Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 278
Visiteurs actuellement sur le site: 39

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Sonisphere Festival

Metallica, Slayer, Megadeth, Anthrax, etc

18.06.10 / Open Air - Jonschwil

Flyer

Skartnak.com "The Big Four of Thrash" ! Au sommet de la scène thrash métal, c’est-à-dire entre les années 1984 et 1988, Anthrax, Megadeth, Slayer et Metallica étaient les dignes et respectés représentants de ce style musical. Pourquoi ? Et bien parce qu’ils vendaient le plus d’albums dans la scène sans se "vendre" (= par exemple mettre des synthés dans leur speed-metal) et qu’ils étaient le plus connus au niveau mondial (loin derrière se retrouvaient des groupes comme Exodus, Nuclear Assault, Sodom, Kreator, Destruction, Testament, Overkill, etc, etc). Ces "Big Four" étaient donc plus ou moins concurrents, principalement grâce à la presse spécialisée, et ont même – presque – fait une tournée ensemble entre 1990 et 1991, le fameux "Clash of the Titans" : Megadeth, Slayer, Testament, Suicidal Tendencies en Europe et Megadeth, Slayer, Anthrax, Alice In Chains aux Etats-Unis. Il en manquait donc un : les énormes (de par le nombre de disques vendus, principalement !) Metallica. Il faut dire que la tournée de "… And Justice For All" était aussi longue et massive que les ventes du disque. De plus, les animosités et rivalités entre les groupes étaient relativement importantes (cf. Mustaine versus King). Bref, tout fan de thrash connaît cette légende urbaine… ou doit la connaître !

Alors voilà qu’en 2010 on annonce un festival honorant justement les "Big Four" dans le cadre d’une mini-tournée nommée "Sonisphere". Révolution (sic). Bonheur. Joie. Enfin !! Faites chauffer les nuques et ressortons les vestes à patch !!!! L’idée de base était vraiment alléchante : Anthrax, Megadeth, Slayer, Metallica… et 2-3 groupes qui ouvrent pour eux. Sympa, très sympa ! Alors voilà, à peine les dates et les lieux connus, les fans se ruent sur les billets, hop, on ne veut surtout pas louper cet évènement. Peut-être que Dave Mustaine viendra même faire un solo avec Metallica ? Peut-être que Kerry King sera sur scène avec Megadeth ? Et pourquoi pas James Hetfield avec Anthrax pour un chorus ? On sent la pompe à fric à plein nez, mais le fan (c’est-à-dire le vieux nostalgique un peu naïf, le collectionneur un peu couillon ou le jeune motivé par la légende) se prend à rêver… Oh, mais grave erreur pour lui…

La vérité est toute autre ! Déjà une foule de groupes ont commencé à être rajoutés à l’affiche : Hell Yeah, As I Lay Dying, Smoke Blow, Devil Driver, Bullet For My Valentine, Atreyu, Stone Sour, Alice In Chains, Rise Against, Volbeat, Amon Amarth, 3 Inches Of Blood, Dear Superstar et Motorhead. Ce qui implique bien sûr deux scènes. Ensuite, on apprend que le camping est payant, mais avec des concerts le jeudi soir : The Sorrow, Job For A Cowboy, 36 Crazy Fists, Unearth, Overkill et Airbourne ! A noter que les groupes suivants étaient annoncés mais ont annulés : Heaven & Hell (Dio étant décédé dans l’intervalle, paix à son âme) et Mastodon (tournée européenne annulée)… dommage !!

De plus, comme le parking est également payant, l’organisation motive les fans à se déplacer en trains spéciaux, on n’ose rien apporter sur le site, on doit avoir des verres spéciaux pour boire une bière, etc, etc… Argh, ce qui s’annonçait être la fête du thrash va finir par devenir la vache à traire du gros neuneus à patch !!! Tout ça n’est encore rien en comparaison du "running order" : les "Big Four" ne jouent pas les uns après les autres et l’agencement des groupes est juste pas terrible du tout (je reste poli) ! Exemple : Anthrax joue vers midi, perdu entre les groupes de néo-deathcore et de métal mou du genou… Slayer en plein après-midi, avant Megadeth !! Puis Motorhead, suivi par Rise Against (!!!) et ensuite Metallica… oui, bon…

C’est donc sur ces mauvaises nouvelles que nous (nous = quatre "faux" jeunes hardeux, le cheveu gris au vent, le rire gras en bouche et le "sac à anecdotes" bien rempli) partons en direction de cette Suisse si lointaine… en avant et que le riff, le MI et la double soient avec nous ! Ayant eu l’excellente idée de réserver un hôtel dans un bled à côté de Jonschwil (le lieu du "Sonisphere"), nous avons évité les premiers bouchons à la sortie principale de l’autoroute pour arriver – sans encombres – par des petites routes bucoliques. Nous parquons à l’entrée du village dans le champ d’une petite vieille – qui demande CHF 20.00 par auto – et nous nous équipons tels de rudes guerriers, prêts à affronter pluie et froid. La descente sur le site se fait dans la rigolade : en croisant certains fans couverts de boue de la tête aux pieds, on se dit que ce festival sent le moisi à plein nez… On arrive à l’entrée : boue, boue, boue et boue. Heureusement qu’il ne pleut pas lors de notre arrivée… L’organisation a tellement bien fait son truc qu’on ne trouve pas le moindre petit chemin praticable (avec des palettes en bois, de la sciure ou autre), alors on y va… dans la merde, feu ! C’est juste mythiquement boueux !!!!

Bien sûr, on remarque qu’Anthrax a déjà joué depuis longtemps (sous la pluie) et que nous ne verrons donc pas les "Big Four" au complet, snif. Sinon, avec notre arrivée, on écoute donc quinze minutes de STONE SOUR et je vais résumer rapidement : je n’aimais pas ce groupe, je n’aime pas ce groupe et je n’aimerais certainement jamais ce groupe. Départ pour les premières bières ! Oh, surprise : c’est CHF 6.00 la bière qui pue la pisse avec un dépôt de CHF 2.00. Que du bonheur les festivals…

A 16h30, c’est SLAYER qui attaque la grande scène pour 60 minutes de concerts. Le verdict est assez violent : ils sont vraiment devenus vieux, ça ne bouge pas sur scène (okay, Tom Araya ne peut plus bouger étant donné son dos en piteux état), le son est misérablement médiocre (on entend presque pas Jeff Hanneman, trop de basses), les nouveaux morceaux (on va dire depuis "Diabolus In Musica") sont relativement faiblichons en comparaison des années glorieuses (de "Show No Mercy" à "Seasons In The Abyss", voire "Divine Intervention", et ces tonnes de riffs déments). Ce n’est donc pas terrible-terrible. On est presque heureux d’arriver à la fin du set. Je pense que Slayer doit :
1) soit gentiment penser à une retraite avant de faire pâle figure;
2) soit garder le meilleur pour les salles (ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas non plus).
Premier "Big Four", première déception. Certes, ce n’est pas la première fois que je voyais Slayer, mais plus je les vois plus je suis déçu... Peut-être qu’il devient impossible de faire du thrash-speed sauvage et puissant passé un certain âge ??? Laissons ce mystère ouvert.

Arrive ensuite MEGADETH sur la petite scène pour une bonne heure de thrash mélodique. Ca commence fort avec deux titres de l’album "Rust In Peace", puis le tempo redescend – malheureusement. Il faut toutefois noter que Dave Mustaine est de bonne humeur, les solos nombreux et sauf l’horrible titre "A Tout Le Monde", les morceaux passent plutôt bien sur cette scène. Le son est toutefois également misérable, ce qui gâche beaucoup le plaisir de l’auditeur; du genre un solo couvert par la batterie tellement le son est médiocre. Lors du dernier titre ("Peace Sells"), Scott Ian d’Anthrax monte sur scène pour le chorus. Sympathique moment, larmes aux yeux. Bref, Megadeth, à revoir en salle, avec un bon son.

Au tour de MOTORHEAD. Franchement, je n’aime pas le groupe du vieux Lemmy, donc départ pour des saucisses et moultes bières. Tout de suite après c’est RISE AGAINST, dans un registre rock (mal) couillu et emo-hardcore mou, aucun intérêt notoire si ce le fait que nous sommes à nouveau motivés à payer des tournées de bières.

A 21h00, METALLICA arrive sur scène et débute avec un petit "Creeping Death". Le concert durera plus de deux heures, avec quelques effets lumineux sympathiques (flammes, feux d’artifices). Le son est vraiment merdique, ce qui est déplorable (exemple : durant le break de "One", le riff est couvert par les basses, honteux). On a quelques bons moments sur scène ("Ride The Lightning" ou "Seek And Destroy"), mais beaucoup de moments d’une grande platitude ("Sad But True"), insignifiants ("Breadfan") voire très chiants ("Broken, Beat And Scarred"). Lars Ulrich (qui est sourd, je crois !!!) aux fûts n’a jamais été un grand batteur et n’en sera jamais un, Kirk Hammett peine avec ses solos, mais heureusement James Hetfield était en grande forme (hormis le chant, mais il n’a jamais été un bon chanteur !) et Robert Trujillo était également bien physique sur scène (enfin, pour Metallica, hein). Le constat est mitigé : autant on revit pas mal les vieux titres, autant les trucs plus récents ou plus commerciaux font mal aux oreilles et pitié… Metallica est de toute façon une formidable machine à pognon et il faut prendre le groupe pour ce qu’il était, mais également ce qu’il est devenu. Bref, rien d’impressionnant, juste la notion d’avoir entendu un groupe mammouth !

Voilà, il est temps de remanger quelques spécialités indigestes, refaire le plein de bière, puis départ à la voiture pour rejoindre l’hôtel avec un vrai lit (et non une tente dans 20 centimètres de boue). En chemin, on remarque que des tracteurs doivent aider des voitures à sortir des champs… en échange de CHF 20.00, of course. Le petit profit n’existe pas. On quitte sans problèmes Jonchswil, on arrive à l’hôtel et vingt minutes après il commence à pleuvoir comme vache qui pisse. Sur ce coup on a eu de la chance : aucune goutte durant notre visite sur le fest, voire même une heure de rayons de soleil.

Le lendemain, on se demande malgré tout pourquoi nous sommes venus, mais étant donné les tonnes de rigolades que nous avons eu, aucun regret. Si Bigard est à l'humour l'équivalent moderne de Desproges (sic !), alors le Sonisphere peut alors être comparé au trou noir de Reissner-Nordström, c'est-à-dire une immense charge électrique qui est non nulle et dont le moment cinétique est nul !!!

Constat final : ce genre de gros festival, c’est terminé, fini, plus jamais. On veut bien être fan, mouton qu’on rase, mais il y a des minimums d’organisation et un son correct qui doivent toutefois être atteints. Sonisphere : fuck you !!! Ci-dessous, vous trouverez les setlists des groupes que nous avons intégralement suivis, à vous de portez vos jugements sur ces choix :

SLAYER
1. World Painted Blood
2. Jihad
3. War Ensemble
4. Hate Worldwide
5. Dead Skin Mask
6. Angel of Death
7. Beauty Through Order
8. Disciple
9. Mandatory Suicide
10. Chemical Warfare
11. South of Heaven
12. Raining Blood

MEGADETH
1. Holy Wars... The Punishment Due
2. Hangar 18
3. Wake Up Dead
4. Headcrusher
5. In My Darkest Hour
6. Skin O' My Teeth
7. A Tout Le Monde
8. Hook In Mouth
9. Trust
10. Sweating Bullets
11. Symphony Of Destruction
12. Peace Sells (feat. Ian Scott) avec "Holy Wars" en reprise finale

MOTORHEAD
1. Iron Fist
2. Stay Clean
3. Be My Baby
4. Rock Out
5. Metropolis
6. Over The Top
7. Cradle to the Grave
8. In The Name Of Tragedy
9. Just 'Cos You Got The Power
10. Going To Brazil
11. Killed By Death
12. Ace Of Spades
13. Overkill

METALLICA
1. Creeping Death
2. For Whom The Bell Tolls
3. Ride The Lightning
4. No Remorse
5. Fade To Black
6. That Was Just Your Life
7. The End Of The Line
8. Sad But True
9. Welcome Home (Sanitarium)
10. Broken, Beat And Scarred
11. One
12. Master Of Puppets
13. Fight Fire With Fire
14. Nothing Else Matters
15. Enter Sandman
Pour le rappel :
16. Breadfan (Budgie cover)
17. Whiplash
18. Seek & Destroy

Live Report : Xetal

Ajouté le : 22.06.10

Live Report cliqué : 20028 fois

Sonisphere Festival

Chroniques similaires :

Megadeth

Megadeth

"Endgame"


Date de sortie : 2009

Note: 3.5/5



Live Reports des mĂŞmes artistes :

Metal Retaliation

Metal Retaliation

Benighted, Oral Fistfuck, Herod, etc

Date : 01.11.14

Lieu : Grand-Vennes - Lausanne

Metaldays 2014

Metaldays 2014

Megadeth, Opeth, Heaven Shall Burn, etc.

Date : 21.07.14

Lieu : - Tolmin, Slovénie

Graspop Festival 2014

Graspop Festival 2014

Alestorm, Dark Tranquillity, Carach Angren, Steel Panther, Ghost, Slayer, Sepultura, Black Sabbath, Gloryhammer, Limp Bizkit, Candlemass, ...

Date : 27.06.14

Lieu : Open Air Festival - Dessel

Megadeth

Megadeth

Megadeth, The Burden Remains

Date : 29.05.13

Lieu : Fri-Son - Fribourg

Sonisphere Festival

Sonisphere Festival

Iron Maiden, Slipknot, Limp Bizkit, Alice Cooper, Mastodon, etc..

Date : 25.06.11

Lieu : Open Air – St. Jakob Aera - Bâle

Liste des commentaires :

The Trooper

Et dire que l'organisation de l'Ă©dition 2011 s'annonce tout autant catastrophiquement... aĂŻe aĂŻe aĂŻe.

Posté le : 13.05.2011 à 13:06

thrasheur

Metallica en chaise roulante... ils sont devenus vieux, mollassons. Pouah.

Posté le : 29.07.2010 à 20:43

ben

salut! excusez moi mais ce festival c'etait de la merde, une pompe a fric sans nom, un son horrible, de la boue a n'en plus finir, et une bande d'enc... incapable d'organiser convenablement un festoche de cette envergure. jonschwil ils peuvent se le carrer dans le cul! (et je suis poli).

Posté le : 23.07.2010 à 00:05

Svart Alvor

Ce qui est dommage c'est à chaque concert on entendait beaucoup trop la grosse caisse! C'était flagrant sur Megadeth et encore + chez Metallica(horrible cette double pédale pendant le solo de Fade To Black).
Sinon simpa ce live report!

Posté le : 20.07.2010 à 14:13

Dave M.

Je confirme, "A tout le monde" c'est ma plus mauvaise chanson, mais les fan(e)s l'aiment...

Posté le : 29.06.2010 à 21:25

Hard

Bah, commercial ou pas, tous les fests qui attirent une grande foule (= on va dire plus de 2'000 personnes) en proposant des groupes qui vendent pas mal (= on va dire plus de 5'000 skeuds) reposent sur une logique commerciale (= axé "business" ==> rentrer dans ses frais et si possible faire un bénéfice), la question n'est pas là !! Le monde de la musique est un business, point barre.

Ce qui dérange dans les fests, c'est quand l'organisateur se fout de la gueule du public, par exemple avec des prix VRAIMENT excessifs partout, une organisation limite-limite ou un son de merde, là c'est pas normal.

Après, que tel ou tel groupe "pas intégre", "top underground" ou "super vendeur" plaise ou pas, c'est une question de goût, faut arrêter avec ces conneries... Si le groupe est honnête envers ses fans, pourquoi leur vomir dessus ?!?

Posté le : 26.06.2010 à 15:11

Ar-Findel

Ha comme j'étais sur que ça allait être pourri ce festoche! Apars pour la boue, j'étais quasi sur que ça allait ce passer comme ça.

Bon après il faut arrêter avec ces histoires de "méga festival trop commercial bla bla bla". Non mais vous avez vu un Wacken, un Summer Breeze et entrant en lice un Hellfest (dont le live report va bientôt tomber avec un live report surprise (ou pas) ! ) qui gèrent de façon quasi parfaite leur bazar tout en ayant des têtes d'affiches de qualité.

Bon sinon, j'ai pensé très fort a ceux qui y étaient pendant que je savourais un délicieux Jack Da-coca couché dans l'herbe toute verte sous le soleil de Clisson pendant les concerts très mainstream d'un Airbourne ou autre en attendant les-mastas-groupes-qui-déboitent.

Sinon bien sympa ce live report !

Posté le : 25.06.2010 à 16:45

baba

... ou le Paléo... le lieu des metalleux, thrasheurs, grindeux et autres joyeux poilus...

;-))

Posté le : 24.06.2010 à 11:17

curby

autre bonne alternative : www.obsceneextreme.cz !!

Posté le : 23.06.2010 à 15:40

marina

ou sur le wacken!! au fait la boue cétait voulu, les gars de lorganisation on retourné la terre avt le festival ^^

Posté le : 22.06.2010 à 23:39

Page : 1 2 3

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com