Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 534
Visiteurs actuellement sur le site: 36

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Kataklysm

Graveworm

20.10.17 / Les Docks - Lausanne

Flyer

Skartnak.com Le vendredi 20 octobre aurait pu être un jour banal si les Canadiens de Kataklysm n'avaient pas décidé de poser leurs valises, en bordure du lac Léman, pour venir y fêter leurs vingt-cinq ans d'existence. Rares sont les groupes de métal qui peuvent se vanter d'avoir une carrière aussi exemplaire que ces amateurs de caribou et il était donc impensable, dans ces conditions, de ne pas venir aider le quatuor Québécois à souffler toutes ses bougies et participer à ce véritable festin de Death mélodique. Pour que la beuverie soit totale, Kataklysm a convié à sa table les Italiens de Graveworm avec leur Black/Goth atypique et glaçant. Le banquet est fin prêt, il ne reste plus, désormais, qu'à passer à table...

Il est 19h30 lorsque les ritals d√©barquent sur sc√®ne sous les applaudissements nourris du public. Il faut √™tre honn√™te, les Docks de Lausanne ont connu des affluences bien plus marquantes mais Graveworm s'en bat les c... et attaque son set grattes au plancher avec un Legions Unleashed sacr√©ment destructeur. Les dizaines de fans pr√©sents ce soir ne s'y trompent pas et r√©pondent imm√©diatement aux appels du frontman en se rapprochant de l'estrade pour y headbanguer sauvagement. Stefan Fiori et ses compagnons sentent bien que le public ne demande qu'√† s'emballer et le quatuor d√©cide alors d'enfoncer le clou en encha√ģnant trois morceaux redoutables extraits de leur dernier album Ascending Hate. Le savant m√©lange de Death/Black m√©lo n'a rien d'exceptionnel mais j'avoue que la lourdeur des tempos ainsi que l'utilisation r√©p√©t√©es de synth√© cr√©ent une atmosph√®re unique en son genre. Cette zik m√©lancolique teint√©e d'influences m√©lodiques et de riffs ultra-puissants me fout de grosses pulsions et me fait souvent penser √† des r√©f√©rences du genre comme Hypocrisy ou Dark Tranquility. L'ambiance ne cesse d'augmenter au fil des chansons et les musiciens prennent un malin plaisir √† venir gratter leurs cordes face aux quelques groupies pr√©sentes ce soir. Le chanteur ne se contente jamais de ces cassages de nuques et tente, √† plusieurs reprises, de d√©clencher des circle pits dans la fosse. Malheureusement, le public est encore un peu timor√© et pr√©f√®re continuer √† se rayer les dents sur le sol en se lan√ßant dans des parties de headbanging solitaires, mais toujours aussi f√©roces. Stefan Fiori ne semble pas abattu pour autant car le mec repart, sans cesse, au combat en nous laminant les tympans avec ses hurlements √©raill√©s et ses growls enrag√©s. Apr√®s le duo mal√©fique Hateful Design - To the Empire of Madness, les Italiens quittent les Docks sous les hurlements des spectateurs conquis par la prestation d√©livr√©e. Franchement, je ne m‚Äôattendais pas du tout √† autant kiffer ce groupe mais il faut admettre que les ritals ont du talent et une attitude qui forcent le respect. J'aurais bien s√Ľr pr√©f√©r√© un peu plus de folie dans la fosse mais il faut parfois savoir se contenter de ce que l'on a car, croyez-moi, Graveworm a su mettre plus d'ambiance que beaucoup de poids lourd du genre... Rien que pour cela, respect les gars !!

Setlist de Graveworm

01. Legions Unleashed
02. Buried Alive
03. The Death Heritage
04. Blood,Torture And Death
05. Demonic Dreams
06. Downfall Of Heaven
07. Hateful Design
08. To The Empire Of Madness

Graveworm m'a ouvert l'app√©tit et je d√©cide d'apaiser ma boulimie musicale en sortant fumer une bonne p'tite tige. Cette initiative n'a malheureusement pas l'effet escompt√© car, lorsque je p√©n√®tre √† nouveau dans la salle, je suis plus √©nerv√© que jamais √† l'id√©e de revoir mes chers Canadiens, quinze ans apr√®s notre derni√®re rencontre. Cela tombe bien car Maurizio Iacono et ses acolytes ont senti mon impatience et rappliquent sur sc√®ne comme des fous furieux. Les Qu√©b√©cois ne sont pas l√† pour rigoler et commencent leur d√©monstration par une double branl√©e ph√©nom√©nale, In Shadows And Dust et Beyond Salvation. La foule amass√©e devant la sc√®ne s'embrase imm√©diatement et vient r√©guli√®rement se fracasser les cervicales sous les coups de massue de l'artilleur de service, Olivier Beaudoin. Apr√®s cet encha√ģnement foudroyant, Maurizio Iacono se met √† chambrer l'auditoire sur le multi-linguisme Suisse et annonce, dans la foul√©e, que le groupe va f√™ter ses vingt-cinq ans de carri√®re en jouant l'int√©gralit√© de ses deux albums, In Shadows And Dust et Serenity In Fire. Quelle putain de surprise !! Cette annonce me fout des pulsions inimaginables car je ne jure que par ces deux tueries, sorties d√©but des ann√©es 2000, avant que le quatuor ne "d√©rive" dans un Death bien trop m√©lodique √† mes yeux. Lorsque Kataklysm nous sert sur un plateau le trio infernal Illuminati, Chronicles Of The Damned et Bound in Chains, je suis rassur√© de constater que je ne suis pas le seul nostalgique de cette √©poque car les circles pits commencent √† s'encha√ģner avec une d√©mence et une ivresse incroyables. Cette violence galvanise le chanteur qui passe alors son temps √† chauffer l'auditoire avec de grands gestes et √† beugler comme un ours dans nos pauvres oreilles. L'osmose entre les Canadiens et leurs fans est totale et les derniers titres de Shadows In Dust sont interpr√©t√©s dans une ambiance de pure folie. Lorsque les ultimes notes de Years of Enlightment/Decades in Darkness retentissent, Maurizio invite alors ses fans √† sortir fumer une clope et boire une bi√®re pendant que le groupe s'octroie un break musical d'une quinzaine de minutes. J'ai vu beaucoup de choses en quinze ans de concerts √† travers l'Europe mais ca, jamais !! J'adore Kataklysm et je suis totalement conquis par cette premi√®re partie de concert mais, selon moi, cette pause est totalement hors sujet car je ne vois vraiment pas l'int√©r√™t de casser une ambiance qui ne fait que monter. Enfin bref passons... Apr√®s ces quelques minutes de r√©pit, nos cousins Qu√©b√©cois r√©appara√ģssent enfin sur les planches pour nous broyer la tronche avec leur deuxi√®me joyau, Serenity In Fire. The Ambassador of Pain et The Resurrected nous plongent imm√©diatement dans le n√©ant avec leurs riffs assassins et leurs m√©lodies ent√™tantes. Le public est en feu et passe son temps √† scander le nom du groupe et √† s'agiter au moindre blast du Sieur Beaudoin. Maurizio est fid√®le √† lui-m√™me et s'amuse comme un gamin en serrant, √† de nombreuses reprises, les mains de ses fans et en d√©connant, sans cesse, avec ses camarades de sc√®ne. La joie du chanteur est communicative et chaque solo de Jean-Fran√ßois Dagenais est accueilli par les hurlements exalt√©s des dizaines d'enrag√©s r√©unis dans la fosse. Comme si l'ambiance n'√©tait pas encore assez folle, Maurizio annonce √† ses fans que l'int√©gralit√© du concert est film√© et pourra donner lieu √† la sortie d'un DVD. La fosse explose alors de joie et se transforme instantan√©ment en un champ de bataille barbare et totalement incontr√īlable. Les temps morts sont rares car les chansons d√©filent √† une vitesse incroyable sans nous laisser le temps de reprendre nos esprits. Histoire de mettre tout le monde d'accord, Kataklysm termine sa d√©monstration en balan√ßant trois titres rarement jou√©s sur sc√®ne, 10 Seconds From the End, The Tragedy I Preach et Under the Bleeding Sun. Excusez du peu... Ce trio fr√©n√©tique ainsi que les nombreux cris √©raill√©s de Maurizio viennent d√©finitivement achever nos √Ęmes et cl√īturer, de la plus belle des mani√®res, un show parfaitement ma√ģtris√©.

Setlist de Kataklysm

01. In Shadows & Dust
02. Beyond Salvation
03. Illuminati
04. Chronicles of The Damned
05. Bound In Chains
06. Where The Enemy Sleeps...
07. Centuries (Beneath The Dark Waters)
08. Face The Face Of War
09. Years Of Enlightment/Decades In Darkness
10. The Ambassador Of Pain
11. The Resurrected
12. As I Slither
13. For All Our Sins
14. The Night They Returned
15. Serenity In Fire
16. Blood On The Swans
17. 10 Seconds From the End
18. The Tragedy I Preach
19. Under the Bleeding Sun

De la premi√®re √† la derni√®re note, Kataklysm est venu me coller une branl√©e ph√©nom√©nale avec son Death redoutable et son jeu de sc√®ne irr√©prochable. Je ne suis pas un inconditionnel du genre mais je dois avouer que les Canadiens sont parvenus √† me s√©duire en encha√ģnant deux albums cultes et en s'entourant d'un Graveworm sacr√©ment efficace. Je me suis point√© aux Docks avec de nombreux a priori n√©gatifs mais je repars de cet anniversaire ravi de la d√©culott√©e ramass√©e et bluff√© par la qualit√© du show propos√©. J'esp√®re juste ne pas attendre encore quinze ans avant de recroiser Kataklysm car les mecs assurent grave et m√©ritent une reconnaissance toute particuli√®re. A la prochaine les amateurs de sirop d'√©rable et encore merci pour cette soir√©e d'anniversaire totalement renversante !!

Live Report : TheJoker

Ajouté le : 23.10.17

Live Report cliqué : 208 fois



Live Reports des mêmes artistes :

Sylak Open Air 2015

Sylak Open Air 2015

Dark Tranquillity, Kataklysm, Death Angel, Krisiun, Epica, ...

Date : 09.08.15

Lieu : Open Air - Saint Maurice De Gourdans

Hellfest 2009

Hellfest 2009

Manowar, Kataklysm, Hatebreed, Whitechapel, Aborted, Despised Icon etc...

Date : 21.06.09

Lieu : Open-Air - Clisson

MetalFest 2008

MetalFest 2008

Morbid Angel, Kataklysm, Marduk, Aborted, Thyrfing, Keep Of Kalessin, Arsis, Omophagia

Date : 05.12.08

Lieu : Z7 - Pratteln

Kataklysm

Kataklysm

Behemoth, Aborted, Lyfthrasyr

Date : 27.09.07

Lieu : Z7 - Pratteln

The Road To Devastation Tour 2007

The Road To Devastation Tour 2007

Kataklysm, Fear My Thoughts, Neaera, Quo Vadis

Date : 24.01.07

Lieu : Les Caves du Manoir - Martigny

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Setbacks

Setbacks

"Ocean Apart"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Interviews
The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Hollywood Undead

Hollywood Undead

avec Johnny 3 Tears (bassiste, chanteur, rappeur et compositeur)


ajouté le : 20.05.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com