Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 988
Visiteurs actuellement sur le site: 52

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Body Count

Body Count, Mad Sox

09.06.15 / Z7 - Pratteln

Flyer

Skartnak.com Une belle soirée avec le grand retour des vieux de la vieille de Body Count. Ice-T a apparemment réussi à trouver du temps entre les tournages de New York unité spéciale pour se consacrer à nouveau à son activité musicale. Laulle !!! Aimedéaire !!!
Avec « Manslaughter » sorti en 2014 et grandement salué par la critique, le groupe a refait parler de lui après huit ans sans albums et a décidé de repartir en tournée.

MAD SOX
La première partie du concert est assurée par les suisse-allemands de Mad Sox, groupe de crossover/metalcore (selon leur site internet) qui existe tout de même depuis 1992 et a déjà bon nombre de concerts à son actif, en Suisse comme à l'étranger.
La salle est déjà bien remplie lors de leur entrée en scène et le public semble plutôt réceptif dans l'ensemble. Leur musique influencée par Clawfinger et Pro-Pain entre autres, est plutôt bien ficelée et fera office de bonne mise en train pour cette soirée. Les riffs tirent parfois peut être un peu en longueur à mon goût, mais dans l'ensemble, le tout est très au point. Le chanteur passe de chant clair au rap ou au scream avec une certaine aisance et a même un petit côté Phil Anselmo dans la voix. Le groupe s'en tire pas mal pour cette première partie et arrive plutôt bien à faire réagir les spectateurs. Respect.

Body Count
La soirée n'affiche pas complet mais l'événement a clairement attiré du monde et la foule s'amasse déjà 30 minutes avant le début du concert de Body Count. L'entrée sur scène du groupe provoquera déjà une certaine excitation dans le public, mais ce n'est rien comparé à l'arrivée de « Thé Froid » et le début de « Body Count is in the House » qui pousseront l'ambiance à son comble. Dès les premières notes c'est gagné! La salle entière est emballée.
Après une série de titres tirés des deux premiers albums et enchaînés avec une brutalité et une vigueur non négligeables, Ice-T s'adresse enfin au public. Il entame un discours sur les hommes qui se transforment en femmes et sur le politiquement correct qui l'exaspère. Il s'en sert pour faire un lien avec le morceau éponyme du dernier album « Manslaughter » qui traite de ce sujet. A la fin de la chanson, il présente un des deux choristes un peu en retrait sur la scène, ce n'est autre que son fils « Little-Ice ». Ceci donnera un certain coup de vieux aux fans de la première heure... Il a déjà 23 ans.
Après cela, on repart sur du plus ancien, une sélection des deux premiers disques. Sur « There goes the Neighborhood », on a droit à un solo de batterie de « Ill Will », membre du groupe depuis le dernier album. Même si ça ravit les spectateurs, très honnêtement je m'attendais à un peu plus impressionnant, venant de ce gars qui a montré un niveau technique et un groove immenses tout au long du concert.
On a ensuite droit à « Body Count » avec un solo de guitare ultra technique et franchement bon de Ernie-C, membre fondateur du groupe, présent depuis sa création. On peut également noter la présence sur cette tournée de Juan Garcia, Guitariste de « Evil Dead » et « Agent Steel » qui a rejoint la formation depuis le dernier album. L'énergie que ces mecs transmettent est juste phénoménale, malgré la gravité des sujets traités, ils dégagent quelque chose de très positif et laissent transparaitre un plaisir énorme à jouer. Leur communication avec le public est parfaite, on a l'impression de faire la fête avec eux.
« Que se passe-t-il si on mélange Slayer, The Exploited et Body Count ? » demande Ice-T. Réponse : le chaos et le désordre !! Reprise de « The Exploited » enregistrée à l'époque par « Ice-T » et « Slayer » pour la B.O. du film «Judgement Night », c'est assez cool de l'entendre ici interprétée par « Body Count ». Ice-T cherche ensuite la plus jeune personne présente dans la salle et, après avoir traité une fille de 21 ans de vieille, trouve un jeune garçon de 16 ans. Il se fait acclamer en le félicitant de préférer être à un concert de Body Count qu'à un concert de Bieber et lui explique que le groupe fut créé avant même sa naissance. Il lui demande s'il a des harceleurs à l'école et lui conseille de leur répondre : « Talk Shit, Get Shot » excellent enchainement vers ce hit du dernier album. Ils finissent leur set avec « Cop Killer » aidés de Little-Ice sur les refrains.

Un rappel est bien sûr prévu, quelle grande joie d'entendre les premières notes de "Born Dead", véritable hymne de ce groupe. A la suite de ce grand moment, ils disent ne pas vouloir partir et demandent s'il y'a des fans de « Suicidal Tendencies » dans la salle, évidemment la réponse est oui. Ils jouent donc leur version actualisée de « Institutionalized » présente sur le dernier album, une très bonne reprise à mon goût. Pour conclure, Ice entonne un discours virulent, mais plutôt intelligent, sur le racisme. Il proclame que sa seule volonté dans la vie est de lutter contre toute forme de discrimination. Le groupe fini avec comme dernier morceau : « Momma's Gotta Die Tonight », une chanson sur le racisme, aux parole extrêmement crues, mais tellement sensées finalement.



SETLIST :
-Body Count is in the house
-Body M/F Count
-Masters of Revenge
-Bowels of the Devil
-Necessary Evil
-Manslaughter
-Drive By
-Vodoo
-There Goes the Neighborhood.
-Body Count
-KKK Bitch
-Disorder (Exploited)
-Talk Shit, Get Shot
-Cop Killer
---
-Born Dead
-Institutionalized (Suicidal Tendencies)
-Momma's Gotta Die Tonight

Live Report : Vincent

Ajouté le : 23.06.15

Live Report cliqué : 1681 fois



Live Reports des mĂŞmes artistes :

Body Count

Body Count

Body Count, Powerstroke

Date : 22.06.18

Lieu : Les Docks - Lausanne

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Scott Sellers

Scott Sellers

Being Strange

Kroniks
Krang

Krang

"Singalong"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Darkrise

Darkrise

"Circles Of Failure"


Date de sortie : 2019

Note : 4/5

Run Up, The

Run Up, The

"Good Friends, Bad Luck"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

PFK, The

PFK, The

"Yeah"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

Circles

Circles

"Demo 2017"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Woodwolf

Woodwolf

"Golden Road"


Date de sortie : 2018

Note : 3.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
Among Vultures

Among Vultures

avec Edmond


ajouté le : 27.03.19

Abraham

Abraham

avec Groupe


ajouté le : 08.05.18

Spanish Love Songs

Spanish Love Songs

avec Dylan


ajouté le : 02.04.18

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

Alesana

Total des commentaires : 9

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com