Skartnak.com Skartnak.com

Visiteurs aujourdhui: 604
Visiteurs actuellement sur le site: 38

Skartnak Version

Bleu : Orange :

RSS Live Reports

Ragnarök Festival 2015

Behemoth, Nargaroth, Harakiri For The Sky, Der Weg Einer Freiheit, Negura Bunget, Thulcandra, Bifröst, ...

10.04.15 / Stadthalle - Lichtenfels

Flyer

Skartnak.com Ragnarök 2015

Première journée de festival à Lichtenfels, la petite ville Allemande prend vie comme chaque année et s'apprête à trembler sous les tonnes de décibels qui vont être envoyées d'ici quelques heures. Les voitures arrivent peu à peu autour du festival, on nous parque, le temps de faire quelques courses dans les magasins qui entourent le festival, de poser les affaires au Sleepinghall et les portent ouvriront autour des 14h. Une première bière sous un temps magnifique, on repère quelques têtes, des Suisses qui ont aussi fait le déplacement, un premier coup d'oeil à la tente des stands et les concerts commencent.

On s'avance dans la salle et on jette un premier coup d'oeil. Rien n'a changé depuis l'année dernière et c'est tant mieux, le Ragnarök a son mode de fonctionnement et tout va très bien, nul besoin de modifier cela. Les deux stages sont toujours posées l'une à côté de l'autre, les gradins, le bar à met, le bar à bière/boissons classiques et ooooh nouveauté : UN BAR A COCKTAILS ! Pas encore ouvert malheureusement mais on ne tardera pas à y aller dès l'ouverture.

Delirium. Pas vraiment captivée par ce groupe, on reste quand même, on parlotte et on écoute d'une oreille. La tête du chanteur m'est familière et il faut absolument que j'aille checker ça sur internet. Je m'avance au premier rang de la 2ème stage car je m'impatiente de revoir Bifröst.

Les Autrichiens de Bifröst prennent la relève et remontent un peu le niveau, même si la foule peine à se mettre dans l'ambiance. C'est le début du festival, on prend son temps et on ne se presse pas. Malgré tout, les Bifröst ne perdent pas le sourire et balancent tout dans la bonne humeur avec un folk metal entrainant qui donne envie de lever son verre de bière entre deux headbangs. Après un set de 40minutes, le public est chaud et prêt pour la suite.

Nothgard assureront la suite, mais connaissant bien le groupe et sachant que je n'aime pas leur musique, je m'en vais me balader à la tente qui regroupent tous les petits stands du festival. Chaque année on retrouve les mêmes stands, mais ils sont parfaits et plein de trésors. De l'artisan qui fabrique de magnifiques bijoux (et qui peut les modifier à votre guise à la minute près) aux stands de CDs ''mainstream'' et ''underground'', on passe aussi par des stands de cornes à boire ou de fourrure, des tonnes de patchs et des t-shirts/hoodies plus durs à trouver que les typiques Mayhem et Emperor, on y trouvera du merch de groupes moins connus, etc... Une mine d'or ! Il commence à faire faim, et cela fait exactement une année que je rêve d'un stand de bouffe de ce festival... LE STAND DES PAINS A L'AIL. Vous riez hein ? Mais si vous saviez comme c'est bon. On se presse tous au stand pour en manger un et haaaaa, bonheur et rebonheur ; Heaven in your mouth. Après un premier tour pour tout regarder, on décide de retourner à l'intérieur pour voir ce que donne Thulcandra. Après tout, leur dernier album a fait pas mal parler d'eux.

Thulcandra. Je ne m'attendais à rien et c'est peut-être ça qui a fait la magie du concert. Quoiqu'il en soit, de plus en plus de monde se concentre devant les scènes et les groupes s'enchaînent. Thulcandra offriront un show plus qu'acceptable, plutôt sympa à regarder et écouter, et m'ont donné envie de me pencher un peu plus sur leur musique. J'aime les groupes qui montent qu'ils sont heureux d'être ici et de jouer pour nous, Thulcandra ne s'en sont pas cachés.

Place aux Suisses de Bölzer, on file chercher une bière entre les deux concerts et on se poste devant la table de mixage. Un peu moins de monde, ce serait un concert en petit comité, et quel dommage pour tous ceux qui ont quittés la scène. Bölzer nous auront offert un show hors du commun. Ou alors la dose d'alcool que j'avais déjà ingurgitée y était pour quelque chose, mais peu importe, ce fût un incroyable concert et tous mes a(l)colytes étaient d'accord avec moi. Alors d'accord, on pourrait redire quelque chose au fait qu'ils n'ont adressés aucun mot à la foule, ou encore que les chansons se sont toutes enchaînées sans laisser de pause entre elles. Mais je trouve que c'est exactement ce qui a fait la magie du show. Pas de paroles, juste de la musique, pas besoin de coupure entre les morceaux, une continuation parfaite s'est installée et une communication hors du commun était présente entre les deux membres du groupes. Des parties vocales qui hérissait les poils et une batterie au top, on notera même un assez bon son, ce qui est plutôt rare pour le festival (un des gros défauts). Bölzer s'en sortent haut la main et amènent le niveau de la soirée très haut, les prochains groupes devront clairement en envoyer sévère pour espérer épater les gens qui étaient présents. Plusieurs fans au taquet se trouvaient dans la foule, acclamations et applaudissements, les Suisses de Bölzer saluent et s'en vont.

Malheureusement on apprendra le matin même que le groupe Gernotshagen annule son concert. Un des groupes que j'attendais le plus du festival, mon coeur se brise. On va noyer la tristesse dans une autre bière. On notera aussi le manque de communication flagrant du festival sur ce coup. En effet, tous les concerts seront inversés de stage !! Le Ragnarök aurait clairement dû informer ses festivaliers. Certaines personnes attendant des heures pour le premier rang de certains concerts, il n'est que justice de les prévenir du changement... Le pire est que cela arrive pile au moment où les groupes avec le plus de fans commencent. La plupart des fans de Finsterforst se retrouveront à attendre à la mauvaise stage et ne seront informés que quelques minutes avant le show. Premier rang : râté !

Les Allemands de Finsterforst s'avancent donc sur scène. Très attendus par le public, Finsterforst étaient déjà présents l'année dernière avec une foule tout autant au taquet. S'ils se retrouvent à nouveau ici, c'est bien grâce à leurs fans. Le Ragnarök avait posté une simple question : qui voulez-vous voir jouer cette année ? Finsterforst en ont profité et ont envoyé tous les fans commenter le post en question. Et les voilà à nouveau propulsés sur la scène du Ragnarök, après des centaines de commentaires les demandant pour l'année 2015. Un concert donc très attendu et qui réjouira plein de fans. Les chansons du dernier album qui divisaient tant les fans donnent si bien sur scène que tout est pardonné. La foule adore et applaudit. Le concert passera par contre beaucoup trop rapidement malheureusement, Finsterforst ayant des chansons relativement longues, ils ne peuvent en jouer que quelques unes, ce qui donne une impression de pas assez, alors qu'ils ont bien occupés leur temps. Mais peu importe, le groupe tourne énormément depuis le début de l'année, il suffit d'aller les voir à un concerts où ils seront headliners. On a donc droit à un concentré de Finsterforst pendant ces courtes 45minutes.

Il est temps d'aller se désaltérer après un aussi bon show ! Le bar à cocktails à enfin ouvert, on va aller tester ça et voir la carte du fameux ! Les cocktails de base, mais c'est toujours cool d'amener un peu de nouveau dans un festival. Il faut avouer que les 4 cocktails de l'année dernière qui se courraient après commencent à fatiguer. Et se saouler 100% à la met n'est pas forcément l'idée du siècle non plus. On a donc droit à des Mojitos, des Long Island Ice Tea, des Sex On The Beach et j'en passe. Malheureusement, TOUJOURS PAS DE GIN DANS CE FOUTU FESTIVAL. Je pleure (non non, mais je me console avec un Long Island Ice Tea qui m'a bien lancée). On regarde la fin d'Equilibrium en étant déjà bien ivres et on danse sur Unbesiegt (dernière chanson du set).

Le prochain groupe à passer est Behemoth, une des têtes d'affiches du festival ! Malgré une trentaine de minutes de retard, le show commence enfin. C'est un groupe bien assuré qui s'avance sur la scène du Ragnarök Festival et qui commence un show qui mettra tout le public en transe. Presque tout le festival est réunit devant cette, les gradins sont bondés, la foule est compacte et nous nous trouvons une petite place dans les escaliers. Sirotant nos cocktails, nous regardons le show des grands Behemoth. Du feu, de la fumée, des confettis, on aura droit à la totale. Un show minuté mais très efficace, tout est calculé mais chaque impact recherché est clairement atteint. La foule se délecte et le concert passera lui aussi bien trop vite. Un grand finish qui ne laissera personne sur sa faim, Behemoth sont acclamés par le festival après un concert grandiose.

Une bière et hop, je cours me faufiler au premier rang pour avoir une bonne place pendant Harakiri For The Sky. Pendant ce temps, la foule se déplace à l'autre scène pour voir Nargaroth. Un groupe qui ne me passionne pas du tout, MÊME SI C'EST QUAND MÊME NARGAROTH TU COMPRENDS ?! Oui mais non, très peu pour moi. Je me pose donc au premier rang de l'autre scène avec des amis, fini mon verre et... Et je m'endors. Nargaroth m'endore. Bon à savoir. On me réveille pour Harakiri. Je me lève et me pose contre la barrière, impatiente !

Harakiri For The Sky est le groupe qui clôturera la première soirée. J'en ai déjà parlé plusieurs fois de ce groupe, mon Amour inconditionnel pour eux ne s'estompe toujours pas. Harakiri fourniront un show d'exception qui ne laissera personne de marbre. Nous aurons même droit à la venue de Torsten, le chanteur d'Agrypnie, pour le featuring sur Burning From Both Ends qui sera tout simplement spectaculaire. Le public en redemandera même, après la dernière chanson, les applaudissements et les cris ne s'arrêteront qu'à leur retour sur scène. Etant le dernier groupe de la soirée, Harakiri auront donc le droit de jouer une chanson supplémentaire pour le plus grand bonheur du Ragnarök.

Une trentaine de minutes après la fin du concert, les sécus commencent à nous demander de sortir, il est temps d'aller dormir. Dormir ? Mais de quoi parlez-vous donc ? On prend un dernier verre et direction le camping ! C'est la fête ! On rencontre les Allemands du campement d'à côté, on boit ensemble, on parle musique, on rit bien. Une ribambelle d'événements assez incroyables et loufoques sont arrivés ce soir là, mais tout ceci est propre aux festivals Allemands. A 5heures du matin, bien imbibés, on décide de se dire bonne nuit. Mais quelle idée... Je retourne au Sleepinghall me coucher, dérange la moitié des gens qui dorment parce que je tente de ne pas faire de bruit mais franchement... Ivre comme je l'étais, j'étais sûrement tout sauf discrète. Anyway, je m'endors roulée dans mon sac de couchage pour... 5heures. Réveil difficile à 10h du matin. Je tente de me réveiller avec une douche, je suis clairement dans le néant. J'ai faim. Manger. Pain à l'aiiiiiil et bière. Quel petit déjeuner diététique. Bravo moi. Je rejoins mon compagnon de party d'hier soir, un peu moins dans le néant que moi. Je veux absolument voir le premier groupe qui joue aujourd'hui, en effet, le batteur qui vient de quitter Agrypnie joue dedans.

Ewiges Fristen. Une très bonne découverte pour le coup ! Parfait pour commencer gentiment la journée, une sorte de post metal très doux qui transmets plein d'émotions. Malheureusement, un set très court puisqu'ils sont les premiers à passer, mais le concert m'aura donné envie de me pencher un peu plus sur le groupe.

Kain. On a raté un bout mais on s'est quand même déplacé pour les 2dernières chansons. Dur de se faire une idée en si peu de temps, mais du peu que j'ai vu, j'ai aussi envie d'en écouter plus. Du black/death assez simpliste mais pas mal agressif, et en allemand !

Cryptic Forest. Un groupe que j'attendais pas mal et que j'avais hâte de revoir sur scène. Malgré le fait que le groupe en soit à ses débuts, ces derniers temps ils enchainent les dates (en compagnie de leurs confrères de Finsterforst) et nous offrent clairement un show du tonnerre. Avec une présence scénique qui ne laisse rien à redire et une musique entrainante, on ne peut qu'apprécier le show délivré par les Allemands. Une suite logique face aux groupes qui les ont précédés, Cryptic Forest plongent encore un niveau plus bas dans le black et présentent une musique qui se veut tout de même accessible, parfaite pour les fans de musique extrêmes et pour les festivaliers ouverts d'esprit. Une petite foule pour le groupe, mais qui appréciera chaque morceau à sa juste valeur. Les Cryptic seront même appelés à faire un encore tant la foule était au taquet. Un set court mais efficace !

Lux Divina ne nous inspire rien du tout, nous partons donc dehors profitez du beau temps et flâner encore et toujours vers les stands de merch. Après tout, les prix défient tout ce que vous pouvez vous procurer en Suisse alors autant en profiter ! Ayant vu les Bornholm ouvrir pour Alestorm il y a déjà deux ans de cela, j'ai bien envie d'aller y faire un tour. Mais quelle déception quand je vois que le chanteur principal à quitté le groupe... Blasée et déçue je quitte mon premier rang et me dirige vers le barre à cocktails. S'en suivront Obscurity qui seront acclamés par la foule ; étant très appréciés des Allemands, ils auront aussi droit à un encore pour la foule en délire. Un concert assez attendu de Skyforger aussi, puis enfin, place aux Allemands de Der Weg Einer Freiheit.

Après les avoir vu en concert à Köln il y a 2-3 semaines, je n'attendais que ça, c'était mon groupe du jour. Ils entrent en scène avec la première chanson du dernier album en date STELLAR. Le premier rang n'est quasiment jamais un problème pour le Ragnrarök (encore un très bon point d'après moi), celui pour DWEF s'est mine de rien rempli assez vite. STELLAR fait sensation depuis sa sortie. Les Der Weg ont encore un beau chemin devant eux. Un show malheureusement très court, on ne leur accordera que 45 minutes, c'est clairement trop peu et je ne comprends pas ce choix, mais peu importe. On parcourt les différents albums, une chanson par CD, sauf deux pour STELLAR, quand même. Le show se termine sans leur encore : Ruhe. Les fans restent sur leur faim. On en veut plus, mais nous n'aurons rien. Malgré ce laps de temps minime, DWEF ont donné le meilleur d'eux-mêmes et la prestation était admirable. Un son bien meilleur que l'année dernière, doux Jésus merci ! Un très beau show de lumières aussi d'ailleurs, qui collait parfaitement à l'ambiance. J'ai hâte de les revoir.

A partir de là, le reste du programme ne me passionne guère et je me contenterai de gigner pour voir si la musique me plaît ou non, et dnas le cas contraire, aller me resservir un Sex on the Beach au bar à cocktails.

Graveworm. Rien de très intéressant, du metal basique. Bouais, on repassera.

En se baladant dans la foule je croise le chanteur d'Agrypnie, un petit bonjour et hop, au merch officiel des groupes qui jouent le soir même. On hurle de rire en voyant que les Negura Bunget s'amusent à vendre une box à 30euros avec des pives et des brins d'herbe de Roumanie. On prend les gens pour des imbéciles jusqu'au bout ou pas, ils jouent franc jeu.

Connaissant Suidakra, je sais qu'ils ne m'intéressent pas plus que ça, allons donc boire dehors. On reviendra jeter un coup d'oeil à Melechesh puisque tout le monde en parle. On se pose dans les gradins avec nos verres, et on patiente. Un son catastrophique, merci bien. Quand on est aussi haut dans l'affiche on essaye d'avoir un ingé son potable. Et ça tire des fucks à tout va, non vraiment. Une mauvaise humeur planait sur la scène et le groupe était détestable. Melechesh sont clairement à éviter. On évitera aussi Moonsorrow qui sont plus que boring sur scène et on reviendra pour Amorphis.

Une très bonne surprise. Je n'avais jamais réellement écouté ce groupe et j'ai bien fait de leur laisser une chance. Maintenant, encore une fois, peut-être que l'alcool les a beaucoup aidé. Ou peut-être pas. Quoiqu'il en soit, comme musique d'ambiance pour boire des verres entre amis, c'était vraiment top. Mention spécial au micro du chanteur qui ressemble à un sèche-cheveux.

Après le concert désastreux de Secrets Of The Moon à Vevey, j'étais terrifiée d'à nouveau être déçue par eux ce soir-là. Mais non ! Apparemment, Secrets ne sont mauvais qu'en Suisse. Un magnifique concert s'est alors exécuté sous nos yeux et j'étais aux anges. Secrets remontent alors dans mon estime et j'attribue l'échec de Vevey à de la malchance. N'oublions pas que les concerts sont toujours meilleurs en Allemagne qu'en Suisse ! Un beau son, de belles lumières, Secrets envoient des chansons qui font que l'on se laisse porter par la musique, on savoure son verre et on a presque envie de fermer les yeux pour se laisser bercer.

Le dernier groupe du festival arrive alors, Negura Bunget. On fuit carrément les stages et nous termineront le festival à rire en voyant ces druides taper sur leurs planches de bois.

Des verres, des pains à l'ail, des fous-rires, nous terminerons à nouveau à faire la fête au camping, après avoir bu 5 ou 6 Sex On The Beach et ne plus rien comprendre à la vie. Posés dans des chaises de camping sous une pluie fine mais pas du tout dérangeante, on savoure les quelques dernières heures du festival. Ragnarök est malheureusement déjà terminé et nous faisons déjà des plans pour l'année prochaine. 3Heures du matin il est temps d'aller se coucher, quelques heures de route nous attendent pour le retour et nous partons tôt (5h).

Le Ragnarök 2015 était un festival au top, pas de déception et que de bonnes surprises. On enlèvera toujours le même petit point pour le mauvais son (mais qui est aussi dû à chaque ingé son qui tourne avec les groupes puisqu'ils se succèdent l'un après l'autre aux tables de mix). Ragnarök, ne change rien, et on se voit l'année prochaine !

PS : VALAIS LIBRE !

Live Report : Julythetavernwench

Ajouté le : 16.04.15

Live Report cliqué : 4421 fois

Ragnarök Festival 2015

Chroniques similaires :

Behemoth

Behemoth

"At The Arena Ov Aion"


Date de sortie : 2009

Note: 3/5

Behemoth

Behemoth

"Evangelion"


Date de sortie : 2009

Note: 4.5/5

Behemoth

Behemoth

"The Apostasy"


Date de sortie : 2007

Note: 5/5

Der Weg Einer Freiheit

Der Weg Einer Freiheit

"Stellar"


Date de sortie : 2015

Note: 5/5

Nargaroth

Nargaroth

"Spectral Visions Of Mental Warfare "


Date de sortie : 2011

Note: 3/5


Interviews similaires :

Behemoth

Behemoth

Réalisée le 06.07.09 avec Nergal chanteur/guitariste



Live Reports des mêmes artistes :

Rock Altitude Festival 2016

Rock Altitude Festival 2016

Behemoth, Mayhem, Entombed AD, Steve 'n' Seagulls, Rorcal

Date : 10.08.16

Lieu : Patinoire - Le Locle

Shining

Shining

Der Weg Einer Freiheit, Imperium Dekadenz

Date : 13.11.15

Lieu : Keller Klub - Stuttgart

Headbangersball

Headbangersball

Harakiri for the Sky, Darkmoon, Stortregn

Date : 26.09.15

Lieu : Grafitti - Berne

Sylak Open Air 2015

Sylak Open Air 2015

Dark Tranquillity, Kataklysm, Death Angel, Krisiun, Epica, ...

Date : 09.08.15

Lieu : Open Air - Saint Maurice De Gourdans

Graspop Festival 2015

Graspop Festival 2015

SepticFlesh, Der Weg Einer Freiheit, Hollywood Undead, Marilyn Manson, ...

Date : 19.06.15

Lieu : Festival - Dessel

Ajout de commentaires :

Nom/Pseudo :

E-mail (Facultatif) :

Commentaire :


Code de confirmation (minuscules) :
Skartnak
Entrez le code de confirmation :



Skartnak.com Skartnak.com Scott Sellers

Scott Sellers

Being Strange

Kroniks
Guilhem

Guilhem

"Born & Bored"


Date de sortie : 2020

Note : 4/5

Fast Lane

Fast Lane

"Life On A Slackline Strap"


Date de sortie : 2020

Note : 4/5

Matchup, The

Matchup, The

"Straight To The Core"


Date de sortie : 2020

Note : 4/5

Krang

Krang

"Singalong"


Date de sortie : 2018

Note : 4/5

Darkrise

Darkrise

"Circles Of Failure"


Date de sortie : 2019

Note : 4/5

Run Up, The

Run Up, The

"Good Friends, Bad Luck"


Date de sortie : 2018

Note : 3/5

Toutes les kroniks...

Interviews
Among Vultures

Among Vultures

avec Edmond


ajouté le : 27.03.19

Abraham

Abraham

avec Groupe


ajouté le : 08.05.18

Spanish Love Songs

Spanish Love Songs

avec Dylan


ajouté le : 02.04.18

Toutes les interviews...

Commentaires Skartnak.com

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 24

Long'I'Rock Festival

Total des commentaires : 18

Lamb Of God

Total des commentaires : 17

Neurotic Deathfest 2010

Total des commentaires : 14

Good Charlotte

Total des commentaires : 14

Groezrock Festival

Total des commentaires : 11

Hellfest 2008

Total des commentaires : 11

Propagandhi

Total des commentaires : 10

The Flatliners

Total des commentaires : 9

Sonisphere Festival

Total des commentaires : 9

Alesana

Total des commentaires : 9

Maroon

Total des commentaires : 8

The Tour of Nero 2008

Total des commentaires : 8

Gronibard

Total des commentaires : 8

No Use For A Name

Total des commentaires : 8

Total : 447 commentaires



Banner on Skartnak.com