Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 684
Visiteurs actuellement sur le site: 24

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Teamkiller

Read this interview in ENGLISH FR

Interview réalisé par e-mail le 29.04.2009 avec Felix Grammer, le guitariste de Teamkkiller

Teamkiller

rose Salut Felix ! Comment vas-tu ? Peux-tu s’il te plaît présenter TEAMKILLER en quelques mots ?
Salut Bastien ! TEAMKILLER est composé de Peter Bastian (voix), Jan Heinisch (basse) et Michael Dester (batterie). Mon nom est Felix Grammer et je suis le guitariste. Nous avons commencé en 2003 et nous avons pris de l’importance depuis, avec chaque album et chaque tournée. Jusqu’à maintenant, nous avons sorti une cassette démo, un split sur 7’’, un MCD plus un vinyle 7’’, et l’album « Bad Signs », qui est aussi disponible en version vinyle (12’’). Nous avons fait des concerts et des festivals avec des grands groupes et, à côté des concerts où nous étions en tête d’affiche, nous avons fait des tournées avec des groupes comme TERROR et KILLING TIME. Maintenant, nous nous réjouissons de la sortie du prochain album et de la tournée européenne. TEAMKILLER, c’est notre cœur et notre âme, et nous nous donnons toujours à 100% pour passer à l’échelon supérieur, et nous essayons de prendre le bon chemin !

Dis-moi, pourquoi avez-vous choisi d’appeler votre groupe TEAMKILLER ? Dans un des mails que Peter m’a envoyé, il m’a clairement exposé sa volonté de réunir les gens. Cependant, il a utilisé des termes tribaux pour désigner les gens qui font partie de la scène, des termes comme « punks », « skins », et «hardcore kids ». Peut-être n’ai-je pas bien saisi le sens réel du nom « TEAMKILLER », mais en tant que membres du groupe, n’est-ce pas un peu ironique ensuite d’utiliser de telles étiquettes pour désigner ce que j’appellerais la « foule de la scène » (« scene crowd » en anglais…ça sonne mieux dans la langue de Shakespeare je trouve !) ?
Ouais, en fait tes questions étaient pour Peter, mais malheureusement il n’a pas pu y répondre à temps, car il était au beau milieu de ses examens. Il est vraiment désolé et il m’a demandé de répondre aux questions à sa place. Je pense que tu as tout de même saisi une partie de la signification du nom. Chacun peut interpréter à sa façon de toute manière, il n’y a pas de doctrine officielle. Après tout, ce n’est qu’un nom. Nous avons choisi d’appeler le groupe TEAMKILLER parce que ce nom colle parfaitement au style de musique. Au début, des gens qui n’avaient jamais entendu parler de nous savaient qu’ils devaient s’attendre à ce que l’on fasse des concerts très durs rien qu’en se référant au nom de groupe lui-même. Nous avons vraiment toujours voulu unir les gens. Et je pense que c’est ce que nous faisons habituellement. Je pense que c’est très important d’être ouvert d’esprit et d’être conscient de ce qui se passe aujourd’hui. Nous aimons voir des punks, des skins, des hardcore kids et tous les autres se mélanger à nos concerts. Sans prêcher à tout prix l’unité, je n’aime pas quand les gens sont séparés pour des raisons débiles liées à des vagues de mode élitistes. Nous ne nous voyons pas comme faisant partie d’une certaine fraction, nous sommes juste nous-mêmes. Évidemment, nous sommes souvent étiquetés, tu es obligatoirement étiqueté quand il s’agit de sortir des albums et de promouvoir des concerts, etc. Mais à part les fachos, tout le monde est le bienvenu ! À vrai dire, il est parfois important d’être étiqueté pour trouver ta direction, ta voie, pour montrer que tu es différent du citoyen moyen et que tu as quelque chose à dire. Mais à part ça, c’est tout. Il importe plus de savoir ce que tu as à dire, ce que tu ressens au plus profond de toi, ce que tu veux exprimer ou comment tu vis ta vie, ça me semble plus important que de chercher la bonne interprétation d’un terme ou d’un nom. Malheureusement, trop de gens attachent trop d’importance à l’étiquette qu’ils pourraient s’attribuer et espèrent ainsi se trouver un épanouissement personnel dans leur vie, ou même pire, ils tirent profit de ces étiquettes pour être « in » ou à la mode, et ensuite ils vont chercher ailleurs. Je pense dans ces cas qu’ils devraient se trouver eux-mêmes, plutôt que la bonne étiquette !

Skartnak.com

Il y a eu plusieurs changements de line-up l’année passée au sein de votre groupe. Peux-tu m’en dire plus à ce sujet ? Qui est le nouveau bassiste ?
Le batteur d’origine, un des membres fondateurs avec Peter, s’appelle Fabian Kenner. Lorsque les deux ont commencé le groupe, comme « side-project », Peter jouait de la basse dans ABSIDIA et Fabian était le batteur de SIDEKICK. ABSIDIA a splitté au moment même où SIDEKICK commençait à avoir des bons échos suite à la sortie de leur dernier album. Donc Fabian ne pouvait simplement pas continuer les deux groupes, c’est là que nous avons dû trouver un autre batteur, et nous l’avons trouvé en la personne de Michael. Au début, nous étions cinq, avec un deuxième guitariste : Chris Holt. Il a quitté le groupe à cause de ses obligations professionnelles et d’une relation à longue distance. La même chose est arrivée à notre ancien chanteur Micha Speidel, qui a décidé de quitter après la tournée avec TERROR. Mais c’est de l’histoire ancienne maintenant. Nous avons construit un nouveau line-up très solide, avec Peter au chant et Jan à la basse. Nous avons recruté ce dernier des hooligans hardcore notoires de Stuttgart HEARTBREAK RIDGE, et il a prouvé qu’il pouvait dépasser toutes nos attentes. Pour l’instant, nous essayons de jouer le plus de concerts possible tout en s’occupant des touches finales de notre futur album.

Donc, Peter est le nouveau bassiste ! N’est-ce pas étrange pour lui de chanter des paroles qu’il n’a pas écrites ? À moins que vous les ayez écrites tous ensemble…Penses-tu qu’il chanterait des paroles avec lesquelles il ne serait pas en accord à 100% ?
Depuis le tout début du groupe, c’est Peter et moi qui avons écrit toutes les paroles de TEAMKILLER, donc je pense qu’il faudrait plutôt lui demander si ce n’était pas étrange pour lui d’entendre quelqu’un d’autre que lui chanter ses paroles. Mais ce n’était pas un problème, et c’est souvent comme cela que ça se passe dans plusieurs groupes. Beaucoup de gens ignorent que le chanteur et « frontman » sur scène n’est pas forcément celui qui fait tout le travail « en coulisse ». Il y a plusieurs chanteurs qui n’écrivent pas de paroles, tu serais surpris ! Mais aujourd’hui, c’est vraiment plaisant d’être dans une situation où le chanteur et le parolier n’en fait qu’un. Nos paroles viennent du cœur et de l’esprit, et tu peux entendre et voir cela quand Peter est sur scène. Pour répondre à ta dernière question, je peux vraiment dire que Peter ne chanterait pas des paroles avec lesquelles il ne serait pas d’accord. C’est une personne très sûre et attentive, et il est très strict vis-à-vis de certaines choses, en particulier quand il s’agit de conscience sociale, ou encore par rapport au veganisme et au straight edge. Il en va de même pour le groupe. Nous sommes tous des individus qui aiment exprimer leurs opinions, ce n’est pas un « one-man show », nous formons une équipe, une unité. Autrement dit, un groupe. Donc tout le monde dans le groupe doit être d’accord avec ce que l’on fait.

Je vous ai vu jouer plusieurs fois en Suisse allemande et j’ai remarqué qu’à chaque concert, Peter aime prendre la parole spontanément, même lorsqu’il était bassiste. Habituellement, dans un groupe, le chanteur est celui qui parle au public et qui monopolise le temps de parole, ça donne l’impression qu’il y a une sorte de hiérarchie qui est établie. Mais apparemment, ça semble être assez différent dans TEAMKILLER. Donc, que penses-tu de la hiérarchie en général et ensuite de celle qui peut éventuellement surgir dans un groupe hardcore ? Est-ce positif ou négatif ? Ou les deux ?
On dirait que tu as fait tes devoirs ! Oui, il avait toujours beaucoup de choses à dire, même quand il jouait de la basse, et quand il avait envie de prendre la parole, il le faisait, tout simplement. Ne pas être le chanteur ne lui mettait aucune barrière, et pourquoi y aurait-il dû en avoir ? Comme je l’ai mentionné avant, un groupe est un groupe, et pas un « one-man show ». Mais c’est vrai, le chanteur est en règle générale le seul porte-parole du groupe, et c’est celui qui communique verbalement avec le public entre les chansons. Dans ce sens, c’est un autre grand avantage d’avoir Peter comme chanteur. Je pense qu’il n’est pas seulement un chanteur, mais aussi un vrai « frontman ». Sur notre site internet, nous avons quelques photos pour le moins énergiques que tu devrais aller regarder.
Pour nous, la hiérarchie est une forme négative à la base. Bien sûr, des fois c’est bien et même nécessaire d’avoir quelqu’un dans un groupe qui est mis en avant, comme dans le cas où trop de cuisiniers s’affairent autour d’une recette et finissent par la gâcher. Tu sais, il devrait y avoir au moins une personne directement responsable de tout ce qui touche au groupe, afin d’être bien organisé et d’être sûr que quelqu’un s’occupe de l’affaire, et il semble que cet aspect soit un problème pour certains groupes. Il devrait y avoir une personne de contact, un interlocuteur ou un porte-parole, mais pas un putain de leader. Au niveau sociétal, le terme « hiérarchie » me fait juste penser à l’oppression des plus démunis. C’est de la merde !

Pour continuer sur le même sujet, quand il fait des interventions entre les morceaux, quels sujets aime-t-il aborder ? Est-ce qu’il prépare ses interventions ou est-ce de l’improvisation pure et dure (peut-être en lien avec l’ambiance) ?
Il n’y a pas de règle concernant la prise de parole sur scène. D’habitude, avant un concert, nous réfléchissons aux choses qu’on souhaiterait annoncer, s’il y en a. Ou aux choses qui exigent une attention particulière. S’il y a quelque chose d’important, nous essayons de trouver les mots justes avant de monter sur scène. Mais la plupart du temps, c’est spontané, comme annoncer les chansons avec une petite histoire, raconter ce qui s’est passé sur la route le jour même, donner du soutien aux autres groupes de la soirée ou saluer les amis, dire des blagues grinçantes sur les groupes avec lesquelles on tourne, ou même faire un petit discours de temps en temps. Les discours peuvent recouvrir toutes sortes de sujets, ça dépend aussi de l’ambiance, comme tu disais. La vie, la mort, la paix dans le monde, les relations, l’amitié, les sujets personnels, la conscience par rapport à la consommation en général, à la santé et au corps, la guerre, il peut aussi s’avérer utile de faire un speech pour arrêter une bagarre, on parle aussi de notre amour pour le club de foot VfB Stuttgart, etc. Ça peut vraiment être au sujet de tout et n’importe quoi. Il est question d’animer l’esprit !

Skartnak.com

Que penses-tu de l’actuelle scène hardcore en Europe ? Y a-t-il des groupes que tu aimerais recommander ?
La scène hardcore européenne est en bonne forme, je pense. C’est dommage par contre que, mis à part NO TURNING BACK, aucun groupe dans le genre hc/punk ne réussisse vraiment à percer. Cela dit, c’est cool de voir que des groupes d’amis dans le style metalcore deviennent énormes, comme CATARACT, HEAVEN SHALL BURN, BORN FROM PAIN et autres. Je ne pense pas pouvoir recommander des groupes que tu ne connaîtrais pas déjà. Je souhaiterais que plus de néophytes se mettent à écouter des plus vieux groupes, comme ceux de New York, et qu’ils apprécient tous ces albums qui sont devenus des classiques. Tu vois ce que je veux dire, je parle des groupes précurseurs, de l’origine. Ces vétérans qui continuent à faire des tournées, ça vaut toujours la peine d’aller les voir. Je ne veux pas exagérer, mais entendre des gars comme John Joseph parler sur scène est un des souvenirs les plus précieux et un des moments les plus inspirants. Ok, j’exagère un peu…Bon, après avoir dit cela, je pense quand même que la scène européenne a fait une bonne avancée ces dernières années. Aujourd’hui, les groupes européens comme nous n’ont plus besoin de se contenter de faire la première partie des groupes américains. Avant, c’était la règle absolue que les groupes américains étaient toujours en tête d’affiche, sans exception. Je pense que la scène européenne est un peu plus sûre d’elle, les gens réalisent qu’il y a beaucoup de très bons groupes venant de leur propre scène locale et que tous les groupes américains ne valent pas forcément le détour. Mais à chaque fois qu’il y a un changement de générations au sein de la scène, ça change un petit peu. Les kids viennent et partent, il y a du va et vient…Malheureusement, certains organisateurs de concerts ne réalisent toujours pas le potentiel des groupes européens et présument que c’est normal qu’ils jouent pour peu ou pas d’argent du tout et qu’ils fassent uniquement les premières parties des groupes américains. C’est bien que JUSTICE, RISE AND FALL et NO TURNING BACK fassent des tournées aux Etats-Unis, mais ça devrait être normal. Ce n’est pas parce que tu viens des Etats-Unis que ton groupe vaut la peine d’être écouté.

Sur « Bad Signs », le dernier album de TEAMKILLER, Scott Vogel (TERROR) et Federico Carminitana (CATARACT) sont les chanteurs invités. Comment êtes-vous entrés en contact avec eux ? Les connaissiez-vous déjà avant l’enregistrement ?
Déjà avant TEAMKILLER, nous connaissions les gars de CATARACT, et quand TERROR est venu en Europe pour la première ou la deuxième fois, nous avons quelques concerts ensemble. Donc nous les connaissions déjà bien avant que nous leur demandions de venir chanter sur deux de nos chansons. Je suis content que tout ait fonctionné, puisque ce sont non seulement deux chanteurs incroyables, mais aussi de bons potes.

Maintenant, je vais te donner quelques mots et te demander de les commenter. Je sais, ce n’est pas facile du tout…mais essayons !
La vie : la vie est dure. Parfois, elle peut être vraiment frustrante et déprimante, aussi. C’est pour cela qu’on doit apprendre à accepter les choses qu’on ne peut pas changer et à apprécier le cadeau de la vie lui-même, afin de pouvoir rester en vie. On peut se changer soi-même, de façon positive, il se peut ensuite que ça change certaines situations dans la vie et qu’on puisse donc atteindre un certain niveau de progression. C’est une sorte de cercle et on doit s’en échapper.
La mort : Chuck Schuldiner (chanteur du groupe Death) avait des putains de bons riffs ! Ok, plus sérieusement, la mort est quelque chose qui est intimement lié à la vie, et on doit l’accepter. À une plus grande échelle, tout le monde meurt et renaît par la suite. On ne devrait pas avoir peur de la mort, même si personne ne peut réellement dire s’il y a une vie après la mort. Mais une chose est sûre : « Tu quitteras ce monde avec rien d’autre que toi-même ».
La politique : je suis au courant de ce qui se passe, mais je ne crois pas les politiciens, ni les doctrines en « -isme ».
Les filles dans le hardcore : ça ne devrait pas être quelque chose de spécial ou étrange, pas plus étrange du moins que les gars dans le hardcore. C’est juste une question de genre…
Les tatouages : Michael et moi n’en avons pas, alors que les autres gars du groupe en sont recouverts sur une bonne partie de leur corps. Par exemple, Peter a un tatouage straight edge bien sympa et j’aime le singe marin de Jan. Le reste est en grande partie dans le style japonais-ou juste des trucs qui ont une gueule bizarre, comme des corbeaux crucifiés ou ce genre de machins. Demande leur de te les montrer à l’occasion !
La richesse : à partir du moment où j’arrive à m’en sortir, je n’y prête que peu d’importance.

Dans la région où je vis, un bon nombre de salles ferment, à cause du manque sérieux de ressources financières et de soutien. Ça me rend malade d’être témoin de ces fermetures, alors que dans les pays germaniques (je ne sais pas vraiment comment cela se passe en Allemagne, mais je me base sur les expériences que j’ai eues en Suisse allemande et en Autriche), tout semble fonctionner à la perfection ! Comment expliques-tu ce phénomène ? Est-ce que je me trompe quand j’affirme que les Allemands et les Germaniques en général sont plus disposés à attacher de l’importance aux activités culturelles et artistiques ?
Oui, je pense que tu te trompes cette fois. L’Allemagne a exactement les mêmes problèmes, comme tous les autres pays européens. Maintenir des salles underground ou avec un background DIY est un combat permanent. Heureusement, il y a de temps à autre de nouvelles salles et de nouveaux squats qui émergent. Je suppose que ça s’est toujours passé de cette façon. Parfois, les gens qui forment la scène sont en grand nombre, d’autres fois en nombre plus restreint, mais tant qu’il y aura des gens motivés à rejoindre les troupes, il y aura toujours des endroits pour les concerts hardcore.

Skartnak.com

À propos, parlons un peu de l’Allemagne ! Apparemment, ce pays a un passé plutôt pénible à porter. J’ai été relativement surpris d’apprendre, à travers divers médias, que beaucoup d’Allemands n’ont osé révéler leur propre nationalité (par exemple, en sortant le drapeau national) au monde que pendant la dernière Coupe du Monde de football qui eut lieu justement en Allemagne il y a trois ans ! Penses-tu que le nazisme et peut-être même le communisme continuent à affecter les nouvelles générations (je pense à la tienne en particulier), bien que ces doctrines ne soient plus d’actualité ?
Même si la génération de nos grands-parents est gentiment en train de disparaître, ça ne veut pas forcément dire que les attitudes et les « valeurs » d’autrefois vont s’éteindre avec cette même génération. Parmi les jeunes gens qui sont nés à l’Est, il y a comme une sorte de nostalgie de la « République Démocratique d’Allemagne », même malgré le fait que c’était un régime dictatorial. Mais ce n’est pas un problème sérieux, car cela tourne autour de certains styles et symboles de la vie quotidienne de l’époque. Le vrai problème, c’est le nazisme. Ce serait faux de dire que cela touche uniquement la nouvelle génération. Des fois, il semble que les néo-nazis sont plus nombreux, organisés et cruels que jamais. Peut-être as-tu entendu parler de la récente tentative de meurtre d’un chef de la police allemande. Il y a de cela quelques semaines, le magasin de vêtement gauchiste modéré où travaille Jan a été attaqué par plus de cinquante personnes masquées, alors que seuls deux employés étaient présents. Heureusement, notre ville, soit Stuttgart, n’a qu’une petite scène nazie, en comparaison avec d’autres villes. Le mérite revient aux punks, aux skins et aux hardcore kids de Stuttgart.

Lorsque j’ai lu les paroles de « Bad Signs », j’ai vite réalisé qu’elles étaient plutôt sombres, voire déprimantes. L’artwork contient également une imagerie très crue. Tout cela a été fait dans le but de refléter en quelques sortes vos propres vies et l’état actuel du monde, juste ? Donc ma question est la suivante, à ton avis, de quoi avons-nous besoin, en tant qu’êtres humains, pour nous débarrasser de nos propres problèmes et démons, afin d’acquérir un peu d’autosatisfaction ?
C’est une question assez philosophique, ou même psychologique. Je suppose qu’on ne peut pas atteindre d’autosatisfaction quand on satisfait des démons internes au lieu satisfaire son propre soi. Lorsqu’on ne peut plus faire la distinction entre ses besoins et buts, et ceux de ses propres démons, alors on se retrouve avec de gros problèmes. Parfois, le problème n’est pas d’achever certaines choses, mais il faut plutôt trouver ce qui nous procure de l’autosatisfaction. Je pense que ça prend plusieurs années et plusieurs expériences d’apprendre à se connaître soi-même. Pour revenir à ta question, je pense qu’on peut mener une vie satisfaisante sans être un humain totalement parfait, de toute façon personne ne l’est, mais quoiqu’il en soit, on doit être conscient de ce qui est juste ou faux pour soi-même. Il est nécessaire de faire un travail sur soi et d’essayer de devenir une meilleure personne.

Quels sont les plans avec le groupe pour 2009 ? Quand est-ce que le nouvel album sortira ?
Nous nous réjouissons de notre prochain album. Je ne peux pas te donner une date précise, mais ça ne sera pas long, crois-moi. Nous sommes extrêmement satisfaits du rendu de la pré-production de nos nouvelles chansons, et c’est très dur de devoir attendre que tout soit fait. Tu sais, ça ne se résume pas seulement à écrire de nouvelles chansons, mais il faut aussi parler à divers labels, créer l’artwork, trouver le bon artiste-dessinateur, et ce genre de choses. Mais maintenant, nous y sommes presque…

En parlant du nouvel album, à quoi devons-nous nous attendre ? Est-ce que ça va être très différent de « Bad Signs » ou est-ce que ça va être sa suite logique ?
Ce sera un peu des deux. Le prochain sera à la fois la suite logique et donc très différent puisque notre style a évolué à travers toute notre histoire. Le nouvel album sera un pas en avant énorme pour nous et il s’imposera comme étant bien meilleur que ce que nous avons sorti jusqu’aujourd’hui.

Nous atteignons enfin la fin de l’interview ! Alors finissons-la avec la question fun classique : peux-tu me donner ton Top 5 des meilleurs albums de tous les temps, puis laisser un petit commentaire pour chaque album ?
La question fun classique est presque impossible à répondre. Ce n’est juste pas possible de faire un Top 5 des meilleurs albums de tous les temps. Mais bon, j’essaie quand même :
CRO-MAGS « The Age of Quarrel » - L’Esprit
CRO-MAGS « Best Wishes » - La Progression
LEEWAY « Desperate Measures » - La Folie
METALLICA « Master of Puppets » - La Perfection
AGNOSTIC FRONT « One Voice » - La Réalité

As-tu encore quelque chose à ajouter ?
Je veux remercier tous les kids loyaux qui moshent et font du headbanging avec nous. Vous êtes supers ! Allez checker : (www.teamkiller.com) pour les dates de tournée, pour nous donner des retours, on se voit bientôt sur la tournée et n’oubliez pas la sortie du prochain album. No More Delusions !

Merci beaucoup !
Merci à toi ! Tes questions étaient très intéressantes et un changement bienvenu par rapport aux autres interviews. Continue comme ça !

Interview : Bastien

Plus d'infos :

Label : Autoproduction

MySpace : www.myspace.com/teamkiller

Site Web : www.teamkiller.com

Site du label : Pas de site


Interview cliquée : 14286 fois



Chroniques du même artiste :

Teamkiller

Teamkiller

"Bound to Samsara"


Date de sortie : 2010

Note: 4/5


Live Reports du même artiste :

Understage Festival 2009

Understage Festival 2009

Teamkiller, More Than Ever, Car Drive Anthem, Deadverse, Come Closer, Unveil, Turning Cold

Date : 16.05.09

Lieu : Piccadilly - Brugg (AG)

Interviews aléatoires :

Throne Of Katarsis

Throne Of Katarsis

Twisted Minds

Twisted Minds

Against Me!

Against Me!

Forest Pooky

Forest Pooky

Liste des commentaires :

bastien

Ach du lieber Gott! Grosse erreur à la 4ème question, Peter est le nouveau CHANTEUR!

Posté le : 11.08.2009 à 15:06

bastien

Merci Tata!

Posté le : 30.04.2009 à 15:33

Tálio

Ce groupe....mais bonne interview baba

Posté le : 30.04.2009 à 12:44

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Lastkaj 14

Lastkaj 14

Becksvart

Kroniks
Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Summer Break (Down) Festival VI

Summer Break (Down) Festival VI


18.06.17

L'Usine - Genève

Napalm Death

Napalm Death


17.05.17

L'Usine - Genève

Night Demon

Night Demon


03.05.17

Kiff - Aarau

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Total : 230 commentaires



Banner on Skartnak.com