Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 778
Visiteurs actuellement sur le site: 34

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Gronibard

Cropment, Embalming Theatre

13.12.08 / Grafitti - Berne

Flyer

Skartnak.com Mesdames et Messieurs, bienvenue au royaume du bon goût, de la finesse d’esprit, de la subtilité rhétorique et du raffinement le plus remarquable. Un groupe de goregrind-death-metal, un groupe de brutal death et les héros européens du grindcore pornographique, voilà une affiche plus que réjouissante pour les lourdeaux du monde entier, promettant de ramener moult gens de bonne compagnie afin de prendre le thé et manger des petits fours en savourant quelque peu de douce et charmante musique ensemble.

Pauvre salle du grafitti, devoir accueillir en son sein pareil vivier de chevelus relous et autres allumés du cibouleau et/ou obsédés de la fesse, je n’aimerais pas être à sa place. Une salle d’ailleurs assez bizarrement construite, sur trois étages avec une sorte de grenier en haut servant de vestiaire et de backstage, la séparation entre les deux étant faite par un bout de ficelle, comme si le public était un troupeau à retenir hahaha, quelle connerie. Sinon en dessous une sorte de bar-salon avec billard et baby-foot, cool sympa chouette, et un stand merch’ avec une distro, des vinyls, des t-shirts pas chers, voilà un esprit sympa, contrairement aux habituels putains de t-shirts à 40 balles des groupe de metoool. Et enfin, en dessous, la salle de concert, assez sympa, bonne taille, mais à peine le temps d’en faire le tour que Embalming Theatre attaque son show, et là paf sur la cul quoi. D’abord, les mecs habillés avec des collants roses et des tops moulants, et puis le chanteur avec un costume de cuisinier complet qu’ils avaient rempli d’air, lui donnant un air de montgolfière excentrique ou d’américain cliché, à vous de voir. Bon et puis mis à part ça, si on parlait un peu de musique ? Voilà voilà, putain de grindcore qui cogne, court direct et frapadingue, avec ce qu’il faut de death metal pour assaisonner un peu, tout ce que j'aime, le batteur peinait quelque peu à mettre en place ses blasts au début, mais ce fût chose vite réparée. Entre attouchements sexuels des gratteux et bassiste, les rebondissements du chanteur-baudruche (qui s’est un peu dégonflé, au sens propre du terme, par la suite), le public ne s’est pas fait prier, et le pit se met déjà en place, stage dive, pogo sauvage et circles-pits, que c’est bon de se foutre sur la gueule en écoutant du bruit. Réellement un groupe fort plaisant n'est-il pas, et lorsqu’ils firent une reprise de Nasum, ainsi que une de « Police Bastard » de Doom, je ne répondis plus de rien, tant pis pour ceux se trouvant sous moi après mon saut.

Vinrent ensuite Cropment, dans un registre disons plus sérieux, brutal death pas original pour un saoûl mais d’excellente facture, avec breaks headbangants, blasts affolants et accélérations tournicotantes, un jeu de scène quelque peu statique et un petit manque de personnalité peut être, mais je dis ça pour faire mon metal-critic connaisseur hahaha. De nouveau, bousculage en dérègle devant la scène, écroulements systématiques des danseurs sur les retours du groupe assez mal situés, les pauvres ont morflé pendant cette soirée, c’est pas grave, on s’en fout des gens sur qui on se jette alors on s’en branle tout autant du matos.

La tension monte, les pénis aussi, les balourds avinés s’échauffent, et finalement ils se décident, tadadam, les voilà, Gronibard en personne !! Un des gratteux et le bassiste direct à poil, le chanteur dans un costume au-delà de l'immonde et l’autre gratteux en shériff-tordu-homosexuel, merde mes pulsions les plus bestiales prirent le dessus, oui j’avoue j’ai tripoté deux-trois morceaux de chair, mon dieu mon dieu si ma maman me voyait. Quelle bonne idée aussi d’amener des ballons de baudruche en quantité, c’est hyper pratique pour se faire de faux gros nibards. A partir de là, les mots qui vont suivre seront forcément en dessous de la réalité pour qualifier le boxon obscène, relou et débile que fut ce show franchement génial : allusions homophobes et au-delà du sexisme (« les mecs à cheveux longs ont forcément un problème, ils doivent être gays », dit le chanteur face à une horde de bourrins chevelus au possible…), blagues aussi grasses qu’un Texan conservateur moyen, folie furieuse dans la fosse, grindcore débilement enfantin avec passages blasts-bites distroïs et paroles du dernier sous-sol humainement atteignable, si vous trouvez ça con ce n’est encore rien. Les deux mecs complètement nus (et bourrés) se sont arrêtés pendant des morceaux, posent leurs instruments et vont faire un stage-dive, pogotent un moment, puis reprennent leurs instrus, se crachent dessus, et c’est sans parler du chanteur qui incite à la sodomie et nous invite à le tripoter et lui donner des fessées, je comprends encore pas comment j’ai pu devenir aussi débile l’espace d’une heure. Voilà, je sais pas encore si ce concert était complètement en dessous de tout ou si c’est un truc à ne absolument pas rater dans sa vie, mais je pencherais plutôt pour la deuxième possibilité. Bon, maintenant si le groupe fonctionne au 23ème degré, je suis pas sûr que les gros chevelus du premier rang hurlant « Va faire la vaisselle sale morue, ou t’auras ma bite dans ton cul » à tue-tête prenaient ça avec la même légèreté, et franchement la proportion énorme de ces fachos du sexe est bien le seul truc m’ayant cassé les couilles lors de cette soirée, ormis le fait que je n’ai pas débandé une seconde devant Gronibard évidemment, j’ai mouillé ma culotte autant que les midinettes devant Tokio Hotel.

Alors conclusion, si vous êtes féministe, fuyez ou assassinez ce groupe, si vous avez envie de faire des conneries juste une soirée pour décompresser, ruez-vous dessus, et si vous êtes complètement con, simplet et machiste, devenez fan au premier degré.

Photos : Randy

Live Report : Lionel

Ajouté le : 14.12.08

Live Report cliqué : 11132 fois

GronibardGronibardGronibard

Liste des commentaires :

lionel

eh ben impekkk, heureusement qu'il y a des gens comme ça, avec ces nuls de kronikeurs pas foutus de finir le travail!

"j'ai gagné l'anus de ta tante à la kermesse du village"

Posté le : 18.12.2008 à 08:59

Lucien

Héhé, merci Randy pour les photos, t'assures :-)
je me suis permis de les rajouter direct sur le live report car postée dans les commentaires elle faisaient péter les cadres du site ;-)

Posté le : 17.12.2008 à 23:20

arnaud

Haha jme suis bien marré !!

Quelle plume lionel, quelle plume !! ;)

Posté le : 17.12.2008 à 14:03

lionel

on a toujours bastien et son costume d'infirmière...

Posté le : 17.12.2008 à 11:16

Lucien

Chié, y aurait eu au moins une fois qqch d'intéressant sur ce zine :-)

Posté le : 17.12.2008 à 11:10

lionel

en fait j'en ai simplement pas trouvé, mais c'est peut être mieux comme ça hahaha.

Posté le : 17.12.2008 à 11:07

Randy

Yes bon live repport ;)

Un sacré concert!

Je pense que les photos sont trop...mmmh...heuuuu....as fuck quoi!

Posté le : 17.12.2008 à 10:59

Moustachu poilu

Pis les photos ????

Posté le : 16.12.2008 à 20:26

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Sordide

Sordide

Fuir La Lumière

Kroniks
Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

One Ok Rock

One Ok Rock

"35xxxv"


Date de sortie : 2015

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 446 commentaires



Banner on Skartnak.com