan c’est bon !
Dym : Lance un appel putain ! (rire)
Nico : Allo ?! (rire)

Quel a été l’endroit ou vous avez le plus pris votre pied ?
Fred : Franchement avec notre grosse expérience de cette année, on prend notre pied à peu près partout même dans des petites salles ou dans des gros trucs. Je pense que c’est quand même le Zénith en Vendée avec Superbus ça a quand même été un gros truc pour nous parce que quelques milliers de personnes devant nous, un public qui est grave a fond, c’était assez particulier, c’était un grand moment. Après on a vécu aussi dans la région le Bruit de Melun qui est un festival organisé ou on a été super bien accueillis. Voila ça a été pour les grosses scène des souvenirs terribles. Mais après on peu prendre notre pied dans un petit club comme ce soir.

Où est ce que vous aimeriez jouer ?
Julien : A l’Olympia
Dym : Ouais voila l’Olympia ca fait parti des grands endroits ou on aimerait jouer, on devrait partager l’Elysée Montmartre avec Aqme fin Mars, ça c’est un rêve. C’est un peu des endroits ou on a été des bonnes centaines de fois, on a vu les groupes qu’on kiff le plus internationaux ou même français. On adorerait aussi évidement jouer au Zénith de Paris
Nico : Le Bataclan aussi.
Dym : C’est vrai que pour 2008 y’a quand même des belles choses qui se préparent.
Fred : On aimerait aussi jouer a l’étranger, j’entends hors des pays Francophones. Mais imaginons une petite date en Scandinavie, une petite tournée en Angleterre, ca serait vraiment un gros gros gros délire.

Skartnak.com

Vous faites partie de l’association « Le Repère » aux cotés d’Odja, Twage et Stoik, comment vous en étés arrivé jusqu’ici ?
Dym : Bah en fait on s’est fait contacter. Mais bon pour l’instant y’a pas vraiment de dates de calée, on sait pas vraiment comment ça va se passer. Je pense que si ça se fait ca sera une sacrée bonne expérience, ça sera vraiment cool parce qu’on va passer sur toute la côte ouest française en partant à peu prés du Havre pour finir vers Biarritz ou Bayonne je crois. Mais ça c’est en fait uniquement Bastien, le président de cette assoc’, qui nous a contactés en nous demandant si on été chauds pour faire partie de ce festival un peu itinérant qui s’appellerait le « Rock N’ Road Fest’ ».

Quel seraient les projets pour après la tournée…etc ?
Dym : Bah on est déjà en train de préparer le prochain album, on est en train de faire des pré prod’. Dans l’idéal on aimerait enregistrer très rapidement parce qu’on a pleins de trucs, c’est vrai que « In Loving Memory… » on l’a enregistré y’a super longtemps, ca doit faire maintenant 2ans donc c’est vrai que depuis on a des milliards d’idées et on est en train de poser tout ça sur bande et donc on espère enregistrer ça si on a le temps pour la fin de l’année. Mais ca va pas être évident parce que la y’a un max de dates qui arrivent, déjà des dates qui sont bookées pour l’été prochain donc ça va pas être évident. Mais voila c’est ça les projets dans l’immédiat c’est de tourner un maximum avec notre tourneur qui est BaseProd’ et puis partager des scènes avec des grands groupes Français même internationaux sur Paris.
Fred : Avec Hundred Reasons par exemple.
Dym : Ouais voila le 26 Janvier au Batofar. Mais aussi avec Eths en Février, c’est des dates qu’on a pas encore annoncées et voila en Février on va faire une partie de la tournée avec Aqme si tout se passe bien.
Nico : Quelques dates encore avec Superbus, c’est sur que jouer avec de grands groupes comme ca c’est un super honneur, une super expérience et c’est super! Je suis batteur j’ai pas trop de vocabulaire ! (rire) JB : 1, 2, 3, 4 1, 2, 3, 4 batterie batterie ! (rire)

Donc revenons à ce soir, vous tournez à Roissy En Brie avec le « Me, Myspace and My Band », vous nous préparez un petit quelque chose? Une petite surprise ?
Julien : Bah la mère de Nico nous a fait son meilleur pâté! (rire)
Fred : Tartine pour tout le monde!!! T’hésite pas tu viens avec des potes, on débouche le cidre, c’est parti !(rire)
Dym : Nan nan pas de surprise si ce n’est que mettre le bordel !
Fred : T’as pas prévu de monter à poil ?!
Dym : Nan j’ai prévu de chanter faux ce soir (rire) !
Fred : Donc voila la surprise on a décidé de faire n’importe quoi !
Nico : Nan la 3 on va la foirer en fait (rire).
Dym : Nan pas de surprise spéciale c'est-à-dire qu’on est très formaté, très français donc pas de surprise hein! On va jouer comme ca avec les guitares sous le menton.
Fred : Bon Julien va peut être se déguiser en fakir! (rire)
Julien : Peut être je ne sais pas, j’hésite ! Je me sens plutôt Zomanien ce soir ! (rire)

Allez un petit mot de la fin pour nos amis Suisse ?!
Dym : Bah pour la Suisse on espère venir très vite du coté de la frontière dans les montagnes faire des petits concerts.
JB : La montagne nous manque !
Dym : Si un jour toi qui nous écoute, qui nous regarde tu as envie de nous faire jouer avec une journée de forfait gratos, nous on te la fait gratos la date ! (rire)
Julien : La montagne ca vous gagne ! (rire)
Dym : Tu sais quoi tu nous payes le transport, l’hébergement, le ski, le forfait sérieux moi je viens, on vient rider une semaine ! Pendant une semaine on viendra jouer la même chanson tous les soirs ! (rire)
JB : On jouera même en ridant !
Dym : Ouais on jouera en ridant, et même le prochain clip on est en train de rider puis Nico est avec sa batterie avec son snow-board géant et il est la « 1, 2, 3, 4 1, 2, 3, 4 » Voila ! Nan serious cool, fun, flex on the floor! (rire)

Il me reste donc plus qu’à vous souhaiter un bon concert et de bien vous éclater!
Ed-Äke : Merci !

Interview : Damien

Plus d'infos :

Label : Discograph Records

MySpace : www.myspace.com/edake

Site Web : www.ed-ake.com

Site du label: www.discograph.com


Interview cliquée : 2530 fois



Interviews aléatoires :

Behemoth

Behemoth

Falloch

Falloch

Emerald

Emerald

Goldblade

Goldblade

Liste des commentaires :

Laetitia

Super ce groupe !
vraiment génial !
la musique est trop bien et les mecs sont super sympas !

Posté le : 26.05.2008 à 19:45

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Alestorm

Alestorm

Sunset On The Golden Age

Kroniks
Hiverna

Hiverna

"II. Macabre"


Date de sortie : 17.06.2014

Note : 5/5

Cold Colours

Cold Colours

"MMXIV"


Date de sortie : 02.06.2014

Note : 2.5/5

Grand Design, The

Grand Design, The

"Time Elevation"


Date de sortie : 2009

Note : 4.5/5

Allys Fate

Allys Fate

"Nothing Else"


Date de sortie : 2013

Note : 3.5/5

Scheisse Minnelli

Scheisse Minnelli

"Sorry State Of Affairs"


Date de sortie : 2014

Note : 3/5

Ølten

Ølten

"s/t"


Date de sortie : 2013

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Metaldays 2014

Metaldays 2014


21.07.14

- Tolmin, Slovénie

Suicide Silence

Suicide Silence


26.06.14

La Flèche d'Or - Paris

Graspop Festival 2014

Graspop Festival 2014


27.06.14

Open Air Festival - Dessel

Touts les live reports...

Il n'y a pas de Photos

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Total : 228 commentaires



Banner on Skartnak.com