Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 443
Visiteurs actuellement sur le site: 27

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Good Charlotte

Framing Hanley

22.01.11 / Les Docks - Lausanne

Flyer

Skartnak.com Un live report de Good Charlotte sur Skartnak ? Et pourquoi pas une chronique du dernier Superbus tant qu’on y est ??? Je m’attends évidemment à quelques railleries du genre, mais ça n’aura pas été suffisant pour me décourager d’aller faire un tour du côté des Docks ce samedi soir. Un coup d’œil rapide au planning : ouverture des portes à 19h, concert à 20h30. Le concert ayant affiché complet un bon mois avant, j’ai préféré opter pour l’arrivée pile-poil à l’heure afin éviter l’attente dans le froid. L’inspiration était plutôt bonne, car après une petite discussion avec les gens à l’entrée, le climat était proche de l’émeute avant l’ouverture de la salle. Il semblerait par contre que bon nombre de personnes ayant attendu ici ne soient pas familiers du concept de « poubelle », à en juger par la quantité impressionnante de déchets qui traînent… Bref…

La soirée commence bien à l’heure avec Framing Hanley, dont je n’avais encore jamais entendu parler. Rien de bien original derrière tout ça : du rock que je qualifierais d’émo, « mèches inlassablement remises en place » oblige. Le rendu est assez mollasson, les guitares peut-être trop timides, tout comme le chant crié du guitariste très en retrait, laissant la part belle au chanteur principal et sa douce voix, qui, au vu des réactions du public, a su conquérir le cœur de nombreuses jeunes filles. Un set d’une petite demi-heure qui ne m’aura donc pas laissé un souvenir impérissable.

C’est donc le temps d’une petite pause bien méritée, histoire de passer se désaltérer au bar. Et là, oh surprise, c’est désert ! Ayant plutôt l’habitude de devoir lutter entre deux concerts pour obtenir quelques menus rafraichissements, c’est plutôt appréciable. La quasi-totalité du public aura donc opté pour le « j’ai attendu 2h devant la salle pour avoir ma place, je la garde ! ». L’attente sera quand même longue, 40 minutes au final, alors que tout le matériel semblait être déjà en place.

Le set s’ouvre sur A New Beginning, l’intro instrumentale de l’album The Young and the Hopeless. Départ un peu raté, c’est pas vraiment en place avec l’arrangement orchestral qui passe en fond, mais peu de monde semble y prêter attention. Les quatre musiciens sont rapidement rejoints, dans une ambiance des plus hystériques, par leur chanteur Kayne West… euh… Joel Madden, pardon, j’ai été induis en erreur par les lunettes de soleil (La direction de Skartnak Incorporation décline toute implication dans ces propos médisants qui n’engagent que leur auteur).

Trêve de plaisanterie, on enchaîne directement sur Girls & Boys. L’ambiance est bonne et le groupe semble plutôt content d’être là. Quelques couacs encore au niveau de la guitare, Benji Madden ne semble pas être au mieux de sa forme. Allez, bons joueurs, on mettra ça sur le compte du trac de début de concert. S’en suit The Click. Trois anciens titres pour commencer ? Et si au final ça allait être un bon concert ? Après deux mots en français pour être bien sûr d’avoir le public dans sa poche, c’est un titre qui m’est inconnu qui commence. Je me permets de te préciser, cher lecteur, que la déception qui suivit l’écoute du troisième album de GC, The Chronicles of Life and Death, m’a ôté tout courage de porter une oreille attentive sur leurs récentes productions. Mais, dans un élan de professionnalisme, la prise de notes de quelques extraits des paroles me permet aujourd’hui d’affirmer de façon quasi certaine qu’il s’agissait de Silver Screen Romance.

Retour à des choses plus familières avec Riot Girl, dont les paroles (She likes Minor Threat, she likes Social Distortion…) font aujourd’hui un peu sourire quand on connaît l’identité de la femme de Joel Madden. Si vous n’avez aucune idée de quoi je parle, je fais confiance à votre instinct de ninja pour décrypter cette énigme. Le morceau suivant, Like It's Her Birthday, arrive telle une punition. À ceux qui auraient eu la chance de ne pas tomber sur le clip, je les encourage à ne pas le faire, à moins d’être fan des reportages sur les gosses de riches insupportables que l’on peut croiser sur MTV. En tout cas, l’ambiance retombe un peu et ce n’est pas avec Keep Your Hands Off My Girl (merci les gars de donner le titre des morceaux que vous aller jouer !) que ça va repartir. Ces instants d’inattention me font remarquer le nombre impressionnant de personnes qui s’efforcent tant bien que mal de filmer ou de prendre des photos avec leur téléphone portable. Si quelqu’un pouvait m’expliquer un jour l’intérêt d’avoir un film inaudible ou des photos floues plutôt que de profiter de son concert, je suis tout ouï.

Le concert se poursuit avec Hold On, pour moi leur meilleur morceau. Dommage que la voix commence à montrer quelques signes de faiblesse. Le titre Emotionless, interprété seul par le guitariste Benji Madden, tombe donc à pic. L’intention est bonne, le morceau sympa. Ses compères le rejoignent directement après pour Let The Music Play, extrait de leur dernier disque. Malheureusement, la voix n’est pas au mieux malgré la bonne volonté. On retrouve du connu avec un Little Things bien rodé et une dédicace à James "The Rev" Sullivan, ancien batteur d’Avenged Sevenfold décédé en 2009, sur The River.

La suite me parle moins, mais se laisse écouter. Dans l’ordre : Dance Floor Anthem, I Just Wanna Live et The Chronicles of Life and Death. Musicalement je n’accroche pas, mais il faut bien reconnaître que leurs rapports (au sens figuré bien entendu, sous peine de franchir la limite de la légalité) avec le public sont très bons. L’équation suivante : ego surdimensionné x (champ lexical de l’insanité + mépris de son public) = X, qui s’applique et se démontre aisément pour un groupe comme Emmure, et qui ferait au passage pâlir n’importe quel mathématicien grec, ne se vérifie donc pas pour GC. C’est tout à leur honneur. Encore un petit The Young and the Hopeless pour la route et nous voilà déjà à la fin de la première partie du set, soit près d’1h15 de concert. Surprise, le public avait la permission de 22h !

Le groupe n’aura pas eu à trop se faire prier pour le rappel qui commence avec Movin' On, puis enchaine sur trois titres réclamés par la foule en délire. N’ayant pas eu d’interprète groupie à mes côtés, je me vois contraint de les baptiser « les trois chansons mystères que les fans aiment trop trop trop ». Il aurait été de mauvais goût de prendre congé sans jouer le fameux Lifestyles of the Rich and Famous que forcément tout le monde attendait. Il aurait par contre été plus sympathique de ne pas la bâcler de la sorte, mais bon je pinaille.

Voilà, c’est tout pour ce soir. Les parents attendent les enfants à la sortie, les autres, les plus téméraires, ayant patienté au fond de la salle. J’aurais donc passé une bonne soirée, et j’assume !

Live Report : Pete

Ajouté le : 25.01.11

Live Report cliqué : 14617 fois

Liste des commentaires :

Ar-Findel

Mais Pete!

Un live report de Good Charlotte sur Skartnak ? Et pourquoi pas une chronique du dernier Superbus tant qu’on y est ???

XD

Si vous faite un coup d'état, hésitez pas a tuer deux trois innocents question de rigoler un coup!

Posté le : 07.02.2011 à 13:30

Dany

Il faudra s'attendre prochainement Ă  une tentative de putsch =D

Posté le : 31.01.2011 à 20:19

Pete

Moi je dis, on vote !
:-)

Posté le : 27.01.2011 à 21:46

bastien

Je veux dire Pete président! Mais Florence présidente aussi! Enfin bref...surtout, VIRONS LUCIEN!!!!

Posté le : 26.01.2011 à 18:01

bastien

Florence présidente! Virons cet imbécile de Lucien!

Posté le : 26.01.2011 à 18:00

Pete

Je valide la solution de Florence ! Bon les petits pilous, faut se mettre Ă  jour !!

Posté le : 26.01.2011 à 09:43

Dany

Et plus que 15 secondes si possible.

Posté le : 25.01.2011 à 20:30

Strikeflow

Filmer oui... mais avec un minimum de qualité!

Posté le : 25.01.2011 à 20:16

Florence

Non mais vous êtes vraiment trop ringards les gars...filmer c'est pour pouvoir mettre la vidéo sur Facebook et tagguer ses amis virtuels dessus, afin que tout le monde sache que vous êtes allé au concert...faut vous mettre à la page!

Posté le : 25.01.2011 à 18:39

Dany

Hahaha ta kronik est juste trop classe !

Posté le : 25.01.2011 à 17:05

Page : 1 2

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com