Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 773
Visiteurs actuellement sur le site: 42

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Leech Redda

Interview réalisée le 03.12.2008 avec Martin, organisateur de concerts, boss de Leech Records et 808 Records.

Leech Redda

rose Salut, alors tout d'abord merci beaucoup d'avoir accepté de répondre à mes questions, la première chose que j'aimerais savoir c'est comment les choses ont débutés avec Leech Redda, si mes souvenirs sont bons au début il y avait Leech Records (avec Benno) et Redda Agency (que tu gérais toi) et vous avez fusionné afin de former Leech*Redda ?
Oui c'est juste, mais attend je dois calculer…c'était il me semble en 2003 que l'on s'est mis ensemble, avant cela je gérais Redda Agency depuis 5 ans et Benno lui s'occupait de Leech Records depuis 6 ans. On organisait à cette période les deux chacun de notre côté des concerts du même style de musique, on a donc vite fait connaissance. Les choses ont rapidement pris de l'ampleur et on arrivait plus a suive en gérant tout seul chacun de notre côté, on a alors demandé quasiment en même temps de l'aide à la même personne, Luca, c'est grâce à lui que Benno et moi on a fait plus amplement connaissance et on a constaté qu'on était les deux dans la même situation, on a donc décidé de se mettre ensemble tous les trois. Mais malheureusement Luca a du nous quitter il y a deux ans environ.

Martin et Benno dans la piéce qui stocke les articles de leur on-line shop :

Skartnak.com

Peux-tu te présenter en quelques mots et me dire comment tu es arrivé dans le monde de la musique alternative ? Et qu'est-ce qui t'a motivé à l'époque à fonder ta propre Agence de Booking ?
Je m'appelle Martin Schrader et je suis né en 1973. J’ai étudié pendant 2 ans à l’université (en littérature Allemande, histoire et écologie). Mais ce n’est plus vraiment important pour moi maintenant. Je jouais à l'époque dans un groupe, mais on était trop mauvais, (c'est aussi grâce à ce groupe que j'ai fait la connaissance de Benno car il vendait notre cd et nous étions le premier groupe de punk mélodique suisse à vendre son album à travers son mailorder). Le groupe se prénommait Blind et à existé de 1991 à 1997.

Après que Blind eu splitté je ne voulais pas quitter le monde de la musique et des concerts, j'ai alors décidé de créer ma propre agence de booking, je savais un peu comment ça se passait car c'est moi qui m'occupait à l'époque du booking de Blind. C'est donc comme ça qu'un mauvais musicien est devenu le meilleur organisateur de concerts (rires).

Les quatre premières années je n'arrivai pas à vivre de Redda Agency, j'ai du faire beaucoup de jobs comme chauffeur de taxi, j'ai aussi travaillé dans un hôpital et dans une maison de retraite, puis à la radio. J'avais un "Punk Show" pendant 2 ans et demi sur radio virus qui fait partie de DRS3 en suisse allemande. J'ai eu l'occasion de faire beaucoup d'interviews dans le cadre de mon émission : Rage Against The Machine, Smashing Pumpkins, Deftones… Il y a environ 7ans je devais vraiment me décider de ce que je voulais faire de ma vie, continuer dans le journalisme ou alors me concentrer sur mon agence. Je me suis alors dit, un journaliste écrit des choses sur ce que les autres font et les organisateurs de concerts font les choses eux-mêmes. J'ai alors préféré la deuxième option…

Il y a plusieurs personnes qui travaillent actuellement chez Leech Redda, peux-tu me les présenter et me dire quel est leur rôle au sein de Leech Redda ?
Donc il y a Benno et moi à 100%, même à 150%… Nous avons aussi 4 personnes, dont des stagiaires qui gèrent le on-line shop (maintenant c’est Chantal mais elle finit fin de l’année. C’est Alain qui la remplace en Janvier) et Ian qui travaille entre 40-60% au shop. Dans la partie booking que je gère il y a Santosh qui s'occupe du Ska/Reggea et qui travaille actuellement 40% (il va passer à 100% bientôt) ainsi qu'une autre stagiaire (Kathi) qui elle est aussi à 100%.

Kathi en plain travail dans les locaux de Leech Redda :

Skartnak.com

Vous touchez donc un petit peu à tout, booking, organisation de concert, label, on-line shop, management. Peux tu me dire comment ça à commencé ?
Il y a pas mal de labels ces temps qui essayent de se diversifier et aussi toucher plusieurs domaines car les ventes de disque s'essoufflent, donc ils essayent aussi comme nous de faire du merchandising du management de groupes etc… Mais chez nous ça a commencé naturellement, il y avait le label de Benno, Leech Records, et ça fait maintenant 12 ans que ça existe. Après avoir fusionné et crée Leech Redda on a décidé de créer un autre label afin de supporter les groupes suisses (808 Records) maintenant avec Leech Records on essaye de se concentrer plus sur des groupes qui ont selon nous une chance de percer au niveau Européen. Benno a aussi un troisième label ou il fait un peu ce qu'il veut, ça s'appelle Colibri Records.
Ah oui, c'est lui qui a sorti l'album de Vale Tudo !
Exactement, on a aussi une distribution mais vu qu'on ne travaille pas avec les grandes chaînes de magasin comme Media Markt ou Fnac ça ne marche pas très bien alors il y a actuellement que des petits labels qui travaillent encore avec nous.
J'ai vu que Leech Redda distribuait des labels comme Side One Dummy, Asian Man Records etc.. ce n’est donc plus tellement d'actualité ?
Side One Dummy nous a quitté, ils sont maintenant partenaire avec une autre distro beaucoup plus grande, la même chose avec People Like You Records. Comme je t'ai dis on ne travaille pas avec les grandes chaînes de magasin et c'est ça qui est important pour eux, ils sont donc allé voir ailleurs…

Parles moi un peu des autres secteurs d'activité ?
Nous avons aussi le On-Line shop, c'est la chose la plus importante pour nous actuellement, on a passé 14'000 produits et ça occupe a plein temps deux personnes, nos ventes de disques ont considérablement chutés ces dernières années donc on se rattrape sur le merchandising qui marche mieux depuis quelques années. Sinon on a le booking et on organise aussi des concerts nous même ou alors on booke les groupes, en gros en les propose aux clubs. Pour finir on fait aussi du management de groupes, on s'occupe actuellement de The Peacocks, Open Season, The Scrucialists, Snitch et Nguru.
Au niveau du management ça se passe comment, vous faites quoi concrètement pour ces groupes ?
En Suisse le management pour ces groupes c'est essentiellement de leur trouver des dates de concert. Normalement on devrait aussi voir pour leur trouver des contrats, par exemple placer leur musique dans des films, des sports publicitaires, produire du merchandising etc… Mais ils le font eux-mêmes actuellement. Benno est moi nous pensons la même chose, le plus important pour un groupe en suisse c'est de jouer le plus possible en live, c'est pour ça qu'on s'est vraiment concentré là-dessus et on fait notre maximum pour leur trouver des dates de concert.

Les flyers de quelques grosses tournées organisées par Leech Redda :

Skartnak.com

Cela fait quelques temps que Leech Redda s'est diversifié au niveau du style musical, vous étiez souvent associé au Ska et au Punk-Rock (exemple : Deconstruction Tour fin 1990 début 2000) mais maintenant vous organisez de plus en plus de grosses tournées et soirées qui sont axés Metal, Hardcore ou même Emo (Never Say Die, Taste of Chaos, Give It A Name, Darkness Over X-Mass, Persistence Tour etc...) Pourquoi ce changement d'orientation ?
Il y a plusieurs raison à cela, la première c'est les goûts. J’écoute plus de metal maintenant comparé a il y a cinq ans en arrière, donc naturellement je m'intéresse aux groupes que j'apprécie et j'essaye de les faire jouer. La meilleure des motivations est d'organiser un concert pour un groupe qu'on affectionne. Maintenant je l’admets il y a aussi des raisons un peu plus commerciales. On vit aussi des concerts qu’on organise. Pour moi l’organisateur de concerts est un hôte. Pour les groupes mais aussi pour le public. On doit aimer les deux, ça veut dire qu’on fait les concerts aussi pour les gens, et pas seulement pour les groupes ou pour soi même. Et normalement s’il y a des mouvements dans le goût du public (je parle de la scène underground toujours) ça veut dire qu’il y a des mouvements intéressants dans la musique aussi. Benno lui est vraiment un fan de musique Ska, c'est sa passion, son cœur ne bat que pour le off-beat, c'est vraiment incroyable. Mais malheureusement on ne peut plus faire autant de concert Ska comme avant car l'affluence à ces concerts a beaucoup baissé. C'est la même chose avec le Punk mélodique, la aussi c'est vraiment un style de musique que nous aimons beaucoup mais ça devient très difficile d’attirer du monde à ces concerts. Un temps on s'est aussi intéressé au Reggae mais maintenant personnellement ça ne m'intéresse plus tellement, par contre Santosh qui travaille chez nous apprécie beaucoup ce genre de musique alors nous faisons aussi de temps en temps des concerts Reggae. Donc tu vois c'est un peu selon les goûts personnels de ceux qui bossent à Leech Redda et les goûts des gens changent, si on a une nouvelle personne qui vient travailler chez nous peut-être qu'on fera aussi des concerts d'un style diffèrent.

Les flyers de quelques anciennes tournées mythiques organisées par Leech Redda :

Skartnak.com

Parmi tous les concerts que tu as organisé, si tu devais en choisir un, le meilleur, celui qui t'a le plus marqué, ça serait lequel ?
Le Reconstruction Festival en 2003 avec Rancid, AFI, Alkaline Trio, Lagwagon, Thrice, Mad Caddies et The Peacocks. Pour moi l'affiche était tout simplement incroyable, il y avait que des groupes qui m'intéressaient et que j'avais vraiment envie de voir ou revoir. C'est moi qui organisait la soirée donc j’étais pas mal occupé et je n'avais pas trop le temps de regarder les concerts. Malheureusement Rancid était très mauvais ce soir là, mais je garde quand même un très bon souvenir de cette date ! Autrement le concert de Social Distortion à Berne. J’adore ce groupe et le concert était très cool. Et j’aime aussi l’endroit, la Reitschule. Mais en général je préfère voir des concerts dans les petites salles. J'ai grandi dans une petite cave à Bâle qui s'appelle le Hirscheneck, tu peux mettre environ 140 personnes dedans, ça existe depuis maintenant 30ans et c'est LE club "Punk" de Bâle, c'est là ou j'ai passé ma jeunesse et pour moi les meilleurs souvenirs de concerts étaient là-bas !

Une question que beaucoup de Romands se posent, pourquoi autant de shows sont confirmés en Suisse Allemande alors que les Shows d'artistes internationaux ou grosses tournées sont très rares en Suisse Romande ? As-tu plus de difficultés à travailler avec les promoteurs ou les salles romandes a cause de la barrière de la langue ? Quelle est la raison à ton avis ?
J'ai toujours fait l'effort de parler en Français (l'interview à d'ailleurs été faite en français). Quand j'ai commencé avec Redda Agency j'ai toujours fait le maximum pour booker des shows de mes artistes en Suisse romande. J’ai aussi fait le booking en Suisse pour un groupe de Genève une fois, qui s’appelait Wiggerside. Maintenant en ce qui concerne les plus gros concerts, la plus grande ville de suisse c'est Zürich. Tout tourne autour de cette ville, les labels, les médias, boîte de promotions sont tous installé là-bas, on a même du aussi installer nos bureaux à Zürich pour des raisons pratiques car les managements veulent à chaque fois que les concerts se jouent là-bas. Moi on me fait une offre et on me dit : "On aimerait un show avec ces groupes à Zürich pour cette date". Je n’ai pas le choix, j'ai beau leur dire que je peux aussi faire le concert à Lausanne ou Genève, eux à chaque fois ils veulent Zürich. C'est arrivé plusieurs fois que les propositions de cachet de salles en Suisse romandes étaient plus importantes que d’autres salles à Zürich, malgré cela, au final c'était toujours Zürich qui était choisi comme premier choix par le management.

Tu sais moi j'ai grandi, j'ai bossé et organisé mes premiers concerts à Bâle, j’habite d’ailleurs encore actuellement à Bâle, et à l'époque j’avais le même problème, je voulais faire mes concerts dans ma ville d’origine mais je devais à chaque fois le faire à Zürich, ça n'a malheureusement pas changé depuis.

Après si c'est la deuxième ou la troisième fois que le groupe vient en suisse à ce moment là c'est plus facile de convaincre le management de faire jouer le groupe ailleurs (exemple Less Than Jake ce soir à Genève et No Use For A Name en janvier aussi à Genève). Il y a aussi le fait de la barrière de la langue et des raisons pratiques, je ne vais pas te cacher que c'est plus facile pour moi de travailler et d'organiser les concerts en Suisse allemande, par exemple ce soir je suis venu en train jusqu'à Genève, j'ai l'abonnement général, et après je dors chez un ami de Genève qui a bien voulu m'héberger.

Depuis quelques temps tu propose 3% For A Change, peux-tu nous présenter ce concept ? De quoi s’agit-il ?
Ca me touche un peu de parler de ça, je n'ai pas vraiment eu le succès que j'espérai. Je dois encore beaucoup travailler là dessus afin que ça marche. Tu sais je trouve que les concerts sont trop souvent basé sur l'amusement et le fait de sortir entre potes pour faire la fête, à la fin de la soirée quand je nettoyai la salle, je me suis plusieurs fois rendu compte que rien n'avait évolué, même si la soirée était bien, que le groupe avait assuré et essayé de transmettre un message ou parlé de politique ou de chose comme ça pendant le show, J'étais un peu frustré que rien n’ait changé. J'ai donc eu cette idée d'essayer de faire changer un peu les choses, en cherchant des coopérations avec des ONG comme Greenpeace, Peta2, Amnesty International ou Médecins sans Frontières et en les invitant à faire des stands de sensibilisation et d’information lors de mes concerts. A la fin de la soirée je leur reversai 3% des recettes de la soirée comme contribution. Mais en fait l'argent ne les intéressait pas vraiment, c'était pour eux une opportunité de distribuer des flyers, recruter de nouveaux membres et plus simplement de parler avec un autre public que celui qu'ils peuvent rencontrer normalement en faisant des stands devant les gares ou ailleurs… Je dois vraiment mettre plus d'effort là-dedans afin de mieux développer cette idée.

Lien : www.3percentforachange.ch

Les places de travail de Martin et Benno :

Skartnak.com

Tu es aussi le boss d'un bar à Zürich, le Hafenkneipe, peux-tu me dire comment l'aventure à commencé ?
Oui on possède un tiers avec Leech Redda, L'Abart de Zürich aussi possède un autre tiers et le patron des lieux a le dernier tiers. En tout on est 6 personnes à gérer le Hafenkneipe, pour l'organisation et la programmation des concerts là-bas on partage 50-50 entre l'Abart et Leech Redda. On a eu la chance de pouvoir gérer ce bar qui possédait une scène, on s'est dit que ça serait une bonne opportunité d'organiser de plus petits shows là-bas et vu qu'on est beaucoup de monde à s'occuper, les risques financiers sont faibles.

Avec ton emploi du temps très chargé, as-tu encore des moments de libre pour aller voir des concerts ? Quels sont les concerts que tu as vu dernièrement et que tu as apprécié ?
Le dernier concert que j'ai vu et que je n'ai pas organisé était Iron Maiden à Bâle, c'était la première fois que je les voyais sur scène et j'ai vraiment apprécié. Mis à part ça je n'ai plus tellement le temps d'aller voir autant de concert qu'avant, j'ai 35ans maintenant et j'essaye vraiment de faire attention à ne pas faire un « Burn Out », je ne peux plus sortir autant qu'avant et là j'ai vraiment des périodes ou je ne peux plus voir de concerts sur mon temps libre, ça fait trop. Les deux concerts par semaine que je vois normalement me suffisent. Le fait d'aller à un show c'est toujours un peu de travail, même si ce n'est pas moi qui l'organise, il y a des moment ou faut savoir s'arrêter et rester tranquillement à la maison sur son canapé a regarder des conneries à la télévision ou alors faire la cuisine.

Parlons un peu de la partie label, il y a Leech Records et 808 Records. Quelles sont les nouveautés sur ces deux labels ?
Sur Leech Records on va sortir le dernier album de Alaska, un groupe Ska/Rockstady de Zürich. On a aussi sorti dernièrement l'album de One Night Band, un groupe de Montréal, que je trouve super !

Alain, Benno et Martin dans le stock du on-line shop:

Skartnak.com

J’ai constaté justement que 808 Records qui s’occupait de sortir des albums de groupes Suisses fonctionne un peu au ralenti, il n’y a plus de mises à jour sur le site et les dernière productions «Stan or Itchy» « Second Function » et « Judges » sont passée quasiment inaperçues. Sur votre page MySpace, c’est Leech Records et ses dernières sorties qui sont mises en avant et il n’y a rien sur 808 Records… Peux-tu m’expliquer pourquoi ?
Je pense que quand un visiteur se rend sur notre site Internet il se rend vite compte que Benno et moi ne sommes absolument pas qualifiés pour tout ce qui touche au Web. Nous n'avions pas jusqu'à présent de stagiaire qui était capable de s'occuper de mettre à jour notre site. Pour ton information nous sommes depuis 2005 en train de construire un nouveau site Internet (rires) et là c'est presque fini, si je t’assure (rires), on est en train de faire les tests et corriger les derniers bugs. Je dois te dire que tout le temps qu'on passe sur le site c'est des heures de boulot en plus, c'est pour ça que ça prend énormément de temps.

Quel est ton avis sur le téléchargement de musique ? J'ai fait beaucoup d’interviews avec différents groupes et on a posé souvent cette question, tous les groupes étaient favorable au téléchargement, disant qu’ils ne touchaient presque pas d’argent sur les ventes de leurs albums… Mais toi quel est ton avis en tant que responsable d’une structure comme Leech Redda qui a un on-line shop qui vend des cd’s et qui gère aussi deux labels.
Oui les ventes ont considérablement diminuées, pour moi le téléchargement est une réalité, les temps changent, les possibilités changent. D'un côté je trouve super de ne plus avoir besoin de tout le temps demander aux labels des cd's promos, je n'ai qu'a aller les télécharger gratuitement sur Internet, je justifies les téléchargements illégaux que je fais car je travaille dans le monde de la musique mais ce n'est pas un bon argument je trouve. On a de la chance de travailler dans une scène ou les gens qui aiment vraiment les groupes, les supportent en achetant leur cd, à la fin même si on ne vend plus tellement de cd's on arrive quand même a survivre avec le merchandising et en organisant des concerts. Je ne me pose plus la question si le téléchargement est cool ou non, c'est une réalité. Mais je préfère voir les bons côtés, le fait de découvrir plus de groupes, si tu compares, les jeunes de nos jours connaissent beaucoup plus de groupes que nous il y a15ans.
Et oui c'est clair qu'avec MySpace maintenant c'est facile, en deux clicks tu peux découvrir un groupe alors qu'avant il fallait carrément commander le cd dans un mailorder ou l'écouter chez le disquaire…
Oui exactement, tu sais quand j'ai commencé Redda Agency, Internet n'existait pas vraiment, je faisais tous les contacts pour le booking par téléphone, par fax ou par poste. Aucun club n'avait de site Internet et on avait d'autres problèmes. Si par exemple un groupe annulait le show quelques jours avant, maintenant tout le monde est au courant grâce à Internet mais avant tu pouvais être sur qu'il y avait ¾ des personnes devant la porte le soir même.

Benno et Martin :

Skartnak.com

Quels sont les groupes qui ont vendus le plus de disques sur Leech Records et 808 Records ? Vos meilleurs succès ?
Les meilleures ventes en suisse c'est Open Season et Nguru, ces deux ont vendus entre 4'500 et 5'000 albums. Sinon The Peacocks n'ont pas vendus plus que 1'000 disques en suisse par contre dans le monde ils approchent des 10'000 ventes (de chaque album).
C'est un peu grâce à la distribution ? Ils sont mondialement distribués par Asian Man records et People Like You, non ?
Oui mais c'est surtout du au fait que c'est un groupe qui joue beaucoup, ils tournent constamment, a peu près 100 concerts par année dans le monde entier, et c'est là qu’ils vendent la plupart de leurs disques.

Quels sont les projets de Leech Redda pour le futur ?
Oh…on a toujours plein de projets mais pas le temps de les réaliser…moi je rêve d’ouvrir un bar comme la Hafenkneipe à Bâle, ou de lancer un festival punk/hardcore en été, un open air dans un endroit cool. Mais à part ça on veut bouger dans un autre bureau à la même adresse pour avoir plus de place. Et là on pourrait aussi faire un coin avec un petit magasin qui serait ouvert les samedis par exemple.
En tout cas encore une fois un grand merci d’avoir accepté de répondre à mes questions, merci d'avoir pris la peine d'y répondre en français, salutations et à bientôt.
Merci beaucoup à toi ! C’était un grand plaisir, comme toujours !
Cheers et ALL THE BEST FOR 2009 !

Interview : Lucien

Plus d'infos :

Label : 808Records et Leech Records

MySpace : www.myspace.com/leechredda

Site Web : www.leechredda.com

Site du label: www.leechredda.com


Interview cliquée : 4801 fois



Interviews aléatoires :

Cataract

Cataract

Trivium

Trivium

Kill Your Idols

Kill Your Idols

Hellfest

Hellfest

Liste des commentaires :

bastien

Et ben dis donc, tu ne dois pas lire beaucoup de bouquins toi!

Posté le : 05.02.2009 à 10:54

douiLLes

carrément pas motivé à lire l'interview en arrivant sur la page vu la longueur.mais je dois avouer que ça change vraiment des interviews que j'ai l'habitude de lire sur d'autre zines, très intéressant et instructif. bravo vraiment!

Posté le : 04.02.2009 à 22:32

Le mHu

Yeee, on veut un festival open air et un magasin avec que du punk dedans !

Posté le : 01.02.2009 à 17:45

ludo-core

Vraiment cool l'interwiew j'ai pris un grand plaisir à la lire, et ils ont l'air vraiment sympa les 2 bonhommes

Posté le : 19.01.2009 à 22:43

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Summer Rituals 2017

Summer Rituals 2017


20.06.17

Caves Du Manoir - Martigny

Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com