Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 423
Visiteurs actuellement sur le site: 23

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Gideon

Read this interview in ENGLISH FR

Peu avant de débarquer pour la première fois en Europe, Timmy Naugher, bassiste de Gideon, a pris un peu de temps pour répondre à nos questions.

Gideon

rose Salut ! Peux-tu pour commencer m'en dire un peu plus à propos du groupe, quand est-ce que ça a commencé, qui fait quoi et d'où vient le nom Gideon ?

Et bien on a commencé il y a quatre ans. Des amis à nous, Scooter et Kris, étaient dans un groupe appelé Awaken The Watchmen. Après le départ de tous les autres membres de ce groupe, ils ont demandé à Daniel McCartney (guitare) et Jake (batterie) de les rejoindre. C'est à ce moment que le nom du groupe a changé pour Gideon. Ils avaient également besoin d'un bassiste et Scooter m'a proposé la place. On a commencé les répétitions et l'écriture, les concerts ont rapidement suivi. On jouait au départ du metal très classique, avec beaucoup de shred. A cette époque, nous avions des concerts tous les week-ends. Daniel et Jake étaient encore au lycée, Kris était marié et avait un travail à temps plein, son agenda est donc vite devenu ingérable et il a décidé de quitter le groupe. C'était lui le compositeur principal du groupe, donc Daniel a repris le flambeau et a commencé à écrire. Un de ses premiers titres était Gutcheck, qui figure sur notre premier album Costs. Une fois que Jake et Daniel ont eu leur diplôme, on a commencé à tourner à temps plein. On a fait une tournée avec As Hell Retreats et The Advocate. C'est sur cette tournée que Jason de Facedown Records nous a vu et nus a proposé de travailler avec eux. Peu avant de rentrer en studio, Scooter, notre chanteur à l'époque, a quitté le groupe. On connaissait bien Daniel McWhorter vu qu'il jouait dans The Advocate, et il venait juste de décider de quitter son groupe. On l'a appelé depuis le studio et il nous a rejoint pour enregistrer le disque. Le groupe tourne comme ça depuis. Pour ce qui est du nom Gideon, il s'agit d'un personnage biblique. C'était un guerrier.

Comment décrivez-vous votre musique ?

C'est une question compliquée ! Je sais qu'il y a tellement d'éléments que nous cherchons à incorporer dans notre musique. On veut être puissant, mais aussi catchy avec des parties mélodiques. On a quelques passages hardcore. On a des breakdowns. On a des parties neo metal. On a du chant clair. On a de tout ! Haha!

Vous êtes quatre dans le groupe, avec un seul guitariste. Comment arrivez-vous à garder un gros son typiquement metalcore sur scène ? Et penses-tu que cela peut être un frein dans la composition ?

En fait on a quasiment toujours été un groupe à cinq membres. Notre ami Blake Hardman a été notre second guitariste jusqu'à l'été passé. Il a quitté le groupe pour rejoindre Hundredth et a participé à une grosse partie de l'écriture de leur nouvel album. En ce moment, c'est Tyler Riley de As Hell Retreats qui nous dépanne et qui sera aussi de la partie en Europe. En ce qui concerne la composition, c'est notre guitariste Daniel et notre batteur Jake qui s'en chargent. Ils ont composé environ 95% de la musique de Gideon. Ils sont meilleurs amis depuis l'école, ils se connaissent tellement bien et connaissent leurs points forts quand ils écrivent. Mais ça aide toujours beaucoup quand tu as un regard extérieur qui te donne de nouvelles perspectives aux choses.

D'après votre profil Facebook, vous donnez presque plus de groupes de hardcore comme Cruel Hand, Comeback Kid ou Have Heart comme influences que des groupes de metalcore. Quel importance a le hardcore pour vous ?

Le hardcore a une grand importance pour nous. Il y a une belle scène hardcore en Alabama, qui s'est beaucoup développée à l'époque où nous étions au lycée. On était souvent aux concerts dans une salle DIY appelée Cave 9. Toutes les personnes du milieu hardcore y ont joué et les concerts étaient très bons. La musique avait le don de rapprocher les gens, il y avait une ambiance très familiale, et c'était quelque chose dont nous voulions faire partie. Et bien que notre musique ne soit pas exactement du hardcore, on essaye de conserver cet aspect familial.

Quelles sont vos attentes pour cette première tournée européenne ? Et quelle image avez-vous de l'Europe de manière plus générale ?

Je ne sais pas si nous avons des attentes en particulier pour cette première tournée. Bien évidemment on espère que ça se passera le mieux possible et qu'on rencontrera des tonnes de personnes à nos concerts. Ça serait une très bonne chose. J'ai l'impression que la seule image qu'on se fait à propos de l'Europe est autour des fans. Tous les gens qu'on connait qui y ont été nous racontent comment les gens sont incroyables. Ils deviennent fous pendant les shows. Ils sont très accueillants, ouverts et reconnaissants que vous soyez là. Donc on est très impatients d'y aller et de rencontrer de nouvelles personnes.

Skartnak.com

Vous étiez récemment au Japon. Comment ça s'est passé là-bas ?

Le Japon était impressionnant. Je pense que chacun de nous peut dire qu'il s'agissait du meilleur voyage de notre vie. C'était incroyable. Les shows étaient très bien, tout comme le public. On a été accueilli avec tellement de respect. C'est un aspect très important là-bas, et c'était presque surnaturel d'être considéré avec autant de respect qu'ils ont pour eux-mêmes. Leur culture est incroyable aussi. Nous avions un très bon guide. Le groupe avec qui on a tourné (Shark Ethic) étaient vraiment sympa. La nourriture était merveilleuse. Je crois que je n'ai rien de mal à dire à propos de ce voyage. La seule déception était de devoir partir et on est déjà entrain de voir comment y retourner.

Qu'est-ce qui vous manque le plus quand vous êtes en tournée ?

Probablement nos chiens. J'ai un bulldog qui s'appelle Hollywood et un berger allemand, Kyzer. Daniel McCartney a un boxer, Daisy, la famille de Jake a un shih tzu, LuLu, et un Boston terrier. On considère nos chiens comme des membres de la famille. Si vous nous suivez sur Instagram, vous verrez que 90% des photos sont des photos de nos chiens. On aime beaucoup trainer avec des gens qui ont des chiens en tournée.

Quelles sont vos occupations en dehors du groupe ?

On fait tous des choses très différentes. Je travaille dans la construction quand je suis chez moi. J'ai un diplôme de technicien dans les climatiseurs et je travaille pour mon père possède sa propre entreprise, donc j'ai la chance de pouvoir adapter mon planning. Il a même déjà embauché d'autres membres du groupes quand ils en avaient besoin. Ça fonctionne bien vu que j'ai l'habitude de leur dire quoi faire. Daniel McCartney travaille comme agent de booking pour State of Mind, un peu pour Mediaskare et s'occupe de trouver des dates pour d'autres groupes de Facedown Records. Il lui arrive aussi de travailler comme paysagiste. La place de travail la plus fréquente pour Jake est chez Chick-Fil-A. Ils ont aussi toujours été très flexible au niveau de ses horaires. Dan, notre chanteur, travaillait dans un restaurant, mais je crois qu'il a trouvé autre chose maintenant.

Quel groupe d'Alabama nous conseilles-tu ? Y a-t-il une scène musicale importante là-bas ?

Définitivement le groupe Erra. Ils font un genre de metal mélodique et technique. Un peu dans le genre du nouveau Misery Signals, en plus technique, mélodique et parties de chant catchy. Ils sont tous très talentueux dans ce groupe et sont actuellement entrain d'enregistrer leur second album en compagnie de Brian Hood à 456Recordings. C'est le même producteur que sur tous nos disques. La scène en Alabama tourne bien. C'était un peu mort il y a quelques temps car il n'y avait pas de salle faite pour, mais un endroit qui fonctionne en DIY a ouvert depuis et a bien aidé la scène à se développer, et continue dans ce sens. On a aussi vu le retour d'anciens "gros" groupes de hardcore et de metal. Je suis très fier de faire partie de la scène hardcore d'Alabama !

Merci et bonne chance pour cette première tournée !

Interview : Pete

Plus d'infos :

Label : Facedown records

MySpace : facebook.com/gideonal

Site Web : GideonAL.Tumblr.com

Site du label: facedownrecords.com


Interview cliquée : 9740 fois



Interviews aléatoires :

Dead Serious Records

Dead Serious Records

Emerald

Emerald

Praise

Praise

One Last Chance

One Last Chance

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Shank

Shank

Honesty

Kroniks
Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

One Ok Rock

One Ok Rock

"35xxxv"


Date de sortie : 2015

Note : 4.5/5

Slimboy

Slimboy

"Sail On Sailor"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Darko

Darko

"Bonsai Mammoth"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Apocalyptica

Apocalyptica


06.02.17

Théâtre du Léman - Genève

Persistence Tour 2017

Persistence Tour 2017


27.01.17

Les Docks - Lausanne

Bloodshed Rituals European Tour

Bloodshed Rituals European Tour


30.10.16

Les Docks - Lausanne

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com