Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 451
Visiteurs actuellement sur le site: 46

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Primordial

Read this interview in ENGLISH FR

Cette année, outre la présence familière de nos compatriotes d'Eluveitie, le Paganfest était marqué par la compagnie des Irlandais de Primordial. Un contraste noble au milieu de ces groupes joviaux et dansants. Et surtout l'occasion de rencontrer le chanteur et parolier du groupe, Alan, pendant qu'Eluveitie entamait son show en arrière-fond.

Primordial

rose 1. Tout d'abord, comment se passe cette tournée ?
Ca va bien ! Tu sais, je n'étais pas certain après notre dernier Paganfest de vouloir en refaire un, parce que je sais que ça aurait soûlé certains de nos fans plus âgés...

2. Effectivement les groupes avec qui vous jouez ne font pas vraiment dans le même style de musique...
Ouais mais cette fois il y avait Sólstafir et Negura Bunget. C'est pas si mal au fond. S'il n'y avait ces deux groupes, je ne pense pas que nous serions de la partie... Il y a bien d'autres raisons pour lesquelles nous sommes ici, mais je peux comprendre que des gens soient genre « eeeeerrr, bordel ils font quoi là ? ». D'un autre côté, Primordial n'est plus un groupe underground, et les gens doivent réaliser que lorsqu'on en est dans la force de l'âge, on ne peut plus juste partir en tournée quand ça nous chante. Ca doit coller avec les vacances de notre boulot, et on est obligé de faire avec plein d'autres raisons mondaines, fastidieuses, ennuyeuses, qui font qu'on puisse ou non partir en tournée. Même si j'adorerais ça, jouer trente jours d'affilée avec Tryptikon ou un autre groupe du genre, ce n'est pas toujours possible....

3. Vous avez déjà joué plusieurs fois à Pratteln, qu'est-ce que tu peux nous dire à propos du public suisse ?
Il est chouette ! La première fois qu'on a joué ici ça remonte à dix ans, on était là avec Rotting Christ. Ca a toujours été bien. L'endroit est situé entre trois frontières, du coup ça maximise la foule et les gens nous ont toujours beaucoup soutenu. Bien entendu, certains jeunes n'ont pas vraiment compris le truc, mais ça a toujours été comme ça, et un jour, tu sais, peut-être grandiront-ils.
Skartnak.com
4. Oui, j'ai vu que certains faisaient des pogos ce soir, ça t'ennuie ? C'est vrai que ça ne colle pas vraiment avec votre musique...
Oh ça va ! Il y a des moments plus nerveux dans notre musique, qui vont bien pour faire des pogos, et tu sais, les enfants restent des enfants ! Je me souviens, lorsque j'avais seize dix-sept ans, on était excité et on voulait juste sauter partout même si on ne connaissait pas le groupe. Du coup ça va, je peux comprendre. Mais c'est vrai que Primordial est un peu plus dans l'esprit traditionnel du heavy metal, et des gosses me crient « Wall of death ! Wall of death ! », mais ça me pose pas de problèmes tu sais...

5. Et le show de ce soir t'a plu ?
Bien sûr ! Ok, on aurait adoré joué un peu plus longtemps... Mais il faut se rendre compte que si Primordial faisait la tête d'affiche d'un de ces festivals, ça n'attirerait pas assez de monde. Je pense qu'on fait se déplacer autour des 400-500 personnes, et ce n'est pas assez. Il en faut 700 à 1000, du coup ils doivent faire la balance entre du folk metal plus léger et d'autres histoires plus sombres. Résultat, on est un peu dans une position bizarre, dans le sens où ça provoque toujours un sentiment étrange de jouer à ces shows, mais en même temps, si personne ne le fait, comment la nouvelle génération réalisera-t-elle que le metal ne se résume pas à...

6. ...danser tu veux dire ?
Tu sais, je ne veux cracher sur personne, et je suis trop vieux pour accorder de l'attention à ce que chacun pense. Tout le monde connaît mon avis sur ce genre de trucs, ce folk metal « dansant ». En même temps, c'est juste les différents faces de la même pièce. Chacun essaie de rendre hommage à son histoire et à sa culture. C'est juste ma manière de voir un peu « heavy metal » qui est différente. Ce serait super de voir une tournée avec nous-mêmes, Negura Bunget, Einherjer, et d'autres groupes plus sombres et plus vieux comme Hades Almighty, mais les gosses ne seraient pas intéressés.

7. Ouais, de nouveau ça n'attirerait pas assez de monde...
Mais ça irait encore en plus ! Peut-être qu'on ferait autour de 400-500 personnes par soirée, mais hélas pas le petit millier requis. L'autre problème, c'est qu'aujourd'hui les gens sont gâtés. Ils ne vont pas faire tant d'effort pour voir un groupe si par exemple celui-ci se produit en semaine, ou un jour qui ne leur convient pas. Lors des concerts qu'on a fait en Amérique du Sud...

8. Il paraît que le public y est complètement fou !
Eh bien, ils ne sont peut-être pas aussi fous à ce que tu pourrais penser, mais ils font énormément d'efforts pour pouvoir voir un groupe en live ! Parfois, on a eu affaire à la police militaire lors de shows là-bas.

9. D'ailleurs, est-ce que les concerts sont un aspect importants de Primordial ? Ca te plaît ?
Oui, bien sûr ! C'est ce que je préfère ! Je n'apprécie pas trop de rester au studio, mis à part le côté créatif. On est obligé de le faire pour avoir quelque chose à jouer en live, mais la puissance du show en live c'est ça vraiment le heavy metal !
Skartnak.com
10. Tu pourrais décrire Primordial en quelques mots pour nos lecteurs qui ne connaissent pas le groupe ?
C'est dur de le faire brièvement ! Ca fait maintenant bientôt vingt ans qu'on existe... Je dis toujours aux gens que s'ils se considèrent comme un individu à part entière, ils devraient se retrouver dans Primordial. Et s'ils aspirent à la même vieille merde, qu'ils tournent la page...

11. Oh merci pour la citation !
Ouais, si tu veux la même vieille merde Primordial n'est pas le bon groupe pour toi je pense. Et j'espère que tu le détestes même le cas échéant ! Je veux que les gens adorent Primordial, ou les détestent. C'est important. Se poser un peu entre-deux c'est juste... médiocre, et on ne trouve que ça dans notre époque moderne.

12. Oui, nous reviendrons sur cette « époque moderne », comme tu l'appelles, plus tard. Parlons tout d'abord de vos influences musicales. Tu dis souvent dans les interview que Primordial prend ses racines dans le black metal, mais vous êtes aussi influencés par la musique irlandaise, n'est-ce pas ?
Eh bien, probablement les autres membres plus que moi en fait. Mais tu vois, je ne pense pas qu'il y ait d'influences évidentes dans notre musique. Nous réinterprétons la musique irlandaise d'une manière plus sombre, et lorsque tu écoutes attentivement du Primordial, tu peux entendre des tempos étranges, ou des accords inhabituels qui viennent de la musique irlandaise ou du black metal, de groupes comme Bathory ou d'autres des eighties. Ce qui est musique irlandaise enjouée, c'est pas trop ma tasse de thé, mais on y trouve aussi beaucoup de trucs plus mélancoliques et tristes, et ça me plaît. Comme je l'ai dit, tout ce qui est musique irlandaise c'est plus important pour les autres membres du groupe que pour moi. De mon côté, Judas Priest compte plus à mes yeux par exemple, et ça fait un peu la balance dans le groupe.

13. Tu pourrais citer des artistes irlandais qui t'inspirent ?
Bien sûr ! Les Chieftains par exemple, le premier et le quatrième album. Il y a aussi Liam Weldon et son album « Dark Horse On The Wind », qui est vachement obscur et tragique pour un truc irlandais. Je m'intéresse moins à des groupes comme les Dubliners, même si c'est chouette de chanter leurs chansons dans les pubs en étant bourré. Mais tu sais, ce n'est pas vraiment une question à me poser, si tu veux savoir quelque chose à propos du thrash des années '80 je serais probablement plus ton homme ! (rires)

14. Il y a un groupe avec lequel on vous compare souvent, il s'agit de Mael Mórdha...
Oui Mael Mórdha ! Justement Jerry, qui nous accompagne sur ce tour, joue dans Mael Mórdha ! Notre guitariste habituel, Ciáran, n'a pas pu venir en tournée à cause de son boulot, du coup on a débauché Jerry pour nous aider.

15. Et qu'est-ce que tu penses de leur musique ? On dit qu'ils sonnent comme Primordial.
Il y a des similitudes, oui. Mais beaucoup de groupes irlandais ont ce côté à la fois mélancolique et épique, de même que ces rythmes roulants etc. Personnellement, j'avoue que c'est n'est pas trop mon truc, mais on se connaît depuis plus de vingt ans ! Nous sommes amis et nous soutenons mutuellement. Le temps où on était en compétition avec les autres groupes est révolu aussi. Mmmh, mon groupe irlandais favori est en fait Mourning Beloveth, j'aime bien le funeral doom ce genre de trucs. Darkest Era est aussi un chouette groupe, ils sonnent un peu comme Primordial. Vous devriez aller écouter !

16. Nous le ferons ! Au fait, j'ai toujours été impressionné par tes paroles. D'où tires-tu ton inspiration quand tu écris ? Lis-tu beaucoup ?
Tu sais, je ne me considère pas personnellement comme un particulièrement grand chanteur. Je fais avec ce que j'ai. Mais je ne me comparerai jamais avec des gars comme Dio, Rob Halford, Bruce Dickinson ou d'autres grands vocalistes des années '80 comme ceux de UFO, Uriah Heep, Bad Company. Ca c'est des chanteurs que j'admire ! Je veux dire, je me débrouille, mais je pense qu'en temps que parolier je fais peut-être mieux. J'étais assez un « livreux » en tant qu'adolescent, et j'ai lu beaucoup de science-fiction, mais également de la littérature anglaise, et des trucs de philosophie, ainsi que de l'histoire évidemment, depuis que j'ai étudié les sciences politiques au collège. L'écriture des paroles me vient assez naturellement en fait. J'écris maintenant des trucs moins métaphoriques que dans le passé, parce que je sais que l'anglais n'est pas la langue maternelle de tout le monde, et c'est pourquoi j'ai envie de devenir plus direct. Dans la même idée, je veux que mon chant soit le plus clair possible, de sorte à ce qu'on ait pas besoin du livret pour comprendre les paroles. J'essaie d'utiliser un anglais plutôt simple pour être sûr que le message passe. Si les gens veulent trouver une message dans nos paroles, il y en a un ! Et s'ils ne veulent pas, pas de souci. Je veux dire, des titres comme « Empire Falls » sont comme une chanson classique de heavy metal à mes yeux. On y retrouve l'influence d'Iron Maiden, de Judas Priest, et si tu cherches juste à headbanger et à boire des bières, c'est ok ! Mais si tu veux lire les paroles, elles y sont aussi.

17. C'est justement la chanson qui m'a accroché en premier !
Comme pour beaucoup d'autres ! Et ce qui est cool, c'est que lorsqu'on joue les gens ne veulent pas juste entendre notre premier album. Je pense que la plupart de nos fans les plus jeunes nous ont découvert avec les deux derniers cds, et c'est génial ! Ca veut dire que nous grandissons lentement, mais sûrement. C'est difficile de vendre beaucoup de disques de nos jours, mais de notre côté nous en vendons un peu plus à chaque fois.

18. La perte de culture semble être un thème important à tes yeux. Tu penses que la culture irlandaise souffre de la globalisation ?
C'est une question très large ! Je pense qu'il ne s'agit pas que de la culture irlandaise, ça arrive partout ! Nous vivons dans une culture « fast-food », un âge où la banalité, la médiocrité, l'absence d'âme est récompensée à la place de la créativité ou le mérite, et les personnes qui tentent de préserver leur héritage culturel sont taxés de sympathisants d'extrême-droite par les gars de gauche. Ca détruit le juste milieu en politique, et conduit à un blocage entre les gens. Nous avons aussi l'intégration plus poussée de l'Europe qui érode lentement les différents aspects culturels de chaque pays. Au fond il y a le sentiment que même si la guerre est perdue nous cherchons tout de même à gagner au moins un bataille. Nous essayons de le faire à notre manière avec notre groupe, en disant aux gens « Regarde, essaie de te souvenir d'où tu viens, de te représenter ta relation à ta culture, à ton histoire et comment tu pourrais l'utiliser d'une manière positive. » Évidemment, il y a beaucoup de colère et de rage dans notre musique, mais on essaie d'apporter un peu de bon sens aux gens. Ce n'est pas facile, vu que nous vivons dans une culture consumée où les gens se sentent déconnectées de l'histoire.
Skartnak.com
19. Penses-tu qu'il y ait un chemin de retour ? Ou penses-tu seulement que nous devrions faire marche arrière ?
Écoute, je ne suis pas un romantique. Faire marche arrière, vers quoi ? Vers 1939 ? Vers 1916 ? On peut penser à toutes ces guerres, et se demander vers quoi on aimerait revenir. Nous avons créé une culture, pour les nouvelles générations, tous les modèles sont superficiels, vides de sens. Où le mot « histoire » est presque sale, où ta relation à l'histoire de dépeint sous un angle négatif. Nous vivons une époque dangereuse, car l'Europe devient comme un melting-pot, et en ignorant les peuples, on les verra se diriger vers l'extrême-gauche ou vers l'extrême-droite, surtout maintenant qu'on vit une période de récession. Ce n'est pas comme il y a dix ans, les gens perdent leurs boulots. C'est une époque dangereuse, où allons-nous ? Un battement de paupière, et des manifestations apparaissent à Paris, à Londres, et les politiciens ne savent comment gérer la chose ! Selon moi, nous avons vu maintenant l'échec d'un capitalisme non-régulé à travers la récession, même si celle-ci était prévue. C'est comme une double réclamation, on demande aux gens de payer des dettes qui n'étaient pas là au début. C'est compliqué, mais on vit une époque dangereuse, oui, et c'est à propos de ça que j'essaie d'écrire. Ca ne m'intéresse pas plus que ça de parler d'un personnage mythologique qui a vécu il y a 2'500 ans. Si certains peuvent le faire et y donner une morale, ça va. Mais si c'est juste pour le goût de la fantaisie, c'est pas trop mon truc. Mais je ne demande pas à tous les groupes de faire comme nous, si c'était le cas, il n'y aurait plus de lumière et d'obscurité. On a besoin de Primordial au même titre que...

20. ... que Manowar par exemple ?
Oui, chaque groupe a sa place. Mais malheureusement de nos jours, les groupes populaires, qui vendent beaucoup de disques, en comparaison aux années '80, sont nettement moins bons. Aujourd'hui, la bonne musique se trouve dans l'underground. Ca en dit long aussi sur notre culture. Mais le heavy metal a changé.

21. Parlons de votre dernier album, « Redemption At The Puritan's Hand ». Pourrais-tu en expliquer le titre peut-être ?
C'est compliqué ! Il s'agit de spiritualité, de mortalité, d'arriver dans la seconde phase de ta vie. Il s'agit de ta relation à la mort...

22. Une manière de transcrire les années que tu as traversées ?
Oui, dans un certain sens, ça parle de devenir vieux, et de chercher la rédemption dans ta vie de tous les jours. Parfois tu regardes les puritains, les gens religieux, des gens qui ont la foi, et tu en viens presque à les envier. Et même si je ne suis pas d'accord avec eux, je les envie d'une certaine manière, ça m'arrive oui, d'une manière compliquée.

23. Oui, je crois que je vois ce que tu veux dire. Et cet album est sorti depuis un an maintenant, quels retours as-tu eu, de la part des fans, des critiques ?
Les critiques sont très positives. Cependant certains l'ont trouvé plus dur à appréhender que « To The Nameless Dead ». Plus compliqué, plus sombre, certains en furent troublés, mais c'est pas grave. Tu sais, peut-être que le prochain album sonnera juste comme « Empire Falls », je ne sais pas, nous ne l'avons pas prévu, et ça sort comme ça sort. Selon moi, les sorties les plus complexes sont souvent les meilleures. Ca prend juste peut-être plus de temps à être reconnu, et j'espère que les gens ont la patience.

24. J'ai d'ailleurs remarqué qu'on ne trouvait pas d'explications pour les paroles dans le booklet, contrairement à l'album précédent.
Les gens s'y attendaient, j'ai donc décidé de ne pas le refaire. Tu sais, la routine, c'est le pire qui puisse arriver à un groupe. Il faut toujours le remuer.
Skartnak.com
25. Parlons un peu de ton autre projet Twilight Of The Gods. Prépares-tu une autre tournée avec celui-ci, ou cette histoire est-elle terminée ?
Pas une tournée, mais en fait nous préparons un nouvel album, ça sonnera plutôt comme du épique heavy metal, à l'ancienne. Je pense que le trip avec Bathory est terminée. Nous l'avons fait une fois, c'était chouette, on s'est marrés, mais maintenant nous avons envie d'écrire notre propre album.

26. Est-ce que ça sera quand même inspiré par Bathory ?
Un peu oui, aussi un peu par Iron Maiden, Accept, Mercyful Fate ou encore Dio.

27. Oh super, je me réjouis d'écouter ça.
Ouais, on essaiera de faire ça durant l'été, ça va être cool.

28. Et j'ai entendu que tu avais un autre projet de death metal, Blood Revolt ?
Ouais, c'est un truc qui te broie entièrement l'esprit. Je ne sais pas si j'appellerais ça du death metal, peut-être que ça sonne comme du death old-school, mais avec du chant clair. C'est avec les gars de Revenge et Axis Of Advance. Une musique bien foutue.

29. Un prochain album prévu avec eux ?
Je l'espère, mais je ne sais pas. Nous n'avons écris aucune chanson pour l'instant.

30. Et quels groupes valent la peine d'être écoutés de nos jours, selon toi ?
Ah, comme je l'ai dit plus précédemment, surtout des trucs undergrounds. C'est principalement ce que j'écoute. Du black et du death, des groupes comme Necros Christos, Funeral Mist, Sonne Adam, ainsi que des groupes de doom. On trouve pas mal de bons trucs, mais faut chercher un peu parce que c'est surtout dans le milieu underground. Beaucoup de gens réclament le retour général de la scène metal à l'underground. Il suffit de jeter un oeil à la programmation de festivals comme Hell's Pleasure, Hole In The Sky, ou Headbanger's Open Air et tous ces festivals de metal et tu verras ce que je veux dire. In Solitude et Portrait, sont aussi des groupes chouettes.

31. Ouais il faut creuser un peu...
Oui, sinon tu te retrouves avec toute la merde.

32. Haha, je vois, une dernière question, peut-être un peu plus personnelle, qu'est-ce que tu fais comme job à côté ?
Ca n'a pas d'importance.

33. Haha, je m'y attendais !
Oh tu sais, j'ai beaucoup étudié ces dernières années, mais c'est fini maintenant. Je travaille dans l'industrie de la musique, mais vraiment, ça n'a pas d'importance.

34. Okay, et aurais-tu une dernière parole pour nos lecteurs ?
Joie et force.

Interview : Loulou, Weltengaenger

Plus d'infos :

Label : Metalblade Records

MySpace : www.myspace.com/primordialofficial

Site Web : www.primordialweb.com

Site du label: www.metalblade.com


Interview cliquée : 42997 fois



Chroniques du même artiste :

Primordial

Primordial

"To The Nameless Dead"


Date de sortie : 2007

Note: 5/5

Primordial

Primordial

"Redemption At The Puritan's Hand"


Date de sortie : 2011

Note: 4/5


Live Reports du même artiste :

The Ghosts Of The Charnel House Tour

The Ghosts Of The Charnel House Tour

Primordial, Svartidaudi, Ketzer

Date : 28.04.16

Lieu : KIFF - Araau

Summer Breeze 2011

Summer Breeze 2011

Benighted, Grand Magus, Corvus Corax, Týr, Primordial, Moonsorrow

Date : 20.08.11

Lieu : Open Air - Dinkelsbühl (Allemagne)

Interviews aléatoires :

Cataract

Cataract

Retaliation Process, The

Retaliation Process, The

Fat Ass

Fat Ass

Rise and Fall

Rise and Fall

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Abraham

Abraham

Look, Here Comes The Dark!

Kroniks
Run Up, The

Run Up, The

"Good Friends, Bad Luck"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

PFK, The

PFK, The

"Yeah"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

Circles

Circles

"Demo 2017"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Woodwolf

Woodwolf

"Golden Road"


Date de sortie : 2018

Note : 3.5/5

Lame Shot

Lame Shot

"Try Again"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Harker

Harker

"No Discordance"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Toutes les kroniks...

Live Report
Body Count

Body Count


22.06.18

Les Docks - Lausanne

The Damned

The Damned


19.05.18

Les Docks - Lausanne

Abraham

Abraham


10.05.18

Le Romandie - Lausanne

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Total : 231 commentaires



Banner on Skartnak.com