Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 757
Visiteurs actuellement sur le site: 21

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Hollywood Undead

Attila

11.04.16 / Docks - Lausanne

Flyer

Skartnak.com Hollywood Undead, le grand Amour de mes mois de mars et avril. Ayant complètement pété un câble lors de l’annonce de la tournée, je me retrouve à suivre à peu près toute la tournée Européenne des petits Américains qui multiplient les dates sold out dans des grandes salles et qui décidèrent de s’arrêter pour 2 petits stops en Suisse (l’X-TRA de Zürich ainsi que les Docks de Lausanne) où les salles ne seront guère remplies mais où les concerts seront quand même remplis de bonne humeur !

Je parlerais donc surtout des shows en général, avec des petites anecdotes de Lausanne, mais gardons en tête que je ne suis pas du tout objective. Après 13 concerts et autant d’Amour, comment l’être ?

Déjà, le seul point négatif que je noterai pour toute la tournée : Hollywood Undead vendent des pass VIP qui donnent accès à la salle avant le reste du public. Je ne cesserai jamais de gueuler contre ces offres. Stop ! Arrêter de vendre des premiers rangs. Vendez des rencontres hypocrites autant que vous le voulez, mais laissez-moi mon premier rang. Heureusement, je savais bien qu’à Lausanne il n’y en aurait que très peu : je crois bien qu’il y a eu 3 personnes.

Je débarque donc assez "tard" devant la salle depuis Zürich puisque le jour d’avant, ils passaient à l’X-TRA. Par rapport à ce que j’ai eu l’habitude sur les autres dates hors de la Suisse, la tranquillité de l’attente est limite reposante, même pas besoin de stresser pour la barrière. Il fait beau, 3 personnes attendent aussi devant les portes, il devait être autour de 14 ou 15h. Les portes ouvrent, on entre, tout va bien. On attend 1h que le premier concert commence.

Attila. Mais siiii ! Mais si vous les connaissez Attila ! Les petits jeunes qui se prennent trop au sérieux en racontant qu’ils aiment les bad bitches who fuck them all night ? Gros pendentifs au cou, piercings, coupes d’emo, on roule en grosse voiture dans les clips et on party hard with 100 filles par homme. Ouais ouais ouais, vous les avez sûrement vus passer sur Youtube. Enfin bref, des petits bons hommes qui ne se prennent clairement pas pour de la merde débarquent sur scène et font leur show, et finalement, ça passe plutôt bien. Ils sont tellement heureux d’être sur scène, heureux de voir qu’autant de monde a bougé pour eux ce soir (car clairement, sur les autres dates les réactions de la foule étaient bien random), de pouvoir être aussi proche du public dans cette salle, etc... Le chanteur ira même jusqu’à dire que c’était sa date préférée de la tournée, les fans d’Attila sont aux anges. Sinon, finalement, la musique en elle-même... Je dois dire que la toute première fois que je me suis retrouvée en face d’eux, j’ai eu envie de mourir, puis les shows s’enchaînent, on commence à connaître les paroles, à faire les imbéciles avec eux, etc... Disons que je ne mettrais pas leur musique sur mon natel, mais c’était sympa. Un peu trop de breakdowns inutiles, mais une voix au top, on ne peut rien redire sur Fonz, des solos toujours assurés avec classe par le guitariste, une basse bien présente et une batterie peut-être un peu inintéressante mais au moins en rythme à chaque concert. Les petits bibous qui mosh sont heureux, les groupies hurlent à se briser les cordes vocales en chantant des paroles dégradantes pour les femmes (okay, je m’arrête là), et puis sinon, tout va bien. Les 45 minutes de show passent assez rapidement et il est même plutôt agréable de se retourner et de voir comme les gens dans la foule sont au taquet. J’ai clairement ressenti une différence entre ce show et le reste de la tournée ; Attila étaient vraiment heureux de jouer pour Lausanne. Et pour les intéressés, voici la setlist de la tournée :


(Intro)
Middle Fingers Up
Shot for the Boys
Payback
Break Shit
Callout
Party With the Devil
Proving Grounds
Hate Me
About That Life



Mais place Ă  Hollywood Undead maintenant !

6ème concert de HU, j’étais donc à la moitié de ma tournée. Je connais la setlist par cœur, je connais les blagues par cœur, je connais les positionnements de chacun sur toutes les chansons par cœur.

Bon franchement... Soyons honnêtes... Leur Intro est nulle. C’est un remix de California, suivi de l’intro de How We Roll qui laisse penser qu’ils vont la jouer. MAIS NON. Non mais comment et pourquoi ont-ils décidé de faire ça ?! Couper comme ça les fans dès l’intro. Bref, How We Roll se coupe brusquement, les lumières s’éteignent à nouveau et Usual Suspect du dernier album en date se lance, la véritable première chanson du set. Tout le set est bien rodé, les gus savent ce qu’ils font, chacun est à sa place, le son est top et tout le monde est content. Pour la 2ème chanson on fait un saut en arrière directement au premier album : Undead. Les vieux fans, dont moi, ne se sentent plus pisser, et toute la foule hurle les paroles. Tendencies, Been to Hell, Dead Bite, on enchaîne les classiques. La foule bien au taquet suit le mouvement et se laisse prendre au jeu, bonne humeur et des éclats de rire partout dans la foule. Charlie Scene au mic, I’ve got something to tell you... YOU’VE GOT THE MOTHERFUCKING RIGHT TO REMAIN VIOLENT ! Kill Everyone, une des surprises du set pour moi et qui rendra aussi plein de fans très heureux. City, Gravity, War Child, on continue sur la même lancée. Puis vient Comin’ In Hot. Et sincèrement... Je ne me rappelle plus s’ils ont fait monter quelqu’un sur scène, toutes mes excuses. Du coup, on va zapper ce moment, mais sur la plupart des dates ils faisaient monter entre 1 et 3 personnes et leur donnaient guitare, basse, ou encore la place derrière la batterie pour jouer cette chanson avec eux. Sur toute la tournée ils s’amuseront aussi à faire 2-3 covers chaque concert, ce soir nous aurons droit à Seven Nation Army avant d’enchaîner sur Bullet. Party By Myself avec Charlie Scene et Funny Man. Une autre cover : Du Hast de Rammstein qui enchainera sur Another Way Out. Le temps des remerciements : Day of the Dead, puis ils quittent la scène. Après quelque temps, la foule commence à chanter Everywhere I go ! Bitches always know ! Les gus redébarquent sur scène et lancent la chanson. Puis on termine avec un adieu sur Hear Me Now.


Intro (How We Roll)
Usual Suspect
Undead
Tendencies
Been to Hell
Dead Bite
Kill Everyone
City
Gravity
War Child
Comin' In Hot
Seven Nation Army
Bullet
Party By Myself
Du Hast
Another Way Out
Day of the Dead
Everywhere I Go
Hear Me Now



Applaudissements, ils saluent puis s’en vont. Les lumières se rallument, bye bye Lausanne, la foule sort, les gens filent, j’attends patiemment au tourbus, je sais bien que j’arriverai les chopper avant qu’ils partent, surtout ici où personne ne les attendra. J’attends. Ils sortent enfin et me saluent tous avec un immense sourire, me demandent à encore combien de concerts je viens, si j’ai aimé ce soir, etc... On parlotte, on prend des photos avec mon polaroid, il est temps que le bus parte et ils me demandent quand est-ce qu’on se revoit du coup ? 2-3 jours de battement pour moi et je les retrouverai à Bruxelles ! On s’échange les e-mails pour se tenir au courant de la suite des concerts, quelques câlins, ils sautent dans le bus et l’aventure se poursuivra sur encore 7 concerts pour moi à travers la Belgique, la France et 3 dates en Angleterre avec un petit pass VIP pour les voir à chaque fois avant le concert, et c’était clairement tant mieux car à chaque concert au UK il y avait une centaine de personnes VIPs... Autant dire que c’était déjà la guerre entre eux pour avoir le premier rang, alors l’avoir en rentrant après eux... Impossible.

Une superbe aventure dont je garderai encore mille souvenirs en tête pendant longtemps. Pour la peine, quelques photos de divers concerts que j’ai prises pendant la tournée.

Les polaroids de Lausanne :




Bruxelles :




Dernière fois que je les ai rencontrés avant le concert à Manchester :




1ère setlist chopée à mon 1er concert de la tournée (Hamburg) :




Dans les choses à redire par rapport aux concerts, oui il y a du playback, mais pas par tout le monde et même pas sur tous les concerts. Lausanne était un gros fail pour certains d'entre eux d'ailleurs, beaucoup de gens s'en sont plains et je les comprends. Sinon, toujours un son au top, toujours des lumières au top aussi, bonne humeur et l'envie de se donner à fond, de partager avec le public, etc... Une brave bande de gus qui veulent surtout se marrer sur la route et passer du bon temps. Ils garderont un très bon souvenir de l'Europe en tout cas pour cette tournée.

Et à tout bientôt ! Car ils reviennent pour une date à Stuttgart, et évidemment... J'ai déjà mon billet.

Live Report : Julythetavernwench

Ajouté le : 08.06.16

Live Report cliqué : 620 fois


Interviews similaires :

Hollywood Undead

Hollywood Undead

Réalisée le 20.05.16 avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)



Live Reports des mĂŞmes artistes :

Graspop Festival 2015

Graspop Festival 2015

SepticFlesh, Der Weg Einer Freiheit, Hollywood Undead, Marilyn Manson, ...

Date : 19.06.15

Lieu : Festival - Dessel

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Sordide

Sordide

Fuir La Lumière

Kroniks
Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Mighty Bombs

Mighty Bombs

"Not Of This Earth"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Hierophant

Hierophant

"Mass Grave"


Date de sortie : 2016

Note : 3/5

Facing The Enemy

Facing The Enemy

"EP"


Date de sortie : 2016

Note : 4.5/5

Straightline

Straightline

"Vanishing Values"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

One Ok Rock

One Ok Rock

"35xxxv"


Date de sortie : 2015

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

Alesana

Total des commentaires : 9

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Maroon

Total des commentaires : 8

Total : 446 commentaires



Banner on Skartnak.com