Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 702
Visiteurs actuellement sur le site: 31

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Yokonoe

Yokone, formation fribourgeoise de post-rock un peu mélancolique se livre à nous après son concert au Bad Bonn Kilbi festival, en attendant de partir à l'assaut du Paléo, à Nyon! Interview avec Benoît, qu'on retrouve au chant et aux claviers, mais qui laisse également sa patte sur sur la guitare et la basse, un musicien aux multiples facettes...

Yokonoe

rose Hello! Vous avez donné le 27 mai dernier un concert au mythique Bad Bonn Kilbi Festival, comment en êtes-vous arrivés à jouer à ce festival presque légendaire en Suisse? Quelles ont été vos impressions?
Duex, le programmateur du Bad Bonn, nous connaît bien. Nous avions déjà joué plusieurs fois dans le club durant les années précédentes. Nous y avions verni d’ailleurs notre dernier Ep en octobre de cet année. Mais c’est un honneur d’avoir pu jouer au Kilbi, nous adorons tous ce festival et nous y allons chaque année de toute manière!
Nous sommes content de notre concert, surtout que jouer au milieu de l’après-midi, en plein jour n’est pas toujours facile. D’autant plus que notre musique a un caractère introspectif (tempi lents, longs morceaux, vee-jaying) qui va mieux avec la nuit. C’était plutôt ça le défi, avec réussir à attirer le public si tôt dans la journée et quand un autre concert avait lieu simultanément. Mais on peut dire que c’était réussi!

Parle-nous de Yokonoe, comment décrirais-tu ta musique à un non-connaisseur? D'où puisez-vous votre inspiration? Quels groupes vous ont influencé? Et tes groupes favoris en général?
Je dirais de la post-pop ;). Ça veut rien dire, mais en même temps ça décrit bien les influences post-rock que l’on mélange avec les éléments pop les plus divers. On aime bien amener une légère touche électro par l’usage d’un ordinateur et d’un sampler. Nos influences et groupes favoris: Radiohead, Notwist, Sigur Rós, Múm, Mogwai, Mono, Fog, Why?, Lambshop, Midlake, Sonic Youth, David Bowie, Fred Frith, Björk, Blur, Elbow…
L’inspiration est très diverse, d’autant plus que tous les membres du groupe composent. Un riff, une idée, une image, une suite d’accords, …

Et les paroles? Quelles thèmes abordez-vous? Comment les écrivez-vous?
Comme nous sommes deux chanteurs dans le groupe, nous avons deux approches:
D’une part, Duy Quan aime bien prendre le point de vue d’un objet (censé être inanimé) et raconter une histoire à la première personne.
Je fonctionne plutôt par collage: je sais de quoi je veux parler dans un morceau et je pars d’une idée ou situation de départ simple. J’assemble ensuite tous les éléments qui s’y rapportent et construit par translation et élimination un kaleidoscope d’image qui créée l’atmosphère du morceau. On me reproche souvent de ne pas comprendre mes paroles. C’est pas grave, l’essentiel n’est pas là pour moi. Par l’absurde et le non-sens, je créée une imagerie visuelle, qu’il faut capter à la source, presque sensoriellement.

Et aussi, pourquoi Yokone comme nom?
Ouh longue histoire!! C’est Duy Quan qui a lu ce nom dans un bouquin d’Amélie Nothomb (Stupeurs et tremblements). Dans ce livre qui se passe au japon, une française est confrontée à la dure réalité du travail et quand elle rentre éreintée du travail à la tombée de la nuit, elle entend des chiens aboyer au loin dans le crépuscule. Elle appelle ce moment spécial Yokonoe, “la voix du soir”.
Le hic c’est que Duy Quan s’était mal souvenue et le vrai mot c’est Yorukoe. Yokonoe veut dire l’image d’à côté ou encore la baie (insulaire) d’à côté. A l’époque, on avait lentement hésité entre ces deux noms et un troisième, on changeait tout le temps d’avis. Si bien que finalement au sortir d’une répète, on s’est décidé à laisser le hasard choisir. On a mis trois billets avec les différents noms dans le bonnet de Gilles (qui a toujours un bonnet) et on a fait tirer au hasard à un passant.

Arriverais-tu à nous parler un peu de l'avenir du groupe? Un prochain cd en vue? Une tournée européenne peut-être?
L’avenir proche, c’est notre petite tournée des festivals:
- 20.07 : Paléo Festival (Nyon)
- 27.07: Concerts au Port (Neuchâtel)
- 06.08: Festival Hors Tribu (Môtiers)
- 12.08: Lombric Festival (Yverdon)
Ensuite on va faire une pause bien méritée et prendre le temps de développer nos très nombreux morceaux en plan, qui attendent d’être finis. On préparera donc notre prochain album complet, le précédent datant déjà de 2009.
On a aussi une proposition de musique de film pour un long métrage suisse, mais à la vitesse où vont les choses, c’est pas encore garanti que ça se fasse…

En parlant d'avenir, vous jouerez prochainement au Paléo, carrément! Comment ça se fait? Ressens-tu de l'appréhension? Te réjouis-tu? On dit notamment que beaucoup se rendent au Paléo pour le camping et la fête plus que pour la musique... qu'en penses-tu?
Ouais c’est le pied! D’autant qu’on joue à 23h45, ce qui nous permet de faire un show complet, avec lights, vee-jay, et le bathyscaph orchestra, notre quintette de souffleurs qui nous accompagne sur les scènes assez grandes. On a réussi à avoir cette date car un des programmateurs de paléo s’est retrouvé à notre concert au Bad Bonn en octobre et il a aimé!
Pour le moment pas d’appréhension, plutôt de l’excitation et du plaisir à peaufiner les détails de notre concert, pour qu’il soit impec!
Le paleo c’est un mélange. C’est tellement grand qu’il y a autant de gens qui viennent juste fêter que ceux qui viennent écouter les groupes. C’est clair que ça change d’un petit festival comme le Kilbi, ou la majorité vient pour les concerts. Mais c’est pas grave, jouer au Paléo nous donne la possibilité de faire un concert avec tout l’attirail, et ça fait longtemps qu’on l’a pas fait. Et puis c’est très bon pour le cv!

Que penses-tu de la scène musicale romande? Bonne? Mauvaise? Dépeuplée ou surpeuplée? Est-elle assez soutenue? Si t'as des coups de gueule à balancer c'est peut-être le moment...
Je trouve que la scène romande est vivante, il y a vraiment pas mal de groupes et surtout pas mal de bons groupes. Par contre, je pense qu’elle est effectivement peu soutenue, rien que si je pense aux problèmes de locaux de répétitions, un problème récurrent et catastrophique à Fribourg. Il manque de volonté politique. Donc un gros coup de gueule à la ville de Fribourg pour que ça change!

À part Yokonoe, qu'est-ce que tu fais dans la vie? J'imagine que c'est un de tes rêves, mais espères-tu vivre un jour de ta passion?
Je suis en train de terminer mes études professionnelle à l’école de jazz de Berne. Après un Bachelor en Guitare Jazz, je fais un Master en Composition & Arrangement, avec ma seconde branche en Musique de film. Je compte bien vivre de ma passion, j’ai toujours fait en sorte de jouer ma carte jusqu’au bout et jusqu’à maintenant ça paie, alors je croise les doigts! Par contre je suis conscient de la difficulté de se financer uniquement de concerts. J’imagine mon avenir comme un mélange d’enseignement, de commandes de musique de film et de concerts… Mais en fait je me finance déjà comme ça alors je suppose que ça va aller!

Quel a été pour toi le plus beau moment de ta vie d'artiste? Ton meilleur souvenir?
Hum difficile à dire. Un grand moment fut sans aucun doute quand j’ai appris que j’étais accepté à l’école de jazz. C’est dur d’y entrer surtout en guitare car il y a beaucoup de gens qui se présentent et il n’en prennent que trois. C’était pour moi un signe fort qui me confirmait que j’étais sur la bonne voie!
Sinon plusieurs concerts furent de grands moments (mes premiers concerts à l’ancien nouveau monde, le vernissage de notre album avec les souffleurs, ou encore notre concert à l’espace noir à St-Imier. Quasiment personne dans la salle, mais y’a eu des moments magique ou tout le monde étaient connecté).
Le moment où on a réalisé que cette année, on jouait au Paléo ET au Kilbi fut aussi un moment génial!

Interview : Loulou

Plus d'infos :

Label : Irascible

MySpace : www.myspace.com/yokonoe

Site Web : www.yokonoe.com

Site du label: www.irascible.ch


Interview cliquée : 4792 fois



Chroniques du même artiste :

Yokonoe

Yokonoe

"Bathyscaph"


Date de sortie : 2009

Note: 3.5/5

Interviews aléatoires :

Skumdum

Skumdum

Weekend Nachos

Weekend Nachos

Bleeding Through

Bleeding Through

Parkway Drive

Parkway Drive

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Shank

Shank

Honesty

Kroniks
Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

One Ok Rock

One Ok Rock

"35xxxv"


Date de sortie : 2015

Note : 4.5/5

Slimboy

Slimboy

"Sail On Sailor"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Darko

Darko

"Bonsai Mammoth"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Purgatorium Europe MMXVII

Purgatorium Europe MMXVII


05.04.17

Les Docks - Lausanne

The Ninth Hour World Tour

The Ninth Hour World Tour


01.03.17

Les Docks - Lausanne

Apocalyptica

Apocalyptica


06.02.17

Théâtre du Léman - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com