Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 635
Visiteurs actuellement sur le site: 42

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Darktroll Festival 2014

Agrypnie, Der Weg Einer Freiheit, Falloch, Harakiri For The Sky, Heidevolk, ...

06.06.14 / Burguine Schweinsburg - Bornstedt

Flyer

Skartnak.com Le Darktroll Festival ? Jamais entendu parl√©. C'est un grand fest ? Mais c'est o√Ļ ? Bornstedt. On ouvre Google Maps. Ah ouais, c'est quand m√™me pas la porte √† c√īt√©. Mais il y a qui ? Agrypnie, Der Weg Einer Freiheit, Falloch, Trimonium, Harakiri For The Sky, Bifr√∂st et j'en passe. Ca me suffit, l'aventure m'appelle !

Un jeudi pluvieux on ne peut plus banal, je saute dans un bus direction W√ľrzburg depuis la fronti√®re √† Z√ľrich pour la premi√®re partie de mon voyage. Ca s'annonce mal, il pleut aussi dans toute l'Allemagne. Esp√©rons que la pluie n'atteigne pas Bornstedt. Un peu de tourisme et beaucoup de th√©. Le lendemain je saute dans le bus des Der Weg Einer Freiheit et nous roulons jusqu'√† l'emplacement du festival, perdu en for√™t, dans les magnifiques ruines d'un ch√Ęteau de briques rouges.

Le festival est divisé en deux petites parties :
Première partie : La scène, qui se trouve juste devant les restes d'une tour. Elle est abritée et assez élevée (environ 1m90 de hauteur). Autour d'elle on y trouve des stands de bouffe et de boisson, plusieurs tables pour pouvoir regarder le concert d'un peu plus loin et enfin les stands de merch officiels.

Deuxi√®me partie : Les 4 autres petits stands de merch qui se courent apr√®s. Des CDs, des t-shirts, des patchs, le merch normal qu'on retrouve √† chaque festival. Ces stands sont post√©s en face d'une grande place verte o√Ļ l'on peut aller se poser pour boire une bi√®re tranquillement mais on peut aussi se poser sur le muret qui entoure le ch√Ęteau et qui surplombe le village de Bornstedt. Une vue magnifique, un endroit calme et o√Ļ tout le monde se d√©p√™chait d'aller entre chaque concert.

Nous arrivons pile à temps pour voir le début du groupe FJOERGYN, tant apprécié des Allemands autant pour leur musique que pour leur investissement pour la scène metal en général (Ivo, un des deux chanteurs, étant un des organisateurs du Ragnarök Festival de Lichtenfels). Tout le petit monde du festival se presse pour aller les voir sur scène. Fjoergyn c'est simple, mais efficace et en quelques minutes ils auront capté toute l'attention de la foule. Malgré le fait que je n'accroche pas à leur musique, je dois avouer que sur scène, ils gèrent. A chaque concert que j'ai pu voir de ce groupe, ils apportaient toujours une touche spéciale, un effet de surprise par exemple (cette fois-ci des jets de plumes) et surtout, ils jouent chaque fois une setlist différente.

Au tour de Falloch, un groupe Ecossais qui venait jouer en Allemagne pour la toute premi√®re fois, de monter sur sc√®ne. Ils nous offrent eux aussi un show magnifique, un peu plus calme et pos√©, mais magique, avec la nuit qui commence √† tomber et √† transformer l'atmosph√®re du festival. Une musique parfaite pour une telle transition puisque les premiers groupes de la journ√©e √©taient plut√īt festifs (Firtan, Caladmor (des Suisses !) et Craving). Le show se termine, la foule r√©clame un encore et l'obtient.

Il est temps pour Obscurity de venir r√©veiller toute cette foule qui s'√©tait laiss√©e apais√©e par Falloch. Obscurity c'est brut, c'est Allemand, et c'est tr√®s appr√©ci√© par l√†-bas. Les ayant d√©j√† vu au moins 5 fois et n'√©tant pas tr√®s fan, je me suis permise d'aller observer Bornstedt de nuit du haut de mon petit ch√Ęteau. La quinzaine d'√©oliennes qui avoisinent le village scintillent d'un rouge vif au milieu du paysage noir.

22h15, il est temps d'aller se poster en face de la sc√®ne pour voir Der Weg Einer Freiheit. Du bon black Allemand avec un son bien propre comme j'aime. Un concert qui passera bien trop vite, mais quelle perfection. Entr√©e sur sc√®ne avec Ewigkeit, une chanson du premier album qui fera toujours son effet. Peu √† peu la foule s'approche de la sc√®ne, et se laisse conqu√©rir par leur musique. La voix de Nikita qui prend possession de tout ce petit festival, une nuit noire au dessus de nos t√™tes et mon coeur qui suit le blastbeat. Ils encha√ģnent sur Lichtmensch, du dernier album, qui r√©jouit toute la foule. Jeux de lumi√®re parfaits, en accord avec la musique. Nachtsam. Et puis l'incontournable Der Stille Fluss qui impose un silence glac√© et tellement lourd dans la foule. Ils nous font m√™me la surprise de jouer une nouvelle chanson qui sera sur le prochain album : Letzte Sonne. Un chef d'oeuvre qui fait l'unanimit√© dans le festival. Acclamations ! Retour au premier album avec Neubeginn, et il est temps de terminer avec Zeichen. Et bien non, le public en redemande, encore et encore ! Ils reviennent alors pour nous interpr√™ter la chanson bonus du premier album : Ruhe (pour mon plus grand bonheur). Le show se termine en beaut√©. Applaudissements, hurlements et m√™me quelques larmes.

Le light guy des DWEF me rejoint alors et nous allons boire un verre de l'autre c√īt√© du festival. Profiter du dernier groupe en parlant, assis dans l'herbe √† regarder les √©toiles. Ils s'appellent Trimonium, d√©finissent leur musique actuelle comme ''atmospheric metal'', musique est parfaite pour cl√īturer cette soir√©e de festival. Un show bien trop court.

Il est temps de sauter dans le bus pour aller dormir √† l'h√ītel (mais quelle classe ! j'aurai m√™me droit √† une douche et un petit d√©jeuner bien allemand le lendemain matin). Vendredi ils me reposent au festival et rentrent chez eux √† W√ľrzburg. Bonne route !

Samedi c'est Agrypnie ! Mais d'abord il y a plein d'autres groupes à voir. C'est d'ailleurs Delirium, encore des Allemands, qui ouvrent le festival aujourd'hui. Un mélange de Black/Death, ça casse pas des briques, mais c'est toujours okay pour ouvrir un fest'. Au tour de Kultasiipi de jouer, du folk qui donne envie de danser et de faire la fête. La foule s'amuse, on retrouve tous les buveurs avec leurs cornes à la main devant la scène. On continue sur la même lancée avec Celtachor, un mélange de black/folk Irlandais qui vient nous chanter des chansons à propos de leurs ancêtres et les batailles qu'ils ont affrontées.

Arrivent enfin Harakiri For The Sky, le groupe Autrichien qui partagera la scène avec Agrypnie pour leur tournée qui fête leur 10 ans ; d'ailleurs Torsten, le chanteur d'Agrypnie, montera sur scène pour partager une chanson avec eux. C'est carrément dommage qu'il fasse encore jour, mais on se laisse bercer par leur musique pendant un court instant (bien trop court). Une magnifique surprise, beaucoup plus de puissance que sur CD. J'avais peur, j'ai été comblée.

Les Italiens de Stormlord prennent ensuite la scène puis les Autrichiens de Bifröst tant attendus. Toute la foule se presse contre la scène pour les voir et c'est la fête ! Quelle présence sur scène, ils étaient tellement heureux de jouer ici aujourd'hui. Ils ajoutent 2-3 chansons à leur set tellement la foule en redemande. Puis c'est enfin au tour d'Agrypnie.

Mes chers Agrypnie. Ils entrent sur sc√®ne avec l'intro qui annonce Der Tote Trakt ce qui nous ravit tous (il faut savoir que presque toute la foule √©tait aussi pr√©sente au Ragnar√∂k Festival environ 1 mois avant et qu'ils ne l'avaient pas jou√©e, alors qu'elle est pourtant une de leur chanson ''hit''). Des cheveux qui volent et des poings qui se l√®vent, des hurlements de bribes de paroles. La nuit est tomb√©e sur le village de Bornstedt et Agrypnie r√©sonne enfin. Les Allemands sont tr√®s fiers de leurs groupes, tout le festival se r√©unit devant cette sc√®ne si petite qu'ils se marcheraient presque les uns sur les autres. Pour f√™ter les 10 ans, ils jouent de vieux titres qui n'ont presque jamais √©t√© fait sur sc√®ne. Nous aurons droit √† Cogito Ergo Sum du premier album. Une ambiance lourde et pesante qui durera tout le concert. Encha√ģnement brutal sur Zorn. Des chansons longues qui r√©jouissent tellement le public, des hurlements de satisfaction √† chaque annonce de chanson. Un silence, un sourire, puis Augenblick. Une chanson qui n'est sur aucun album, seulement un EP. Un classique qui n'avait pas √©t√© jou√© depuis longtemps : Fester Zum Hof. Puis nous arrivons d√©j√† √† l'avant derni√®re chanson : Asche (version courte). Des fans en furie qui hurlent aussi les paroles. Et l'annonce de la derni√®re chanson : Tr√ľmmer/Aetas Cineris. La premi√®re chanson du dernier album. Une ovation pour Agrypnie, des applaudissements √† n'en plus finir. Et ils quittent la sc√®ne avec un immense sourire aux l√®vres.

Les gens se pressent pour aller voir de près le prochain concert : Heidevolk. Etant un peu trop occupée à boire et à parler avec les membres d'Agrypnie, j'avoue, je n'ai pas vraiment regarder les deux derniers concerts. Mais n'étant pas une fan d'Heidevolk, on me pardonnera. Nous avons juste hurlé en coeur en levant nos verres les paroles de la dernière chanson que j'adore car elle me met de bonne humeur : Vulgaris Magistralis. Mais de ce que j'ai pu voir, il y avait une très très bonne ambiance, toute la foule qui sautait et dansait, qui chantait voire même hurlait. Le bonheur d'enfin retrouver Heidevolk sur scène.

Le festival se termine avec Ahnengrab, un groupe de Black Allemand. Les gens terminent leur bière tranquillement, peu à peu le Darktroll Festival se vide, la place redevient tranquille et calme, il est temps de dire au revoir et merci à tout le monde.

Apr√®s une nuit chaotique et glac√©e pass√©e dans la voiture d'un fan d'Agrypnie que j'avais d√©j√† rencontr√© √† d'autres concerts, je rentre direction B√Ęle en co-voiturage qui aura l'impression de durer 15heures. Arriv√©e √† B√Ęle √† 1h du matin, il ne me reste plus qu'√† (im)patiemment attendre le premier train du matin (4h57) enroul√©e dans ma couverture polaire violette pour pouvoir enfin rentrer dans mon bon lit douillet √† Lausanne. 7h30. Bonne nuit et merci le Darktroll Festival !

Point(s) fort(s) :

- Endroit magnifique
- Vraiment pas cher
- Des vraies toilettes propres (mais ouiiiiii !)

Point(s) faible(s) :

- Nourriture vraiment, mais vraiment pas incroyable.
- Dur d'y accéder sans voiture

Live Report : Julythetavernwench

Ajouté le : 10.06.14

Live Report cliqué : 2124 fois

Darktroll Festival 2014

Chroniques similaires :

Der Weg Einer Freiheit

Der Weg Einer Freiheit

"Stellar"


Date de sortie : 2015

Note: 5/5

Falloch

Falloch

"Where Distant Spirits Remain"


Date de sortie : 2011

Note: 3.5/5


Interviews similaires :

Falloch

Falloch

Réalisée le 02.08.11 avec Scott McLean



Live Reports des mêmes artistes :

Shining

Shining

Der Weg Einer Freiheit, Imperium Dekadenz

Date : 13.11.15

Lieu : Keller Klub - Stuttgart

Headbangersball

Headbangersball

Harakiri for the Sky, Darkmoon, Stortregn

Date : 26.09.15

Lieu : Grafitti - Berne

Wolfszeit Festival

Wolfszeit Festival

Eluveitie, Varg, Agrypnie, Welicoruss, Fjoergyn, Tsjuder, Debauchery, Minas Morgul

Date : 29.08.15

Lieu : Open Air - Crispendorf

Sylak Open Air 2015

Sylak Open Air 2015

Dark Tranquillity, Kataklysm, Death Angel, Krisiun, Epica, ...

Date : 09.08.15

Lieu : Open Air - Saint Maurice De Gourdans

Graspop Festival 2015

Graspop Festival 2015

SepticFlesh, Der Weg Einer Freiheit, Hollywood Undead, Marilyn Manson, ...

Date : 19.06.15

Lieu : Festival - Dessel

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Hateful Monday

Hateful Monday

Unfrightend

Kroniks
Cold Reading

Cold Reading

"Sojourner"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

MUDIE

MUDIE

"Cordoba"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

Las Furias

Las Furias

"Senorita Rock'N Roll"


Date de sortie : 2016

Note : 4/5

Go Spleen

Go Spleen

"Slow Moves"


Date de sortie : 2017

Note : 4/5

88 Fingers Louie

88 Fingers Louie

"Thank You For Being A Friend"


Date de sortie : 2017

Note : 5/5

Mudbath

Mudbath

"Brine Pool"


Date de sortie : 2017

Note : 3.5/5

Toutes les kroniks...

Interviews
Guerilla Poubelle

Guerilla Poubelle

avec Till


ajouté le : 07.12.17

The Bennies

The Bennies

avec Jules, Craig


ajouté le : 19.03.17

Less Than Jake

Less Than Jake

avec Chris DeMakes


ajouté le : 16.11.16

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com