Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 873
Visiteurs actuellement sur le site: 31

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Interviews

Praise

Read this interview in ENGLISH FR

PRAISE est un groupe hardcore punk basé à Baltimore, dans le Maryland. Après deux excellents 7inches, je voulais en savoir un peu plus sur le groupe. C'est le chanteur du groupe Andy qui a eu l'amabilité de répondre à mes questions. Bonne lecture!

Praise

rose Salut Andy ! Comment vas-tu ? Premièrement, pourrais-tu te présenter toi, ainsi que ton groupe PRAISE, en quelques mots ?
Salut Bastien. Mon nom est Andy et je chante pour le groupe PRAISE. Colby et Anthony sont les guitaristes, Chris est le bassiste, et Daniel le batteur. Nous sommes un groupe de hardcore punk basé à Baltimore, dans le Maryland.

D’après la biographie du groupe sur le site de React ! Records, ça vous a pris à peu près deux ans pour compléter le line-up de PRAISE. Comment vous y êtes-vous pris ? Et n’avez-vous jamais eu envie de tout laisser tomber ? Deux ans, c’est long, et j’imagine que vous avez eu besoin de patience à certains moments.
Ouais, ça a pris pas mal de temps pour rassembler tous les éléments du groupe, mais ça valait la peine d’attendre. Nous n’avons jamais été pressés, ce qui explique en partie pourquoi ça a pris tant de temps, et en plus au début j’étais encore à l’école et j’avais d’autres obligations sur lesquelles j’ai dû me concentrer. J’ai toujours voulu faire de la musique avec des gens qui me sont proches, du coup c’est normal que ça ait pris autant de temps. C’était pour moi beaucoup plus important que de prendre des musiciens au hasard pour assouvir mon désir de jouer dans un groupe.
Skartnak.com
Au début du groupe, quelle était le motif principal du groupe, du moins dans ta tête ? Y avait-il certains préceptes que tu voulais rendre inhérents à PRAISE ?
Je ne sais pas si j’avais un motif particulier. Ce que je sais, c’est que je n’ai jamais essayé de changer le monde ou quoi que ce soit dans le genre. Je voulais juste créer de la musique et des paroles qui pouvaient être racontables, qui pouvaient parler aux gens. Au moment où nous avons commencé, les groupes dans lesquels j’étais splittaient les uns après les autres et je ne voulais pas rester inactif et me plaindre du manque de groupes qui ont des choses à dire. Je ne veux pas dire pour autant qu’il n’y avait plus aucun groupe intéressant à cette période, ou que moi seul allais provoquer un changement drastique par mon investissement dans la musique. Mais j’ai eu le sentiment que j’avais beaucoup de choses à dire et j’ai eu envie d’utiliser ce nouveau projet comme exutoire.

Comment les choses ont-elles évolué pour le groupe depuis vos premières répétitions ? Aviez-vous imaginé que vous pourriez aller aussi loin ? Même si ce n’est plus si exceptionnel pour les groupes hardcore de réussir à sortir deux ou trois disques, je pense que chaque « pas » qu’un individu ou qu’un collectif de personnes fait ne devrait pas être pris comme acquis, que ce soit dans la scène hardcore ou dans la vie en général. Qu’en penses-tu ? Désolé, ça fait beaucoup de questions en une…
Les choses sont très différentes par rapport à nos débuts. Mike a quitté le groupe en août 2010 et Anthony nous a rejoints pour jouer de la guitare. C’est super de l’avoir, et une grande amitié entre nous s’est établie depuis qu’il a rejoint PRAISE. Il a aussi apporté beaucoup de nouvelles idées et a composé plusieurs chansons. Parfois, je propose une idée pour une chanson et il l’améliore à tel point que le rendu final est mille fois mieux. L’été dernier, il y a plusieurs événements majeurs pour plusieurs d’entre nous. Chris et moi-même avons tous deux obtenu des postes de travail en tant qu’enseignants et Colby va avoir un enfant avec sa fiancée. Nous avons tous pas mal de choses dans nos vies à côté du hardcore punk. Comme je l’ai dit avant, quand PRAISE a commencé, je pensais juste qu’on ferait un album, donc chaque jour où nous composons, répétons ou continuons à avancer en tant que groupe est un peu spécial pour moi.

Que fais-tu dans ta vie à côté de PRAISE ? Qu’est-ce qui donne du sens à ta vie ?Ces quelques dernières années, je me suis vraiment battu pour trouver un sens à ma vie. A côté des amis, de la famille et de la musique, je n’ai jamais vraiment beaucoup d’autres intérêts et de directions, du coup j’ai passé beaucoup de temps à jouer dans des groupes. Je suis allé à l’école, puis j’ai travaillé dans un restaurant vegan pendant pas mal de temps, mais je l’ai fait essentiellement parce que ce job me laissait la possibilité de continuer à faire de la musique. Vis-à-vis du hardcore, j’ai toujours eu cette attitude « live it or leave it » (« vis-le ou barre-toi »), mais tout récemment, je me suis demandé ce que cela signifiait réellement. Est-ce que ça signifie qu’il faut aller aux concerts tous les soirs de la semaine ? Faut-il acheter tous les nouveaux disques et être à l’affût des nouveaux groupes ? Ou faut-il être constamment en tournée ? C’est très facile et courant d’intégrer cette idée, mais pour moi ce n’est plus ce qu’est le hardcore. Le hardcore représente toujours une énorme partie de ma vie, mais ce n’est plus tout ce qui m’importe.
J’en ai marre de voir des groupes monter sur scène et dire à quel point tout part en vrille, mais quand ils descendent de scène, ils ne font rien contre cela. Rien ne va changer si nous continuons de dire que nous détestons la société et que les choses doivent changer. Le hardcore sur un plan personnel revient à utiliser les idées qui y sont issues et les transposer dans la réalité. Ca peut sembler moralisateur et arrogant dit comme cela, mais c’est ce que c’est supposé être. En fait, j’ai encore du chemin à faire à ce sujet. Je culpabilise parfois de me plaindre et de ne pas essayer de faire quelque chose pour faire bouger les choses, ce qui me ramène à ta question. A ce stade de ma vie, le hardcore est encore très important pour moi, mais mon travail actuel dans une école de Baltimore et ma tentative d’obtention d’un diplôme en masters en travail social sont mes priorités.
Skartnak.com
Est-ce que PRAISE est un groupe straight edge ? D’après ce que j’ai compris, vous êtes tous straight edge, mais ce n’est pas un thème abordé dans les paroles. Est-ce que ce serait problématique d’avoir un membre qui n’est pas straight edge ? Je pense que le straight edge est une bonne chose tant qu’il ne devient pas exclusif.
PRAISE est un groupe straight edge dans le sens où tous ses membres le sont. Quand PRAISE a commencé, je voulais trouver quatre personnes avec qui j’étais sur la même longueur d’onde. Pas seulement en suivant un style de vie sans drogue, mais aussi sans viande, avec des idées similaires, des idéaux et des approches similaires. Je pense que ce serait con si un jour je devais écrire des textes sur un de ces sujets et qu’en même temps un des membres ne serait pas du tout d’accord avec moi et ne partagerait pas les mêmes valeurs. En même temps, je ne pense pas que ce soit nécessaire que PRAISE soit connu en tant que groupe straight edge. Je pense qu’il y a des choses beaucoup plus importantes que le straight edge pour PRAISE et dans la vie en général. Concernant la possibilité d’avoir un membre qui n’est pas straight edge, ça m’a déjà traversé l’esprit, car ce qui me tiens le plus à cœur c’est d’être dans un groupe avec des gens qui me sont proches et avec qui je m’entends bien. Je ne vais pas prendre quelqu’un dans PRAISE juste parce qu’il/elle est straight edge, je pense que c’est stupide. Cela dit, c’est un fait que la plupart de mes amis avec qui je souhaiterais faire un groupe sont straight edge.

Est-ce que tu aimes le sport ? Il semblerait qu’il y ait toujours eu une sorte d’incompatibilité entre le hardcore punk et le sport. C’est difficile pour moi d’approuver cela, parce qu’à mon avis faire du sport et être actif dans une scène musicale, comme la scène hardcore, sont deux moyens de se dépasser, de s’améliorer en tant qu’individu, pour ainsi dire. Et ce n’est qu’un seul point en commun parmi tant d’autres à mon avis. Qu’en penses-tu ?
Ca dépend vraiment du sport en question. Je déteste le sport de compétition, au niveau professionnel, comme le football ou le basketball, mais je soutiens toute personne ayant un style de vie actif dans le but de se dépasser et de prendre soin de son propre corps. Mais je n’ai jamais été un mordu de sport. Les seules activités pouvant être considérées comme du sport seraient le BMX et le skateboard.

Le dernier 7inch est appelé « Two Songs » et est sorti récemment sur React ! Records. Jason Mazzola de CLOAK/DAGGER et COUNT ME OUT s’est occupé de l’artwork, qui est très bien fait. J’aime sa simplicité. Donc, pour le décrire brièvement pour les personnes qui n’auraient pas vu la pochette dont il est ici question, une photo d’un ciel nuageux peut être vue, avec une plume en premier plan. Qu’est-ce que ces deux éléments symbolisent ? Et qui a eu l’idée pour l’artwork ? Jason ou le groupe ?
Il n’y a pas spécialement de signification derrière le ciel nuageux ou la plume. Je me suis toujours intéressé à la culture amérindienne et il s’agissait à la base d’une image dans un livre. Nous avons retouché un peu l’image et c’est ce qui en est sorti. Pour ce single, nous voulions quelque chose de simple en matière d’imagerie, un truc à la Dischord/Factory Records, mais ayant une cohérence avec l’artwork du EP précédent « growing.changing.healing ». Nous avons gardé la plume, mais enlevé l’attrape-rêve. Jason avait fait un t-shirt pour nous quelque temps auparavant, donc je lui ai proposé de s’occuper du layout et il a accepté. Il sait ce qui m’intéresse et la façon dont nous voulons représenter le groupe artistiquement, du coup il a pu se mettre au boulot sans trop de difficultés. Je ne pourrais pas être plus content du résultat !
Skartnak.com
Vous semblez être les plus grands fans de 7 SECONDS sur Terre ! Quels aspects de ce groupe appréciez-vous le plus ? Qu’est-ce qui vous a fait devenir d’aussi grands fans ?
Je crois que j’ai entendu « The Crew » pour la première fois quand j’avais 15 ou 16 ans. Un pote à moi m’a filé « The Crew » et « Screaming For Change » de UNIFOM CHOICE et m’a dit « écoute ça, tu ne vas pas être déçu ». Pas besoin de préciser que ces deux albums ont changé ma vie. En grandissant, les paroles sur « The Crew », « Walk Together, Rock Together » et « New Wind » m’ont fait réfléchir et je continue à avoir une vision de la vie très inspirée de ce que j’ai appris de ces disques. En 2005, j’ai eu la chance de faire une tournée de dix jours avec 7 SECONDS. C’est sans hésiter la tournée qui m’a le plus marqué. Etre dans l’attente de cette tournée a été très excitant, mais en même temps très inquiétant. J’avais mis les types de 7 SECONDS sur un piédestal, même si tu n’es pas censé le faire dans le hardcore punk, ce genre de choses arrive. Ce groupe avait déjà changé ma vie et j’étais inquiet que les rencontrer puisse changer la façon dont je percevais ces albums. Mais ça ne s’est pas produit, les gars de 7 SECONDS sont quelques-uns des gars les plus réglos que j’aie rencontrés. Je peux dire en toute honnêteté que Kevin Seconds continue à croire aujourd’hui à tout ce qu’il disait il y a trente ans.
Je pense que la chose qui m’a toujours attiré vers 7 SECONDS, c’est que c’était et c’est toujours un groupe punk, mais ils ne font pas toujours ce qui est convenu et attendu d’un groupe punk, que ce soit esthétiquement, au niveau des paroles ou musicalement. Mais quoi qu’ils fassent, ça reste toujours du hardcore punk.

J’ai remarqué que PRAISE n’a pas de page Myspace. Pourquoi ?
Il n’y a pas de raison particulière. Nous avons une page Facebook, donc je ne pense pas que ce soit nécessaire d’avoir autre chose de nos jours.

Vu que tu as joué dans CHAMPION, un groupe qui était de Seattle, et que maintenant tu es dans PRAISE, qui est basé à Baltimore, y a-t-il un endroit que tu considères comme étant ta maison, chez toi ? Comment gères-tu la distance qui te sépare de tes amis et de tes proches, en gros des gens qui te sont chers, mais qui sont loin ? Est-ce que déménager d’une côte (ouest) à l’autre (est) fait partie de ce processus de guérison dont tu parles dans la chanson « Healing » ? J’espère que ce n’est pas problématique pour toi d’aborder un sujet si personnel…
J’ai grandi dans une banlieue appelée Columbia, dans le Maryland. C’est pile entre Washington DC et Baltimore. Ca a été mon lieu de résidence officiel jusqu’au printemps passé, lorsque j’ai déménagé à Baltimore pour mon travail. Je n’ai jamais vraiment vécu à Seattle. Je dormais sur des sofas ou par terre à différents endroits pour quelques semaines, mais je n’ai jamais officiellement déménagé là-bas. C’était meilleur marché de rentrer chez moi entre les tournées et les périodes de répétition que de m’installer là-bas, donc c’est comme ça qu’on s’est organisé quand j’étais dans le groupe.
La distance et la séparation sont difficiles à vivre, j’ai toujours eu du mal avec cela. Je suis très proche de ma famille, donc quand l’opportunité de partir en tournée s’est présentée, je savais que ne pas les voir tous les jours serait difficile, mais en même temps, je savais ce que je faisais et que c’était ce qu’il fallait faire. Il y a eu quelques complications à la maison quand CHAMPION m’a demandé de jouer de la basse pour eux. J’étais un peu perdu, il y avait des problèmes au sein de la famille, et je ne me sentais pas vraiment au bon endroit. J’avais le sentiment que partir en tournée pour une durée indéterminée n’était pas franchement la meilleure chose à faire vu comme les choses se passaient chez moi, mais mes proches m’ont convaincu que partir en tournée et faire de la musique était quelque chose que j’avais besoin de faire. Ils m’ont assuré qu’ils n’iraient nulle part de toute façon et qu’ils seraient là pour moi quand tout serait fini.
Bien que j’aie adoré être en tournée et à des concerts tous les soirs avec mes amis, les gens ne mentent pas quand ils disent que ça peut devenir pesant. Pas seulement financièrement, mais aussi mentalement et émotionnellement. Quand tu commences à être en tournée abondamment, tu finis par avoir l’impression de t’immobiliser et que rien ne change excepté la ville et la tournée. Puis, tu rentres chez toi et tu réalises que tes amis ont fini leurs études, qu’ils se sont mariés, qu’ils ont eu des enfants, ou qu’ils ont commencé leur carrière professionnelle. Au moment où j’étais en tournée, je ne voulais rien de tout ça, et même si je voulais avoir une copine ou un boulot fixe à mon retour, rien de tout ça n’était là au retour de tournée.
Après toutes ces expériences de tournée, quelques-uns de mes amis les plus proches me sont parus si loin et, au moment où je t’écris, je n’ai pas été capable de recréer un lien avec certains de ces amis. Le temps et la distance changent les gens MAIS à travers les tournées et mes expériences musicales, j’ai fait la connaissance de certains de mes meilleurs potes. Certains d’entre eux vivent à l’autre bout du pays mais quand je les vois, parfois plusieurs années plus tard, c’est comme si rien n’avait changé.

En parlant de CHAMPION, quels sont tes meilleurs souvenirs de ton passage dans le groupe ? Je suis sûr qu’il y en a des tonnes ! Mais en faisant le bilan de cette période, qu’as-tu appris de ton expérience dans CHAMPION ?
Faire partie de CHAMPION a été une des meilleures périodes de ma vie et rien que d’essayer de commencer à parler de ce que j’ai appris de cette expérience serait une tâche difficile. Je pense qu’au lieu de se focaliser sur un événement spécifique, je dirais que le meilleur souvenir était que pendant presque deux ans, j’ai eu la chance de voyager dans le monde avec quelques-uns de mes meilleurs amis.
Skartnak.com
J’ai appris que vous alliez sortir votre premier LP avec PRAISE. Peux-tu m’en dire un peu plus à ce sujet ? Sera-t-il très différent des 7’’ ?
Nous sommes en train d’écrire un album à l’instant. Nous avons déjà écrit cinq chansons. Notre but est d’enregistrer à peu près douze chansons pour le printemps prochain. Ecrire et participer à l’élaboration d’un album a toujours été un de mes buts principaux. Nous espérons sortir l’album à la fin de l’année 2012, mais je ne veux pas précipiter les choses et bâcler. Ceci dit, je pense qu’il y aura une progression naturelle par rapport aux deux EPs.

Quels sont actuellement tes groupes hardcore préférés ? Lesquels recommanderais-tu d’écouter ?
Les groupes que j’ai le plus aimé à côté des incontournables SACRED LOVE, MINDSET et IN BETWEEN seraient REARRANGED, NO TOLERANCE, FACE REALITY et TITLE FIGHT. Le LP de GYPSY est excellent également !

Peux-tu lister les cinq meilleurs albums que tu as écoutés dans ta vie et y ajouter un petit commentaire pour chaque disque ?
MINOR THREAT – « Complete Discography »
Quand j’avais douze ans, mon frère et moi nous sommes cotisés pour acheter le CD « Complete Discography ». Inutile de dire que les paroles d’ « Out of Step », de « Filler » et de beaucoup d’autres chansons m’ont fortement touché durant mon adolescence, et elles continuent à me parler aujourd’hui d’ailleurs. Le sentiment que j’ai quand je mets ce disque est resté intact toutes ces années.

7 SECONDS – « New Wind »
« The Crew » et « Walk Together, Rock Together » m’ont changé à jamais et continuent à m’inspirer aujourd’hui. Cela dit, « New Wind » est mon album préféré de 7 SECONDS. Les paroles de cet album correspondent plus ou moins à ce que j’ai ressenti pendant tant d’années sans n’avoir jamais réussi à exprimer quoi que ce soit. A chaque fois que j’entends ou que je lis les paroles de « The Inside », « Man Enough to Care » et « Still Believe », j’en ai la chair de poule. Le lien très fort que j’entretiens avec cet album est difficile à égaler.

GORILLA BISCUITS – « Start Today »
Walter est un excellent compositeur et parolier. « Cats and Dogs » m’a ouvert l’esprit au végétarisme.

EMBRACE – s/t
Tout comme les trois disques listés ci-dessus, les paroles sont parfaites.

JOY DIVISION – « Unknown Pleasures »
C’est vraiment difficile de ne choisir que cinq disques dans cette sélection. Au lieu de lister cinq albums de hardcore, j’ai décidé d’y ajouter « Unknown Pleasures ». C’est un album que j’écoute dépendant de mon humeur, mais c’est sans aucun doute un de mes préférés. Les lignes de basse sont parfaites, il y a un côté très atmosphérique. J’adore.

C’est la fin de l’interview ! Merci d’y avoir consacré du temps ! Quelque chose à ajouter ?
Merci beaucoup pour l’intérêt que tu as pour PRAISE ! Désolé que ça m’ait pris autant de temps pour t’envoyer le produit fini ! Ecoute MINDSET, SACRED LOVE et IN BETWEEN !
Paix et solidarité !
Andy/PRAISE

Interview : Bastien

Plus d'infos :

Label : React! Records

MySpace : Pas de Myspace

Site Web : searchforthesun.blogspot.com

Site du label: www.itstimetoreact.com


Interview cliquée : 12838 fois



Chroniques du même artiste :

Praise

Praise

"growing.changing.healing"


Date de sortie : 2010

Note: 4.5/5

Interviews aléatoires :

Refused

Refused

Ed Äke

Ed Äke

Attack Vertical

Attack Vertical

End of a Year

End of a Year

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Scott Sellers

Scott Sellers

Being Strange

Kroniks
Krang

Krang

"Singalong"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Darkrise

Darkrise

"Circles Of Failure"


Date de sortie : 2019

Note : 4/5

Run Up, The

Run Up, The

"Good Friends, Bad Luck"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

PFK, The

PFK, The

"Yeah"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

Circles

Circles

"Demo 2017"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Woodwolf

Woodwolf

"Golden Road"


Date de sortie : 2018

Note : 3.5/5

Toutes les kroniks...

Live Report
A Vile Desolate Sands Tour 2019

A Vile Desolate Sands Tour 2019


17.09.19

Kiff - Aarau

Lagwagon

Lagwagon


07.05.19

Fri-Son - Fribourg

Millencolin

Millencolin


02.05.19

Nouveau Monde - Fribourg

Touts les live reports...

Commentaires Skartnak.com

Kickback

Total des commentaires : 18

Against Me!

Total des commentaires : 11

Borderline

Total des commentaires : 9

Polar Bear Club

Total des commentaires : 9

One Last Chance

Total des commentaires : 9

Hateful Monday

Total des commentaires : 8

Requiem For Sirens

Total des commentaires : 7

Napalm Death

Total des commentaires : 7

Behemoth

Total des commentaires : 7

Real Deal

Total des commentaires : 7

Rise and Fall

Total des commentaires : 7

Killswitch Engage

Total des commentaires : 6

Unearth

Total des commentaires : 6

Black Dahlia Murder, The

Total des commentaires : 6

Throne Of Katarsis

Total des commentaires : 6

Total : 231 commentaires



Banner on Skartnak.com