Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 879
Visiteurs actuellement sur le site: 31

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

War From A Harlots Mouth

Interview réalisée le 20.10.2007 avant leur concert au Böröm Pömpöm d'Oberentfelden avec Filip, le bassiste ainsi que Paul, le batteur

War From A Harlots Mouth

rose Lucien: Alors premièrement, étant donné que War From A Harlots Mouth est une formation Relativement récente, est-ce que vous pouvez vous présenter et nous parler un peu du groupe ?
Filip: Ok. Hello je suis Filip, je joue la basse dans War From A Harlots Mouth. Et à côté de moi c'est Paul.
Paul: Salut moi c'est Paul est je suis à la batterie.
Filip: Et il y a trois autres personnes. Daniel et Simon aux guitares, et Steffen le chanteur. On est donc cinq, on vient de Berlin, et ce groupe a été fondé en 2005 avec trois membres; Paul, Steffen and Simon. Daniel et moi on les a rejoint au début de 2006.

Arnaud: J'imagine que ce n'est pas votre premier groupe, étant donné que le niveau technique est très élevé ?
Filip: Non en effet, on a tous joué dans des autres groupes.
Paul: Dans des groupes locaux. J'ai joué dans Jigsaw, et Filip a aussi joué dans d'autres groupes, mais maintenant on se concentre sur WFAHM.

Lucien: Est-ce que vous avez pris des cours de musique ?
Paul: Certains d'entre nous on consacré un peu de temps pour la "music education", mais au final on a surtout appris tout seuls en jouant de la musique ensemble.

Arnaud: Après votre EP avec Molotov Solution, vous avez signé sur Lifeforce Records. Comment ça s'est passé ? Est-ce qu'ils sont venus à vous, ou est-ce que vous cherchiez un nouveau label ?
Paul: On avait enregistré trois ou quatre chansons comme démo, et on les a mises en ligne sur MySpace... peut-être que vous connaissez ? (rires)
Lucien: Heu non je suis pas sûr (rires)
Filip: MyWhat? Myspp.. Mysppa?
Lucien: Si on fait cette interview ce soir, c'est à cause de MySpace ! (rires)
Paul: Et après un peu de temps, Twelve Gauge Records des Etats-Unis nous a contacté, ils ont sortit notre premier EP avec Molotov Solution, après la sortie de ce Split, Simon notre guitariste a contacté Lifeforce Records, on leur a envoyé quelques chansons, ils on aimé notre musique et nous avons signés avec eux peu de temps après, c'était cool.

Skartnak.com

Arnaud: Quelques temps après la sortie de ce Split vous étiez sur une tournée en compagnie de Dying Fetus, Skinless, Cattle Decapitation.
Comment cela a été possible ?

Filip: Je pense que c'est surtout grâce a Lifeforce, parce qu'on a signé avec eux et juste après on a eu l’opportunité de partir sur cette tournée en n’ayant à l’époque sorti qu’un seul EP, pour nous c’était une aubaine de pouvoir venir jouer dans des pays comme la Suisse, la France…
Arnaud: Et comment c'est passé cette tournée ?
Filip: Et bien, c'était super! On rêvait tous depuis des années de faire une vraie tournée comme celle là.
Lucien: Tout s'est bien passé avec les autres groupes ?
Filip: Ouais bien sûr. C'était tous des groupes américains, donc on devait leur parler en anglais, alors au début les contacts étaient un peu difficiles.
Paul: Oui, les contacts se sont crées petit à petit.
Lucien: au début vous étiez un peu séparés a cause de la barrière de la langue ?
Paul: Ouais, on se connaissait pas.
Filip: Mais on a été avec eux pendant presque un mois, donc sur la fin c'était vraiment sympa!
Paul: On est devenus amis avec certains d'entre eux... enfin amis c'est un grand mot, mais c'était plutôt des gars qu'on appréciait.
FiliP: Et avec qui on faisait plus que parler de la pluie et du beau temps (rires)
Arnaud: Est-ce que ces groupes on eu une influence sur votre musique ?
Paul: Oui je pense... Par exemple le batteur de Cattle Decapitation est excellent, Il te suffit de le regarder jouer pour que tu apprennes de nouveaux trucs. Je pense que quand tu es sur une tournée avec des groupes que tu aimes, et que tu les vois jouer live tous les soirs, tu arrive mieux à comprendre comment leur musique est jouée et tu peux en retirer un enseignement qui t'aides à progresser en tant que musicien.
Lucien: Est-ce que vous avez des anecdotes de cette tournée ?
Filip: (rires) Oui bien sûr, il y en a pleins ! Peut-être que la plus mémorable était la disparition du bassiste de Cattle Decapitation à Vienne. On ne l'a pas trouvé pendant 24h, il avait complètement disparu et ils avaient pas pu jouer leur concert ce soir-là. Il avait été faire du jogging, et n'est pas revenu (rires). Il a perdu son chemin...
Paul: C'est assez incroyable. Il est tombé dans la rivière (rires), il a nagé jusqu'à la rive...
Filip: Il nous a dit qu'il avait été persecuté par des gens du coin, y'avait selon lui un docteur, enfin bref, il était complètement perdu.
Paul: Cette histoire est une des plus mémorables (rires)
Lucien: Ouais j'imagine la scène !
Filip: Et à côté de ça, il y a encore pleins d'anecdotes sur la nourriture et les endroits où on dormait (rire complice avec Paul).

Arnaud: A propos de votre nouvel album, Transmetropolitan... Est-ce que vous avez déjà eu des réactions à son sujet, de la presse ou des fans ?
Filip: Oui, la plupart des réactions sont des chroniques online, il y en a pas mal et la plupart d'entre elles sont positives.
Paul: On est très contents, on s'attendait pas à de si bonnes réactions. C'est notre premier album, on savait pas comment les gens allaient le prendre. On est un groupe très jeune, on a pas encore un grand public, donc on est content que beaucoup de gens l'apprécient.
Filip: Mais il y a aussi de vraiment très mauvaises chroniques (rires). Mais je pense que celles-là rendent la chose encore plus intéressante.
Paul: Que ce soit positif ou négatif, c'est bien.
Lucien: Exactement, au moins on parle de vous.
Filip: Oui. Moi par exemple je m'intéresse à un groupe si la chronique à genre seulement 0 ou 1 point. Et on en a eu des comme ça.

Skartnak.com

Lucien: Quand vous êtes en tournée, est-ce que vous avez le temps de visiter les villes et les endroits ou vous vous trouvez ?
Paul: Quand nous étions en France, un des show a été annulé, ça devait être à Montpellier, donc on a eu le temps de faire les touristes et d'aller sur Paris. C'était excellent. On a été visiter la "Tour Eiffel".
Filip: Mais on a pas vu tant que ça en fait. On a même pas été au Louvre.
Paul: Ouais ce n'était pas comme des vacances.
Filip: On a quand même vu quelques sites connus. Sinon on a aussi visité... (hésitant) Geniv ?
Lucien: Geneva ? (Genève)
Filip: Ouais Geneva.
Lucien: On habite près de Genève. En fait Arnaud habite à 10 minutes de Genève...
Filip: Ha cool
Lucien: Et moi J'habite de l'autre côté du lac, à Montreux.
Filip: Ha Montreux ? C'est la ville ou il y a le fameux Jazz Festival ?
Arnaud: Oui exactement.
Filip: Ha cool! Donc on a vu un peu de Geniv... Geneva qui était vraiment joli. Et on a dormi dans un endroit juste au-dessus de l'eau, près de (un peu hésitant) l'Usine ?
Lucien: Oui l'Usine, c'est juste à côté du Rhône (le Fleuve)
Filip: Ouais donc ça c'était un des meilleurs endroits, et je regrette vraiment qu'on n'ait pas pu en voir plus... On voyageait beaucoup, et les autres groupes qui nous accompagnaient voyageaient de nuit dans un tour bus, contrairement à nous qui avions à chaque fois des endroits pour dormir, ce qui était confortable parce que l'on pouvait se doucher presque tous les jours et dormir dans de vrais lits, mais d'un 'autre côté on devait voyager environ 6 heures chaque jour pour être vers 14h dans la salle qui nous faisait jouer le lendemain, donc on devait se lever vers 6h, on arrivait là-bas vers 14h, on faisait le soundcheck et tout, donc on avait pas vraiment le temps de visiter les villes, on était plutôt fatigués (rires)
Arnaud: Donc, quels sont les hauts et les bas en tournée ?
Paul: En fait, pouvoir faire des tournées, c'est la meilleure chose qui me soit arrivée, à moi ou aux autres membres du groupe en général. En tant que musiciens, on en a toujours rêvé de pouvoir voyager, d'être sur les routes...
Arnaud: Vous avez un petit van ?
Paul: Ouais
Arnaud: Et c'est un de vous qui conduit ou vous avez un chauffeur ?
Lucien: C'est Peut-être le gars du merchandising qui conduit ?
Paul: Oui il conduit aussi, tout comme nous d'ailleurs, en fait on change dès qu'on est fatigués
Arnaud: Et vous passez de la musique bourrin dans le Van ?
Paul: En fait on écoute un peu de tout comme musique
Filip: Sur la route on écoute généralement du hip-hop et du jazz
Paul: Et bien sûr du metal
Filip: Oui aussi du metal, mais pas tant que ça
Paul: On en joue, alors si on écoutait que ça tout la journée...
Lucien: vous deviendrez fous ?
Paul: Ouais
Filip: Moi j'aime pas du tout le metal (rires).
Paul: Surtout du hip-hop et de la trance dans le van
Filip: Sur cette tournée, c'est la première fois qu'on a un peu de confort, on a une Playstation 2
Paul: Yeeees (rires)
Filip: Sinon on regarde des films. C'est dommage qu'on ait pas de photos à vous montrer, mais c'est histoire que vous imaginiez un peu l'ambiance.
Paul: Pour revenir à la question, il y a aussi des désavantages en tournée. Par exemple tu ne peux pas être à la maison pendant un long moment, tu ne vois pas ta famille, on a mal aux pieds. Sinon on mange très souvent des pâtes, avec de la "red sauce"
Arnaud: C'est quoi ça, red... ?
Filip: De la sauce tomate
Arnaud: Ha ok!
Filip: Ou juste du ketchup parfois (rires)
Paul: Ca fait partie aussi des inconvéniants, parce que au moins dans une salle sur deux ils te servent de la bouffe comme ça...
Filip: En fait à Genève on a eu la meilleure nourriture de la tournée
Lucien: Ha ouais ?
Filip: Best food ever. J'ai eu un plat végétarien qui était délicieux, le soir on a même eu... heu..."postra" ? (cherche ses mots en regardant Paul) Nachtisch ?
Paul: En fait, il me dit des mots que même moi je connais pas (rires) Il a un étrange dialecte allemand (rires)
Filip: Nachtisch ?
Paul: Hum.. Dessert ?
Filip: Ha oui, "dessert" (il dit ça comme si c'était un mot très sophistiqué, rire général)
Paul: Un autre truc, c'est qu'après un moment passé en tournée ton corps devient très faible, et tu as juste envie de te poser et de rien faire.
Lucien: Ouais tu n'a Plus d'énergie quoi...
Paul: Ouais et tu as envie de rentrer chez toi. Mais quand tu es chez toi, tu rêves de repartir en tournée. C'est positif et négatif en même temps.
Filip: C'est une autre raison pourquoi on ne visite pas trop les villes, c'est parce qu'on est trop fatigués... Interrompez-nous si on parle trop (rires)

Skartnak.com

Lucien: Non non c'est bien comme ça ! Quelles étaient les principales différences entre votre Split EP et votre premier album, en terme de composition ou d'enregistrement ?
Filip: La principale différence était le line-up du groupe
Lucien: Ha vous avez changé ?
Filip: Non non on a pas changé
Paul: En fait le EP a été enregistré à trois, Simon a enregistré les deux guitares et la basse, et après on a trouvé les deux membres qui manquaient (Filip et Daniel, ndlr). Tout le processus d'écriture a changé avec deux guitaristes, on a pu ajouté plus de détails et tout.
Filip: C'était complètement différent
Paul: Mais le processus d'enregistrement était pratiquement le même. On a été au même studio, et on les connait depuis longtemps
Lucien: Donc c'etait plus facile de vous faire comprendre...
Paul: Oui
Arnaud: Et comment vous composez en général ? Vous partez d'un riff, ou... ?
Filip: Oui
Arnaud: Et est-ce que vous écrivez des riffs aussi ?
Paul: Non non je suis le batteur, mais j'ai des idées, mais c'est plus les riffs rythmiques, pas les mélodiques.
Filip: Oui moi aussi. On est les "gars rythmiques" (rires)
Lucien: Est-ce que tout s'est bien passé au studio, ou est-ce que vous avez eu des problèmes en tout genre ?
(Ils réfléchissent)
Paul: Si on peut prendre ça comme un problème, c'est qu'on avait beaucoup de temps au studio. On avait trois semaines, et on se disait "c'est assez de temps pour enregistrer trois albums", mais tu es tellement à fond dedans que tu finis par oublier le temps qui passe, et pendant qu'on enregistrait on s'est rendus compte qu'il ne restait plus qu'une semaine... Et c'est pas que l'enregistrement, y'a surtout le mixage et tout ça. Donc on a passé des semaines à toujours écouter les mêmes trucs, on avait un peu oublié le temps, mais bon c'est pas si grave. Au final tout à été fini à temps.
Filip: Pour moi c'était parfait, c'était la première fois que j'entendais mes lignes de basse (rires). Dans la salle de répétition, la batterie et la guitare étaient reglés trop fort.
Paul: La prochaine fois, je brancherai ta basse, promis (rires)

Skartnak.com

Arnaud: A propos de l'artwork... Celui-ci est très complexe, est-ce que l'artiste est un de vos amis ?
Filip: On l'a connu à travers son groupe Callejon, on a joué un week-end avec eux et on a rencontré le chanteur Bastian Sobtzick, c'est lui qui a fait l'artwork pour l'album. On lui a juste parlé de l'idée derrière Transmetropolitan, et il a eu la liberté de faire comme il voulait.
Lucien: Ha vous ne lui avez rien imposé, du style "on veut un artwork comme ça, fais-le" ?
Filip: Non pas du tout
Paul: On lui a parlé du concept, si y'en a un, derrière Transmetropolitan.
Lucien: Et Il y a un concept derrière cet album ?
Paul: En fait au début, y'en avait pas vraiment
Lucien: J'ai lu quelque chose à propos d'une espèce de ville, d'ou le nom Transmetropolitan...
Filip: Oui c'est juste.
Paul: C'est l'idée générale. Le titre de l'album est Transmetropolitan, ça vient d'un comic, qui se passe dans une grande métropole, et le personnage principal est un journaliste, il déteste les grandes villes et devient tout le temps taré envers tout le monde. Les titres des chansons peuvent paraître stupides, mais c'est toujours un peu sarcastique, et les paroles sont connectées à cette histoire de mégapole. Donc on a dit à l'artiste qu'on voulait quelque chose par rapport à ça et il a eu la liberté de faire ce qu'il voulait.
Filip: Je pense que l'artwork ne ressemble pas à ce qu'on peut voir tout le temps dans ce style de musique, ce qui est important pour moi. Y'a pas d'ange, de sang
Lucien: Pas de têtes de morts...
Filip: Ouais pas de têtes de morts et tout ça...
Arnaud: Donc le message principal de vos chansons tourne autour de cette histoire de mégapole ?
Paul: Oui, et la vie sociale qui l'entoure
Arnaud: Oui exactement. J'ai lu quelques paroles, et grosso modo vous observez ce qui se passe autour de vous ?
Paul: Exactement
Filip: Donc à la fin on s'est rendus compte que la plupart des textes concernaient la "city life", la vie sociale, les interactions entre les gens, et voilà. Donc ça correspondait bien à l'artwork. (Petit délire entre les 2 sur le mot "fit" [correspondre], fitted, fit-fit-fit, rires)
Arnaud: J'ai eu l'impression que les titres des chansons n'étaient pas vraiment connectées aux paroles elle-mêmes. Est-ce qu'ils sont juste ironiques ?
Paul: La plupart des paroles ont été écrites avant que les titres des chansons soient trouvées... En fait les paroles ont un espèce de sens caché, si tu lis entre les lignes, ça t'en apprend plus que ça laisse supposer. En fait les paroles correspondent aux titres, mais les gens se disent "Tiens, 'Heeey Let's Star A Band', c'est drôle" (rires). Oui ca peut être drôle...
Filip: C'est aussi une espèce de clef pour comprendre les paroles. Donc si tu arrives à comprendre le sens caché des titres, tu es sur le bon chemin pour comprendre les paroles. Et la plupart des titres sont ironiques et sarcastiques. Donc les titres ne sont pas... bein... ils ne sont pas! (rires)
Paul: Ils ne sont pas sérieux ! (rires)

Skartnak.com

Lucien: Vous avez dit avant que vous n'écoutiez pas tant que ça de metal. Par exemple quels sont les groupes "non-metal" que vous écoutez ces temps ?
Filip: Je pense que y'en a trop pour dire... On est cinq, et on écoute tous de la musique heavy
Lucien: Mais toi par exemple, qu'est-ce que tu écoutes ces jours-ci ?
Filip: (Hésitant)
Paul: (Il se moque) Hou...ha...
Filip: Je n'arrive pas à me souvenir...
Paul: Tu veux que je commence ?
Filip: Oui commence
Paul: Alors... j'écoute...
Filip: Cinq groupes, los, hop hop hop !
Paul: Cinq groupes... Si je compte, c'est que des groupes de metal
Filip: Allez accouche
Paul: Mes groupes préferés sont Meshuggah, pour les polyrythmes, Despised Icon par exemple, Isis, heu...
Arnaud: Cephalic Carnage ?
Paul: Ouais... Pfiou, il y en a vraiment trop... Dans chaque groupe tu peux trouver des petits trucs qui sont cools et que tu aimes.
Filip: J'ai écouté le dernier Between The Buried And Me tout récemment.
Lucien: Colors ?
Filip: Ouais c'est excellent.
Paul: Il est un peu trop difficile pour moi, j'arrive pas à rentrer dedans.
Filip: Ouais il est très compliqué
Lucien: Je pense qu'il faut l'écouter plein de fois...
Paul: Je l'ai écouté deux fois et je me suis dit... "Ho mon dieu, ça fait beaucoup!"
Filip: On a des goûts très différents en musique, mais en général on a des goûts communs qui constituent un point de départ duquel on peut aller dans toutes les directions. Certains préfèrent le metal. Moi par exemple je suis impatient pour le nouveau Oceansize, qui n'a pas eu de bonnes critiques, mais j'ai adoré les deux premiers albums.
Lucien: Le nouveau qui va sortir sur Metal Blade ?
Filip: Non, Frames. Oceansize d'Angleterre.
Lucien: Ha, Oceansize ! Excuse j'ai compris The Ocean !
Filip: Ils ont fait 2 albums que j'ai adoré. Le troisième est sorti tout récemment, ou va sortir à la fin de la semaine je sais plus. Les critiques étaient pas terribles, mais il faudra que je l'écoute. Sinon je suis à fond dans Sigur Ros en ce moment aussi
Paul: Y'en a vraiment trop... Si on comptait tous les groupes qu'on écoute..
Filip: Et de la musique classique bien sûr...Beethoven, Mozart, Bach (rires)
Paul: Mais notre principale influence c'est le jazz, tu peux entendre ça sur les guitares
Filip: Oui mais moi j'ai appris la bass en écoutant Bach
Arnaud: Le groupe Necrophagist a un riff qui est directement inspiré d'une chanson de Bach.
Paul: Oui je sais.
Filip: Certains groupes font ça. J'ai lu que le nouvel album de Maroon avait un passage pris d'une pièce qui s'appelle "la pièce grecque". Mais c'est pas si bon... Avant d'entendre la chanson je savais déjà d'où ça venait. C'était un peu facile, ils auraient pu faire un peu mieux, "tatatatata-tatata-tatata", c'est trop facile. Mais on va pas critiquer.

Skartnak.com

Arnaud: Est-ce que vous pouvez vivre de votre musique ?
Filip: Bien sûr... que non.
Lucien: Vous avez des boulots ?
Filip: Non même pas. Deux d'entre nous dans le groupe sont si jeunes que leur parents ne sont même pas encore fâchés de leur inactivité.
Paul: Mais un autre si... Et c'est moi (rires).
Filip: Paul étudie à la maison, mais il ne révise jamais. Donc ses parents ne sont pas très contents avec lui. Moi je suis étudiant, mais je ne travaille pas du tout à côté. Daniel notre guitariste vient juste de finir ses études, donc il est "libre" et a un travail en même temps.
Lucien: Il travaille en freelance ?
Filip: Oui plus ou moins. Enfin Il a un boss sympa...
Lucien: Ce qui veut dire qu'il peut prendre des jours de congé et des vacances en fonction du groupe ?
Filip: Exact. Mais il travaille pas à plein temps, donc il combine ses heures de travail avec le groupe, et de cette façon il peut avoir des jours de congés.
Arnaud: Qu'est-ce que tu étudies Filip ?
Filip: J'étudie l'espagnol, la philosophie et la science de la musique
Arnaud: Ah cool !
Filip: Oui ça a l'air intéressant mais...
Paul: Tu ne sais pas de quoi tu parles (rires)
Filip: Ouais j'en ai aucune idée (rires) Et Steffen, il étudie l'économie.

Lucien: Quelle évolution musicale vous attendez de WFAHM dans le futur ?
(Ils hésitent)
Arnaud: Vous allez continuer de jouer le même style ?
Lucien: Vous jouez la musique que vous aimez en fait !
Filip: Oui c'est ça. On essaie de jouer tout ce qu'on aime. On avait aucun plan de comment l'album allait sonner, c'est seulement ce qui est sorti naturellement.
Paul: L'histoire du groupe est si courte, on a tout le temps d'aller dans différentes directions et de voir ce que ça va donner.
Filip: On a déjà commencé à écrire de nouvelles chansons
Paul: Le prochain album va être un album de hip-hop (rires)
Filip: Et bien évidemment, l'album le plus bourrin qu'on a jamais fait (rires)
Lucien: Un Album de Hip-Hop ? Cool, Vous allez donc tourner un clip avec de jolies filles, de belles et grosses voitures etc.. (rires)
Paul: Sans oublier la piscine, des boissons, des low-riders et tout (rires)

Lucien: Maintenant imaginez que vous gagner le premier prix du loto. Qu'est-ce que vous faites avec l'argent ?
(Ils réfléchissent)
Filip: J'achèterais du matos musical en premier, et je rembourserai mes parents pour tous l'argent qu'ils me prêtent pour mes études que je fais depuis déjà sept ans (rires).
Paul: Je ferais la même chose. Et je m'achèterais aussi une maison, et des chaussures pour ma copine
Filip: Non-non-non-non-non (rires)
Paul: Et après ça je m'achèterais une nouvelle batterie, j'achèterais un studio et je ferais de la musique pour le restant de ma vie (rire). Tout ce que je veux c'est passer encore plus de temps à faire ce que j'aime
Filip: Je tâcherai de vivre bien, d'être libre, et de consacrer encore plus de temps pour le groupe. Pour l'instant comme on ne gagne pas encore d'argent, on est encore dépendants d'autres choses

Skartnak.com

Arnaud: Une question qui me vient à l'esprit, si vous pouviez ouvrir pour n'importe quel groupe ce serait lequel ?
Paul (sans hésiter): Hé bein Meschuggah (rires)
Filip: Très bon choix, on aurait dû faire la tournée avec eux (rires) Mais personne nous l'a demandé donc on attendait à la maison en attendant qu'on nous appelle.
Arnaud: Donc vous êtes pas trop dans le vieux metal ?
Paul: Hé bein, j'aime Suffocation
Arnaud: Est-ce que tu les a vus au Summer Breeze ?
Paul: Ouais, on était sur le cul (rires) Et après notre concert, quelqu'un est venu vers nous et nous a dit vous avez littéralement foutu la branlée sur scène comparé a Suffocation, mais je crois plutôt que c'est le contraire...

Lucien: Bon, on arrive vers la fin..
Paul: Noooooon! (rires)
Lucien: Et si... Alors de simples questions, et vous répondez simplement par "Good" ou "Bad", et si vous voulez ajouter un petit commentaire, n'hésitez pas...
Paul: Ok!
Lucien: Angela Merkel ?
Filip: La première femme qui dirige l'Allemagne
Lucien: Bon ou mauvais ?
Filip: Intéressant (rires)

Arnaud: All Shall Perish ?
Paul: All "shell" Perish... ?
Filip: All SHALL Perish (rires)
Paul: Honnêtement, j'écoute pas trop ce groupe, j'ai juste écouté genre une chanson quand ils sont passé au Hell On Eath Tour mais je ne m'en souviens plus tellement.

Arnaud: Burger King ?
Filip: Murder
Paul: Muuurdeeeer (rires) Dans le groupe, y'en a trois qui aiment, les deux autres n'aiment pas.

Arnaud: J'ai été à Berlin y'a quelques temps, et on voit que ça partout
Filip: On est obligés de manger là-bas de temps en temps, parce que c'est le moins cher, mais j'ai toujours détesté...
Paul: Moi j'aime...
Filip: Bad
Paul: Good
Lucien: Un bon gros Whooper ! Y a Rien de mieux...(rires)
Paul: Ouais c'est bon !

Arnaud: Et maintenant un groupe super bourrin, Tokio Hotel ?
Paul: How...
Filip: Super musiciens (rires)
Paul: Ils devraient ouvrir pour nous un jour (rires)
Filip: On devrait ouvrir pour eux, j'adorerais

Skartnak.com

Lucien: weed ?
Filip: Plus maintenant
Paul: Je n'en fume pas mais je ne pense pas que c'est mal.
Arnaud: J'ai entendu que John Gallagher (Dying Fetus, ndlr) est un grand fumeur d'herbe...
Filip: Mmmh... Peut-être... (rires)
Paul: Où est-ce que t'as entendu ça ?! (rires)
Arnaud: Ils ont écrit une chanson sur le sujet en fait...
Filip: Ok, alors tu as sûrement raison (rires)
Paul: C'est que des mensonges (rires)
Filip: On doit parler à nos avocats d'abord (rires)
Paul: Ils fument des pommes

Arnaud: Milk-shake chocolat ?
Paul: Milk-shake chocolat ? Ouais bien !
Arnaud: Vous avez goûté le chocolat suisse ?
Filip: Oui
Arnaud: Et... ?
Filip: Le meilleur
Arnaud: Et j'ai vu que tu as aussi une montre suisse ?
Filip: Oui en fait ma copine vit près de la frontière suisse, c'est elle qui me l'a offerte, de temps en temps elle m'achète aussi des produits suisses (rires).

Lucien: Dernière question : Oberentfelden ? (lieu du concert, ndlr)
Filip: On a pas vu grand chose. Mais il y a Unterentfelden qu'on connait bien, on faisait des blagues là-dessus avant (rires)

Lucien: Quelque chose d'autre à rajouter ?
Paul: Merci beaucoup pour l'interview et merci à tout ceux qui viennent voir notre concert
Lucien: Tu ne rajoute même pas : Allez Mattez notre page Myspace ?
Paul: Ouais www.myspace.com
Filip: Même si ça sonne pas cool, on ne veut pas... (il cherche ses mots)
Paul: ...Bye ! (rires)
Filip: On ne veut pas donner trop d'importance à Myspace, mais c'est quand même un bon moyen d'avoir des informations sur nous
Lucien: Oui c'est pratique pour les musiciens, mais j'aime pas l'autre côté de Myspace, essayer d'avoir le maximum d'amis et tout
Filip: Exactement, c'est ça. D'ailleurs on est très contents que vous nous ayez pas demandé ça, parce qu'en général on doit toujours répondre à la question "êtes-vous un Myspace band ?"
Paul: (ironique) Oui bien sûr on en est un, on a un profil...
Filip: C'est toujours ces discussions de merde sur la hype
Paul: Mais avec Myspace ca peut avoir des bons aspects pour le groupe
Lucien: Oui il y a des groupes qui ont été découverts grâce à Myspace
Paul: Ouais, donc checkez notre Myspace ! (rires)

Interview : Lucien, Arnaud M.

Plus d'infos :

Label : Lifeforce Records

MySpace : www.myspace.com/warfromaharlotsmouth

Site Web : Pas de site

Site du label: www.lifeforcerecords.com


Interview cliquée : 5539 fois



Chroniques du même artiste :

War From A Harlots Mouth

War From A Harlots Mouth

"In Shoals"


Date de sortie : 2009

Note: 5/5

War From A Harlots Mouth

War From A Harlots Mouth

"Transmetropolitan"


Date de sortie : 2007

Note: 5/5

Interviews aléatoires :

Ceremony

Ceremony

Legacy, The

Legacy, The

Unveil

Unveil

Stortregn

Stortregn

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Scott Sellers

Scott Sellers

Being Strange

Kroniks
Krang

Krang

"Singalong"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Darkrise

Darkrise

"Circles Of Failure"


Date de sortie : 2019

Note : 4/5

Run Up, The

Run Up, The

"Good Friends, Bad Luck"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

PFK, The

PFK, The

"Yeah"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

Circles

Circles

"Demo 2017"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Woodwolf

Woodwolf

"Golden Road"


Date de sortie : 2018

Note : 3.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
A Vile Desolate Sands Tour 2019

A Vile Desolate Sands Tour 2019


17.09.19

Kiff - Aarau

Lagwagon

Lagwagon


07.05.19

Fri-Son - Fribourg

Millencolin

Millencolin


02.05.19

Nouveau Monde - Fribourg

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Total : 231 commentaires



Banner on Skartnak.com