Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 581
Visiteurs actuellement sur le site: 31

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

AFI

Interview réalisée à l'occasion du passage du groupe à l'X-Tra de Zurich le 18 avril 2010 dans le cadre du Give It A Name Festival 2010.

AFI

rose Bonjour à vous deux et merci d’avoir pris un peu de temps pour cette interview. Petite présentation pour les gens qui ne vous connaissent pas encore ?
Davey : Hello, moi c’est Davey, je suis chanteur dans le groupe.
Adam : Adam, je joue de la batterie pour AFI.

L’année prochaine, AFI fêtera ses 20 ans d’existence et vous êtes de la partie depuis début. Toujours autant motivés ?
Davey : Oui bien sûr ! C’est pour cette raison que nous continuons à jouer ensemble, parce qu’on y prend toujours autant de plaisir. C’est ce qui nous fait avancer et nous encourage à rester ensemble.

Des projets en vue pour cet anniversaire ?
Adam : Rien de spécial, non… Le line-up actuel date de 1998. C’est vrai que le groupe existe depuis longtemps mais on a connu plusieurs évolutions. Du coup, je ne le vois pas vraiment comme un vingtième anniversaire bien que ce soit techniquement le cas. Ça me fera sans doute plus plaisir de fêter une reformation du groupe après une séparation ou les 20 ans de la formation actuelle avec Jade et Hunter (respectivement guitariste depuis 1998 et bassiste depuis 1997, ndlr).

Les deux derniers albums, Decemberunderground et Crash Love, confirment le virage musical annoncé par Sing The Sorrow. Qui dans le groupe en a eu l’initiative et comment se passe la composition des nouveaux titres ?
Davey : Nous avons l’habitude de composer tous ensemble mais surtout la volonté de continuer à avancer. Chaque album contient des évolutions, est différent du précédent, et c’est cette progression qui nous plait. C’est ce qu’on apprécie et qui rend le tout plaisant depuis, comme tu l’as dit avant, 20 ans déjà. Notre but est de continuer à évoluer artistiquement et c’est ce qui rend la chose aussi excitante.

Skartnak.com

Quelles sont vos influences ou vos sources d’inspiration ?
Davey : Nous ne pouvons pas dire que nous avons des influences directes d’un groupe en particulier ou même d’un style musical précis. Nous somme tous les quatre de gros fans de musique et chacun d’entre nous apprécie différents genres musicaux et différents groupes. Du coup, nous nous retrouvons avec des tonnes et des tonnes d’influences, mais aucune ne peut précisément définir ce qu’est AFI. Tous ces groupes que nous écoutons actuellement ou que nous avons écoutés en grandissant se retrouvent dans notre subconscient et peuvent ressortir dans ce que nous faisons. Tu peux donc prendre certains passages de nos morceaux et y trouver des influences que nous n’aurions pas reconnues nous-mêmes. Mais c’est vrai qu’il arrive qu’on nous fasse remarquer des ressemblances avec des groupes que nous apprécions.

Malgré cette évolution musicale, vous avez pris l’habitude depuis quelques temps de rejouer de vieux titres en live. Nostalgiques de l’ancien AFI ?
Davey : Pas vraiment (rires) !
Adam : Pour moi, ça dépend des morceaux. Tu as ceux que nous avons joués à chaque concert pendant des années dont nous avons fini par nous lasser ou ceux que nous ne jouons plus pour des raisons bien précises. D’autres au contraire retrouvent une nouvelle énergie après leur dépoussiérage.
Davey : Il y a un côté "nouveauté" pour certains d’entre eux quand nous les rejouons pour la première fois depuis dix ans. Les réactions sont plutôt du genre "Oh ! C’est sympa !", mais après les avoir rejouées cinq ou six fois en live, c’est "Non, pitié, pas encore" (rires) !
Adam : Nous sommes bien conscients du fait que beaucoup de personnes qui viennent nous voir en concert sont fans des différentes périodes d’AFI et voudraient en avoir un peu de chaque disque. Nous essayons de proposer un show qui regroupe tout ça, mais aussi un show qui reste plaisant à jouer pour nous. Je compare un peu ça à un numéro d’équilibriste.

A propos de vos fans, les plus anciens ont été en majorité déçus par les derniers albums et regrettent vos choix artistiques. Un avis sur la question ?
Davey : ça ne me pose pas spécialement de problème.
Vraiment ?
Davey : Oui, c’est quelque chose que j’accepte. On savait très bien que nos fans n’allaient pas tous être d’accord avec nos idées ou la direction qu’à pu prendre le groupe mais je l’accepte. Si ce qu’on fait et ce qu’on est leur plait, c’est cool, si ça ne leur plait pas, c’est cool aussi.

Peuvent-ils continuer d’espérer un retour à un style plus punk/hardcore ?
Davey : Bien sûr qu’ils peuvent, aussi longtemps qu’ils voudront, mais ça n’arrivera pas. Ou en tout cas pas de mon point de vue.

A titre individuel, vous soutenez diverses causes, comme Peta par exemple, mais le groupe n’aborde pas de thèmes engagés ou politiques. C’est volontaire ?
Davey : AFI n’a jamais été un "political band", et musicalement ce n’est vraiment pas de là que nous venons ou quelque chose qui nous a inspiré. Les points de vue et les idées ne sont pas non plus forcément les mêmes pour tous les membres du groupe. Ce ne sont donc pas des thèmes au programme pour AFI.

Skartnak.com

L’univers d’AFI a toujours entretenu une part de mystère. En prenant par exemple le cas de Clandestine (un court-métrage réalisé par le groupe), est-ce qu’une explication est prévue ?
Davey : Non, je ne pense pas qu’une explication sera faite, c’est plutôt à chacun d’y trouver sa propre explication. C’est peu la même chose quand on me parle de mes textes et qu’on me demande d’en faire une analyse complète et précise. En les écrivant, je le fais d’abord pour moi-même et l’interprétation est ensuite liée au lecteur ou à l’auditeur. Les gens sont donc libres d’en tirer ce qu’ils veulent ou ce dont ils ont besoin. C’est dans cette continuité qu’à été réalisé Clandestine.
On ne saura donc pas ce qu’il y avait dans la boîte…
Davey : Tu peux tout à fait le savoir, en te disant que tu sais ce qu’il y avait à l’intérieur.

L’aspect visuel semble également avoir pris une grande place depuis la sortie de Sing The Sorrow : les couleurs et les ambiances des albums se retrouvent sur scène ou dans les clips. Quelle importance y portez-vous ?
Davey : Et bien en fait ce n’est pas aussi important pour nous que ça en a l’air (rires). Si tu penses à la façon dont nous nous habillons, elle est d’avantage définie par ce qui nous plait et ce avec quoi on est à l’aise. Pour la tournée après la sortie de Decemberunderground, on a voulu avoir une cohérence esthétique entre notre musique et l’aspect visuel de notre set. Donc dans le cadre du live, il y avait effectivement une continuité et un travail qui a été réalisé pour ce cas précis, mais de manière générale, ce n’est pas quelque chose à quoi nous faisons spécialement attention. Pour nous, l’aspect qui nous importe le plus reste la musique.

Parlons un peu de vos autres projets qui occupent votre temps en dehors d’AFI. J’ai lu récemment que Jade avait produit un disque pour Scarlett Grey.
Davey : C’est vrai ?
Adam : Oui il a participé à l’enregistrement de leur album, mais sans être directement le producteur. Je crois que c’est surtout sur les parties de clavier et les samples d’électro pour quelques titres qu’il est intervenu. Mais apparemment le résultat est plutôt bon !
Et de votre côté ?
Adam : Non, rien de prévu. Je suis déjà dans le groupe avec lequel j’ai envie de jouer.
Davey : Je continue le projet Blaqk Audio, on vient de terminer l’enregistrement de 35 nouveaux titres, tout est dans la boîte, il ne nous reste plus qu’à décider quand le disque va sortir et il sera à nouveau suivi par une tournée.

Vous commencez à être des habitués des tournées européennes. Vous en gardez de bons souvenirs ? Il y a des endroits que vous avez particulièrement appréciés ?
Adam : ça fait effectivement près de 15 ans que nous venons en Europe. Certaines se sont vraiment bien passées, d’autres étaient… disons moins suivies, mais de manière générale ce sont toujours de bons souvenirs. On aime vraiment jouer en live pour des gens qui s’intéressent à ce qu’on fait, peut importe que ce soit devant une poignée de personnes ou des centaines… J’aime bien Zurich ! On y a joué dans un squat, un peu à l’extérieur de la ville…
Davey : On a aussi joué à Wil, deux fois il me semble, mais je ne me rappelle pas vraiment du squat…
Adam : C’était une fête dans un bâtiment qui avait l’air encore en construction, un truc un peu bizarre.
Davey : C’est vrai qu’on a pas mal joué dans des squats, du coup j’ai tendance à les confondre. Ce n’est plus toujours très clair…

Skartnak.com

Pour finir sur une touche culturelle : des groupes, des livres ou des films à conseiller ?
Davey : Les films que j’ai vu récemment et j’ai beaucoup aimé ?… Fantastic Mr Fox, je l’ai trouvé vraiment bien, j’adore les films de Wes Anderson et ce qu’il a fait avec celui-ci était particulièrement étonnant. (500) Day of Summer de Marc Webb (également réalisateur de plusieurs clips d’AFI) était très bon. Je viens de voir Kick-Ass, une bonne surprise ! Pourtant je n’étais pas spécialement convaincu avant d’y aller. La BO vaut aussi le coup !
J’ai lu le dernier livre de Chuck Palahniuk, il me semble qu’il en a sorti un autre entre temps mais je ne l’ai pas encore. Je suis un grand fan de Chuck Palahniuk !
Sinon, on écoutait Dead Weather juste avant, on est tous les deux fans. J’adore tout ce que fait Jack White, pour moi il n’y a rien qu’il puisse faire que je n’apprécie pas. J’ai également écouté l’album de Broken Bells, les nouveaux de Cascada, Tiësto, Hot Chip, Cold Cave… Et en ce qui te concerne, Adam Carson ?
Adam : J’ai également vu Kick-Ass, je l’ai trouvé plutôt bon. Sinon je crois que j’ai pratiquement vu tous les films nominés aux oscars…
Davey : Tu as vu A Single Man ?
Adam : Je ne l’ai pas encore vu, non…
Davey : Ce film est vraiment cool !
Adam : Sinon je viens de récupérer les premiers livres de Cormac McCarthy que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire.

Adam : J’ai aussi une question pour toi : Que pensent les gens en Suisse d’une personne comme Fabian Cancellara ? Ou d’autres, pas forcément des sportifs, qui sont mondialement reconnues dans leur domaine ?
En général, les performances de sportifs suisses au niveau international ne passent pas inaperçues ! Je pense que la fierté est d’autant plus grande quand la personne est issue d’un petit pays, ça lui donne quelque part un peu plus d’importance et de reconnaissance. Mais je ne savais pas que tu suivais les résultats sportifs !
Adam : C’est vrai que j’aime bien le sport en général et j’ai entendu parler de lui récemment, il a l’air plutôt en forme (Il vient de remporter le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, ndlr)
Davey : Moi par contre, le sport ce n’est pas du tout mon truc (rires) !

En tout cas merci encore pour cette interview, c’était très sympa de pouvoir discuter un moment avec vous !
Davey : Merci à toi et peut-être à une prochaine !
J’aurais l’occasion de vous revoir sur scène dans une semaine au Groezrock !
Adam : Ce festival s’annonce vraiment bien, on est content de pouvoir y participer, en plus c’est l’occasion de revoir 88 Fingers Louie en live !
Davey : Ils viennent avec Joe (Principe, bassiste de Rise Against, ndlr) ?
Il me semble que c’est quelqu’un d’autre qui sera à sa place (après vérification, c’est John Contreras qui remplace Joe Principe).
Adam : Alors rendez-vous en Belgique !

Interview : Pete

Plus d'infos :

Label : DGC Records et Interscope

MySpace : www.myspace.com/afi

Site Web : www.afireinside.net

Site du label: www.dgcrecords.com et www.interscope.com


Interview cliquée : 6555 fois



Chroniques du même artiste :

AFI

AFI

"Crash Love"


Date de sortie : 2009

Note: 1.5/5


Live Reports du même artiste :

Give It A Name

Give It A Name

AFI, Sum 41, Story of the Year, The Bouncing Souls et The Swellers

Date : 18.04.10

Lieu : X-Tra - Zurich

Interviews aléatoires :

Culture Punk

Culture Punk

Thrashington DC

Thrashington DC

Atlas Losing Grip

Atlas Losing Grip

Leech Redda

Leech Redda

Liste des commentaires :

Strike'Flow!

MDR la question sur Cancellara...

Posté le : 21.04.2010 à 13:07

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Night Demon

Night Demon


03.05.17

Kiff - Aarau

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com