Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 287
Visiteurs actuellement sur le site: 49

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Graspop Festival 2015

SepticFlesh, Der Weg Einer Freiheit, Hollywood Undead, Marilyn Manson, ...

19.06.15 / Festival - Dessel

Flyer

Skartnak.com L’année dernière était si bien, c’était obligatoire que nous y retournions cette année ! A nous les gaufres et les premiers rangs du Graspop ! 

Après un long voyage de nuit (nuit blanche, au top !) nous arrivons vers les 6-7h du matin sur le terrain du Graspop. On pose notre mini van, on le prépare pour les 3 futures nuits : on installe nos deux vrais matelas dans le fond du van et hop, on s’endort directement. Après 3heures de sommeil je me réveille tranquillement, me prépare et je fonce direction le festival. Ouverture des portes 10:00 du matin, autant dire que c’est hardcore. J’entre tranquillement sur le terrain, on me met mon bracelet et comme d’habitude je m’énerve avec les bornes qui vérifient une puce je-sais-pas-quoi qu’on a sur le bracelet. Tadam, me voilà enfin au Graspop ! Je profite du fait qu’il n’y ait pas encore beaucoup de personnes pour aller changer quelques tokens (un point négatif du fest, on ne paye pas avec des euros) puis je vais vérifier si le premier rang pour Der Weg Einer Freiheit se remplit gentiment. Pas du tout. Continuons la balade. Une demi heure plus tard je vais me poser au premier rang pour mon premier concert du Graspop 2015. 

VENDREDI

Der Weg Einer Freiheit. Les Allemands continuent leur ascension fulgurante avec leur nouvel album. Ils joueront sous la tente de la Marquee avec au début un public assez endormi et pas très compact mais termineront le set au top quand on voit ce avec quoi ils ont commencés… Malheureusement, puisqu’ils sont les premiers, ils auront un set très court ; trop court à mon goût. 40 petites minutes. Ils ne joueront donc que leurs ‘’tubes’’ pour convaincre un maximum du public. On commence avec la première chanson du dernier album, Repulsion. Tout le monde a de la peine à démarrer, le public comme eux. On enchaînera avec sûrement leur chanson la plus connue : Der Stille Fluss. Lichtmensch, et nous sommes déjà à la moitié du set. Le public se réveille enfin, le groupe reprend confiance, on arrive sur les deux dernières chansons : Einkehr, elle aussi du magnifique dernier album STELLAR et puis Zeichen pour terminer. Der Weg Einer Freiheit ne se montreront donc jamais décevants, avec le nombre de fois où j’ai eu le plaisir de les voir sur scène, autant en salle qu’en festival, ces bêtes assurent toujours leurs shows avec un son du tonnerre et tout simplement aucun raté dans les chansons. On a presque l’impression d’entendre l’album jouer. Mentions spéciales pour Tobi, leur incroyable batteur et pour la bonne humeur générale du groupe. Beau commencement pour ce Graspop 2015. 

En sortant de la Marquee je me retrouve en face du groupe H.E.A.T. , un groupe de hard rock Suédois plutôt basique, sur la Mainstage 1. Je me pose tranquillement en face d’eux et je regarde le show, je prends le temps de découvrir puisque plusieurs amis m’en ont déjà parlé. A nouveau, très peu de personnes sont présentes. C’est un peu la spécialité des festivaliers du Graspop ça. La flemme de se lever. Malgré tout, le groupe donnera tout et le chanteur ne cessera de motiver les troupes. Il saute partout, il court, il descend de la Mainstage pour aller chanter dans le public avec eux. Super ! Leur musique réveille et donne envie de faire la fête. Je suis au taquet ! 

Quelques minutes après la fin du show, mes deux amies se ramènent enfin. On prend le petit déj’ et on se pose en face des Butcher Babies, ne connaissant même pas de nom on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre… Autant dire qu’on partira vite loin des Mainstages le temps de ce show. Deux pimbêches méga bonnes qui gueulent dans des micros. Je n’ai jamais été fan des voix féminines gueulées… En plus de ça la musique n’avait vraiment rien pour rattraper cela. Un peu tout le temps la même composition, on tourne en rond et on finit par s’emmerder. Alors on se casse. Tcho bonne ! Après un petit tour nous retournons cette fois au premier rang de la Mainstage 2. Mes amies veulent le premier rang pour In Flames et moi pour Manson, l’attente peut commencer. On se tape sur la scène d’à côté le groupe Thunder, qui n’est franchement pas resté gravé dans ma mémoire car je n’ai aucune idée de quel type de musique ils jouaient. Peu importe. 

Place à Asking Alexandria que nous avions déjà du vu il y a deux semaines de cela au Rawk Attack de Hannover. On connaît le show par coeur, on va bien rire. Les gars sont bien au taquet, tout le show est calculé mais il n’empêche que… Bah ils assurent ! Pas fan de la musique, mais de la prestation. Les types s’éclatent et font participer le public. D’ailleurs, le Graspop s’était enfin réveillé et était clairement au taquet pour ce concert, beaucoup de fans étaient présents et hurlaient toutes les paroles. Un set énergique accompagné de bonne humeur, on pouvait voir que les gus étaient heureux d’être là et franchement, c’est un petit détail qui peut tout changer. Du metalcore de base, avec une touuuuuute petite pointe d’emo. Non je rigole, ils ont carrément la gueule de l’emploi, surtout le nouveau chanteur qui est un pur babe. Il a clairement bien été accepté (changement de chanteur au cours de l’année 2015) et le groupe ne cesse de remercier ses fans pour cela. Ils balancent des vieux titres comme des nouveaux qui figureront sur le prochain album. Le public est conquis. 

Après ce retour en arrière à mes 16ans, je pars en courant au Classic Rock Café pour voir les Lounge Kittens (groupe que j’avais découvert quand elles faisaient la première partie de Steel Panther sur la dernière tournée). J’avais clairement été conquise par ces gonzesses, il fallait que je les revois. Seulement 30minutes de set pour les belles, mais 30 minutes vraiment bien assurées ! La petite foule en délire devant leur mini scène. Des meddleys qui nous balancent du Blink, du Good Charlotte, Kiss, Muse, et j’en passe. Tout y passe et tout le monde rit et danse. On aura droit à des covers complètes comme Slipknot et Toto. Le show se terminera bien trop vite malheureusement. Mais c’était vraiment un bon moment, allez les checker ! 

En sortant du café je passe par la Marquee pour regarder ce qui s’y passe… Pas du tout convaincue par God Seed après 2-3 chansons je m’en vais et je regarde un bout de Life Of Agony. Pas convaincue non plus. J’enchaîne les concerts bof bof mais tant pis. A la fin de LOA je retourne au premier rang. On matte Cavalera Conspiracy qui écourtera son set sans rien dire. A part avoir envie de sauter sur Cavalera pour lui raser ses dreads immondes, pas grand chose à raconter non plus. Le public suit bien, mais pour moi toutes les chansons se ressemblent. Je me rebarre du premier rang parce que je sens bien que je vais détester Body Count. Je regarde de loin. Effectivement. Un show mauvais et pas du tout intéressant. Une belle floppée de fans étaient présents dans le public par contre, tous heureux de les voir. J’en profite pour aller m’acheter à manger et me poser tranquillement sur une table en face des scènes. Des bonhommes viennent me taper la discu pendant Slash. On parle musique évidemment et puis on se sépare quelques temps après In Flames. Je commence gentiment à m’avancer du premier rang pour Marilyn Manson qui jouera après eux. D’ailleurs j’ai franchement été déçue par leur concert. Depuis le temps que tout le monde me parlait de ce groupe… Un set plat et qui tournait en rond, okay un bon son, mais rien que me donnait envie de sauter dans le public pour aller me défouler sur leur musique. Basique. Rien d’intéressant. A l’annonce de la dernière chanson je traverse toute la foule et arrive au deuxième rang derrière mes deux amies. Elles filent et me laissent leur place. Au top du top ! Pour mon plus grand malheur, je dois quand même me taper KISS sur l’autre scène avant que mon concert à moi ne débute… Et ce sera vraiment, vraiment, vraiment très long comme concert… C’est peut-être un mélange entre le fait qu’ils étaient réellement objectivement pas très bon et le fait que j’attendais impatiemment mon concert, mais oh mon dieu, ce que je me suis ennuyée devant eux. Le public en face de leur scène non plus n’était pas vraiment captivé je dois dire. Déjà, pardon hein, mais ils chantaient faux. Et ensuite entre chaque chanson il y avait une telle attente ! Enchaînez purée, envoyez la patate, faites bouger votre public ! Des effets tout pourris qui ne servaient à rien… Bon je vais m’arrêter ici hein. Je crois que c’est mieux. 

Marilyn Manson. Enfin de retour à mon premier rang pour Manson, après le super concert de Caribana j’étais super excitée de le revoir ! Un show incroyable, encore mieux que le dernier. Toujours la même intro, Requiem, il y reviendra toujours. Une entrée sur scène vraiment sympa et assez effrayante, il apparaît et disparaît aussitôt dans la fumée, il se fait désirer. La première chanson du set est tirée du dernier album : Deep Six. La foule répond directement ; au taquet le Graspop ! Ca change de Caribana… On enchaîne sur Disposable Teens, le public scande les yeah, yeah, yeah yeah yeah ! Les sécus commencent déjà un peu à s'affoler, des marées de crowdsurfers débarquent. Même pas peur ! Ils sont toujours aussi bien rodés à ce festival. Tip top, personne sur la gueule. Be obscene, be be obscene ! Deux tubes pour définitivement bien lancer le public, les fans comme les curieux peuvent gueuler quelques bribes de paroles, ça lance tout de suite dans l'ambiance. On fera un léger clin d'oeil à l'avant dernier album, Born Vilain, avec No Reflection, que j'aime toujours autant puis on revient enfin sur le monumental dernier album en date avec Third Day Of A Seven Day Binge. Le public se calme, la plupart découvre les nouveaux morceaux (plus si nouveaux que cela), Manson débarque avec un tambourin qu'il jettera dans la foule. Raté pour cette fois, j'aurai le prochain, je me le promets. Les sécus hurlent de rire en me regardant tout hurler et chanter, je me suis fait de nouveaux amis, surtout un qui lui aussi était un pur fan et qui chantait tout avec moi. Les lumières s'éteignent et la mélodie de Sweet Dreams résonne, la foule chante chaque mot, Manson aurait presque pu poser son micro. Chaque chanson avait un petit détail, que ce soit un changement de micro, un accessoire ou autre. Même si c'est minime, Manson a pris le temps d'ajouter quelques éléments particuliers pour le set, ce qui change de la dernière tournée. Grand changement du set de Caribana : ANGEL WITH THE SCABBED WINGS ! Le grand bonheur d'à nouveau l'entendre sur scène, c'est de la pure folie. Les musiciens balancent tout et Manson aussi. Retour au calme avec Tourniquet qui m'arracherait presque des larmes tant elle est belle. On remotive les troupes avec Rock Is Dead et The Dope Show, toujours un peu de Mechanical Animals dans le set, il en faut ! Et si je ne me trompe pas, c'est bien sur Dope Show que j'ai attrapé mon tambourin. Hé ouais ! Sur chaque tournée, Manson décide de jouer une vieille chansons (enfin, c'est ce que j'ai remarqué depuis quelques années, il choisit souvent un vieux tube pas joué depuis des millénaires). Pour cette tournée des festivals 2015, nous avons droit à Lunchbox ! A la différence de Caribana, ils y incluront une partie de Cake And Sodomy. J'avais un crowdsurfer au dessus de ma tête à ce moment, j'ai hurlé et je l'ai lâché tellement j'étais choquée. Cake And Sodomy restera à jamais une de mes chansons préférées, aucune idée de pourquoi. Twiggy fait l'imbécile en jouant avec Manson, comme d'habitude. Changement de plateau encore une fois, on nous amène une sorte de mini estrade blanche. A Caribana elle avait été utilisée pour Personal Jesus, mais ce soir… Antichrist Superstar sera ajoutée au set ! Public en feu. Les hurlements viennent de partout. Mouvement de foule. On enchaine donc ensuite avec Personal Jesus, évidemment. Puis vient le temps d'annoncer la toute dernière chanson : The Beautiful People. Le public se lâche encore une fois, dernières vagues de crowdsurfers, des cris, des applaudissements, Manson finit en triomphe après un set en or. Rien à redire. Bravo !

J'attends tranquillement que les gens s'en aillent et je lâche mon premier rang. Je retrouve mes amies qui ont regardés un bout du show mais sans plus. Epuisées après notre voyage et cette longue journée intense pour chacune, nous rentrons nous coucher dans notre super van 3 étoiles. Que du bonheur ! Une bonne nuit de sommeil après toutes ces émotions, surtout que demain, ça continue !

SAMEDI

On voulait se lever tôt pour aller faire des courses et économiser un peu d'argent. Mission impossible. Je me réveille 10minutes avant l'ouverture des portes, saute hors du van, me change et me maquille en 15minutes et je pars en courant au festival. Evidemment, le premier rang qui m'intéresse est rempli : Slipknot joueront ici ce soir. Mais il y a toujours moyen de négocier un échange de places pour les deux groupes qui m'intéressent. Hollywood Undead et A Day To Remember. Je commence donc à poser quelques questions et je tombe sur un super gentil couple qui accepte sans même broncher, ils s'en fichent, ils veulent juste voir Slipknot et Korn. Parfait pour moi ! Je me retrouve donc à écouter le show sur la scène d'à côté du groupe Orchid. Du rock plus que basique, rien de vraiment très intéressant, rien d'innovant, une voix qui ne se démarque même pas. Bref, on repassera.

Lower Than Atlantis. Un petit groupe tout chou qui se demandait sérieusement ce qu'ils faisaient ici. From London, please. Franchement, c'était vachement sympathique, j'ai bien aimé et on a bien dansé avec mon amie. Du pop rock un peu tout doux, bien British quoi, vous savez comment ça sonne. Ils étaient un peu perdus en face de tous ces metalheads, mais ils s'en sont très bien sorti. Je ne pense pas qu'ils ont conquis beaucoup de nouveaux fans, mais en tout cas, leur musique passant bien en attendant les autres groupes. Et puis, ils étaient trop de bonne humeur et enthousiaste à l'idée de jouer ici que finalement, ils étaient adorables. A checker ! De la bonne musique pour les roadtrips !

Sur la scène d'à côté se prépare le show de Danko Jones. J'ai franchement eu envie de mourir. C'est d'un ennui. Et avant chaque chanson il nous expliquait que ça parlait d'une ex. Oh mais mon chéri, get over it ! Bon, je l'avoue, je n'attendais qu'une chose : HOLLYWOOD UNDEAD ! Je les écoute depuis mes 15-16ans, autant vous dire que c'est ce qui m'a décidée d'aller au Graspop à 2000%. Danko Jones terminent enfin, notre scène se prépare. Et puis ça commence…

Hollywood Undead. Première venue en Belgique, je n'irai pas jusqu'à dire en Europe, ils ont sûrement fait quelques concerts dans des grandes villes comme Paris j'imagine, mais c'était donc leur première réelle tournée en Europe, ils ont fait une dizaine de festivals pour inaugurer leur nouvel album sorti en mars dernier. Ils débarquent avec leurs masques, le show peut commencer et je ne me sens plus pisser. July gangsta. Première chanson du set = première chanson du nouvel album. Usual Suspects. J'ai été très étonnée de voir que la foule répondait bien à ce groupe. J'avais quand même un peu peur. Mais aucun soucis, tout le monde s'est prêté au jeu. Le nouvel album est d'après moi rien de moins qu'un chef d'oeuvre et je suis la femme la plus heureuse du monde en face d'eux. Charlie Scene, bitch ! Funny Man et Danny remarquent bien que j'hurle toutes les paroles avec un immense sourire qui me prend tout le visage et ils viendront régulièrement chanter avec moi. Le show commence bien. Le show commence même très bien. On continue avec la fameuse Undead qui va réveiller toute la foule. Tout le monde a déjà entendu cette chanson, et tout le monde hurlera les ''UNDEAD'' avec eux ! Les masques tombent, ils saluent à nouveau. Hollywood Undead ont décidés d'enchainer les titres qui font bouger et c'est tant mieux, Tendencies, ils déboîtent tout sur scène, certains posent leurs micros et se mettent à la guitare, ça jongle encore et encore. Encore un tube : Comin' In Hot ! Les lyrics de toutes ces chansons sont vraiment priceless et les types s'amusent sur scène, une réelle bonne entente et le plaisir d'être ici pour la première fois. Ils remercient toute la foule et sautent dans tous les sens. Les thèmes qu'ils aiment aborder ? L'alcool, le sexe, la drogue, les femmes, leurs queues, le suicide, et vous avez déjà un peu une idée sur le groupe. Ou pas du tout. Hollywood Undead ne cessera jamais de vous surprendre, mais pour le savoir, il faut se taper toute la discographie évidemment (mais elle est incroyable, allez donc écouter ces albums !). Ma chanson préférée du dernier album : War Child. C'EST LA FÊTE ! Les passages électro/jesaispasquoi rendent le public dingue, tout le monde danse, saute et s'éclate, la foule bouge avec eux et vit vraiment le concert. C'est un show clairement réussit pour les HU et ils ont encore quelques titres à nous offrir. Une petite chanson toute mignonne qui cache en réalité les pensées d'un ado qui nous parle de son suicide. Bullet. Le public chante en choeur. Ce serait presque malsain. Non, c'est malsain. Sûrement leur tube le plus connu : Everywhere I Go. Il leur suffit de dire ça, et à la foule de continuer : biches always know that Charlie Scene has got a weenie that he loves to show, BITCH ! Et ça part. On chante, on danse, on rap. Qui aurait cru qu'ils pourraient être aussi bons sur scène ?! J'ai pris tellement de fous-rires à les regarder et à partager ce gig avec eux, c'était incroyable. Avant dernière chanson, tirée du dernier album, Day Of The Dead. Hold on holy ghost, go on hold me close… Je suis conquise, je suis aux anges. Un des meilleurs concerts du Graspop pour moi, définitivement. Mine de rien, ils auront rassemblés pas mal de monde devant leur scène, surtout des curieux qui ne les connaissaient pas très bien, mais je pense qu'ils ont laissé une superbe impression. On finira le set avec Hear Me Now, qui nous vient d'American Tragedy. Un choix assez étrange, mais peu importe, j'aime toutes leurs chansons (fangirl spotted). Leur concert sera passé bien trop vite, tous les fans en redemanderont plus, mais rien à faire… L'horaire, c'est l'horaire, il est temps pour l'autre scène de se mettre en place. Ils saluent, ils remercient du fond de leur coeur et s'en vont.

L'autre scène nous balance du Exodus. Mon cerveau a complètement effacé ce concert… Je n'ai rien à dire dessus.

A Day To Remember. Après les avoir vu à peu près deux semaines plus tôt au Rawk Attack, j'étais au taquet pour les revoir une dernière fois encore ! Un set un peu plus court qu'à Hannover, mais super quand même ! Tous les grands tubes, le public était vraiment très heureux de les voir et ils étaient heureux de jouer. Le chanteur assure totalement avec sa voix maintenant (comparés à il y a quelques années en arrière…). Une bonne ambiance générale, et vas-y que j'te balance des rouleaux des PQ, des ballons, des t-shirts avec un trucs à air propulsé. Les gars s'éclatent quoi ! Ils ont tout réuni pour faire un bon concert : les bons titres, un bon son, de la bonne humeur et un bon public. Tadam !

Après ça on a droit à un enchaînement qui ne nous attirait pas du tout. Sonata Arctica, Godsmack et 5 Fingers Death Punch. Je croise les doigts et pars du côté des signons sessions pour voir sir les Hollywood Undead vont en faire une… Ils ne sont pas marqués sur l'écran… Je suis triste. Et tout d'un coup je vois une petite feuille de papier avec une écriture vite faite : HOLLYWOOD UNDEAD 16H45. Je saute de joie. Je vais m'acheter un truc à boire et je me pose tranquille dans le file. Un peu plus tard ils arrivent. Je ne me sens plus pisser et j'ai 16ans d'âge mental. Je fais un premier tour et je fais signe mon running order. Puis, une fois que tout le monde a eu sa signature, il leur reste encore un peu de temps, alors je repasse, et nous prenons le temps de parler un peu. Ils sont tous super sympas, je parlotte un peu plus avec Danny et lui non plus ne se sent plus pisser en me rencontrant. ''MAIS T'ES LA FILLE QUI CHANTAIT TOUTES LES PAROLES !''. On parle de la suite de la tournée et puis de la prochaine étape pour le groupe. On croise les doigts.

Après ça nous partons en courant faire des courses en ville, on mange des glaces aux oreos et un kebab et pouf, retour au festival. On regarde la fin d'Alice Cooper et je pars en quête du premier rang pour Alcest. Premier rang un peu rempli, je vois deux femmes qui parlottent avec quelqu'un de l'autre côté de la barrière, je le vois venir gros comme une maison : elles vont partir. Je me place derrière et wooohooo, premier rang centrée gagné ! J'attends tranquillement que le concert commence quand tout d'un coup un sécu vient me parler. Il me reconnaît de l'année dernière. Avant le concert de Dark Tranquillity nous avions fait une bataille d'eau avec les bouteilles qu'ils étaient censés boire. Il me prend dans ses bras et on parlotte un peu, tellement heureux de me revoir aha ! Je suis presque choquée. Incroyable. Je le regardais aussi au début en me demandait si c'était lui ou pas… Eh bien oui !

Alcest. Un magnifique set d'une heure. Toujours très réservés mais en même temps ils ne vont pas se comporter comme des bolosses sur scène vu le type de musique… Entrée en matière avec Les Iris, pour mon plus grand bonheur. Ils saluent, Neige parlotte peu, il annonce juste les titres des chansons. Autre Temps. Le public réagit avec enthousiasme. Tout se passe si bien, on flotte. L'atmosphère est douce et détendue. Parfaite. Ecailles de Lune puis Percées De Lumière. On passe enfin à quelque chose du dernier album : L'Eveil Des Muses. Souvenirs D'Un Autre Temps. Là Où Naissent Les Couleurs Nouvelles. Je resterai chaque fois bouche bée devant la magnifique voix du guitariste. Je suis tout le temps absorbée. C'est de la folie. Et déjà la dernière chanson Délivrance, aussi du dernier album. Je ne pense pas qu'on puisse faire une setlist encore plus parfaite. A la fin du concert 2-3 sécus s'avancent vers moi et me redemandent le nom du groupe, conquis par leur musique. C'est plutôt bon signe, non ?

Je rejoins mes deux compagnons de festival, on boit 2-3 verres et direction la Mainstage car Slipknot vont terminer la soirée. On décide de se poser loin de la scène, pour bien voir et être tranquille puisqu'on est toutes fatiguées. L'Intro commence alors, je me retourne vers mes amies et je leur dis ''Je suis désolée mais faut que je me casse à l'avant dans la foule là, on se voit après le concert !'' et je me mets à courir direction le pit pour aller me défouler avec le reste du public. Quel concert ! Je n'avais pas revu Slipknot depuis tant d'années et je n'ai pas été déçue une seule seconde. Chaque chanson était incroyable, à nouveau, un groupe qui se défonce sur les choix de chansons pour la setlist, ça fait plaisir. Ils ont tout compris ! Les meilleures du dernier album (The Devil In I, Killpop, AOV, Sarcastrophe) et puis tous les tubes qu'ils ont accumulés au cours des années (Wait & Bleed, Spit It Out, Surfacing, Psychosocial, Duality, Before I Forget et j'en passe). La surprise du set pour moi restera Vermilion. Je ne l'avais jamais entendue, autant dire que j'étais aux anges ! Toute la foule est au taquet et les gens hurlent les paroles de chaque chanson, les circles pits se lancent toutes les 30 secondes. Ca bouge, il fait chaud, c'est l'enfer, tout le monde est heureux. La scène est magnifique, l'atmosphère est top, le son est tout simplement parfait. Toujours autant d'énergie en live, malgré tout on se pose quand même quelques questions… Ils sont à peu près 600 sur scène, dont la moitié à ne tout simplement rien faire de concret. Mais bon, voilà, c'est une bonne équipe, on ne va pas leur demander de partir. Mais sur le moment… Je me suis quand même demandé à quoi certains d'entre eux pouvaient bien servir, à part faire de la décoration. Le concert passera incroyablement vite, 1h30 de show qui passeront en un clin d'oeil. Tonnerre d'applaudissements pour Slipknot, samedi soir se termine magnifiquement bien.

Quelques verres et au dodo ! Le dernier jour de festival nous attend.

DIMANCHE

Le dernier jour pour moi c'est simple : SEPTICFLESH. Le reste ne m'intéresse pas tant que ça. Evidemment j'ai prévu d'aller voir plusieurs autres groupes, mais j'en sacrifie d'autres pour mes Grecs préférés. Le dernier concert était il y a seulement trois mois, mais ils me manquent déjà.

Mes deux amies sont posées à la Mainstage 2 pour avoir le premier rang de Papa Roach (qui joueront juste avant SepticFlesh, donc impossible de faire les deux si on veut le premier rang pour SepticFlesh ; ce sera mon seul heartbreak du Graspop). J'arrive sur le site du festival pendant le set de Betraying The Martyrs. Un groupe dont tout le monde parle mais finalement pour pas grand chose. Je me prends un petit déjeuner et je me pose sur les tables qui sont en face des Mainstages. Je regarde un peu. Pas tellement convaincue. Cette petite voix à la sauce d'emocore et cet autre chanteur là… Bon, autant ne pas en parler. Aller, un bon point pour eux, ils font une reprise de Let It Go. Malheureusement elle ne sonne pas très bien, mais on peut chanter le refrain. Je décide d'aller faire un tour du côté de la Marquee, voir s'il y a déjà du monde qui attend pour des groupes bien précis. Pas vraiment. Je me retrouve donc en face de Winterfylleth. Je regarde quelques chansons, toujours pas tellement convaincue, mais clairement mieux que du Betraying. A la fin du concert je vais tranquillement me poser au premier rang. Je vais donc enchaîner Sylosis, Ensiferum et enfin : SepticFlesh.

Sylosis. Les pauvres. La plupart des gens qui étaient là attendaient pour Ensiferum. Ca faisait presque mal au coeur, mais ils s'en sont très bien sorti ! Un metal plutôt basique, avec un côté un peu… Prog ? Des jeunes barbus venu tout droit du UK. Il y avait quelques die hard fans dans la foule, c'était vraiment super à regarder, ils étaient au taquet et faisaient bien assez de bruit à eux tout seuls ! En réécoutant le groupe sur internet, je me rends compte qu'ils étaient vraiment plus intéressants sur scène. Finalement, les 50minutes passeront assez vite, même si je n'ai pas retenu grand chose de ce live.

Ensiferum. Evidemment, Ensiferum, c'était bondé ! Je ne sais pas pourquoi mais les fans d'Ensif sont toujours soit des petits teens qui ne se sentent plus pisser en face de Petri, soit des imbéciles qui se prennent bien trop au sérieux avec un balais dans le… Un premier rang mitigé et une foule survoltée. Une setlist plus que basique, moitié classiques et moitié dernier album. Clairement un des moins bons concerts d'Ensiferum que j'ai pu voir (et je les ai quand même vu à peu près 20fois). Pas trop de contact, on vient, on joue et tchô bonne ! A la prochaine bisous bisous. Malgré tout la setlist était plutôt sympa pour un festival : Axe Of Judgment, Heathen Horde, Twilight Tavern, Lai Lai Hei, Warrior Without A War, From Afar, Burning Leaves, Two Of Spades. Les tubes convainquent le public mais les dernières chansons… Un peu moins. Mais en général, le concert était quand même pas mal. Surtout avec un set aussi court.

Et enfin, maintenant place à SepticFlesh. Plusieurs fans débarquent après Ensiferum et les têtes changent, l'ambiance aussi. La fête est terminée, prêts pour la guerre. Seulement 55 minutes de set pour SepticFlesh, je suis déjà frustrée alors que ça n'a même pas encore commencé. En attendant le changement de scène, j'entends les Papa Roach jouer sur la Mainstage et je retombe en plein dans mon adolescence. J'ai 14 ans et je chante tout.

SepticFlesh. Court, mais précis et efficace. Ils débarquent, on balance les samples, et ils se mettent à jouer. C'est parti ! War In Heaven, on commence avec la première chanson du dernier album, comme sur leur dernière tournée en compagnie de Moonspell. Le public se chauffe peu à peu, ça commence doucement, les Belges prennent leur temps. On enchaîne sur Communion, qui comme d'habitude réveillera les derniers qui sont à la traîne. Order Of Dracul, toujours du magnifique Titan, Pyramid God pour les fans des anciens albums, Prototype, il faut toujours faire la promotion du petit dernier après tout. The Vampire From Nazareth. Anubis qui réjouira tout le monde. Et malheureusement déjà le dernier titre : Prometheus… Vraiment pas le meilleur concert de SepticFlesh que j'aie pu faire dans ma vie, mais même en étant pas au top, ils ont assurés un show incroyable. Aucune idée de ce qui s'est passé avant le concert, mais on pouvait sentir qu'il y avait de la tension sur scène au moment des soundchecks. Malgré tout cela, c'est encore un show qui restera incroyable pour moi. Mais encore une fois : je ne suis pas du tout objective sur du SepticFlesh, mille excuses.

Je sors en danse et chante sur la dernière chanson du live d'Airbourne qui était malheureusement en même temps que SepticFlesh. Une bonne ambiance et beaucoup de gens devant la Mainstage malgré un soleil qui tapait bien à ce moment-là. On se prend à boire et je file à la signing session de SepticFlesh pour les remercier du concert. A tout bientôt sur la prochaine tournée ! Motörhead commencent à jouer, je pars en courant. S'il y a un bien un groupe qui m'insupporte, c'est eux. Je quitte le site du festival, de toute façon je suis épuisée et mon amie aussi. On va se reposer un peu dans la voiture. Nous reviendrons voir un bout de Faith No More quelques heures plus tard, en attendant, aucun des autres groupes ne nous intéressaient (Scorpions et Within Tempation, mouais non, Children Of Bodom, Cradle Of Filth, non ça va aller, et puis je venais de voir Amorphis en avril). Retour donc à Faith No More. Presque personne n'était là… Tout le monde avait quitté le site du festival après le concert de Scorpions, et pourtant, quel concert ! On se pose tranquille et on regarde de loin le reste du concert, vraiment choquées que tout le monde soit parti (en même temps, est-ce qu'on a vraiment quelque chose à dire nous ?).

Le dernier concert du Graspop est donc terminé, Graspop 2015 va bientôt fermer ses portes. On retrouve notre 3ème compagnon qui était allée voir Children et Cradle (apparemment c'était vraiment incroyable, le meilleur concert de Children depuis bien longtemps). Quelques verres et hop, au van ! Il nous faudra partir ''tôt'' demain matin.

Le Graspop ne descend toujours pas dans mon estime. Le festival reste au top du top vu sa grandeur et tous les groupes qui y jouent. Une organisation du tonnerre, des sécus incroyables, un temps parfait (ni 35°, ni du -10° où il est impossible de se réchauffer), un prix de ticket plus que correct, … La seule chose que j'aurai à redire, comme l'année dernière, restera sur les prix de la nourriture dans les stands et le fait que l'on doive paye avec des jetons. Ce système permet au stand de mettre des prix déraisonnable et d'entuber tout le monde. Mais à part cela, tout était parfait.

Merci Graspop, et on se voit sûrement encore l'année prochaine !

PS : A noter que la plupart des concerts ont été mis en entier sur Youtube et dans une assez bonne qualité ! Faites un tour si vous êtes curieux de voir ce que ça donne.

Live Report : Julythetavernwench

Ajouté le : 21.07.15

Live Report cliqué : 2180 fois


Chroniques similaires :

Der Weg Einer Freiheit

Der Weg Einer Freiheit

"Stellar"


Date de sortie : 2015

Note: 5/5

SepticFlesh

SepticFlesh

"Titan"


Date de sortie : 2014

Note: 5/5


Interviews similaires :

Hollywood Undead

Hollywood Undead

Réalisée le 20.05.16 avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)



Live Reports des mêmes artistes :

Hollywood Undead

Hollywood Undead

Attila

Date : 11.04.16

Lieu : Docks - Lausanne

Shining

Shining

Der Weg Einer Freiheit, Imperium Dekadenz

Date : 13.11.15

Lieu : Keller Klub - Stuttgart

Sylak Open Air 2015

Sylak Open Air 2015

Dark Tranquillity, Kataklysm, Death Angel, Krisiun, Epica, ...

Date : 09.08.15

Lieu : Open Air - Saint Maurice De Gourdans

Ragnarök Festival 2015

Ragnarök Festival 2015

Behemoth, Nargaroth, Harakiri For The Sky, Der Weg Einer Freiheit, Negura Bunget, Thulcandra, Bifröst, ...

Date : 10.04.15

Lieu : Stadthalle - Lichtenfels

Moonspell

Moonspell

SepticFlesh, Borgne

Date : 21.03.15

Lieu : RKC - Vevey

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com