Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 860
Visiteurs actuellement sur le site: 24

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Summer Break (Down) Festival VI

Cryptopsy, Hierophant, Execution, Exit, Burning Flesh, Murge

18.06.17 / L'Usine - Genève

Flyer

Skartnak.com Après plusieurs jours de grosses chaleurs sur Genève, les bières et les balades au bord du lac ne suffisent même plus à étancher ma soif ni à apaiser mes coups de soleil. Heureusement,ce dimanche 18 juin n'est pas un jour comme les autres et m'apporte enfin un rafraîchissement auditif salvateur grâce à l'un des monstres du Brutal-Death mondial, Cryptopsy. Pour être sûr de totalement nous doucher, les Canadiens se sont entourés de cinq groupes de Death ayant pour mission d'éveiller nos papilles et glacer notre sang...

Il est 16h30 lorsque Murge monte sur scène pour ouvrir cette nouvelle édition du Summer Break (down) Festival. L'Usine est presque vide mais le groupe Helvétique compte un atout majeur dans ses rangs, sa chanteuse !! La fille rigole, harangue le public de sa douce voix mais, dès que la zik nous pète dans les oreilles, son chant devient éraillé et bien profond. Son physique, sa façon de bouger et de chanter me font immédiatement penser à Rachel, ancienne chanteuse de Sinister dans les années 2000. La fille manque encore un peu d'assurance mais l'osmose avec les autres musiciens compense cette inexpérience. Tout au long des neufs titres joués, Murge me surprend même par son Death bien gras axé sur des riffs bien lourds et des changements de rythmes assassins. La cinquantaine de personnes présente ne s'y trompe pas et les premiers headbangers prennent place devant la scène pour encourager ce jeune groupe prometteur. Après plusieurs titres intéressants et une trentaine de minutes de show, Alessia et ses potes tirent leur révérence sur un ultime beuglement faisant vibrer mes tympans.

Setlist de Murge (titres "de travail" susceptibles de changer de nom dans le futur)

01. SWDSH
02. II
03. Morbid
04. Incantation
05. AGH
06. QST/RPS
07. Catacombs
08. Inversed
09. DRNR

Vingt minutes de pause et quelques godets plus tard, les Genevois de Burning Flesh font leur entrée face à une salle toujours aussi dégarnie. Heureusement, les premières vociférations de Mulk ainsi que les premiers riffs de guitares attirent les âmes égarées de ce beau dimanche ensoleillé. Burning Flesh n'est pas là pour faire dans la dentelle et assène une musique dans la pure tradition du Death metal : changements de rythmes, headbanging de sauvage, riffs efficaces et chant puissant à souhait !! Tout le devant de l'estrade est occupé par les adeptes du headbanging et cela fait plaisir de voir que le public commence enfin à se bouger le cul. Mulk et ses acolytes nous réservent une bonne surprise en proposant une setlist majoritairement composée de morceaux de leur prochain album. On a quand même le droit à un excellent Total Hate extrait de leur album New Chaos Order mais le combo Franco-Suisse a décidé de prendre des risques en faisant découvrir ses nouveaux méfaits. Le résultat est prometteur avec toujours ce Death technique aux multiples influences telles que Napalm-Death ou Blood Red Throne et ce n'est pas le dernier morceau joué, Carnivore Micose, qui viendra me contredire... Honnêtement, Burning Flesh m'a beaucoup plu avec son savant mélange de Death et Grind et j'espère revoir ce groupe avec encore plus d'ambiance, histoire de vraiment tout fracasser !!

Setlist de Burning Flesh

01. Human Vivisection
02. Acid Ocean
03. Wall Of Lead
04. Total Hate
05. Feedin Earthworm
06. Human Flesh Fertilizer
07. Homo Sapiens Fossil
08. Chain React
09. Carnivore Micose

Il est 18 heures et pour la première fois de la soirée, le Death lourd et pesant est mis de côté avec la prise de pouvoir du groupe Suisse Exit. Formé en 1995 à Lucerne, le combo écume les salles de concert depuis une vingtaine d'années en martyrisant nos pauvres oreilles avec son Thrash bien sanglant. Exit est un groupe expérimenté et cela se voit de suite avec la qualité du show proposé et le niveau technique de chaque musicien. Il est impossible de reprendre son souffle durant les quarante minutes de show car la batterie nous passe sans cesse dessus avec ses roulements de tomes et ses rythmes semi-blastés. A l'image de la musique délivrée, Steve possède une voix grasse se rapprochant bien plus du Thrash que du Death metal. Son chant reste tout de même bien puissant et on sent que le frontman n'a pas oublié ses débuts derrière le micro avec des influences Death omniprésentes comme sur leur premier album Her Dark Passion. Entre chaque morceau, les membres du groupe trinquent, se marrent et tentent de motiver un public plus nombreux mais toujours aussi policé. Malgré le calme ambiant, Exit ne montre aucun signe de faiblesse et continue de détruire ma nuque jusqu'à la dernière minute en passant en revue ses deux derniers albums, Face The Enemy et Into Darkness. Si vous ne connaissez pas ce groupe, allez jeter une oreille sur leur discographie, vous ne serez pas déçus car des titres comme Before The End, Into Darkness ou Greed déchirent tout avec leur mélange de riffs mélodiques et leur rythme Thrash à débrancher le cerveau !! Respect les gars !!

Setlist de Exit

01. Inhale
02. Upper Class
03. Before The End
04. I Scream
05. Into Darkness
06. Life Is Now
07. Upon All The Others
08. Face The Enemy
09. Greed

Nous sommes à la moitié du Summer Break Festival et malgré l'absence de folie dans la salle, je trouve que chaque groupe vaut largement le détour. J'espère maintenant que les Limougeauds d'Execution ne vont pas me contredire en continuant sur cette lancée. Mes doutes vont immédiatement s'évapaurer lorsque Execution attaque son show par l'un de ses morceaux culte, Ocean (Out Of Control). Le rythme est lent, les riffs angoissants et la voix de Bruno plus rocailleuse que jamais. L'impact de chaque titre explose lorsque le chant de Sophie nous arrive aux oreilles. Cachée derrière son clavier, la musicienne possède une voix douce et envoûtante qui renforce le côté malsain de chaque morceau. Je ne pensais pas le dire un jour mais l'alliage entre Death Old School, clavier et chant de cathédrale peut donner un résultat totalement captivant. Le titre My Sufferings en est l'illustration parfaite avec son ambiance de messe noire, ses riffs glaçants, son chant ensorcelant et son rythme à se casser la nuque !! Les compos s'enchaînent parfaitement et les appels au headbang du bassiste sont suivis par une quinzaine d'enragés devant l'estrade. Après un ultime titre (Camisole) précédé d'une intro angoissante extraite de la chanson Bloodthirstiness, Execution quitte la scène sous les applaudissements nourris de l'assemblée. Franchement c'était bien cool de découvrir cette formation et de réaliser une fois de plus le potentiel énorme de tous ces groupes moins connus du grand public.

Setlist de Execution

01. Ocean (Out Of Control)
02. Black Tomb
03. Horizon Macabre
04. Screaming From The Coffin
05. My Sufferings
06. Bloodthirstiness
07. Camisole

La nuit commence à tomber sur l'Usine et la noirceur de la soirée franchit alors un palier avec les Italiens de Hierophant. Les hostilités débutent par par deux titres aux noms évocateurs, Sentenced To Death et Execution Of Mankind. Du pur chaos entre blasts dévastateurs, son de gratte saturé et ambiance funeste. Les présentations sont faites mais Hierophant continue son carnage en nous pulvérisant les cervicales avec ses rythmes mid-tempo et ses riffs démoniaques. Lollo éructe en permanence et vomit ses paroles à grands coups de growls sortis d'outre tombe sans se soucier une seule seconde du public. Cela n'a pas vraiment d'importance car la furie nihiliste et chaotique du combo Italien s'abat sur l'Usine et emporte tout sur son passage grâce à une alternance de rythmes, tantôt expéditifs, tantôt punitifs. Durant près d'une heure, Hierophant vient nous déboiter la nuque en passant en revue la quasi totalité de son dernier album sorti en 2016 et intitulé Mass Grave. Après un ultime méfait toujours aussi puissant et lourd (Eternal Void), Hierophant quitte rapidement l'estrade non sans avoir pris la peine de saluer la foule présente. Avis aux amateurs de rythmes bien pesants et d'ambiance bien sombre, ce groupe devrait vous plaire !!

Setlist de Hierophant

01. Sentenced To Death
02. Execution Of Mankind
03. Forever Crucified
04. Mass Grave
05. Trauma
06. In Decay
07. Eternal Void

Après ces cinq groupes, mes cervicales sont bouillantes et prêtes à enfin accueillir les bûcherons de Cryptopsy. Quand je vois le monde débarquer dans la salle avant même l'arrivée des Canadiens, je me dis que je ne suis pas le seul à attendre ma branlée dominicale !! Les hostilités débutent avec le titre Two-Pound Torch, savant mélange de technique et de brutalité avec ses soli de grattes et ses vociférations de dégénéré. Lorsque Cryptopsy enchaîne Mutant Christ et Detritus (The One They Kept), un circle pit se forme enfin et l'ambiance devient bien plus violente pour la plus grande joie du frontman. Après ces trois premières boucheries, Matt McGachy harangue ses fans et annonce que tout l'album None So Vile va désormais être joué. Cette annonce me glace instantanément le sang car cet opus est un chef d'oeuvre et un pur concentré de Brutal-Death. Je n'ai pas encore le temps de réaliser ma chance lorsque Crown Of Horns et Slit Your Guts viennent me péter à la gueule dans un fracas de blasts. Christian Donaldson passe son temps à nous balancer des soli incroyables avec des sweeps d'une complexité inégalée et le bassiste brutalise son instrument en permanence. Comment ne pas également parler du batteur emblématique du groupe, Flo Mounier. Le mec est tout simplement un monstre et maîtrise ses fûts avec une facilité déconcertante. La prestation du frontman n'est pas non plus en reste et me fait souvent penser au chanteur de Cannibal Corpse avec son mode ventilateur pour headbanger et son timbre de voix ultra guttural. L'ambiance atteint son apogée avec le titre Phobophile et son intro au piano à devenir barjo. Le public est en transe et le pit n'est plus qu'un vaste chant de ruine avec ses âmes possédées. Comme promis, Cryptopsy termine son show avec le dernier morceau de None So Vile, Orgiastic Disembowelment. Les rappels fournis du public n'y changeront rien et Cryptopsy disparaît définitivement après de nombreuses accolades avec ses fans.

Setlist de Cryptopsy

01. Two-Pound Torch
02. Mutant Christ
03. Detritus (The One They Kept)
04. Crown Of Horns
05. Slit Your Guts
06. Graves Of The Fathers
07. Dead And Dripping
08. Benedictine Convulsions
09. Phobophile
10. Lichmistress
11. Orgiastic Disembowelment

Au final, cette nouvelle édition du Summer Break (down) Festival est un succès malgré le manque de monde. Je ne sais pas si c'est la chaleur ou la fête des pères qui ont empêché beaucoup de métalleux de se déplacer à l'Usine mais ces gens auraient mieux fait de s'inventer un malaise pour pouvoir venir !! Quelque soit sa notoriété ou son expérience, chaque groupe s'est donné à fond en délivrant des prestations travaillées et efficaces. Cerise sur le gâteau, je quitte la salle en obtenant les autographes des quatre membres de Cryptopsy toujours aussi disponibles pour leurs fans. Merci à eux, merci à tous les groupes et aux organisateurs et à l'année prochaine !!

Les photos sont Ă  voir LĂ€.

Live Report : TheJoker

Ajouté le : 22.06.17

Live Report cliqué : 301 fois


Chroniques similaires :

Cryptopsy

Cryptopsy

"The Unspoken King"


Date de sortie : 2008

Note: 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note: 3/5

Hierophant

Hierophant

"s/t"


Date de sortie : 2010

Note: 3.5/5



Live Reports des mĂŞmes artistes :

Cryptopsy, Decrepit Birth, Cattle Decapitation

Cryptopsy, Decrepit Birth, Cattle Decapitation

Cryptopsy, Decrepit Birth, Cattle Decapitation

Date : 18.04.13

Lieu : Dynamo/Werk21 - ZĂĽrich

Cancer Bats

Cancer Bats

Set Your Goals, Vera Cruz, Hierophant

Date : 23.04.12

Lieu : La Boule Noire - Paris

Heimathome Fest III

Heimathome Fest III

In-Quest, Soulless, Burning Flesh, Voice of Ruin

Date : 04.02.11

Lieu : Undertown - Meyrin GE

Liste des commentaires :

smaadm

super photos et commentaires, ça donne envie !

Posté le : 26.06.2017 à 09:18

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com