Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 399
Visiteurs actuellement sur le site: 44

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Metal Assault Festival 2016

Melechesh, Mithras, Borgne, Deathrow, Stortregn, Kakothanasy, Serpens Luminis, Haruspex

08.10.16 / Grand-Vennes - Lausanne

Flyer

Skartnak.com Voilà, presque trois semaines après ledit événement, il est temps de tenter un travail de l'ampleur du nettoyage des écuries d'Augias (ouais j'abuse un peu), à savoir mettre des mots sur la dernière édition du Metal Assault Festival, qui se déroule comme à chaque fois à Grand-Vennes dans les hauts de Lausanne. Après quelques années de politiques d'austerité, privilégiant des affiches entièrement consacrées aux groupes locaux sous la nomenclature Metal Retaliation, on revient enfin au festival qu'on avait autant aimé par le passé, avec la venue de groupes internationaux. Et pas n'importe lesquels. En ce qui me concerne, la cuvée 2016 en matière de groupes suisses et étrangers de ce Metal Assault représente la meilleure affiche depuis le début du festival. Nous nous trouvons ici face à des groupes de qualité du début à la fin, tous différents mais maintenant une cohérence certaine autour du metal extrême. Puis il m'est arrivé quelque chose qui ne m'est arrivé qu'à 2-3 concerts de toute ma vie. (Non non, pas une jambe cassée ou une connerie du genre...)

On commence le samedi apr√®s-midi en douceur... NOT! Haruspex est l√† pour nous faire un manifeste de la guerre et du chaos sous forme musicale. Pensez Conqueror au niveau des blastbeats bruts avec une voix straight outta la caverne du Demigorgon et des riffs qui pr√īnent le nihilisme et la m√©chancet√©, √† part les sourires du guitariste. On leur en veut pas, une des premi√®res dates pour cette jeune formation lausannoise, et le petit groupe de personnes pr√©sentes savoure cette bonne dose de haine.

De nos jours, il y a plus de rituels que de concerts... On entame donc la premi√®re messe noire du festival avec Serpens Luminis, qui nous ont amen√© encens, (faux) sang de porc, bougies, niqabs, voiles, masques √† la Subzero de Mortal Kombat (allez voir des photos sur Facebook)... Bref, tout ce qu'il faut pour une soir√©e Netflix et orgie liturgique peinard en pyjama le dimanche. Un black metal sophistiqu√©, men√© par un doubl√© de chanteurs, l'un cru et rugueux derri√®re sa basse et un autre, oeuvrant dans des tirades gutturales avec un air presque op√©ratique, comme si Pavarotti s'√©tait form√© dans les 9 cercles de l'enfer de Dante Alighieri. Sur leurs c√īt√©s, deux guitaristes dont le jeu s'inscrit dans la vague du black metal orthodoxe √† la Cult Of Fire ou encore Thy Darkened Shade et un batteur qui sert d'appui avec des blastbeats hypnotisants... Dommage qu'on n'entende QUE la basse, ce qui enlevait quasiment toute la magie √† cette performance... Pas grave, ce n'est s√Ľrement pas la derni√®re fois qu'on verra ces messieurs enti√®rement voil√©s des pieds jusqu'√† la t√™te.

On passe √† du brutal death qui va droit au but (comme l'OM, houuuuuuu!) pr√©sent√© par les ambassadeurs de la r√©gion lausannoise, j'ai nomm√© Kakothanasy. Leur premier concert √©tait sur cette m√™me sc√®ne lors du Metal Retaliation 2013, et maintenant, il s'agit du dernier gig avec leur chanteur Prout. Il s'est du coup donn√© une image s√©rieuse qui contraste avec l'humoriste en herbe qui a quelque peu forg√© sa r√©putation. Derri√®re capitaine gruik, une d√©ferlante de notes que ce soit du c√īt√© guitare ou basse, mais une d√©ferlante parfaitement align√©e, pr√©cise, efficiente. Le niveau est tr√®s √©lev√©, √©tant le fruit de plusieurs ann√©es de dure labeur dans un milieu musical √† tr√®s forte concurrence, surtout dans ce sous-genre parmi les plus comp√©titifs. En parlant de niveau, le batteur... Bordel. Son jeu de batterie, c'est comme le vin... ca me saoule! (Haaaaaa vous pensiez que j'allais √©crire un truc p√©dant comme "√ßa s'am√©liore avec les ann√©es") S√©rieusement, nous nous trouvons ici face √† une des sensations en mati√®re de blastbeats et tempos inhumains. Florent Duployer, souvenez-vous de ce nom, il risque de r√©apparaitre bien des fois dans ces pages et ailleurs.

Premier groupe étranger de la journée, les Italiens de Deathrow sont des bêtes de scène bien rodés, les différents musiciens ayant bien travaillé leur patte dans diverses formations au fil des années. Ici, du black metal avec quelques tendances très rock'n'roll à la Tsjuder et saupoudré d'envolées lyriques aussi épiques que Primordial. A vori absolument pour les fines bouches du genre.

Stortregn retourne sur la scène lausannoise, première fois avec son nouveau line-up, un musicien supplémentaire, ce qui a permis de faire quelques rocades entre bassiste et guitaristes, libérant Romain de son instrument, pouvant ainsi se focaliser pleinement sur son chant et son attitude. Imaginez-vous l'équivalent suisse d'une fusion entre Helmuth de Belphegor et G.G. Allin sans le lancer de caca vers des mineurs. De la bonne insolence et une voix qui en jète, pile poil ce qu'il faut pour ce groupe qui tend à s'émanciper de l'étiquette "fans de Dissection" et qui se sont vraiment construit une identité propre tout en gardant la formule de succès de leur black/death mélodique. Un petit triomphe pour le groupe, acclamé dans la région depuis un certain temps déjà.

Borgne revient au Metal Assault après avoir donné leur premier concert ici en 2011. Après une longue période ou le groupe n'est plus venu jouer dans leur ville originaire, ils sont de retour, et la salle comble atteste l'intérêt pour leur black indus glacial et misanthrope. Nouveau line-up également, auquel le fondateur Bornyhake (chant/guitare) semble encore devoir s'acclimater. Néanmoins, l'exécution est de nouveau savamment et rationnellement calculée et le public est entièrement convaincu, pour preuve, le merchandising s'arrache du stand dès le milieu du set.

Et maintenant, je peux tr√®s bien faire fi de ma pr√©tendue neutralit√© axiologique que je tends √† employer le plus souvent que possible quand je vais voir des concerts (d√©bat: peut-on analyser la musique de mani√®re objective? L√Ęcher des cOmm's lol). Maintenant, ce samedi 8 octobre 2016 au soir, apr√®s quasiment 10 ans d'attente, le groupe de (death) metal qui m'a le plus marqu√© depuis toutes ces ann√©es jouera enfin sur sc√®ne devant mes yeux... Je ne pourrai jamais assez remercier Tristan d'avoir invit√© √† mon insu ces magnifiques √™tres que sont Leon macey et consorts: Mithras. Si vous ne savez pas de quoi je parle, lisez la chronique du dernier album, r√©cemment publi√© ici. Apparemment, beaucoup de gens se sont plaints du son. Perso, j'√©tais tout devant, au premier rang, vers la droite, et j'entendais tout ce que je devais entendre. Beaucoup de gens n'ont pas compris la musique et ce qu'elle a v√©hicul√©. D'autres ont √©t√© impressionn√©s, beaucoup ont √©t√© totalement boulevers√©s, criant au g√©nie et d√©clarant apr√®s 50 minutes de set qu'ils ont assist√© au meilleur concert de 2016. Et il y avait moi, et deux autres potes fans depuis belle lurette. Nous avons pleur√©. Nous nous sommes litt√©ralement mis en position foetale devant la sc√®ne et sur la sc√®ne. Nous nous sommes embrass√©s apr√®s le concert, apr√®s avoir pris quelques minutes pour tenter de r√©aliser ce qui venait de nous arriver. Mithras a jou√©. Comme j'ai √©voqu√© ci-haut, il n'y a que deux ou trois autres moments DE MA VIE o√Ļ j'ai v√©cu une exp√©rience si transcendentale que toute ma personne s'est remise en question. Un bonheur et des √©motions si intenses que mon corps n'a pas si g√©rer l'impact. Vous l'aurez compris, je n'ai rien vu apr√®s ce concert (Melechesh jouait devant une salle comble et a remport√© un grand succ√®s, d'apr√®s mes quelques secondes d'observation, et Cripple Bastards est tomb√© dans mon oublie le plus profond). Encore aujourd'hui, je doute qu'un live aussi puissant, aussi heurtant et marquant arriverait encore dans les ann√©es √† suivre. Des images qui repasseront dans ma t√™te, encore et encore, jusqu'√† ma mort. Mettre tout cela par √©ecrit ne fait justice au ressenti, vous devrez faire avec, ma foi. Voici encore la setlist, parce que oui, je suis capable de reconnaitre toute la discographie des britanniques en entendant les deux premi√®res secondes de chaque intro astrale:

Odyssey's End
Lords And Masters
Under The Three Spheres
Tomb Of Kings
Wrath Of God
Time Never Lasts
To Where The Sun Never Leaves
When The Stars Align
Wolrds Beyond The Veil
Thrown Upon The Waves

Live Report : Sanders

Ajouté le : 28.10.16

Live Report cliqué : 1086 fois


Chroniques similaires :

Mithras

Mithras

"On Strange Loops"


Date de sortie : 2016

Note: 5/5

Stortregn

Stortregn

"Evocation Of Light"


Date de sortie : 2013

Note: 5/5

Stortregn

Stortregn

"Devoured By Oblivion"


Date de sortie : 2008

Note: 3/5


Interviews similaires :

Stortregn

Stortregn

Réalisée le 23.04.09 avec le groupe

Borgne

Borgne

Réalisée le 26.09.11 avec Bornyhake, l'homme derrière le projet



Live Reports des mêmes artistes :

Asgard Hass Black Metal Night

Asgard Hass Black Metal Night

Malcuidant, Deathrow, Myrkvid, Pure

Date : 28.11.15

Lieu : Manoir Pub - St-Maurice

Headbangersball

Headbangersball

Harakiri for the Sky, Darkmoon, Stortregn

Date : 26.09.15

Lieu : Grafitti - Berne

Moonspell

Moonspell

SepticFlesh, Borgne

Date : 21.03.15

Lieu : RKC - Vevey

D√łdheimsgard

D√łdheimsgard

Troll, Hetroertzen, Borgne

Date : 24.10.13

Lieu : Le Romandie - Lausanne

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Future Faces

Future Faces

Revolt

Kroniks
MUDIE

MUDIE

"Cordoba"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Crash Ton Rock

Crash Ton Rock

"Volte-Face"


Date de sortie : 2017

Note : 4.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
Guerilla Poubelle

Guerilla Poubelle

avec Till


ajouté le : 07.12.17

The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com