Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 637
Visiteurs actuellement sur le site: 40

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Blown

Interview réalisée par e-mail le 31.05.2007 avec Schahin, chanteur du groupe Blown.

Blown

rose Salut Schahin, peux-tu présenter rapidement le groupe et expliquer comment il a vu le jour (ou, quand et comment) ?
BLOWN est un groupe de metal/hardcore de Nyon (du côté Est pour être précis) qui existe depuis 1998, mais la formation actuelle date de 2001. Marc (batterie) et Maxime (basse) en sont les membres fondateurs. Fred (guitare), Aaron (guitare) et moi même (chant) avons rejoint le groupe après. On est tous de la région et certains d‘entre nous ont même fait un bout de scolarité ensemble. Se retrouver pour faire du bruit s’est donc fait tout naturellement.

Comment es-tu tombé dans le hardcore ?
En ce qui me concerne je suis pas tombé dedans, c’est le hardcore qui nous est tombé dessus. Plus sérieusement, quand j’étais ado j’écoutais beaucoup de punk du genre Dead Kennedys, Misfits, Samhain, Exploited, Ramones. J’étais faciné par l’esprit de ce mouvement. Pas nécéssairement le côté politisé de la scène, mais la contre culture qu’elle représentais : faires les choses autrement, cultiver la différence et boulverser les conventions…
J’appréciais le metal également pour sa puissance et l’énérgie que la musique dégage. J’écoutais Pantera, Sepultura, Metallica et tous les autres groupes avec des noms qui finissent avec la lettre A.
En découvrant le hardcore c’était comme une révélation pour moi, c’était le maillon manquant entre le punk est le metal : c’était puissant et atypique. D’abord j’ai beaucoup écouté de old school comme Minor Threat, Gorilla Biscuit, Judge, Black Flag puis j’ai découvert Madball, Strife, Earth Crisis, Battery et bien d’autres.

On assimile souvent le HxC a une musique très engagée et revendicative, quels sont les thèmes principaux abordés dans tes chansons ?
C’est moi qui écris les paroles et j’essaye toujours d’éviter de prêcher la bonne parole. Il y a rien de plus détestable que d’entendre quelqu’un te dire ce que tu dois faire. Les textes traites de choses qui me touchent ou qui me révoltent.
Pour citer un exemple, des chansons comme « Kiss Of Death » et « Blackened Heart » abordent le sujet de la dépendance à la drogue et l’alcool. J’ai perdu des potes à cause de ça. Pouvoir expliciter ce que j’ai vécu à travers les paroles me permet d’extérioriser ces moments difficiles. Si les gens y voient un message tant mieux pour eux, mais les textes je les écris pour moi avant tout. Je suis pas straight edge et les autres membres du groupe non plus. Cela ne m’empêche pas d’aborder tels sujets.

Ca fait 10 ans que vous jouer, comment as-tu vu évoluer la scène suisse ?
Et qu'en penses-tu aujourd'hui ?

C’est difficile d’avoir une vue d’ensemble de ce qui s’est passé en dix ans et pour dire vrai j’ai pas assez de recul pour t’en faire un exposé objectif. Y’a beaucoup de va et vient, autant de la part des kids que des groupes. Pour certains, la scène hardcore n’est qu’un épisode de leur vie. Pour d’autres, elle fait partie intégrente de leur quotidient comme Peter de Prawda pour citer un exemple. C’est un véritable vétéran de la scène suisse et il est toujours là aujourd’hui.

Il y a eu quelques groupes phares en suisse romande comme Knut et Nostromo qui ont pu faire passer leur son en dehors de nos frontières. Aujourd’hui s’est au tour de groupes comme Cataract et Solid Ground de representer la scène suisse. Bref, tout ce blah blah pour dire qu’il y aura toujours quelqu’un pour transmettre le flambeau. Certains te diront qu’autrefois c’était mieux et que aujourd’hui le hardcore n’est qu’une mode comme tant d’autres. Perso, j’ai pas envie de débattre sur ce genre de sujet. La scène est ce qu’elle est et c’est à nous en tant que groupe de défendre ses valeurs.

Skartnak.com

Vous avez pas mal joué en Suisse allemande, comment le public suisse allemand a-il réagit en découvrant votre musique, as-tu noté de grosses différences entre votre public romand et alémanique ?
La scène suisse allemande est vraiment active. Il y a pleins d’organisateurs de concerts, de groupes, de distro et de zines. Ça bouge et pouvoir jouer là-bas est à chaque fois un réel plaisir. On est toujours hyper bien acceuilli, autant par le staff des clubs que des kids. Ils sont aussi très ouverts sur beaucoup de points.
Avec tous les concerts qu’on a fait là-bas, on a quasi jamais eu d’expériences négatives. Culturellement parlant, il est clair qu’il y a des différences entre un pubic romand et alémanique. Chez nous les kids sont beaucoup plus critiques à l’égard de groupes, au niveau musical. En Suisse allemande c’est moins le cas.

As-tu des news à nous donner sur «Into Shadows Of Fear» qui sera votre prochain album?
Notre prochain skeud va sortir cet automne sur Subversiv Records, un label de Bern qui existe depuis bientôt 10 ans. Travailler avec des mecs qui ont autant d’expérience est vraiment une chance pour nous car ils ont le savoir faire et les contacts dans le milieu underground en Suisse et en Europe. Des groupes comme Unhold ou The Fuckadies ont tourné à l’étranger plusieurs fois et c’est plutôt motivant pour nous. La distribution de notre album se fera par Irascible en Suisse.

Comment et où s’est passé l’enregistrement de ce futur album ?
« Into Shadows Of Fear » a été enregistré au Studio UnderG à Mies l’automne passé. Les 12 titres qui composent l’album ont été mit en boìte par Phil et Didier, deux amis de longue date. Travailler avec eux fut un réel plaisir et on a bien prit le temps de faire les choses comme il faut. Travailler sous le stress avec des contraintes de temps c’est pas cool. L’enregistrement s’est étalé sur 3 mois, principalement les weekends et quelques soirs de semaine. Les compos sont agressives et le son a bien été travaillé. On a fait le mix chez Jacob Bredahl (chanteur de Hatesphere) qui a aussi bossé avec Liar, Machinemade God, Purified In Blood. Le mastering a été effectué par Ue Nastasy à Sterling Sound à New York. Ce mec a aussi travaillé avec des grands groupes comme Sepultura et Biohazard. Le résultat est sans reproche : ils nous ont blasté le son et on est vraiment content du rendu.

Quelles sont les principales différences qui sont à relever entre ce nouvel opus et "Spreading Seeds" votre dernier album en date ?
Et pourquoi avoir attendu autant de temps pour sortir cette deuxième galette ?

« Spreading Seeds » a été enregistré il y a 6 ans et les compos avaient été faites avec l’ancien line up. On a fait pas mal de shows depuis et on a beaucoup bossé nos compos. Les titres sur « Into Shadows Of Fear » sont plus « rentre dedans », plus brutales et les son n’a rien avoir avec le premier opus. On a attendu parce qu’il nous fallait nous rôder un peu. Avec l’expérience des lives et les nouvelles tunes on se sentait prêt pour ressortir un album.

Skartnak.com

Un clip va accompagner la sortie du cd, c’est le deuxième pour vous, peux-tu nous expliquer un peu le concept de ce clip, pourquoi avoir choisi cet endroit qui ressemble a une gravière ? Et peux-tu nous dire comment le tournage s’est déroulé ?
On avait bossé avec Steven Blatter, un pote d’enfance, sur le premier clip. C’était une première pour lui comme pour nous. C’était une super bonne expérience et on avait eu de bons retours. Retravailler allait donc de soit. Le concept du clip est de montrer un concert « clandestin », organisé à l’arrache avec des gens qui affluent de toutes part. On l’a tourné en une soirée l’hiver passé dans un hangar de la zone industrielle de Gland. Il faisait -12°C, mais il y avait une super bonne ambiance. On avait fait venir du monde pour avoir un public et des moshers. La soirée s’est finie dans le local des mecs de Nyoncore, c’était cool. D’ailleurs on souhaiterait remercier encore une fois toutes les personnes qui nous on donné un coup de main et au public dédié malgré le froid. Le clip sortira en même temps que l’album, c’est-à-dire cet automne. En attendant vous pouvez aller mater les autres clips que Steven a réalisé sous www.prog-pics.com.

En dehors du groupe vous êtes tous pas mal impliqué dans d’autres projets, peux-tu nous présenter un peu vos activités notamment avec Cosa Nostra Booking et Pride VII Graphix ?
Cosa Nostra est notre agence de booking que nous avons fondé avec Marc il y a 4 ans. L’idée à la base était d’avoir une approche plus pro envers les clubs et festivals. On cherchait des dates pour les groupes de la région. Actuellement on ne s’occupe plus que de BLOWN et PREJUDICE au niveau booking. On a co-organisé des shows avec Kingshot à Zug et avec x83x à Genève avec des groupes tels que Most Precious Blood, Terror, Cataract, Donnybrook, Born From Pain, etc. Visitez www.cnbooking.ch pour plus d’info. A coté de mes études et du groupe je fais du graphisme. Je fais des logos, des flyers, des stickers, des t-shirts et des pochettes. A la base c’était pour BLOWN car on avait pas les moyens de se payer un graphiste. Après avoir fait quelques flyers des gens m’on demandé de faire des designs pour eux. J’ai fait des affiches pour Olivier x83x, les pochettes d’albums de Prejudice, Mumakil, The Side Project, Emeute Infernale et des compiles pour Couleur 3. J’ai un portfolio on line sous www.pridevii.ch pour ceux que ça interesse. Là je bosse sur la pochette de BLOWN et de deux sides projects de l’EMEUTE INFERNALE, groupe de rap d’East Nyon.

Skartnak.com

Il y a quelques temps Schahin a pas mal fait parler de lui en réalisant la pochette pour un des 7inchs de NOFX, serait tu d’accord de revenir sur cette histoire et nous dire comment tout ça s’est passé ?
C’est vraiment un coup de bol je dirais. En navigant sur le net je suis tombé sur le site de NoFX et ils proposaient un concours de design pour la sortie d’une série de 7 inch à édition limitée. Ils en enregsitraient 1 par mois et les envoyaient à ceux qui étaient inscrit au Fat Club. Les concours c’est pas trop mon truc, mais là j’avais du temps et l’envie. J’ai donc effectué un dessin à la gouache que j’ai envoyé à Fat Wreck sans vraiment trop y croire. Quasi une année plus tard ( !) , j’ai reçu par la poste des 7 inchs sans vraiment comprendre pourquoi. Par la suite j’ai reçu un mail de Fat me disant que j’avais été sélectionné et qu’ils m’envoyaient toute la série pour me remercier. Cette histoire a fait pas mal de bruit effectivement au point même que le journal 24 Heures m’a contacté pour écrire un article à ce propos. Voilà. Le dessin est dans mon portfolio online.

Quels sont vos projets pour la suite ?
On attend avec impatience la sortie de l’album cet automne. Puis on va enchainer les shows en Suisse et à l’étranger. C’est tout, mais déjà ambitieux…

Quelque chose à rajouter ?
Merci à toi et à toute l’équipe Skartnak, Lucien et Bastien. C’est grâce à des gens comme ça que la scène perdure, c’est donc tout à votre honneur. Big up ! Sinon garder l’oeil ouvert pour la sortie de « Into Shadows Of Fear » (Subversiv Records/Irascible) qui sort cet automne. Checker www.blown.ch et www.myspace.com/blowncrew pour toutes les infos, et soutenez les groupes de votre région !

Interview : Lucien, x_Nawak_x

Plus d'infos :

Label : Subversiv Records

MySpace : www.myspace.com/blowncrew

Site Web : www.blown.ch

Site du label: www.swissunderground.com/subrec


Interview cliquée : 56553 fois



Chroniques du même artiste :

Blown

Blown

"Into Shadows Of Fear"


Date de sortie : 2007

Note: 3.5/5


Live Reports du même artiste :

Full Metal XIX

Full Metal XIX

Cataract, Blown, Clawerfield

Date : 02.12.11

Lieu : Nouveau Monde - Fribourg

Interviews aléatoires :

Gideon

Gideon

Side Project, The

Side Project, The

Guerilla Poubelle

Guerilla Poubelle

Ed Äke

Ed Äke

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Spanish Love Songs

Spanish Love Songs

Schmaltz

Kroniks
Lame Shot

Lame Shot

"Try Again"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Harker

Harker

"No Discordance"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Jesse Lebourdais

Jesse Lebourdais

"Grief Intensity Friendship"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Dani Llamas

Dani Llamas

"Dead Labor"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Red City Radio

Red City Radio

"Skytigers"


Date de sortie : 2018

Note : 3.5/5

Hunted Like Thieves

Hunted Like Thieves

"Control"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Kreator

Kreator


16.01.18

Les Docks - Lausanne

Kataklysm

Kataklysm


20.10.17

Les Docks - Lausanne

Summer Rituals 2017

Summer Rituals 2017


20.06.17

Caves Du Manoir - Martigny

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com