Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 671
Visiteurs actuellement sur le site: 21

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Lost Alone

Interview réalisée par e-mail le 10.06.2007 avec Alain, chanteur de Lost Alone

Lost Alone

rose Salut Alain! Tout d'abord, peux-tu te présenter s'il te plaît ? Que fais-tu dans Lost Alone?
Hello Bastien. Je suis alain et je chante dans LA.

Peux-tu également présenter en quelques mots les autres gars du groupe?
Lars est batteur. Il joue aussi de la basse dans un groupe metalcore vegan sxe italien,xDestroy Babylonx, et a son propre projet solo, xthebattlex.
Adrien assure la guitare et Adriano la basse.

Quand avez-vous commencé Lost Alone?
Qui a eu l'idée de monter le groupe?

Nous avons commencé le groupe en été 2004 avec Adrien et Lars. Adrien est aussi neuchâtelois, nous sommes amis depuis une dizaine d'années et avions déjà joué ensemble dans Blood Rites, un side-project avec Sam et Pedro de Despise. Nous connaissions Lars depuis quelques temps déjà et comme il habite Bienne, nous nous sommes dit qu'on pourrait monter un truc. Après quelques répètes à trois, le bruit s'est diffusé dans la région: nous cherchions un bassiste. Un beau jour a débarqué Adriano, un bernois que nous ne connaissions pas du tout. Depuis, il est le bassiste de LA et l'un de mes meilleurs amis.

Quelles étaient tes/vos motivations lorsque vous avez fondé le groupe?
Penses-tu qu'elles ont changé avec le temps?

Nous voulions simplement avoir du plaisir en jouant du hardcore simple et efficace et en cela, non, nos motivations n'ont pas changé.

C'est ton amie, Marion, qui s'est occupée de la pochette de votre démo. D'un point de vue graphique, je trouve que le côté "graffiti" ressort bien. T'intéresses-tu à la culture hip-hop en général? Si oui, qu'est-ce qui t'intéresse en particulier dans cette culture?
Oui, je m'y intéresse. J'aime bien le côté visuel mis en avant par le hip-hop et j'ai beaucoup de respect pour certains groupes de rap underground. En général, je m'intéresse à toutes les formes de "sous-cultures urbaines" à partir du moment où elles ont quelques chose d'intelligent à dire. Je suis fasciné par la capacité des "gens ordinaires" à créer des formes d'organisation et d'activités culturelles alternatives. Je m'y intéresse aussi "professionnellement" puisque je suis chercheur en sciences sociales, mais ça n'est pas forcément quelque chose que je tiens à mettre en avant dans la scène hardcore.

Skartnak.com

Toujours à propos de la pochette: quelle est ton interprétation personnelle de celle-ci? Est-ce une tentative de montrer une triste réalité (illustrée par des avions larguant des bombes sur une ville) dont nous, Occidentaux, n'avons pas toujours conscience ou y a t-il quelque chose de plus profond à en tirer?
Qu'en penses-tu?

La pochette s'inspire un peu des textes de Between the Bombs, la première chanson de la demo. A la fin, je dis " What can I do? Can we change it, all together? War against war that one day the ones leading pay the price and get their bombs back". La pochette est un peu une représentation de ce "retour de manivelle" que je souhaite à tous ceux qui exploitent, attaquent, profitent et stigmatisent d'autres gens qui ne le méritent pas, si tu vois ce que je veux dire. Par contre, on nous a demandé si c'était politique d'avoir choisi des avions soviétiques… à vrai dire, pas vraiment, c'était aussi un peu graphique et l'étoile rouge représente toujours une sorte de défi au pouvoir capitaliste des sociétés occidentales, ce qui personnellement me plaît bien.

Quelles sont vos influences principales? Y a t-il des groupes, des personnes ou éventuellement des écrivains qui vous ont particulièrement marqués?
Mon influence principale, c'est mon quotidien et tout ce qui va avec, des émotions et des sentiments les plus triviaux à la littérature et la musique. Musicalement, je crois qu'il n'y a pas besoin d'être un grand finaud pour remarquer qu'on a été très influencé par Death Threat. C'est ce que tout le monde nous dit en tout cas. C'est vrai que moi-même j'aime beaucoup ce groupe et que cela m'a influencé à chanter de manière moins hurlée. Par contre, Adriano et Lars ne sont pas des grands fans de Death Threat et si tu écoutes plus attentivement notre ligne musicale, tu verras que les riffs n'ont pas grand-chose à voir. Comme autres groupes, je citerais peut-être Together we Fall, Buried Alive ou Path of Resistance. En ce qui concerne les textes, j'adore les textes de Death Threat ou de Suicidal Tendencies qui m'ont beaucoup influencé. Plus largement, ça me prendrait 20 pages pour te citer toutes mes influences. Côté bouquins, l'autobiographie de Malcolm X, le Hagakure ou le Manuel du guerrier de la lumière sont des bons exemples…

Quels sont les sujets que tu abordes à travers les textes que tu écris pour Lost Alone? As-tu des sujets de prédilection?
Comme je l'ai déjà mentionné, je travaille à l'uni et je n'avais plus envie de faire des textes qui ressemblent à des examens de licence en sciences politiques. J'avais envie de me recentrer sur des émotions simples et de les transmettre de manière brute, sans trop de métaphores artistiques.

Tu vis à Neuchâtel depuis quelques années. Qu'est-ce qu'il y a d'intéressant dans cette ville, notamment d'un point de vue culturel? Est-ce agréable d'y vivre?
Pour être honnête, je ne trouve rien de spécial à Neuchâtel et ne m'y sens pas véritablement attaché. Je suis venu ici pour mes études et y ai trouvé un boulot que j'aime, c'est la raison pour laquelle j'y habite, mais je ne me sens pas neuchâtelois. Mais il faut avouer que le cadre de vie est magnifique, mais de ce point de vue, dans la région de la Riviera, vous n'avez rien à nous envier! A la base, je viens de Monthey, en Valais, mais je ne me sens plus vraiment montheysan non plus, et encore moins valaisan. J'ai un rapport bizarre aux lieux je crois…

Skartnak.com

Tu t'es occupé il y a quelques années en arrière d'un zine appelé xsans
compromisx avec Adrien, le guitariste du groupe. Peux-tu nous en dire plus? Quels sont tes souvenirs de cette expérience journalistique?

Quand j'avais 21-22 ans, c'est-à-dire il y a 8-9 ans (histoire de me foutre un méchant coup de vieux), j'ai décidé de me lancer dans un fanzine. Avec du recul, je pense que le premier numéro de xsans compromisx était une bonne merde. J'ai voulu le faire trop vite, mais peu importe, même pour gravir la plus grande des montagnes, on doit commencer par un simple pas. Ensuite, Adrien est rentré de France où il passait une année et m'a rejoint pour le numéro 2 qui était bien mieux. C'était un travail énorme; nous avons passé des heures à faire ces photocopies, nous avons perdu de la thune, etc., ce qui a fait que nous n'avons pas eu le courage et le temps de sortir le numéro 3 qui pourtant était presque fini…au final, ce fut une très bonne expérience qui nous a permis de faire la connaissance de tas de personnes sympas et intéressantes. En ce qui me concerne, c'est grâce à l'idée de faire un dossier sur la présence des filles dans le hxc pour le numéro 3 que j'ai rencontré Marion, une Allemande qui faisait à ce moment là un fanzine appelé Reciprocity et qui est devenu aujourd'hui celle avec qui je partage ma vie.

Lis-tu facilement des zines? Si oui, quel zine t'a fait la meilleure impression?
Je ne lis malheureusement plus de zines. Ça fait plus de 13 ans que je suis dans le hxc est honnêtement, j'en ai ma claque de lire sans cesse les mêmes interviews et les mêmes questions adressées aux mêmes groupes. Je regrette que les centres d'intérêt des kids aient changé. Il y a une dizaine d'années, les questions posées par les rédacteurs étaient politiques ou éthiques. Maintenant, on se contente de demander où le dernier skeud d'un groupe a été enregistré, avec qui, dans quelle mesure il change du dernier, blablabla. … Par contre, je respecte beaucoup ceux qui s'investissent pour faire quelque chose de sincère et en cela, ça m'a fait plaisir de recevoir ton interview qui me donne la possibilité d'aborder des sujets plus larges.

Tu es parti plusieurs fois au Japon dans le cadre de tes études. Sauf erreur, tu vas y retourner prochainement. Peux-tu brièvement nous dire comment se sont passé ces voyages et comment se porte la scène HxC là-bas?
Voyager au Japon a été une immense expérience et je me réjouis d'y retourner. Le Japon est un pays étonnant et débarquer à Tokyo, une ville de plus de 15 millions d'habitants en effervescence 24h sur 24h, quand tu débarque de notre petite Suisse tranquille, ça décoiffe pas mal! La scène hardcore japonaise est énorme, probablement plus grande que la scène allemande et même que la scène européenne. A Tokyo, tu peux voir un concert hardcore tous les soirs si ça te dit! Les kids sont ravagés et l'ambiance des shows est survoltée. J'ai lié des liens d'amitié avec les membres du 168 crew qui m'ont réservé un accueil chaleureux dès le début et dont le groupe le plus représentatif est sans doute Loyal to the Grave que je conseille à tout le monde d'écouter. Ces gars-là sont "dedicated to the bones". Ils bossent comme des malades et tout le peu de temps libre qu'ils ont, ils l'investissent entièrement dans le hardcore, que cela soit dans des groupes, au travers d'une distro et d'un label (retribution network) ou de l'organisations de shows (bloodaxe communications).

Skartnak.com

Vous êtes tous végétariens ou végétaliens dans le groupe. Si je ne m'abuse, c'est avant tout pour des raisons éthiques que tu es devenu végétarien. Donc, qu'est-ce que ce choix signifie pour toi? Abordes-tu volontiers le sujet avec ton entourage?
En effet, lost alone est un groupe 100% végétarien. Lars est crudivore vegan straight edge et je crois pouvoir dire sans me tromper que c'est quelque chose qui compte beaucoup pour lui. Personnellement je suis straightedge depuis plus de 12 ans et végétarien depuis 7 ans. J'aborde volontiers le sujet avec quiconque s'y intéresse, mais je suis devenu beaucoup moins prosélyte avec le temps. C'est mon mode de vie et je considère qu'il est le plus juste et le plus approprié qu'il soit, en tous les cas pour moi. Mais je ne peux pas changer les gens. Je pense que la meilleure façon de les convaincre, c'est de faire ça pour soi et de leur montrer non pas par les théories mais pas l'exemple que le jeu en vaut la chandelle.

Que penses-tu de la scène HxC locale?
Quels sont ses plus et ses moins à ton avis?

J'aime bien la scène suisse en général, et aussi la scène romande. La scène suisse est une petite scène et tout le monde s'y connaît, je trouve ça très agréable. Je déteste cette atmosphère d"usine à produire du hxc" que tu trouves en Allemagne par exemple. En plus, nous avons des très bons groupes très prometteurs comme Despise, Life as War, Dawn of Suffering et Step Ahead en Suisse Romande, ou Solid Ground, Fall Apart ou Seed of Pain en Suisse allemande.

Quels sont vos projets pour le futur ?
Continuer à faire ce que nous faisons avec plaisir et passion. A passé 30 piges, ça implique parfois d'en faire un peu moins que les autres mais cela ne nous empêchera pas de continuer.

Skartnak.com

Pour finir, peux-tu nous donner ton top 5 des meilleurs albums et ajouter pour chacun un petit commentaire?
Suicidal Tendencies, Lights Camera Revolution. J'ai acheté cet album lorsqu'il est sorti, en 92; j'avais 15 ans et depuis, si je n'ai pas la pêche, il fonctionne comme un coup de pied au cul. Je pense que c'est un des meilleurs albums de ma collection. Les textes sont incroyables. Chaque fois que je les lis, j'ai l'impression que c'est moi qui aurais pu les écrire. Le même commentaire est valable pour tous les suicidal sortis entre 83 à 92.

Death Threat, Peace and Security. Pour moi, le meilleur groupe de hxc encore en activité. Des textes simples et efficaces qui fracassent la gueule, un mélange de parties old school et de mosh parts et surtout une voix inimitable.

Cro-Mags. The Age of Quarrell. Y a-t-il besoin de commenter? Probablement le meilleur disque de hardcore de tous les temps.

Sick of it All. Scratch the Surface. C'est un des premiers albums hardcore que j'ai acheté; c'était lorsqu'il est sorti, en 1994. J'ai du l'écouter en boucle pendant un mois après l'avoir acheté…

En cinquième place se bousculent plein d'albums de Strife, Earth Crisis, Madball, Trial, Together We Fall, Youth of Today, Ramallah, Path of Resistance, Next Step Up, Floorpunch, Leeway ou même Biohazard. Tous ces groupes m'ont beaucoup influencé.

Quelque chose à ajouter?
J'aimerais te remercier, Bastien, pour cette interview, et surtout pour tout ce que tu fais pour la scène hardcore. Je tiens beaucoup au principe du Do it yourself, hardcore by the kids and for the kids et je suis extrêmement réticent à l'idée que le hardcore puisse devenir un produit commercial comme un autre. Nous, les "vieux" du hardcore, on se plaint souvent que le hardcore n'est plus ce qu'il était il y a dix ans, mais c'est à nous de faire en sorte qu'il garde cet esprit, qu'il continue de représenter davantage qu'un simple style musical mais aussi un mode de vie, une manière d'être critique envers le monde qui nous entoure et une plateforme de communications pour tous ceux qui ne se sentent pas à leur place dans cette société ou qui ne se reconnaissent pas dans les valeurs dominantes. Pour cela, nous avons besoin d'une relève motivée et tout aussi engagée, des gens comme toi quoi… longue vie à Skartnak et à Step Ahead donc!

Interview : Bastien

Plus d'infos :

Label : Autoproduction

MySpace : www.myspace.com/lostalone

Site Web : www.lostalone.ch

Site du label : Pas de site


Interview cliquée : 4835 fois



Chroniques du même artiste :

Lost Alone

Lost Alone

"Between The Bombs"


Date de sortie : 2006

Note: 5/5


Live Reports du même artiste :

Lost Alone

Lost Alone

Life As War, Dawn of Suffering, Step Ahead, One Last Chance

Date : 04.11.06

Lieu : Les Temps Modernes - Vevey

Interviews aléatoires :

Coilguns

Coilguns

Primordial

Primordial

Atreyu

Atreyu

WarmAudio

WarmAudio

Liste des commentaires :

alain_BlackHIll

Yep, pour info lost alone est devenu Black Hill et est de retour sur scène. Check us out:
www.myspace.com/blackhillhc

Sinon, la réponse à la question "Quels sont les projets du groupe pour cette année 2007?" n'est pas de moi. Y a du avoir erreur parce que nous, on a tous passé 30 ans et fini nos études ;-)

Posté le : 28.12.2008 à 21:08

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Abraham

Abraham

Look, Here Comes The Dark!

Kroniks
Darkrise

Darkrise

"Circles Of Failure"


Date de sortie : 2019

Note : 4/5

Run Up, The

Run Up, The

"Good Friends, Bad Luck"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

PFK, The

PFK, The

"Yeah"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

Circles

Circles

"Demo 2017"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Woodwolf

Woodwolf

"Golden Road"


Date de sortie : 2018

Note : 3.5/5

Lame Shot

Lame Shot

"Try Again"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Promethee

Promethee


13.03.19

Le Romandie - Lausanne

An evening with Brian Fallon, songs from the hymnal

An evening with Brian Fallon, songs from the hymnal


16.02.19

Dynamo - Zürich

Body Count

Body Count


22.06.18

Les Docks - Lausanne

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Total : 231 commentaires



Banner on Skartnak.com