Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 614
Visiteurs actuellement sur le site: 34

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Suicide Silence

Read this interview in ENGLISH FR

A l’occasion du passage de Suicide Silence le 13 Octobre 2011 à Paris dans le cadre du Impericon Never Say Die Tour, Skartnak a eu l’opportunité d’interviwé leur guitariste, Mark Heylmun.

Suicide Silence

rose Salut Mark. Vous faites donc actuellement parti du Impericon Never Say Die Tour et vous arrivez de Londres où vous avez joué hier soir. Comment était l’ambiance ?
C’était complet et il y avait le feu, le concert était super. Et nous avons pu revoir quelques amis, nous sommes allé à Camdem où j’ai acheté le blouson que je porte ce soir. Et Alex s’est fait tatouer un « Black Crown » !

Vous allez faire 26 dates consécutives avec seulement un jour de repos pour ce tour. Comment faites-vous pour gérer ça ? Avez-vous l’habitude de faire autant de dates d’un coup ?
Oui, nous sommes habitués à faire ce genre de chose, ce n’est pas vraiment une grosse tournée car il y a moins de 30 jours dont un jour de repos, et comme il y a beaucoup de groupes nous jouons 45 minutes à la place des 1 heure voir 1 heure 30 habituelles. Donc c’est plutôt habituel et nous sommes tous en forme en ce moment car nous tournons depuis environ 3 mois de manière constante, cela fait d’ailleurs bizarre de penser que nous étions en Chine il y a une semaine et demi. *rire*

Vous étiez en tournée là-bas?
Oui, nous avons joué en Chine, à Singapour, en Malaisie, en Thailande, en Indonésie, en Australie avant ça et le Mayhen Festival à New York encore avant. Nous sommes en « Tour Mode » ! *rire*

Il semble en effet que vous faites pas mal de tournées. Ça te plait ?
Ça paye les factures de temps en temps *rire* Faire des tournées est pratiquement la seule manière d’assurer un revenu. Mais tout ne tourne pas autour de l’argent, c’est aussi cool de partir et de faire des concerts et de voir le monde en même temps.

Skartnak.com



J’ai cru comprendre que vous ne visitiez pas tant car vous êtes pas mal occupés à bouger un peu partout.
En effet c’est souvent le cas surtout que nous avons tendance à dormir beaucoup *rire* mais j’ai un bon rythme de sommeil sur cette tournée et je n’ai pas trop de problèmes pour me réveiller. La dernière fois que j’étais à Paris je suis allé au Louvre, à la Tour Eiffel, j’ai traversé les ponts. Je fais de mon mieux, je suis allé à l’ « Opera House » en Austalire, mais la plupart du temps il n’y a pas beaucoup de temps pour se balader.

C’est déjà pas mal. Et comment va Mitch ? J’ai cru comprendre qu’il souffrait de douleurs au cou.
Il a deux hernies discales, à la 7 ème et… 6 ème cervicales ? On lui fait des piqures de cortisone, c’est pourquoi il headbang encore mais plus autant qu’avant, il n’en est plus capable.

Il doit en effet ralentir un peu le rythme s’il veut continuer. Tu sais qu’en dehors de la première édition du tour en 2007, les têtes d’affiches sont généralement des groupes qui ont participés aux tournées de l’année précédente. Comment ressens-tu ce choix de vous mettre en tête d’affiche dès votre premier Never Say Die ?
C’est cool, c’est flatteur. Qui était en tête d’affiche? Unearth l’a été, non?

Non, Comeback Kid pour le premier tour, puis Parkway Drive…
… Parkway Drive deux fois je crois.

Oui, l’année dernière aussi. Et Architects l’année précédente.
Oui c’est cool, j’apprécie vraiment ! *rire*

J’imagine. *rire* Les relations sont-elles les mêmes lorsqu’on est en tête d’affiche ou lorsqu’on est juste guest ?
La différence est souvent qu’à la fin du concert on est fatigué, mais on n’a pas le choix que de voir les groupes jouer toute la journée, mais il faut aussi assurer encore après. Je préfère être en tête d’affiche, j’aime une bonne balance, je préfère arriver sur scène en sachant que tout fonctionne, je n’aime pas être guest car en 15 minutes il faut tout monter sur scène, mettre en place le matos, faire une balance rapide et jouer de suite, c’est donc plus stressant. Mais c’est toujours bon quoi qu’il arrive.

Et vous avez déjà tourné avec les groupes présents ce soir?
Oui, avec Emmure pas mal de fois, nous avons déjà partagé le bus avec Deez Nuts et c’est encore le cas cette fois-ci, nous avons tourné en Europe avec As Blood Runs Black en 2008. The Human Abstract sont du coin donc on a déjà fait des concerts avec eux mais jamais de tournée. Vanna c’est la première fois que nous jouons avec eux mais nous avons des amis communs… Je pense que nous connaissons tout le monde même si nous n’avons jamais tourné avec eux, car nous sommes du même milieu.

Skartnak.com



La première fois que je vous ai entendu c’était au Download Festival en 2009, et je pense que vous découvrir en concert était très appréciable car vous avez la pêche sur scène. Penses-tu que tu as encore la même motivation aujourd’hui ?
J’ai l’impression que je dois boire plus *rire* Je ne buvais jamais avant les concerts mais j’ai réalisé que si je bois un peu, sans non plus exagérer, par exemple un cocktail et quelques bières sur scène, je me lâche beaucoup plus et j’oublie le public, je fais des grimaces, je sors mon ventre, je fais des conneries et je pense que tout le monde est plus ou moins pareil, on se détend avec un peu de bière et quand on va sur scène c’est …. Dave Growl a dit « Il me faut au moins 4 shots de Jägermeister pour que je sois vraiment chaud sur scène ». Tu vois ce que je veux dire, il faut un peu d’alcool pour te transformer en ce monstre que tout le monde veut être sur scène.

Comment décidez-vous des titres que vous allez jouer? Préparez-vous toujours la liste à l’avance ?
On joue toujours les mêmes morceaux pendant une tournée. Nous jouons les titres que les gens veulent entendre. Pour cette tournée c’est principalement des morceaux qui ont des vidéos et les nouvelles chansons que nous avons répétés car nous avons tellement tourné depuis la fin de l’enregistrement….

… et j’imagine que vous ne pouvez pas juste improviser ?
Non, nous ne sommes pas un groupe qui peut juste monter sur scène et jouer n’importe quel morceau, il faut qu’on écoute pour dire « Ah oui c’est ce morceau, d’accord, on y va », on oublie, on est feignants *rire*

*rire* Une question bateau maintenant, pourquoi avoir choisi le nom « Suicide Silence » ?
Car il est cool *rire* et parce que la section « S » d’un magasin de CDs, que probablement plus personne ne visite, la section « S » a tellement de bon groupe, tels que Slipknot, Stone Sour, Superjoint Ritual, Sound Garden. Il y a plein de bons groupes qui commencent par « S » et oui, c’est probablement une raison idiote.

*rire* J’imagine qu’il faut bien trouver un nom d’une manière ou d’une autre.
Exactement. *rire*

Skartnak.com



Les paroles de vos chansons actuelles abordent des sujets plus personnels que ceux des premiers albums qui contiennent des textes anti religieux et qui dénoncent dieu. Avez-vous l’impression que les textes de vos premiers albums étaient un peu « banals » pour ce genre de musique ?
Oui probablement, je pense que nous évoluons constamment. Quand on a commencé à écrire on voulait que cela énerve les gens et qu’ils perdent la tête et aujourd’hui encore nous voulons écrire des choses qui choquent mais nous faisons ça de manière différente maintenant, de manière plus douce, sentant le morceau évoluer au fur et à mesure plutôt que de dire « ok on va jouer ça, faut que ça soit rapide mais avec cette partie plus lente », on essaye de travailler ensemble comme un groupe, de la manière dont nous le sentons venir.

Pourquoi s’orienter vers une musique violente alors que tous les membres du groupe écoutent des genres très variés?
Pour être honnête, la seule raison pour laquelle j’ai commencé à jouer dans des groupes de métal c’est parce que je ne pouvais trouver personne qui voulait jouer des choses plus rock’n roll, si tu vois ce que je veux dire. Quand j’avais 15 ans il était dur d’aimer The Who et Led Zepplin et de créer un groupe de ce genre, on ne pouvait pas car il était pratiquement impossible de trouver d’autre ados pour jouer ce genre de musique. J’écoutais aussi Slayer, Pantera, Cannibal Corpse et c’était plus simple de trouver des gens pour jouer ce genre de musique, ça s’est passé comme ça et nous voilà ! *rire*

Et as-tu encore un peu de temps pour toi en dehors du groupe? Pour faire un peu ce que tu veux.
On retourne un mois à la maison après la tournée. Les gens qui s’occupent de notre agenda savent qu’on aime les tournées, donc on a en général une semaine ou deux de libre après chaque tournée, mais un mois c’est bien aussi !

Et tu sais ce que tu vas faire?
On va enregistrer un clip vidéo, arrêter de boire après avoir fait constamment la fête pendant la tournée, histoire de ne pas se tuer.

*rire* Je vois ce que tu veux dire.
Et je vais célébrer Thanksgiving. Je n’ai pas passé Thanksgiving à la maison depuis 5 ans, je vais passer du temps avec ma famille, c’est cool.

En effet ça fait longtemps. Des groupes suisses ou français que tu aimes particulièrement ?
Gojira est un de mes groupes préférés, je suis sûr qu’il y en a d’autres mais je n’arrive pas à m’en rappeler, mais Gojira ça c’est sûr. Et je ne me rappelle pas avoir joué avec des groupes locaux en Suisse.

Vous n’avez pas beaucoup de temps pour écouter de la musique?
J’écoute encore de la musique mais principalement de vieux trucs.

Votre dernier CD, assez different musicalement, est récemment sorti et a reçu des critiques assez mitigées en France. Une idée de la raison pour laquelle il n’est pas apprécié ?
Je ne sais pas. Nous n’avons pas essayé de faire quelque chose de différent, si tu écoutes « The Cleansing » et « No Time To Bleed » il y a une grosse différence, et le passage de « No Time To Bleed » au nouvel album semble juste être l’évolution normale, on a apprécié l’écrire, l’enregistrement s’est bien passé et les titres passent beaucoup mieux que les précédents, de plus il me semble que tous les gens qui aiment le groupe aiment ce nouvel album.

Un dernier mot pour les gens qui lisent cette interview?
Merci d’avoir lu cette interview, surtout si vous êtes arrivés jusqu’ici. Et venez nous voir jouer ! Et achetez de la musique !

*rire* j’imagine que vous êtes oblige de dire ça à chaque fois.
Je ne veux pas dire de forcément acheter nos CDs, je veux juste dire achetez de la musique, N’IMPORTE QUEL MUSIQUE ! *rire*

Interview : Milky

Plus d'infos :

Label : Century Media Records

MySpace : www.myspace.com/suicidesilence

Site Web : www.suicidesilence.net

Site du label: www.centurymedia.com


Interview cliquée : 14900 fois




Live Reports du même artiste :

Impericon Festival 2015

Impericon Festival 2015

Suicide Silence, The Ghost Inside, Whitechapel, Comeback Kid, Obey The Brave, Carnifex

Date : 30.04.15

Lieu : Le Bataclan - Paris

Suicide Silence

Suicide Silence

Suicide Silence, Thy Art Is Murder, Heart Of A Coward

Date : 26.06.14

Lieu : La Flèche d'Or - Paris

Hellfest 2011

Hellfest 2011

Rob Zombie, Vader, In Flames, Morbid Angel, Suicide Silence

Date : 17.06.11

Lieu : Open Air - Clisson (France)

Heaven Shall Burn

Heaven Shall Burn

As I Lay Dying, Suicide Silence, Roots of Death

Date : 05.11.10

Lieu : Volkshaus - Zürich

The Ultimate Metal and Hardcore Thunderstorm

The Ultimate Metal and Hardcore Thunderstorm

Parkway Drive, Bury Your Dead, Suicide Silence, To Kill

Date : 29.04.08

Lieu : Abart - Zurich

Interviews aléatoires :

Trivium

Trivium

Stroszek

Stroszek

Lagwagon

Lagwagon

Powernap

Powernap

Liste des commentaires :

Ar-Findel

Je ne demande qu'a savoir pourquoi on a pas mis la question de la plateforme du chanteur pour les lives. Muhahaha

Posté le : 11.01.2012 à 17:04

sinavie

je ne demande qu a vous entendre

Posté le : 20.10.2011 à 20:41

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Summer Rituals 2017

Summer Rituals 2017


20.06.17

Caves Du Manoir - Martigny

Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com