Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 769
Visiteurs actuellement sur le site: 41

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

William Control

Crilly Ashes

10.07.16 / Satans Hollow - Manchester

Flyer

Skartnak.com William Control, un chanteur qu’à peu près personne ne connaît autour de moi ; sauf mes amis et connaissances qui supportent mes crises de fangirl sur Facebook à longueur de journée (mille excuses) depuis 2 ou 3 ans maintenant. Ça se calme quelque temps, et puis ça revient, toujours plus puissant. Autant dire que ces dernières semaines, ils en ont bouffé du William Control, impatiente comme j’étais d’aller le voir en Angleterre pour une mini tournée acoustique annoncée un peu à la dernière minute (à peine un mois avant, bonjour les billets d’avion super chers).

Mais rien n’arrête July !

Me voilà donc en route pour un séjour à Manchester et Cannock (un bled perdu dans la campagne autour de Birmingham) !

Le premier concert se passe à Satans Hollow, une sorte de mini boîte de nuit qui se trouve dans le Gay Village de Manchester. En arrivant devant la salle je me retrouve en face d’une dizaine de filles qui attendent tranquillement, je me joins donc à elles. On sympathise, on rit, il pleut, on mange des sushis et il est bientôt temps d’entrer. 18h30. Les portes ouvrent, on donne nos noms et on monte les escaliers qui mènent au club.

La scène est située sur le dancefloor qui se trouve en plein milieu du club dans un rond délimité par des barrières en bois collantes (mais le club est toujours comme ça, les barrières sont aussi présentes pendant les soirées). 2 micros, 2 tabourets, on peut commencer !

Les 2 premiers groupes d’ouverture sont probablement de la région, du moins, c’est ce que je pense puisque le public avait l’air de les connaître eux ainsi que leurs chansons. Sincèrement, pour le moment je ne peux pas vous donner les noms des premiers groupes. Il n’y a pas d’événements sur Facebook qui me permettent de les retrouver et malgré les quelques pistes que j’ai, je ne le retrouve pas par moi-même. Du coup, on va en parler en quelques lignes et dès que j’aurai les noms, je modifierai l’article.

2 types, 2 guitares, 2 micros. On chante des chansons à la pop punk qui parlent de soirées bitures et des bonasses qu’on ne peut pas se taper. Les deux gus sont hilarants et l’un d’eux chante plutôt bien, le 2ème enchaînera les fausses notes. Mais peu importe, on rit, l’ambiance est top, la bonne humeur est là, le groupe est vraiment apprécié.

2ème groupe à passer, on change juste un humain sur la scène. Un autre gus vient lui aussi avec sa guitare ; on restera dans l’acoustique toute la soirée. Cette fois on passe plutôt dans une atmosphère emo/tristoune, une mèche sur le côté et une voix qui nous raconte ses heartbreaks. C’était sympa aussi, sans plus, rien de vraiment captivant. Le blondinet chantait bien, mais au bout de 4ème chanson sur un amour impossible, on va se chercher un gin tonic.

Place au 3ème et dernier groupe d’ouverture, hallelujah. Crilly Ashes. Sincèrement... Je suis tombée amoureuse de ce type. Jamais entendu parlé de lui ou de son groupe avant (Ashestoangels) mais autant vous dire que je chante tout par cœur maintenant. Il débarque avec sa petite démarche timide et sa mèche sur le côté, un immense sourire qui lui bouffe tout le visage et un air tellement attachant. Il prend sa guitare et commence à chanter. Magie. Son set était tellement vrai, entre les quelques fausses notes qui donnaient de la vie à sa musique et ses petits rires entre chaque chanson pour essayer de se calmer un peu. Une magnifique voix et des compos qui transportent, des lyrics qui me parlent, qui me font monter les larmes aux yeux, et puis son regard. C’est tellement léger, on se laisse guider, comme si un ami prenait une guitare et chantait au coin du feu, mais tu sais, ton pote qui chante vraiment bien, qui maîtrise. Pas Michel qui ne sait jouer que Wonderwall. Une petite horde de fangirls est venue pour lui, elles chantent les chœurs et chaque mot, et ça fait clairement plaisir à voir. C’est agréable, c’est léger. Son set passe en un clin d’œil et je me surprends à en vouloir plus, à avoir hâte de le revoir demain à Cannock. Applaudissements.

Je pars en courant me reprendre un double gin tonic pendant que deux gentilles filles me gardent ma place et je reviens me poster au premier rang. Je pars limite en tachycardie tellement je suis excitée. Je n’ai pas revu Will depuis 2 ans, et j’ai toujours rêvé de voir ses chansons en acoustiques, jalousant les Américains qui y avaient eu droit. Je suis clairement au bon endroit au bon moment et au diable mes billets d’avion à 200.- , tout ceci était worth it, rien que pour le sentiment que j’ai ressenti quand il s’est avancé en tenant sa guitare. Il est dimanche soir à Manchester, et je suis aux Anges.

Il n’y a pas eu de setlist, alors je ne peux pas assurer l’ordre des chansons (c’est complètement faux), mais nous avons eu droit à Silent Eyes, Every Day Is Like Sunday, Moment, Funeral Of Hearts, Love Will Tear Us Apart (avec la participation du chou de Ashestoangels), Damned, Love Me Tender (où toute la foule chantera ensemble, j’en avais des frissons tant c’était beau), Fields of Athenry, Cemetery, Subculture, Heaven, London Town, Can’t Help Falling In Love et j’en oublie sûrement d’autres. Un peu plus d’une heure de set qui passera bien trop rapidement. Ce type me fascinera toujours. Son attitude, sa façon d’être et de bouger, sa voix, ses mots, son humour, sa beauté. Une voix encore plus belle que sur CD, je suis conquise, une setlist plus que parfaite, un type tellement accessible qui communique avec son public, qui demande quelles chansons nous aimerions entendre, etc... La simplicité et la classe. L’atmosphère tellement intime de ces concerts acoustiques, seulement une trentaine de personnes acceptées, un silence religieux pendant les chansons, des tonnerres d’applaudissements, ces petites salles collantes et à la limite du glauque, tout était parfait.

Après le concert tout le monde part très vite. Je zone un peu et je regarde le stand de merch, qu’est-ce que je pourrais bien acheter le lendemain avant de quitter le pays. Je me retrouve en face du chanteur d’Ashestoangels, j’en profite pour lui dire que c’était vraiment super et que je suis tombée sous le charme de sa voix. On commence à parler, je lui demande alors plus d’infos sur ce qu’il fait avec le vrai groupe. Il m’arrête, se retourne, et m’offre ses deux CDs pour que j’y jette un coup d’oeil. Eh bien ! Parfait ! Il me demande d’où je viens, je lui explique mon petit voyage, il est tout heureux de me revoir le lendemain à Cannock. Un immense câlin, puis Will arrive. Je le quitte pour aller saluer la raison principale de ma venue. Une étreinte, il rit en me disant qu’il m’a vu tout chanter. On parlote tranquillement, je lui demande s’il peut ajouter une de mes chansons préférées à la setlist du lendemain. Promis. Merci infiniment.

Le lendemain, Will jouera Noir.

Après une nuit terrible dans un truck stop sur l’autoroute, je me mets en route pour mes 24h de voyages de retour. Cannock => Birmingham => Manchester => Manchester aéroport où je croiserai par hasard des têtes connues => Avion dérouté, nous atterrirons à LYON => 2h de bus jusqu’à Genève => Un ami qui viendra nous chercher en voiture à 3h du matin => 5h dans mon lit.

Une épopée fantastique que je ne regretterai probablement jamais. Worth it. Definitely worth it.

A dans 2 mois Will ! Je retourne au UK cette fois-ci pour une tournée avec le groupe tout entier. Et merci pour tout.

Live Report : Julythetavernwench

Ajouté le : 08.08.16

Live Report cliqué : 867 fois


Chroniques similaires :

William Control

William Control

"Noir"


Date de sortie : 2010

Note: 3/5

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com